Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Destral] Quartier privé de Nui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: [Destral] Quartier privé de Nui   Jeu 26 Jan - 21:57

Destral encore et toujours, Nui y arriva en se téléportant comme a l’accoutumer.

Chaque Makuta disposais sur Destral des ses propres quartier, bien qu'il ne les avait jamais utiliser auparavant.
Cependant vu que son repaire sur Xia risquais d'être compromis un jour ou l'autre mieux valait avoir un point de chute sur.

Mais ce qui avait motiver sa venu était l'antidote au fameux virus que Shrecki avait rapporter a la confrérie.

Évidement une distribution massive avait été opérer afin d'en immuniser ses guerrier.

Un dose de l'antidote fut donc remise a Nui lorsqu'il arriva, pour administrer un antidote qui a la base était liquide a une espèce qui n'avait plus la faculté de les absorber était problématique.

Heureusement les scientifique de la confrérie n'était a cela prêt et avait trouver un moyen de le changer en une émulsion gazeuse qui pouvait se mêler a l'Antidermis.

Restait a l'injecter, essayer de trouver un trou dans une armure de proto-acier ce n'est pas facile.

Finalement il se résolu a écarter légèrement la jointure de son masque, y glisser la fiole dedans et a la briser.

Le gaz jaunâtre s'insinua dans son armure, il eut tôt fait de sceller cette brèche.

Puis il attendit quelque instant pour être sur que l'antidote fasse effet.

Après un quart d'heure il décida de partir pour sa mission mais avant il sortit son communicateur.

*****

Après avoir laissez son message, Nui partit en téléportation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mar 31 Jan - 0:52

Nui, ses agent et le caisson noire apparurent dans ses quartier.
-Cette caisse ne peut être ouverte que pars moi, ce qu'elle contient ne sera utiliser que lorsque que la guerre ou le monde d'avant le monde ne l'exigera.
Maintenant je dois partir, une affectation de dernière minute pour le Mangaia afin de s'assurer que personne ne tenterait de nous prendre a revers.
-Et nous?
-Vous n'êtes as encore près, rester dans les environ, je vous appellerai si le besoin s'en fait sentir.

Nui cacha la boite dans un compartiment secret puis sur téléporta au Mangaia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mar 7 Fév - 0:50

En chemin Nui bipa ses agent si bien que lorsqu'il entra dans ses quartier ils était déjà rassembler, il leur exposa alors son idée.
-Suite a mon entrevu avec Phantrakk une idée m'est venu, puisque la création de Rahi était redevenu un des objectif prioritaire de la confrérie il fallait que cela soit fait dans les règles de l'art.
Les rahi qui serait créer se doivent d'être innovant mais aussi capable de s'insérer de façon optimal dans l'écosystème.

Il s'avère aussi que les listings charger de répertorier les différente espèce de Rahi sont au mieux incomplet, au pire datant de Miserix.
J'ai donc décider de lancer une vaste expédition dans le but de faire l'inventaire des différente espèce de Rahi peuplant le monde.

Nous irons tout d'abord sur le Continent sud qui est un vaste vivier d'espèce endémique, puis nous visiterons Zakaz et Metru Nui pour leur écosystème particulier.
Enfin nous nous posterons sur le continent nord, cette terre ayant été ravager par le virus nous pourrons y tester divers protocole de reconstruction et de repeuplement a grand échelle.

Cette expédition sera un long travail, prévoyez du matériel spécialisé afin de capturer et de prélevez des échantillons.
Dagata vous vous en occuperez.

Il faudra aussi affréter un petit aéronef qui servira de campement mobile, Kovaria je compte sur votre expérience pour que nos intervention se fasse sans déranger outre mesure la population civil.

Rédorak vous assurerez la logistique ainsi que la reconnaissance, certain environnement serons pour le moins hostile.

Pour ma part je m'occuperait de tout ce qui touchera de près ou de loin aux Rahi.

Je vous retrouve dans une journée au port de stelt.

Après avoir communiquer ces instruction Nui s'en alla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mar 6 Mar - 16:50

Nui entra dans ses quartiers, tout était calme.
Il s'assit devant son bureau et posa son sac dessus, ensuite il activa un terminal.
Il rechercha les archives des médias de ses derniers jours, il espéra qu'un informateur au service de la confrérie avait pu intercepter le film des combats du Colisée.
Il s'avéra que oui, Nui regarda donc l'incroyable combat des forces de l'ordre et de la Main contre ce steltian.

Le guerrier des envoyés tirait avantage de deux choses, son marteau multi-fonction et son armure adaptative.
Le makuta n'étant pas un grand fan des armes lourdes a deux mains il jeta son dévolu sur l'armure.

Il étudiât attentivement le déroulement du combat, l'armure pouvait se régénérer mais aussi s'adapter a tout forme d'agression en déployant toujours plus de puissance.
Nui fouilla dans ces souvenir, ce genre de chose avait t-elle déjà été tenter par le passé?
Ah si les Kraata d'adaptation et par extension le pouvoir d'adaptation des makuta.
Cependant il y avait une faille dans ce pouvoir, en cas d'attaque multiple simultané infliger a l'armure le pouvoir d'adaptation pouvait s'emballer et entrainer un enchainement incontrôlable de mutation aux conséquence imprévisibles.
Le steltian était devenu complètement fou, mais Zéro avait trouver un point faible dans cette armure et avait, si Nui se référait au point d'entrer, détruit le complexe d'influx nerveux ou alors le tire avait poursuivit son chemin jusqu'au cœur.

Ceci dit il y avait forcément un "Truc" dérrière cette adaptation mais quoi?
La seul hypothèse qui vint a l'esprit de Nui fut les Nanomachines.

Mais étant lassé des hypothèses il décida d'en avoir le cœur net, il sorti de son sac le lourd objet qu'il transportait jusque là.
C'était la tête de la vortixx, il la regarda quelque instant puis se téléporta avec vers un lieu connu de lui seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Jeu 8 Mar - 23:54

Nui était de retour dans ses quartiers.
Il avait récupérer un objet infiniment précieux, l'enregistreur contenant l'emplacement de la cache des envoyés.

Il brancha sur le terminal, afin d'en lire le contenu et c'est là qu'un autre problème se présenta.
Les données était cryptée, chose prévisibles mais agaçante.

Cependant ce n'était pas un simple code car il s'agissait de données mémoriels extraites et non d'un simple fichier informatique, cela nécessitait une tout autre méthode.

Mais le makuta avait une idée, folle mais qui pouvais marcher.
Pour la mettre en œuvre il allait devoir rendre visite a une certaine connaissance mais pas les mains vides.

Il s'éclipsa un instant dans une autre pièce et lorsqu'il revint il avait un paquet sous le bras, il reprit l'enregistreur et se téléporta juste après direction Ko-Metru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Jeu 2 Aoû - 23:15

Nui repris lentement connaissance dans ses quartiers sur Destral, sa vison et son ouie était clair, ses agents autour de lui semblait avoir leur personnalité habituel.
Kovaria adosser a un mur, Redorak faisant les cent pas et Dagata qui s'affairait sur son armure.
Lorsque le makuta fit mine de bouger l'ancien fantôme de Nynrah lui intima de ne pas bouger pendant qu'il effectuait les réparations.

- C'est un travail de précision, la chaleur a souder le métal l'a où il ne fallait pas, si vous voulez retrouver votre mobilité d'avant je dois m'appliquer.
- Je vous saviez expert en armement et technologie de pointe mais j’ignorai que vous exceller aussi dans la réparations d'armure.
- Vous avez quelque lacunes en histoire, ce sont les Fantômes de Nynrah qui ont inventer les armures que portes les Makuta, et après tout ce temps leur conception n'a pas changer d'un bio.
Quoique votre armure soit particulière, qui vous la faites ?
- Je l'ai acheter a un marchand de Le-Metru pourquoi ?
- Vraiment ? C'est très étrange alors...car aucun forgeron de Metru-Nui ne serait capable d'en faire qui y sont semblables.
- Elle a du être fabriquer ailleurs et vendu a Le-Metru.
- Hum...a vrai dire je vois mal qui dans cet univers aurait bien pu la créer. Si vous m'aviez dit que vous l'aviez trouver dans le Quartier Général des Envoyés je vous aurais cru.
- Cette armure aurait été forger avec la technologie des Grand Êtres ?
- Au cours de ma vie de nombreuses technologie sont passé entre mes mains, cette armure est d'une technologie équivalente a celle des Grands Êtres mais pas celle des Grands Êtres.
- Un mystères de plus....

Kovaria posa alors sa question.
- En parlant de mystère, comment avez vous finit dans un tels état?

Nui fit alors le récit de son combat contre Tericarax.
Tous l'écoutèrent jusqu'au bout, nul inquiétude ni incrédulité ne se dessinèrent sur leur visage juste une compréhension amusé.

-.....Le Maitre de la Mort hein? Eh bien si l'ont n'est lassé de l’existence autant allé directement a la source.
Redorak leva le point vers le ciel et ajouta.
- Raaaahhh, cruel destin qui me tient a l'écart de cette événement. Mon Poing contre le Faucheur d'Âme, cela aurait raisonner jusqu'au confins du monde.

Dagata tout en continuant ses réparations.
- Vous vous en êtes tiré avec seulement ses blessures?
- Dommage collatéral.
- C'est cela oui....ah oui a ce propos pourquoi aviez vous un cadavre de skakdi sur le dos ?
- Ah....c'est toute une histoire, pour faire cours je l'ai rencontrer au cours d'une hallucination puis il n'a pas arrêter de me suivre jusqu'à ce que Tericarax le tue en lui arrachant son âme.
-.....Vous l'aviez.....attacher.....sur le dos...
- Il se battait un peu trop bien pour un Skakdi donc j'ai décider de ramener son cadavre pour l’examiner.
- Vous savez...de part chez moi on a un dicton..."Quand on a pulvérisé les frontières du n'importe quoi, on peut tout ce permettre"
-.......J'ai croiser une épée qui parle....
- C'est bien ce que je disais......Bon les réparations sont terminer voici mes constatations.
- Allez y.
- Votre mobilité initial a été restaurer, j'ai résorber l'impact sur votre torse mais cette zone reste fragilisé, si j'avais un renfort de protodermis sous la main je pourrai régler ce problème.
- J'ajoute cela a ma liste de course.
Nui se fendit d'un petit rire.
- Vous rirez moins avec ce que je vais vous annoncer: Vos ailes sont foutu, c'était des pièces uniques et non-reproductible c'est souvent le cas d'ailleurs avec ce genre d'armure et cela plus encore.
J'ai réarranger ce qu'il en restait de façon esthétique mais vous ne pourrait plus voler avec.
- Je ne m'en servait pas souvent de toute façon...Et en ce qui concerne mon bras ?
- ....Ca dépasse le cadre de mes compétences, je m'y refuse a y toucher, tout ce que je peut dire c'est que l'armure a ce niveau est intact, trop même.
- Alors c'est lié a mon Antidermis...il va me falloir un scanner et des appareil de prélèvement.
- Je vais vous chercher ça. Obtempéra Kovaria.

Nui profita de cette instant d'attente pour se perdre dans ses pensées, il se retrouva a nouveau face a Lui.
Lui avait changer, il faisait face a Nui toujours coincer dans son sarcophage d'écharde de cristal, de Lui partait une myriade de fils noirs qui s'étendait tels une toile de fikou a travers son esprit s'enracinant dans ses souvenirs.
Autour du point d'ancrage de chaque fils tout avait noircit, tout avait pourrit.
Le long des fils coulait un fluide quasi imperceptible mais d'un noir parfait, ce liquide convergeait là où convergeait tout les fils, vers Lui.
Lui était différent, il n'était plus cette ombre informe, il prenait du volume, il prenait du détail.
Ici un muscle se formait, là un os se mettait en place mais il avait toujours pour seul visage ses deux yeux emplit d'une haine retenu et le manteau des ombres l'entourait toujours.
Lui parla et quelque part un être mourrait dans la douleur.


- J'ai fait miens tes désirs, j'ai fait miens tes pouvoirs, j'ai fait miens tes souvenir. Ton âme, ton esprit et ton corps renaitrons a travers moi.
- Qui êtes vous vraiment ?
- Encore cette question, auquel tu a déjà eu réponse.
- Réponse que vous ne voulez répéter, car c'est une incohérence et la répéter répétera aussi l'incohérence.
- Il n'y a qu'une seul incohérence ici et c'est toi.
- Moi ?
- Tu as contempler la Mort dans doute sa splendeur, bien peu sont ceux qui ont pu et qui on vécu assez longtemps pour s'en vanter, pourtant pas a un seul instant tu n'a ressenti la peur.
- Un Makuta ignore la peur.
- La Peur de la Mort est la plus puissante de toutes, d'elle découle de facto l’instinct de survie qui est enfouie bien plus profondément que le verni de vos conventions d’espèces.
- La peur peut être surmonter.
- Assez, vous n'avez pas eu peur car vous êtes déjà mort ou plutôt vous n'avez jamais vécu.
- Que suis-je alors selon vous ?
- Seul vous savez ce que vous êtes.
- Comment pourrais je ? Alors que l'accès a mes propres souvenir me sont interdit.
- Non-sens, le livre de votre mémoire est bien assez grand pour que nous puissions le lire ensemble. Je ne suis que le prétexte a votre amnésie, c'est vous et vous seul qui avez choisit d'oublier, vous avez reniez votre passé.
- Pourquoi l'aurais-je renier ?
- Paradoxe, vous avez oubliez que vous aviez oublier, voilà ce que vous avez oublier Makuta Nui.

Lui tendit son long bras vers Nui, les fils se tendirent sous le coup de la traction mais ne se rompirent pas, le bout de son doigt poser sur le masque de Nui.
- Vous avez oubliez le visage de votre créateur pour qui vous porter ce masque.
- Mon créateur ?....Mata-Nui ?

En guise de réponse Lui rit, mais ce n'était pas un rire de fou, non, c'était un vrai rire de moquerie.
Lui se riait de lui, de son erreur, de son ignorance.
Et c'est sur ce rire que son entrevue avec Lui s'acheva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mar 7 Aoû - 0:45

Quelque heures plus tard Kovaria apporta un scanner ainsi que plusieurs équipement pour faire des prélèvement et des analyses.
Nui demanda a rester seul et les jours suivants il procéda a différent test sur son bras.

Le makuta appela alors ses agent pour leurs faire par de ses conclusions.

- Vous le savez tous mon bras gauche c'est retrouver invalider suite a mon combat contre Tericarax, cependant celui n'ayant subit aucun dommage structurelle j'en ait déduit que la cause venait de mon Antidermis.
J'ai chercher longuement et j'ai finalement trouver.

Sur un écran s'afficha une représentation tri-dimensionnel du bras de Nui, l'armure passa en transparence dévoilant l'Antidermis puis de multiples veines noires apparurent en son seins formant un dense réseau pulsant.
- Ceci est la cause.
- Qu'est ce ? Demanda Redorak.
- Un virus, d'un genre bien particulier.
- Le dernier virus qui pouvait menacer la vie d'un makuta provenais d'un fruit Thornax pourri et entrainait une altération des fluides.
Ne manqua pas de remarquer Kovaria.
- C'est exact mais celui-ci est bien différent et aussi bien plus dangereux, car il ne s'agit pas d'un virus.
- Qu'est ce alors ? s'intérrogea Dagata.
- Une colonie de Nano-Machines, une entité purement synthétique se comportant comme un virus.
- Qu'est ce que ça implique concrètement ? Et comment avait vous êtes contaminer par une tels chose ?
- Cela ne ce contente d'occuper de l'espace dans mon armure, ça fusionne avec mon essence au niveau moléculaire pour la changer en autre chose.
Ce processus provoque une altération de ma psyché ce qui se traduit par des pertes de mémoires et un comportement hiératique.

J'ai remarquer que d'est que je tentait de me rappeler des événement précédent la distribution de l'antidote ma mémoire se voile de façon inexplicable.
- Vous pensez que cela est lier a l'administration de l'antidote ?
- Non, car je me souvient de l'épidémie et du centre de recherche. Pourtant entre ses deux événement il y a un voile inexplicable, qu'avons nous pu faire entre ses deux événements ?
- Maintenant que vous m'y faites pensez, je n'ai moi non plus aucun souvenir de cette période.
- Pareil pour moi.
- Idem.
- Cela est inquiétant, c'est comme si il y a avait quelque chose qu'il ne fallait pas qu'on se rappel.
Mais il y a plus important encore, ce virus a un mécanisme de défense particulier.
Quand il est endommagé il se multiplie de façon massive de façon a ce que le nombre d'unité produite surpasse celui des unités détruites.
Cependant cela a un terrible revers, les nanites "recycle" l'antidermis pour créer les unités de plus une trop forte concentration de ces nanites est nocif, comme vous pouvez le constater.

Nui montra alors son bras noircit.
- Cette coloration est du a la sur-concentration des natites dans le métal de l'armure.
Ceci en est l'une des formes les plus avancer où le membres devient invalide, noter que même si l'infestation est particulièrement visible au niveau bras les nanites sont en réalité répartit de façon homogène a travers tout mon corps.

Les premières veinures sont apparu après que mon bras fut blesser par le Rahi de Zakaz, elle se sont ensuite étendu suite au combat contre Tericarax.
Cela confirme ma théorie, il y a un surplus de nanites que je dois juguler.

Dagata interrompit alors Nui.
- Un instant, j'ai comme la sinistre intuition que vous avez une idée derrière la tête, et qu'elle n'implique pas de s'en débarrasser.
- C'est exact, a l'heure actuel j'en sais encore trop peu pour le détruire et même si c'était le cas je perçois un grand potentiel.
- Un potentiel pour quoi ?
- Pour la Paix.
- Et comment allez vous procéder?
- Pour commencer je vais régler ce problème de surmultiplication, j'ai déjà quelque pistes, suivez moi.
- Ou ça ?
- A l'aile des Spécimens.

Nui sortit le premier suivit de ses agents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Jeu 9 Aoû - 23:13

Nui retourna dans ses quartiers et entreprit de tester les propriété du venin sur des prélèvement de Nanite.

Utilisant un poinçon tournant a grande vitesse il vaporisant la couche supérieur de son armure et collecta ensuite le mélange de métal et de nanite en suspension dans l'air.
Le mélange fut ensuite décanter et les Nano-Machines placé dans un récipient hermétique, le venin fut ensuite injecter dans le récipient autant sous forme liquide que gazeuse et sous diverse concentration.

Les tests durèrent plusieurs heures au final Nui fit venir ses agents pour leur faire par de ses conclusions.

- Mes conclusions sont positive, il y a dans ce venin plusieurs agent chimiques qui combiner peuvent détruire l'alliage qui composent les Nano-machines.
Maintenant que ses agents sont connus je peut les synthétiser cependant ces molécules compose en partit aussi le principe actif du venin, cela signifie qui ne fera pas de distinction entre les Nanites et L'antidermis.
Me l'injecter directement me serait nocif de plus face a cette assaut massif les nanites vont se multiplier pour compenser les pertes, seul une frappe ciblé au niveau moléculaires pourrai les éliminer efficacement.
- Et comment compter vous faire cela ? Demanda Dagata.
- Les combattre sur leur propre terrain, des nanites reprogrammer dans lesquels on incorpore une molécule de l'agent actif.
- Vous voulez fabriquer des nanites? Vous allez utiliser celles qui sont dans votre corps pour cela?
- Non, j'en sais trop peu sur la téchnologie qui les a créer pour procéder par rétro-ingénierie, de plus elles sont bien trop dangereuses pour être manipuler.
- Comment allez vous faire alors ?
- Je vais utiliser celles que les envoyés ont utilisé pour améliorer leur combattant.
- Les bases de données n'ont jamais été retrouver.
- J'avais une piste pour les retrouver et elle est toujours d'actualité. Il y a une faveur que je dois rappeler.

Sur ces mots Nui se téléporta a Métru-Nui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mar 14 Aoû - 21:08

Le corps de Destro reposait sur une table, on l'avait laisser là en l'attente d'une dissection prochaine.

Il n'y avait personne dans cette pièce, personne pour voir que le skakdi n'était plus figer, personne pour voir que sa bouche s'était entrouverte, personne pour entendre le marmonnement inintelligible qu'il prononçait.

Personne si ce n'est l'homme en noir qui était apparut dans la salle, il se pencha sur lui et resta dans cette position jusqu'à ce que le skakdi soit redevenu inerte.
Il se redressa alors et murmura ses mots:

- Quel dommage...qu'il vive alors...pour racheter vos fautes.

L'homme en noir disparu tels un mirage qui n'avait jamais exister laissant un silence pesant derrière lui.

*****

Le skakdi restait inerte, trois personnes marchait dans le couloir tout proche.
Redorak, Kovaria et Dagata.
Ils soufflaient leur mots plus qu'ils ne les parlaient mais cela était insuffisant a faire disparaitre le ton urgent de la conversation.

Redorak s'adressait a Kovaria:

- Qu'avez vous appris du survivant ?
- Bien peu de chose, sa mort fut rapide quoique moins que celles de ses collègues même si elle fut sans doute plus douce.
- Que peut nous apprendre le peu que nous savons ?
- C'était bien un groupe de caravanier qui passait par là, ils ont trouver quelque choses dans la neige et ils s'en sont approcher.
- Et ensuite ?
- C'est beaucoup plus confus, son corps était assez endommager et il lui restait juste assez de fluide oxygéner dans son cerveaux pour aligner trois pensés cohérente mais pas plus.
- A t-il pu nous en apprendre plus ?
- Oui, déjà par ses blessures, de multiples perforations sur tout le corps et des organes manquant.
- Manquant ? Ils ont été prélever ?
- Je dirai plutôt dissout, quelque chose a visible extrait une grande partie des substance minéral de son corps a des fin inconnu.
- C'est tout ?
- Pas tout a fait, lorsque qu'il se sont approcher de la chose dans la neige elle leur a parler.
- Parler ?
- Oui elle dit qu'elle réclamait...leur chair.
- Rien que ça...et ensuite ?
- Le déferlement de violence, il n'a pus survivre aussi longtemps que son chariot ces retourner écrasant la partie supérieur de son corps.
- Quel chance en effet.
- Vous ne pensez pas si bien dire, grâce a cela la chose a commencer a dévorer ses jambes et son système digestif avant de passer aux organes vitaux.
- Ce qui lui a permis de survivre assez longtemps pour que l'on le retrouver.
- Exactement.
- A t-il ajouter quelque chose d'autre avant de mourir ?
- Oui, ce furent ces derniers mots: "ça venait de son bras."
- Alors c'était bien lui qui les a tuer....les événement s’accélèrent, cela va devenir problématiques si nous ne faisons rien. Vous avez une copie de la prophétie ?
- Moi ? Toujours.

Kovaria sortit alors de sa poche un morceau de papier, chose extrêmement rare dans cette univers, plus rare encore qu'il avait l'apparence d'un parchemin très ancien recouvert de symbole incompréhensible.
- Attendez, un simple fragment ?! Je pensait que nous avions récupérer l'un des original a Xia.
- C'était le cas, il le gardait toujours sur lui mais il a disparu après sa partie de chasse sur Zakaz. Fort heureusement j'ai pu en prélever la partie qui nous intéresser.
Une transcription des symbolons graver sur le Quatrième de couverture.
- Que dit il ?
- Ceci:
*Le sans-visage foulera le monde avant le monde*
*Devant un roi non-roi il détourne le regard*
*Guerrier sans l'être, seigneur sans l'être, il portera bien des titres ne lui appartenant pas.*
*La sable noir sera semer dans son sillage et chacun de ses mots seront malédiction.*
*L'homme sans ombre se tiens sur la terre des créateur et tous devant lui s'incline.*

- Effrayant.
- Le Sans-visage, il s'agit bien évidemment de notre ami commun.
- Quand au monde avant le monde ?
- Il s'agit de Bara-magna, un monde qui existait avant celui dans lequel nous nous tenons a l'heure actuel.
- Donc ce paragraphe signifie que le Makuta Nui doit marcher sur le sol de Bara Magna ?
- En effet.
- Alors la première étape a été franchi.
- Oui.
- .......Hé le cafard.

Redorak s'adressait a Dagata.
- Préviens Mantella, tout de suite.
Dagata répondit en sifflant puis sortit de sa poche une petite pierre.
Elle tenait dans la paume de sa main, elle ressemblait a ses pierres que jadis les Turaga de Mata Nui utilisait pour raconter leur histoire a ceux-ci près qu'elle était d'un bleu ciel et qu'elle brillait légèrement.

Dagata l'approcha de sa bouche et se mit a murmurer une suite de phrase dans une langue incompréhensible et inintelligible.
Seul quelque mots filtrèrent.

- Askha...valisha...Mantella.

Le laissant faire, le steltian et la vortixx reprirent leur discussion.
- Je détester me faire coiffer au poteau, cette fois-ci il nous faut avoir un coup d'avance.
- Vous voulez interpréter la prophétie pour anticiper les événement.
- Exact, c'est a cela que sert une prophétie non ?
- En effet.
- Alors cette prochaine ligne que dit elle.
- "Devant un Roi non-roi il détourne le regard."
- Hum...Un roi, une autorité supérieur pour lui.
- Un roi non-roi, en d'autre terme un usurpateur.
- Ou encore quelqu'un qui n'a de roi que le titre mais qui ne règne sur rien.
- Il détourne son regard, le terme est vaste, cela va du simple refus d'obéir a la guerre ouverte.
- Donc un pouvoir supérieur a lui mais qu'il renierait.
- Il va falloir faire une liste de tout ceux qui pourrait être son "Roi".
- Les plus directes sont Phantrakk et Mata-Nui.
- Phantrakk n'a pas usurper sa fonction et le fil de ses ordres et si lâche qu'il n'y trouva jamais a redire.
Quand a Mata-Nui....il y a cependant un doute en suspend.
- Lequel ?
- Un acte d'insubordination envers un usurpateur mais tout dépends selon que cet usurpateur soit désigné en tant que tels par les critères moraux en vigueur ou bien juste a travers la sphère de l'esprit de Nui.
- Hum je pense qu'il vaut mieux se tourner vers les puissances qui le commande vraiment, si vous voyez ce que je veut dire.
- Je ne le voit que trop bien, restons vigilant la durer entre les différentes phase de la prophétie est variable.
- Cela peut arriver autant dans un jour que dans 100 000 ans.
- Je doute que cela durera aussi longtemps, tout dépendra de la réponse de Mantella.
- En attendant il va falloir continuer a porter ses masques grotesque et ses oripeaux disgracieux.
- Allons mon cher, tout individu n'est qu'un masque et une barrière rejetant le monde voyons.

Elle conclut cette phrase et par la même la discussion par un petit rire bas.

*****

La poitrine de Destro se souleva brutalement, il venait de prendre un inspiration gigantesque comme les noyer dont les poumons se remplisse a nouveau d'air salvateur.

Peut a peut tout la mécanique de son corps se remet en marche tandis que son âme réintègre son corps.
Expérience désagréable au possible comme peut l'être une seconde naissance, suivit de près pas une confusion immense.

Entre la fin de son combat contre Tericarax et maintenant rien ci ce n'est la grande noirceur.

Sombre était la salle où il ce trouvait, vide aussi a l'exception de la table où il était allonger.
Il se leva alors, devant se trouvait une porte, il s'approcha, elle était fermer.

Sans esquisser le moindre mots il frappa dessus de façon répéter et avec une tels rythmique que l'on pourrait penser que c'était son cœur battant a nouveau qu'il célébrait.
Soudain un grattement résonne, le skakdi se retourne, son sourire sur son visage est toujours figer mais ses yeux exprime une terreur infini.

Se tenait, prostré, dans un coin de la salle une créature recouverte d'un voile noir, elle gratter sans cesse sur le mur a coté d'elle avec sa main gauche.
Elle releva la tête, pour tout visage un masque fumée sur lequel était graver un sourire éternel.

Mais en faites elle ne grattait pas, elle gravait quelque chose sur le mur, une phrase:
"POURQUOI CET AIR SI SÉRIEUX ?"

Destro se détourna vivement et continua de frapper a la porte de plus belle.

Si seulement le skakdi savait que cette porte n'en était pas une, que cette salle n'était pas a Destral ni nul part ailleurs si ce n'est dans son propre esprit, prisonniers des fantômes des ses propres péchés.

Son corps demeurait allonger sur cette table dans cette salle dont l'entrer avait été condamner depuis longtemps dans cet endroit de Destral où personne n'allait jamais.
Personne ne se soucirait de savoir ce qu'il était advenu du corps, après tout qui se souciait des morts? Surement pas le Makuta Nui trop obséder par sa découverte, et qui plus est ne l'avait jamais aimer ne se souciait plus de lui.

La malédiction de la mort aidant tous oublieraient le souvenir de cette être hait pour peut qu'il est encore des être qui ait eut souvenir de lui.
Tels fut la punition la punition infliger par l'homme en noir, car celui ne tolérai point l'échec surtout d'une façon aussi grotesque.
A ses yeux le jugement des douze était bien trop clément et loin très loin d'ici au-delà même des frontière de ce que l'on appel monde il souriait de toute ses dents, un sourire qui aurait effrayer Tren Krom en personne.


*****

Pendant ce temps Nui arriva a Destral, il se précipita dans ses appartement et s'y cloitra désireux d'étudier seul son trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Jeu 16 Aoû - 20:46

Nui resta enfermer dans ses quartiers pendant une journée entière a étudier le savoir contenu dans le cristal.
Il englobait un grand nombres de domaine différent, bien évidement Nui ce concentra principalement sur les nanomachine.

Au terme de cette journée il avait globalement compris leur fonctions et comment les faire interagir avec la toxine, lorsque que la seconde journée commença Nui avait déjà reprogrammer l'une des 10 fioles dans ce but précis.

Il lui restait cependant une dernière étape a accomplir, incorporer la toxine dans les Nanites.

Il fallait un équipement spécial volumineux qu'il ne pourrait assembler dans ces quartiers, cependant il connaissait un endroit où une tels expériences pourrait être mener.

Le Nouveau laboratoire récemment construit sur Destral par Phantrakk.

Nui pris avec les deux fioles et partit sur le champ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Ven 17 Aoû - 22:34

Nui une fois de retour dans ses quartiers fit une dernière fois le point sur le situation.

Il tenait entre ses mains le sérum qui lui rendrait son bras, un pas de plus vers l'avenir.
La clé de son rêve de paix.

Sans la moindre appréhension il s'assit, posa son bras inerte sur la table et sortit l'injecteur.

Le reste de la scène se passa au ralentit, a mesure que la seringue s'approchait son bras tremblait.

D'abord imperceptiblement ensuite ce fut les doigts qui un par un commencèrent a trembler puis la main toutes entière qui se contracta et pour finir le bras dans son ensemble bondis tels un fauve pour bloquer la main qui tenait la seringue.

Le bras droit de Nui fut bloquer par l'étreinte d'acier de son bras gauche, avant même qu'il ne puisse se laisser allez a la surprise il entrainer dans les profondeurs de son esprit.

Le décor était identique a la dernière fois a ceci près que l'inconscient de Nui tentait de dégager l'un de ses bras et que Lui le regardais d'un air courroucer.

- Que compte tu faire exactement avec ça Petite Lumière ?
- Est-ce de la peur que je sens dans votre voix ?
- Peur ? Juste de la curiosité vis a vis de vos effort inutiles.
- Inutiles ? Je vais regagner ma liberté.
- Votre liberté ? Vous n'avez jamais été libre, le libre choisit et l'esclave obéit.
Tout votre vie n'a été qu'une succession d'obéissance, nul choix ne vous a jamais été proposer juste l'illusion d'un choix.
Vous êtes l'esclave Nui et vous m'obéissez, vous êtes a moi.

- Mensonges, je sais ce que vous êtes vraiment, juste un amas de machines dans mon corps, des machines que je peut contrôler.
- Contrôler ? Vous n'avez jamais eu le contrôle de quoi que ce soit pas même de votre propre corps.
- Non....Pas cette fois...

Le bras droit de Nui repoussa son bras gauche contre l'accoudoir du siège dans lequel il était assis, une sangle en proto-acier jaillit alors entravant le membre.
- Pathétique, et a présent que compte tu faire ?

Nui gardait la seringue suspendu au dessus de son bras.
- Vous...Vous savez...Je veut...des réponses.
- Qui est tu pour les exiger ? Personne.
- Sinon...je vous détruirai.
- Tu es pitoyable...comme ton petit stratagème grotesque. Tu tremble comme un matoran qui soulève pour la premier fois une fois une pierre pour abattre sur le crane de son voisin.
- Que veut l'homme en noir ?
- Nous sommes ce qui subsiste ou ce qui n'a jamais été.
- Qui suis vraiment ?
- Tellement plus que ce que nous étions avant, tellement moins que ce que nous deviendrons.
- Qui êtes vous ?
- Mon nom j’exige et que par ta bouche il soit prononcer.
- Je ne le peut...
- ...Et tu ne le veut.

Sans autre forme de procès il planta la seringue dans son bras, l'injecteur s'activa et l'émulsion de Nanites se répandit dans son corps.
Dans l'esprit de Nui cela se matérialisait par des faisceaux de lumière qui se déversèrent le long des fils noirs tisser par Lui, la lumière ne progressait pas a la même vitesse cependant sur tout les fil.
Ce fut sur les fils relier au bras gauche de Lui qu'elle fut le plus rapide, lorsqu'elle en contact avec Lui la substance de son corps ce mis a fumer comme elle avait été bruler par de l'acide.

Un a un les fil se détachèrent tandis que son bras brulait jusqu'à pendre inerte le long de son corps.
Sur le bras de Nui la noirceur régressait, quelque minutes plus tard il pouvait a nouveau.

- J'ai réussit.
- Vraiment ?

Lui ne semblait pas faire cas de la situation, il continua de fixer Nui d'un air mauvais tandis que la lumière cessait de progresser le long des fils.
Un instant après elle fut pulvériser par une vague de ténèbres qui remonta les fils en sens inverse.

- Un effort inutile, cette science peut m’infliger une douleur et me ralentir, mais en aucun cas ne saurait me détruire.
La nuance est aussi grande qu'est infime la différence entre une tombe et un cercueil.
- Je trouvais un...
- Assez. Cette palabre en deviens navrante, un bras vous avez récupérer mais la vérité une fois de plus de vous a échapper.
Ce fut une fausse victoire, faites acte de contrition ou soyez noyez dans la honte.
- ....
- Faites-le dans la langue ancienne de ceux qui ont nommé les étoiles.
- .....
- Esse in dolor, Quia oblitus faciem Creatoris tui, enim quod arma.

Et c'est ainsi que Lui chassa Nui de son propre esprit, lorsque le Makuta repris conscience il entrepris de faire de nouvelle analyse afin de mesurer les conséquence de son sérum.

*****

Une Heures plus tard Nui en était arriver a une conclusion troublante, le sérum avait eut l’effet escompter a savoir supprimer la surmultiplication des Nanites.
Cependant elle n'avait pas totalement disparu de son corps et cela pour une terrible raison.
Pour ce réplique les Nanites, aussi petite soit t-elle, avait besoin de matériaux.
En temps de crise elle recyclait leur unité détruite ou endommager mais qu'en cycle normal elle recyclait son antidermis pour créer de nouvelles unités composés en partit d'antidermis.
Cette composition les rendais indissociable de son essence, il ne pouvait les supprimer sans ce tuer.

Plus problématique ce phénomène ne pouvait être enrayer, lentement mais surement son antidermis allait ne faire plus qu'un avec les Nanites.
A moyen ou long terme toute son essence sera convertit, mais Nui restait dubitatif quand a ce qu'il adviendrait de lui a ce moment précis.
Mourrait t-il ou bien deviendrait t-il autre chose ?

Nui l'ignore et pour l'instant cela n'était pas une priorité.
Avec la science des envoyés les projets de Nui allait pouvoirs aboutir.

Étudier les Nanites allait devenir sa nouvelle priorité mais il ne pouvait le faire a Destral, elle était bien trop puissantes, si elle entraient en contact avec un autre Makuta se serait catastrophique.

Mais avant toutes choses il devait récupérer ses armes cachez dans un endroit connu de lui seul.
Il se téléporta en direction de Metru-Nui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Sam 20 Oct - 22:31

Lorsque Nui réapparut enfin dans ses quartiers ses agents étaient déjà là depuis un certain temps, une fois la surprise de le voir vivant passé le Makuta entrepris de leur faire le récit de tout ce qui lui était arriver depuis Voya-Nui.

Dagata fut quelque peu contrarier que Nui est perdu le Dart cependant il ne donna pas suite a son mécontentement, car a présent le groupe délibérait sur la conduite a adopter vis a vis des événements.

- A l'exception de Voya-Nui aucune action notable n'a été accomplit. Commença Kovaria. Mes sources atteste qu'Ikinat n'est plus dans l'UM, je peut donc supposer que les Skrall n'ont pas du l'attendre pour continuer la guerre.
Ce qui signifie que l'officier des Fantômes le plus au Gradé présent en ce monde est Gladius, nous le surveillons autant que faire ce peut.
De près quand il entre dans un territoire de la confrérie, de plus loin dans un territoires de l'ordre ou de la main et de très loin sur les terres des fantômes.
Il n'a a ce jour mener aucune action hostile a ce jour cependant il s'est présenter aux chantier naval de Le-Metru pour passer commande d'un nouveau croiseur.
- Ils s'arment, ce n'est pas très bon.
- Sans doute, mais ce n'est pas tout, un rahkshi très étranges se réclamant membre de l'Ordre Noir aurait contact la Souverain Tanika alors qu'elle se trouvait justement a Le-Metru.
- L'Ordre Noir, que lui voulait t-il ?
- D'après ce que j'ai réussit a savoir l'objet de la conversation était une rencontre entre elle et Gladius.
- Vous s'avez une idée du Où et du Quand ?
- Oui, du simple fait que nos deux protagonistes ont convenu du lieu de rendez-vous sur les canaux universel.
De mon avis de professionnelle cela est quelque peu imprudent, car avec ses seuls information un professionnel pourrait parfaitement mettre sur pieds un assassinat, concluant ou pas.
- Venez en aux faits.
- Po-Metru, en ce moment même.
- Hum, qui sait, loin de l'influence d'Ilkinat peut être commence t-il pas retrouver la raison.
- Je vous tiendrait aux courants des retomber de cet entrevue, sans délai et en toute discrétion bien sur.
- Bien.

Nui s'accorda un moment de pur réflexion qui fut interrompu par l'arrivé de Redorak.
- Patron, ils y avait un matoran a l'entré.
- Est t-il encore en vie ?
- Euh...je vérifie, hé toi tu es encore en vie ?
- ....Oui... Fit une voix lointaine.
- Toujours en vie donc.
- Que voulait t-il ?
- Il avait un message de la part de Shrecki, il vous veut sur le champs dans les labos, une histoire de rahi.
- Hum je mit rend sur le champ.
- Ah oui j’oubliai, il faut que vous ameniez un virus aussi.
- Un virus, ais-je cela sous la main ?
- Sur votre droite.

Nui remarque alors une fiole posé sur une table a sa droite, il la prit.
Alors qu'il s’apprêtait a partir Kovaria le retint.

- Nui, un instant.
- Qui y'a t-il ? Je ne saurait faire attendre Shrecki.
- Lorsque que vous aurez finit ce que vous avez a faire avec lui, il faudra que nous parlions de certaines choses, de choses qui doivent être dites.
- Très bien.

Et Nui se dirigea vers les Laboratoires.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mar 20 Nov - 22:52

Avant de partir pour la péninsule de Tren Krom Nui entreprit de mettre un peu d'ordre dans ses quartiers, lorsque qu'il y pénétra il les trouva comme toujours ils avaient été.
Un espace cubique assez large pour que plusieurs personnes puisse s'y mouvoir, les murs, dont la couleur oscillait entre le beige et le gris, était d'une sobriété confinant à l’austère.
La salle paraissait d'autant plus vide qu'il manquait certaines pièces de mobiliers que la plupart des gens auraient jugée indispensable, point de lit, car un makuta n'avait pas besoin de dormir et encore moins de se sustenter d’où l'absence de tout équipement tendant dans ce sens.

A la droite du Makuta se trouvait un bureau où était amonceler un fatras de document diverse et autre choses, a sa gauche un ensemble de fauteuil pour s'assoir.
D'ailleurs dire que cette pièce était cubique était en réalité une demi-vérité, sa particularité était que son architecture était modulaire, Nui pouvant en modifier l'agencement a sa guise.

En faisant coulisser ici et là certain murs la pièce devenait rectangulaire et dévoilait le laboratoire personnel du makuta, ils y avait aussi un grand nombre de compartiment dissimuler dans les murs pour y ranger diverse choses.

En ce moment Nui concentrait son attention sur l'étrange épée qui trônais a la vue de tous sur une table, le makuta se souvient que c'était ce vorox qui la lui avait donné.
Où plutôt elle s'était elle même remis a lui, une arme très étrange, douer de raison mais qui depuis ce "Leg" semblais complétement inerte.

Le guerrier de l'ombre décida dans la mettre sous clé ne lui trouvant aucune utilité pour l'instant, mais lorsque qu'il voulut s'en saisir une vague de doute envahit son esprit.
Où avait t-il déjà vu cette épée? Entre les mains du vorox ? Non ce souvenir était plus lointain, beaucoup plus lointain.
Il l'avait vu entre les mains d'un autre mais qui ? Le souvenir Le souvenir se trouvait a la lisière obscur de son oubli, cela avait un rapport avec le virus...et une bête.

Soudain sa tête se mit a lui lancer...mais comment pouvait t-il avoir mal a la tête ? Parce que le corps n'est plus mais l'esprit subsiste, et l'esprit souffre.
Nui sentit alors le contact d'une main sur son bras, il retira alors la sienne et la douleur cessa.

La Main était celle de Kovaria, la vortixx semblais avoir surgit de nul part avec un peu trop de vitesse pour qu'elle se soit juste caché mais elle n'avait nul pouvoir de téléportation.
Nui se rappela alors que l'étrange voile qui couvrait tout le corps de la vortixx était en faite un système de camouflage unique en son genre, elle était là depuis son arrivé ici.
- Évitez d'y toucher a l'avenir, cela ne vous réussit pas.

Kovaria s'empara elle même de l'épée, la portant avec un mélange de délicatesse et de force, certain dirait même de grâce mais Nui ne faisait pas partit de ceux-là.
Avec cette même précaution elle la déposa dans un compartiment qu'elle fit sortirent du mur, lorsqu'elle le referma il se fondit si bien dans le mur que c'est comme si il n'avait jamais exister.

- Vous n'êtes quand même pas rester ici pendant tout ce temps a m'attendre l’espèrent ?
- Loin s'en faut, disons que j'avais anticiper votre venu.
- Quelle sont les nouvelles du monde ?
- Des mondes vous voulez dire.
- Vos réseaux s'étendent jusqu'à l'autre monde ?
- Bientôt, très bientôt?
- Je vois...Alors qu'ai je manquer ?
- L'alliance entreentre les skralls et les Fantômes .
- Ikinat nous hait a ce point qu'elle a pactiser ses ennemi naturels?
- C'est nous ses ennemi naturels a présent, son cas ne s’arrange pas d'ailleurs, elle aurait tuer l'un des siens suite a une petite divergence d'opinion.
Ceci dit ce dernier est encore a étayer.
- Quoi d'autre ?
- L'arrivé des Skrall a Voya-Nui a fait détaler les forces de l'ordre et de la main sans demander leur restes, certain ont du même sentir le souffle de Tuma sur leur visages.
- Hum, ce n'est pas bon du tout, déjà que face aux fantômes seul ils avaient du mal mais maintenant.
- Dans un sens cela peut nous être profitable.
- Développer.
- Connaissant le tempérament belliqueux de cette espèce on peut espérer qu'ils attaque un territoires appartenant a la confrérie.
- Qui sait, peut être qu'Ikinat arrivera a les tenir en laisse.
- - Ceci dit, vous souvenez vous du projet de Gladius concernant notre monde.
- Forcer Mata-Nui a ramener son mond e a son état d'origine.
- Qu'elle sont les chances de succès de ce plan selon vous ?
- Hum infime, Mata-Nui ne s'est jamais guère soucier de ce qui se passait a l’intérieur de lui même, Teridax en est l'exemple le plus flagrant.
De plus ce n'est pas en anéantissant l'ordre et la main qu'il fera réagir Mata-Nui, a moins qu'il ne massacre tout les Matorans qu'il trouve, tue tout les rahis et ne s'attaque aux systèmes critique.
- Est ce a sa porter ?
- Non, car si il veut vraiment faire pression sur Mata-Nui, eh bien...
- Arrêtez vous là, et jauger a présent le ridicule de la chose.
- Le ridicule ?
- Oui, pensez au passé, pensez a maintenant et enfin pensez a eux. Et après...cela viendra.

[i] Nui s’exécuta, il repensa a toutes les tentative de faire plier Mata-Nui, au Plan de Teridax et enfin a tout ce que les Fantomes pouvait savoir sur cette Univers.
Et c'est là qu'il vint, le rire.

Cela faisiat combien de temps que Nui n'avait pas rit ? Avait t-il jamais rit de sa vie ? Désormais il riait, et les murs vibrait, sa voix ce striait, et son corps tremblait.
Nui riait, de Gladius en grande partit mais aussi des peuples de Bara-Magna, entre deux éclat il entendit Kovaria lui parler sourire en coin, chef d'orchestre battant la mesure de son rire.

- Gladius et toute sa clique, leur esprit est aussi ensabler que leur monde.
Ce ne sont que des macaques lançant des pierres a la face du soleil, ils ignorent tout de ce que Mata-nui est capable de faire a l'intérieur de lui même.
Ils croient qu'il n'est qu'une esprit habitant un corps comme leur âmes habitent le leur, mais c'est faux.

C'est Mata-Nui qui nous a ordonné de partir sur ce monde, et lorsque qu'il se rendra compte que les principales factions qu'il a recréer ont été anéantit que croyez vous qu'il fera ?
Il devra châtier, et ils auront l’impression de revire leur cataclysme.

Le rire cessa et le ton redevint sérieux.
- - Cet un beau scénario, mais hélas je ne pense pas que nous aurons cette chance.
- Les miracles sont bien rares de nos jours, cependant je reste convaincu qu'il y a une limite et qu'elle sera bientôt franchit.
- Je vois....mais ce n'est pas tout n'est ce pas ? Il y a cette chose d'on vous vouliez me faire par avant que ne rejoigne Shrecki dans les laboratoire.
- Oui, et cette chose reléguera le conflit actuel au rang de simple broutille.
- A ce point ?
Oui.
La Vortixx sortit alors quelque chose que Nui n'avait vu que très rarement, un morceau de papier.
Mais ce n'était pas un simple morceau de papier, aucun morceau de papier n'aurait pu être semblable a ce que Nui s’apprêtait a voir.

- Où avait vous trouvez cela ?
- Je ne l'ai pas trouver, on me l'a donner, pendant la débâcle du grand Prix, avec pour consigne que je vous le remette.
- Voilà chose faite.

Nui le prit en main, et plus aucun mot par lui ne sera prononcé jusqu'à ce qu'il lâche cette enveloppe.Car c'était une enveloppe, qui contenait une lettre, mais Nui ignorait ce qu'était une enveloppe et une lettre, où du moins ne s'en souvenait plus, mais de toute façon ce qu'il entre ses mains ne pouvait être plus éloigner d'une enveloppe et d'une lettre.

Noir était le papier qui composait l'objet, si noir que la lumière de la pièce semblais être aspirer dans cette abime de noirceur.
Sur le recto un jeu de trois caractère barré de tels façon qu'ils étaient illisibles, on pouvait sentir la haine et la bestialité de la griffe qui avait barrer ces trois caractères car c'était bien griffe qui l'avait faites, la même griffe qui avait gravé le message que Nui lirait bien tôt.
Sur le verso un cachet de cire fermais enveloppe, mais Nui ignorait ce qu'était de la cire.
Mais il ne pouvait ignorer la couleur Cramoisi de celle-ci, ni la sensation malsaine qui s'en déversait.

Mais plus que tout c'était le symbole graver sur le cachet qui captiva Nui, un symbole dont le souvenir perça avec aisance le voile obscur de ces souvenir.
Pourtant le Makuta ne brocha pas, littéralement hypnotiser par cette marque qui, et cela il l'ignorait et cela était vrai, que pour bien des peuples et bien des gens il était synonyme de cauchemar absolu.


Le papier avait la tessiture de la cendre qui coulait entre ses doigts, une sensation désagréable.
Lorsque Nui toucha le sceau de cire, il eut la sensation d'une décharge électrique, éphémère mais violente.
Puis il défit de la cacher et ouvrit l’enveloppe.
La lettre avait été rédiger en langue Matoran, l'encre était de la même teinte cramoisi que le cachet de cire.Chaque avait été graver avec force dans le papier, graver avec haine.
Voici ce qu'il disait:


La valse des fous est si entrainante.
La folle des sables a fait pleuvoir le feu sur tes performance de coureur.
Une belle dame de poison t’attend dans un coin, ouvre l’œil.
Assis sur son savoir, rendu tik-tok par ton tik-tak, honte a toi.
Là-bas c'est l'enfer, le métal dans leur bouche, les milles soleils brulant dans leur yeux.
Louer comme bon, louer comme juste, voyez là la vile mascarade sous le Clair-Obscur.
Il marche parmi nous, Gloria perpetuam.
Abandonne tout Espoir et meurt.
Dernier avertissement.
TRESbonne journée.
Cecidit vous salut.


Le même symbole que sur le cachet concluait la lettre, une bien sinistre signature.
Mais c'était ce nom qui tétanisa Nui au point de laisser la lettre tomber par terre, le nom qu'avait prononcé le Zyglak a Mangaia, Cecidit.

- Le signataire de cette missive ne vous ait pas inconnu n'est ce pas ?
- Non, en effet.
- Si vous me racontiez où vous l'avez entendu.

Nui fit alors le récit des événement de Mangaia, une fois qu'il eut terminer la vortixx resta pensive avant de lui répondre.
- Voyez vous mon corps ?
- Parfaitement mais je ne comprend pas le sens de votre question.
- On ne traverse autant d'époque et autant de conflit sans que cela ne laisse des traces, cherchez et vous trouverez.

Nui devina que Kovaria voulait qu'il voit ses vielles marque de bataille, il trouva rapidement la première, l'armure de la jambe gauche de la vortixx était d'une teinte légèrement différente du reste de son corps.
il s'agissait d'une prothèse, on voyait l'anneau métallique faisant la jonction avec la partie du membre encore intact au niveau du milieu de la cuisse.
Comme aucun commentaire ne vint Nui continua d'observer, il vit alors la terrible balafre en forme de croix sur son torse, elle luisait a la lumière, elle était profonde.

- Celui qui l'a faite voulait m'arracher le cœur, il y est presque arrivé.

Mais visiblement ce n'était pas cela qu'elle voulait que Nui voyait alors il continua, finalement il s’arrêta sur la cicatrice qui maintenait son œil gauche fermer.
- Vous savez, avec suffisamment de moyen et un ingénieur compétent j’aurai très bien pu faire effacer ces marques, mais j'ai choisit de les garder.
Cela afin de me souvenir, de me souvenir de qui ma infliger ces blessures et comment.
Mais celle-ci, Elle montre son oeil. est là pour une tout autre raison, elle est pour me rappeler...la seul fois où j'ai sous estimer un adversaire.

Je vous passerait les détails pour me concentrer sur le fait en lui même, ça devait être une affaire de routine; je connaissait la force de la cible, elle était largement a ma portée.
Mais lorsque je suis passé a l'acte ce n'était plus ma cible, j'ai finit par l'avoir, en y laissant cette oeil.
- Qu'était t-il devenu ?
- Il était tout comme votre Zyglak, un guerrier de l'Oeil de Cuivre.
- Les Guerrier de l'Oeil de Cuivre...c'est la première fois que j'en entend parler.
- Ce n'est pas étonnant, rare son ceux qui survivent a une rencontre avec eux, en réalité j’en sait beaucoup a leur sujet mais le moment n'est pas encore venu pour que tout vous soit révéler.
- Pourquoi ?
- Parce que vous n'êtes pas prêt, ils sont forts, bien plus que vous ne l'imaginez. Le zyglak que vous avez affronter était tout en bas de l'échelle, il y a bien pire parmis leur rang.
- il y a Cecidit.
- C'est leur chef, et c'est tout ce que je peut vous dire a son sujet, c'est une ombre insaisissable, odieuse et irrépressible.
- Rien que ça, et pourquoi veut t-il me tuer, et pourquoi m’envoie t-il ce message ?
- il faudra demander a Cecidit j'en ait peur.
- Je sens que vous me cachez beaucoup de chose, pourquoi ?
- Entrainer vous, lorsque vous serrez près, et je le saurais, alors je vous dirait tout ce que je sais.

Nui ne trouva a rien a répondre, et il savait qu'il ne pourrait jamais la forcer a le lui révéler.
La vortixx se leva et ramassa la lettre.

- Je garde ceci, ils y a peut être plus que si qu'il y a écrit. Je vous laisse a présent, préparer vous pour votre mission mais aussi a quelque visite.
Sur ces mots la vortixx ouvrit un passage dans le mur et s'en servit pour quitter les lieux.
* Des passages secret ? j'ignorais leur existance....*
Nui poursuivit son rangement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mer 21 Nov - 17:34

Solok marchait partout dans le Siège de la Confrérie. Il était arrivé quelque part, il ne savait pas où, mais il était quelque part où il y avait des gens, il avait entendu des voix. Il continua de marché, jusqu'à arrivé peu loin du quartier d'un certain Nui. (le nom lui disait quelque chose... Vaguement)
Il entra, sans savoir a qui était ici, et y vit quelqu'un. Le Toa de Glace demanda simplement :


-Bonjour... Savez vous a qui dois-je m'adresser pour intégré la Confrérie Makuta?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mer 21 Nov - 19:56

Nui était en train de vérifier l'alignement optimal de ses tablettes de pierre quand quelqu'un entra dans ses quartier, une personne qu'il ne connaissait pas.
Il s'agissait d'un Toa qui, visiblement, était désireux de rejoindre la confrérie.

- Ah une nouvelle recrue, et un Toa qui plus est, voilà qui est intéressant.

Vous savez, aussi loin que je me souviennent, je n'ai jamais vu un Toa marcher sur le sol de Destral, de son plein grès du moins.
Malheureusement je ne peut entériner votre décision et ce pour deux raisons, vous ne vous adressez pas a la bonne personne et ceci sont mes quartiers.
A vrai dire vous avez une certaine chance, quand je suis absent je les fait généralement garder par quelqu'un de peu compréhensif.

Pour ce qui est de rejoindre notre organisation, grand bien vous en face, il faut vous adressez a notre chef: Makuta Phantrakk.
Vous le trouverez dans les laboratoires, évidement vous ignorez où ses trouves les laboratoires n'est ce pas ? Je vais y remédier.

Nui farfouilla un peu et sortit un objet d'une boite, il avait l'apparence d'une tuile noire de la taille du poing du makuta.
- Ceci est un système de navigation, pratique quand on ne connais pas les lieux....Ou quand on est un espion venu récupérer les plans de la base de la faction adverse.
Mais heureusement il est conçu pour anéantir toute vie dans un rayon de 5bio si il venait a sortir de Destral...bien sur il pourrait vous venir l'idée de transmettre les information que vous aurez extrait sans le sortit de Destral me dirait vous ?
Eh bien il y a une parade pour ça, anéantir toute vie dans un rayon de 5bio en cas de manœuvre non conventionnelle.

Est-ce moi qui l'ait inventer ? Je l'ignore. Comment a-il finit là ? Je l'ignore. Mais je suppose qu'il fonctionne comme cela, ça pourrait aussi être un simple explosif de haute intensité qu'on a bricoler pour en faire un navigateur.

Nous allons vérifier cela. il porta l'objet a sa bouche et dit: Laboratoire.

Hum ça a l'air de marcher, alors c'est très simple vous suivez la flèche et elle vous mènera a celui qui vous intronisera dans notre Confrérie.
Pourquoi suis-je si euphorique ? Je l'ignore, et je vous conseil de quitter a présent ces lieux avant que je ne succombe a une étrange, soudaine et irrépressible folie meurtrière.

il plaça l'appareil dans la main du Toa et le gratifia d'une petite tape sur l'épaule.
- Bienvenu et bonne chance vous en aurez besoin, ah oui si jamais ne venions a nous recroisez je vous parlerait de la paix...une fois que j'aurais réussi a la concevoir.

Allez, de mon coté je vais continuer mes rangements au cas où une autre personne viendrai me faire une petite visite impromptu.

Et Nui retourna a ses rangement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mer 21 Nov - 22:23

Le Toa de glace pris possession du Navigateur. Il remercia oralement Nui et pris la direction du Laboratoire, mais il restait attentif aux détails qui pourrait le convaincre de rester plus longtemps dans les parages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Shrecki

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4225 DEF : 6100

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Dim 25 Nov - 19:02

- Vous me semblez bien agréable aux nouveaux venus, Nui.

Shrecki se tenait dans un coin de la pièce. Depuis combien de temps était-il présent? Cela, lui seul en détenait la réponse. Sans un autre mot, ni au sujet de son apparition furtive, ni de la rencontre entre Nui et Solok à laquelle il semblait avoir assisté, il dit d'un ton calme.


- Avez vous achevé tous vos préparatifs pour cette mission?

Le commandant ne semblait pas porter d'équipement particulier, encore que cela fut complexe à juger, compte tenu de ses capacités; il avait déjà démontré des téléportations d'objets par le passé. Dépourvu de tout besoin de nutriments, il ne portait bien sûr aucune provision, eau. Mais il semblait que seule la canne sur laquelle il se reposait à l'image d'un vieillard fit toujorus parti de son arsenal. Un surplus de confiance en ses propres capacités, pour ne porter aucune arme de la sorte? Oh, Nui le saurait mieux que Shrecki...Le commandant n'était pas à prendre à la légère, tant par son appartenance à l'espèce des Makuta que par ses propres...Particularités, qui faisaient de lui une personne relativement redoutable. Mais cette puissance ne paraissait que rarement, comme un rayon de soleil passant à travers un plafond de nuages à l'occasion d'une éclaircie. Et seuls les guerriers ayant survécu au Protectorat - en d'autres termes Tanika et Phantrakk - ou ceux qui avaient accompagné le Makuta dans de nombreuses missions - cela se résumant à Nui cette fois - pouvaient connaître toute l'étendue du pouvoir de Shrecki. Les autres ne pouvaient en avoir qu'une petite idée, de par son grade. Son apparence n'était finalement qu'une silhouette, dissimulée sous un manteau délavé, gris parfois, noir certains jours, selon semblait-il l'humeur du personnage, mais qui gardait toujours au niveau du dos des motifs d'un rouge effacé, des motifs hurlants qui semblaient luir dans la pénombre, et il portait un masque qui n'était aucun Kanohi répertorié, un masque d'un calme bestial, percé de deux orifices où luisaient deux yeux d'une rare vivacité. Le masque était aujourd'hui marqué de nuances brumeuses et sombres, d'un noir impalpable qui se glissait sous les contours et reliefs. Mais Nui l'aurait su, ce n'étaient pas les seules couleurs qu'il savait prendre...Il y avait bien d'autres teintes...Plus dangereuses parfois.

Le commandant, marquant un silence dans l'attente d'une réponse, restait d'une immobilité qui rappelait une statue. Au fond, Nui avait-il besoin de préparatifs, si ce n'était faire un peu de rangement dans ses notes et affaires? Il n'était peut être pas aussi habile que Shrecki dans la téléportation d'objets extérieurs et les manipulations de dimension, certes...Mais était-ce vraiment un problème?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mer 28 Nov - 0:09

Lorsque Kovaria lui avait parler de visite prochaine et que peut après le Toa Solok était entrer dans ses quartier, il en avait conclut qu'il s'agissait de la fameuse visite annoncer par la Vortixx.
Cependant le présence de Shrecki lui prouva que les visites n'étaient pas fini, depuis combien de temps d'ailleurs le Makuta était t-il ici d’ailleurs? Depuis la venue de Solok, de cela il en était sur.

Nui ne se montra cependant guère surpris, se tenir dans l'ombre et attendre le bon moment pour se dévoiler était une pratique courante chez le commandant et il était sur le point de s'y habituer.

- C'est un plaisir pour moi de voir les rangs de notre organisation se grossir d'un nouveau membre.
Et pour répondre a votre question, oui tout est en ordre nous pouvons partir.

Les quartiers de Nui étaient a présent impeccablement ranger, les objets les plus importants, comme le cristal qu'il avait récupérer au Colisée, avait été placé en lieux sur.

Nui d'ailleurs avait longuement réfléchit a l'endroit où lui et son savoir devait reposer, le Makuta avait finalement conclu que Destral restait a ce jour l'un des endroit les plus sur au monde.
Les informations qui lui étaient parvenu sur comment les fantômes avait acquis la technologie nécessaire pour bâtir leur navire, Gladius aurait pirater le réseaux informatique de Metru-Nui a partir des archives et tous ignorait encore jusqu'où il avait bien pu remonter, l'avait conforter dans ce choix.
Et si dans l'extravagante éventualité que le cristal avait été relier d'une manière ou d'une autre au réseaux, et bien les information que contenait le cristal ne serait pas tomber entre les mains de l'officier fantôme.

Nui se rappela alors qu'il avait a peine creuser la surface de l'immense base de données que contenais le cristal, et il se promis de l'explorer plus en profondeur lorsque qu'il aurait un moment de libre.
Il se demanda aussi s'il il devait parler a Shrecki de sa découverte, peut être d'ailleurs qu'il le savait déjà, il décida de ne rien divulguer pour l'instant.

- En temps qu'officier le plus haut gradé c'est a vous d'ouvrir la marche Commandant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Mer 28 Nov - 0:26

Le Toa avait cherché un peu partout dans l'île le dernier membre de la Confrérie qu'il n'avait rencontré. Il décida de chercher dans les endroits qu'il avait déjà visité, il devait parlé à Shrecki pour l'informer qu'il partirait en mission avec lui et Nui, qu'il préviendrais aussi, vu qu'il se dirige vers les quartiers de ce dernier. Le Toa marchait, l'épée au dos, réfléchissant aux choses qu'il avait entendu avant d'arriver a Destral... Il y réfléchissait beaucoup, mais il avait pour objectif d'aider sa faction. Il arriva assez vite au niveau des Quartiers de Nui, quand il vit que le Makuta était accompagné d'un collègue, de la même espèce visiblement, le Toa demanda à ce dernier, puis aux deux :

-Bonjour. Je suis Solok, je voulais vous informez, si vous êtes bien Shrecki la seul personne de la Confrérie que je n'ai pas encore rencontré, que j'irais en mission avec vous deux.
J'aimerais d'abord vous informez, je suis très peu équipé, et j'aurais besoin d'acheter des Canister de Déplacement à Le-Metru et des armes à Nynrah, je ne voudrais pas être un boulet pour vous deux en mission, bien sur, si cela vous dérange, je ne pourrais partir en mission.

Le Toa s'arrêta là, espérant une réponse positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Shrecki

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4225 DEF : 6100

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Ven 30 Nov - 23:02

Nui était un être intéressant. S'il était capable de foncer tête baissée à l'occasion - le manque d'expérience sans doute - il était par contre la majeure partie du temps en mesure de mener des réflexions poussées en l'espace de quelques secondes. La remarque de Nui quant à un nouveau membre était lourde de sens. La Confrérie manquait d'effectifs, et de nouvelles têtes lui permettait de varier non seulement les équipes assignées aux missions, mais aussi la puissance de frappe sur le champ de bataille. Un nouveau membre était un courant d'air dans les stratégies de la Confrérie, et cela, Nui l'avait bien saisi apparemment. Nui demanda alors poliment à Shrecki d'ouvrir la marche...Mais ce dernier avait saisi une flamme en approche.

- Patientez un peu Nui...Je sens que nous arrivons à une évolution de notre situation.

Confirmant son propos, le toa Solok, jeune recrue, entra de nouveau dans la salle et saluant Shrecki, il lui fit alors sa demande. Le commandant étudia la recrue plus en détail. Son visage lui était flou, il distinguait à peine ses traits, mais il pouvait lire en cet être l'énergie de Glace. Un Toa de Glace, qui portait un Kanohi, qui était auréolé d'un autre relent, d'une signature différente. Les Kanohi de pouvoir...Peu les utilisaient, négligeant durant la guerre la puissance de ces masques, qui pourtant recélaient en eux un pouvoir immense lorsque utilisés à bon escient. Il avait en face de lui quelqu'un qui avait saisi cela dès le début. Toute personne entrant a la Confrérie avait, de base, un potentiel, car l'organisation n'acceptait pas n'importe qui; l'élite de l'Univers Matoran occupait ses rangs, et toute personne grossissant son nombre était destinée à, tôt ou tard, faire partie de cette élite. Ce Toa traitait les gradés avec respect. Au sein d'une organisation telle que l'Ordre, peut être que cela aurait été véridique. Car après tout, les autres factions suivaient une organisation très militaire. Mais au sein de la Confrérie, le grade n'avait de signification que sur le champ de bataille, pour dicter les ordres, et quand bien même. Les Makuta étaient indépendants par nature. Ils étaient tous égaux dans leur indifférence. Le Commandant pouvait dicter ses ordres, oui. Mais il ne se voyait nullement supérieur à ses frères, et en cela, sans doute était-ce une force. Peut être que la Confrérie était plus soudée que les autres engagés dans le conflit, au final? Le Makuta marqua un instant de silence, laissant Solok réfléchir à ses propres paroles. Quelles raisons aurait-il eu de s'opposer à sa demande, après tout?

- Nous nous arrêterons aux arsenaux adéquats, ne vous faites aucun soucis là-dessus. Le voyage ne pose aucun problème à nous autres Makuta...Nous serons à notre destination en un clin d'oeil. Le-Metru? Nul besoin! Vous trouverez des fabriques de véhicule n'importe où dans l'univers, à moins que vous ne désiriez vous acheter un croiseur bien sûr...Mais nous ne payons pas aussi bien nos recrues. Vous auriez été bien économes de posséder une somme aussi considérable dans votre bourse de Makoki. Nous irons donc à Nynrah, où vous pourrez acheter aux Fantômes - de fameux artisans militaires - armes, armures, et véhicules si vous le désirez, et en avez les moyens. Après quoi, nous nous rendrons au Continent Nord où, si vous le souhaitez, vous pourrez faire des achats supplémentaires, puis nous irons à la péninsule, lieu de notre mission.

Là-dessus, le pouvoir étrange de Shrecki s'activa. L'espace vibra, se gondola, alors que Nui et Solok étaient emportés dans ce qui semblait être une faille de l'espace temps, forme de téléportation très particulière. Si Nui commençait à être habitué, Solok serait sans doute plus...Indisposé par ce monde de locomotion. Le commandant eut tôt fait de suivre ses deux subordonnés hiérarchiques dans l'anomalie qu'il avait lui-même généré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Jeu 30 Mai - 22:56

Lorsque que Nui arriva dans le couloir qui donnait sur ces quartiers il eut un avant-gout de la dévastation qui avait frapper ces lieux, le mur a sa gauche avait noircit comme si il avait était exposer a une haute température, celui a sa droite portait des traces de multiples lacération mais le Makuta fut incapable de déterminé ce qui les avaient causer.

Quelque pas de plus le conduit devant le trou béant qui était autrefois la porte d'entrée, une fois le seuil franchit Nui eut en face de lui une bonne définition du Chaos.

Il n'y avait pas un objet, une partie de la pièce, qui n'avaient pas été secoués, déplacés, fracassés.
Il y avait aussi plusieurs pan de mur qui avait était arracher, hélas selon un schéma que Nui ne connaissait que trop bien.

* Les compartiment*

L'habitation de Nui était modulaire, et il avait caché un certain nombre de chose dans divers compartiment caché au sein des murs, les trous dans les murs correspondait a l'emplacement des compartiments.

Nui commença a dresser un esquisse simpliste des événements dans son esprit, quelqu'un était entrer, il cherchait quelque chose, Redorak et peut-être d'autre lui sont tomber dessus, il y a eu un combat, mais ils n'en sont pas sortit vainqueur.

La question maintenant était de savoir ce que le voleur était venu chercher, et surtout l'avait t-il trouver ?
Le désordre qu'il contemplait avait été former par deux chaine d'événement, la première était les recherche de l'intrus et la seconde était la combat qui a suivit.

Il commença a examiner les débris au sol quand l'un d'entre eux attira son attention plus que les autres, c'était un bras, un bras de Matoran.

* Dagata *

L'ingénieur avait vraisemblablement été pris dans le tourbillon de furie qui s'était déchainer en ses lieux, le Makuta trouverait t-il d'autre morceau du Matoran en poursuivant ses fouilles, ou bien ce bras était l'ultime trace de son existence ?

Il ne put cependant pousser son expertise plus en avant, car soudain le peu de lumière qui arrivait dans la pièce depuis le couloir avait été occulter, l'Homme en noir se tenait sur le seuil.
Sa silhouette se découpait nettement au sein de l'entrée donnant la pleine mesure de sa personne, il dépassait Nui d'une bonne tête si ce n'est plus, les larges habits qu'ils portaient gommait plus qu'ils ne soulignaient les contour de sa forme faisant de lui un authentique morceau d'ombre pendant un fugace instant, cet impression n'était atténué que par l'acier argenté de son visage et de ses mains sur lequel de fugace grain de lumière dansaient en des reflet féroces.

Lorsqu'il se tenait devant la stèle, sur cette pointe escarper, a ses cotés se tenait un mentor, un vétéran qui, a la lame, avait fait succéder le verbe, montrant a un jeune comment panser les plaie que le vaste monde venait de lui infliger pour la première fois et comment durcir son cuir pour que cela n'arrive plus.
A présent il voyait une autre facette du personnage, il voyait le formidable adversaire, le funeste marchant de mort dans toute sa grandeur sinistre.
Faire face a une telle présence était...écrasant, sentant cela l'homme en noir se décida a balayer les interrogation silencieuse du Makuta par le verbe.

- La vitalité de votre ami est impressionnante, les blessures qu'il a subit aurait tuer n'importe qui d'autre sur le coup, mais lui, il a trouver la force de se trainer d'ici jusqu'à la pointe nord de l'île. Sa survie ne s'est jouer que sur une poignée de seconde cependant.
- Je l'ait laisser entre vos mains, qu'en avez vous fait ?
- J'ai recoller autant de morceau que mes compétences le permettait, assez pour qu'il puisse me dire ce qui s'est passé.
- Où est t-il a présent ?
- Entre les mains d'un personnel compétent qui sera a même de le remettre totalement sur pieds.
- Ga-Metru...
- Correct, mais revenons a nos affaires.
- Que s'est t-il passé ici ?
- Quand il est entré dans cette pièce cela avait déjà commencer, il vous a vu debout au centre, Dagata contre le mur du fond le crane brisée. Il a exiger des explication, vous êtes entrer dans une phase de démence, vous l'avez attaquer, le reste est flou pour lui, il a décrit ça comme un "Déferlement de violence", ensuite il s'est passé un événement qui n'a pas réussit a concevoir.
- Lequel ?

L'homme en noir se garda de répondre, il fit durer le silence quelque instant avant de reprendre son récit, Nui n'insista pas.
- Vous vous êtes désintéressé de lui, vous commenciez à chercher certaines choses, vous les avez trouvées, Kovaria est arrivée, vous étiez sur le départ, vous avez tenté de l'attaquer mais elle vous a échapper, alors vous êtes partit et elle s'est lancée a votre poursuite.
L'homme en noir marqua une pause pour laisser le temps a Nui de répondre.
- Il y a juste un détail qui me gène dans ce récit, ce-n'est-pas-moi. Dit t-il en martelant chaque syllabes. Cela ne pouvait être moi, j'étais face a Phantrakk, j'étais de l'autre coté pendant l'incident et vous le savez.
- Assurément, ce n'était pas vous, du moins pas cette version de vous.
- Un double ? Un imposteur ?
- En quelque sorte, sa nature exact reste a déterminer mais il est clair qu'il vous ressemble assez pour que cela soit confondant.
- .....Vous savez ce qu'il a pris et pourquoi.
- Oui, je pense qu'il est temps que je fasse un résumé clair de la situation car nous en avons besoin tout les deux:
Pendant que vous étiez en train de régler la situation avec feu Makuta Phantrakk une autre version de vous est entrer dans vos quartier et a subtiliser deux choses, la première est le cristal de savoir que vous avez récupérer chez les envoyés, la seconde est le fragment de matière que vous avez récupérer sur l’assassin que vous avez liquider dans les archives.
Quand on combine les deux qu'est ce que ça donne ?

Nui le savais, la réponse, la réalité se dévoila devant lui d'une façon percutante.
- La Nation des Fous.
- Exact, il a été dit que le Makuta Nui créera la Nation des Fous, celui en face de moi ou un autre. Cette autre vous aspire a modifié les événement de cette trame temporel, ou plutôt a les rétablir tels qu'ils devait arriver.
- Tels qu'ils devait arriver ?
- Considérer qu'avant l'incident nous étions dans la Trame 1, au moment de l'incident vous avez basculer dans un monde alternatif issue d'une trame d’événement différente, la Trame 2.
Une fois revenu parmi nous ce que vous avez vu là-bas vous a changer si bien que vous n'avez même pas envisager de concevoir cette Nation, ainsi commença la Trame 3.
Cette autre version de vous aspire a provoquer les événement de la trame 1 en créant la Nation des Fous.
- Une tel chose est-elle possible ?
- Les grandes lignes du Destin on parfois tendance a privilégié l'effet a la cause, un jour je vous raconterait l'histoire du Toa Nidhiki, elle est édifiante.
- Il nous faut l’arrêter, j'ai vu de quoi la Nation des Fous est capable, ce dont je suis capable, et cela ne doit jamais arriver.
- Sachez une chose Nui, ceci n'arrive pas par hasard, loin de là, la guerre dans laquelle nous allons nous engager sera d'un genre nouveau pour vous.
Je vais devoir vous y préparer sinon vous n'y survivrez pas.

L'homme en noir plongeât sa main dans les replis inconstant de son manteau et en sortit une tablette de pierre qu'il lança a Nui.
- Laentraz vous a plus secouer que vous ne le pensez, allez a Ga-Metru, demander cette personne, elle saura vous remettre sur pieds, ensuite achetez ces articles et enfin pour finir retrouver moi au lieu indiqué, là-bas votre entrainement pourra commencer.
- ...Surprenant...
- Le fait que j'avais déjà tout planifiez ou bien que de tels personnes puisse exister ?
- Un peu des deux.
- Vous allez entre dans un monde nouveau Nui, désormais méfiez vous de ce qui vous regarde de travers, assurez vous de pouvoir dégainer plus vite qu'eux.

Sur cette étrange mise en garde Nui se décida donc de se téléporter jusqu'à Ga-Metru, juste avant de disparaitre l'Homme en Noir ajouta une ultime chose.
- Ne vous pressez pas outre-mesure, cela vous ferrait baissez votre garde, notre ennemi doit suivre un scénario très précis, par chance nous le connaissons nous aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Sam 1 Fév - 10:53

Lors de son extraction hors de Metru-Nui, l'essence de Nui avait été déposée dans un conteneur sphérique étanche puis acheminée jusqu'à Destral par téléportation où elle fut placée dans un Drone Nektann modifié, c'était rudimentaire mais fonctionnel, il pouvait ainsi se déplacer sans risquait de se dissiper, et avait ensuite rejoint ses quartiers.
Lors de sa dernière venue ils avaient été dévastés par un ennemi inconnu, un cristal contenant des connaissances inestimables avait été dérobé et deux de ses acolytes portés disparus, mais depuis son départ pour la Cité des légendes ils avaient été remis en état, on y avait aussi transféré son armure dans l'attente de l'acquisition du matériel nécessaire à sa réparation.

Le Rahkshi qui avait dirigé la mission de récupération -initialement, de reconnaissance- était resté à ses cotés, cela Nui l'avait voulu car il était intrigué par cette créature qui prétendait être le Krataka, l'Ombre Illuminée, sorte de guerrier parfait tout droit sortit des légendes Matoran.

- Vous dites qu'un grand péril menace la Confrérie, lequel ? lui demanda en premier lieu le Makuta.
- Je l'ignore Seigneur Makuta Nui. Répondit le Rahkshi en hochant fugacement la tête.
- Si vous l'ignorez alors comment pourrez vous nous-en protéger?
- Mon rôle n'est pas de prévenir ce désastre, seulement de permettre à la Confrérie d'y faire face, ma seule présence stipule qu'il arrivera et son ampleur sera suffisante pour signifier de façon évidente sa présence.
- Effarant d'imprécision...Et comment pourriez vous sauver la Confrérie de ce si terrible péril ? Vous êtes peut-être ce qui se fait de mieux en matière de soldat, mais vous restez inférieur en tout point à un Makuta.
Le Rahkshi secoua une nouvelle fois la tête en signe de négation.
- Vous vous méprenez Seigneur Makuta Nui, lorsque viendra le Grand Péril ce ne sera pas d'un Seigneur, ils seront bien assez, mais d'un Héros dont elle aura besoin.
- Un héros ?...Que faites vous au sein de cette organisation ?
- Je...j'ai peur de ne pas comprendre votre question Seigneur Makuta Nui.
- Une telle naïveté, de la part d'un être comme vous, est une aberration, sans doute y a t-il eut un incident au moment de l'élévation de votre conscience pouvant expliquer cette anomalie.
- Une...anomalie ?
- Selon la description de votre rôle ce Grand Péril ne peut être qu'une attaque extérieure par une force écrasante, mais si vous vous trompiez ? Et si ce péril venait de l'intérieur ?
- Intérieur ?
- Qui servez vous ?
- La Confrérie et les Seigneurs Makuta qui la dirigent.
- Et vous obéissez à chacun de leurs ordres c'est cela ?
- Oui, ils ordonnent et j’obéis.
- Et si le Grand Péril venait d'un de ses seigneurs ? Si un complot ou une lutte de pouvoir entre plusieurs d'entre eux était la cause de la fin de la Confrérie, que feriez-vous ? Et si on vous ordonnait de ne pas intervenir ou bien même de prendre part à tout ceci ?
Et si, finalement, c'était vous ce Grand Péril ?
- Je...Je... Dit le Rahkshi en pleine confusion.
- C'est donc votre limite...Mourez.
- Hein ?
- Je vous ordonne de mourir, exécutez-vous, dans tout les sens du terme.
- .....Je...Je ne peut exécuter cette ordre.
- Pourquoi ?
- C'est contraire à mon conditionnement.
- Votre conditionnement ?
- L'appel, il définit ce qu'est le Krataka et permet de résoudre les paradoxe de l'obédience.
Seul celui qui à initié l'appel peut me donner un tel ordre.
- Qui à initié l'appel ?
- Je ne peut révéler cette information.
- ...La Confrérie doit-elle être sauvé ? D'ailleurs, qui y a t-il à sauver exactement ?
L'Ordre de Mata-Nui est une institution reposant sur des préceptes de moralité et de justice, tout les membres de cette organisation, même son chef, servent ses préceptes.
La Confrérie des Makuta n'est rien de tout cela, elle est la dernière véritable organisation des ténèbres de cette Univers, avec tout ce que cela implique en terme de pouvoir, de ressources et d'influence.
C'est une machine, un dispositif au service de l'ambition de son souverain, Teridax l'a utilisé pour accomplir sa démence, Phantrakk pour survivre à la Guerre des Puissants et Shrecki, Mata-Nui seul le sait, mais je compte tirer ce dernier point au clair.
Vous comprenez à présent ? Nous servons la Confrérie, mais la Confrérie sert son Maître, ce dernier lui donnant le visage qu'elle présente au reste du monde, et la façonnant selon ses désirs, ses seuls désirs.
La sauver revient donc à sauver Shrecki et l'ambition de Shrecki, mais cela est-il bon pour le Monde ?
- ...Cela n'est pas mon rôle, que de raisonner à un tel niveau, Seigneur Makuta Nui.
- Vraiment ? Vous, le Krataka, le Sauveur de la Confrérie, êtes incapable de dire pourquoi vous la sauveriez ? Je n'en crois rien.
Mais il est vrai que vous n'êtes qu'un drone, cependant je vous suppose suffisamment intelligent pour saisir la réalité de votre existence.

L'Ambition est le seul précepte de la Confrérie, si il y a une chose que tu doit retenir, Rahkshi, c'est bien celle là, nous, ses membres, sommes tous des ambitieux, nous la servons, elle et son souverain, quand cela est nécessaire pour bénéficier de son pouvoir.
Et avec ce dernier nous concrétisons nos propres ambitions, qui peuvent nous amener très loin d'elle ou au contraire au plus près, jusqu'à son trône pour certains.
L'Ambition, c'est ce qui vous a engendré, ce que vous sauverez ne sera pas la Confrérie, ni même Shrecki, non, simplement l'ambition de celui qui a fait sonner "l'appel".
La Rahkshi resta silencieux, peut-être réfléchissait-il aux mots du Makuta, ce dernier finit par se lasser et changea de sujet.
- Et qu'en t-il du Steltian ? Qu'en avez vous fait ? Demanda t-il, il avait toujours des difficultés à se souvenir de lui.
- C'est un cas assez particulier, Seigneur Makuta Nui, nous n'avons pas réussi à déterminer si il était encore en vie ou bel et bien mort, aussi l'avons nous transféré aux laboratoires pour une expertise approfondie, le Seigneur Makuta Narthox, qui est en charge des installations, s'est montré très enthousiaste à l'idée d'étudier en détail un spécimen aussi atypique.

Si les installations de Ga-Metru étaient plus que qualifiées dans leurs domaines il arrivait que certains cas dépassent le cadre de leurs compétences, on disait soit qu'ils étaient désespérés ou soit si étranges qu'ils sortaient du cadre de la notion même de "Soins"; et quand de tel cas venaient à être soignés on parlait alors de "Miracle" ou de "Résurrection", le Makuta Narthox préférait le terme de "Reconstruction".
Nui le connaissait de réputation, les êtres qui ne sont même pas sensées exister était sa spécialité.
Redorak, il se remémorait son nom par intermittence, était donc entre de bonnes mains, peut-être même trop bonnes, le Makuta se promit donc d'aller rendre visite au scientifique d'ici un délai assez court pour s’assurer qu'il ne soit pas trop zélé dans "l'étude" de son "spécimen".

Mais ce n'était qu'une des nombreuses choses qu'il avait à faire, il se souvint qu'avant que la situation ne devienne hors de contrôle à Metru-Nui, Shrecki lui avait confié une mission dont il s'était acquitté de fort belle façon, offrant toute la cité des légendes à la Confrérie.
Il activa son communicateur, rescapé de son ancien équipement et installé sur sa carcasse d'emprunt, et régla quelque détails administratifs.
Une fois cela fait il s'adressa à nouveau au Rahkshi.

- Venez, il est temps de se procurer les matériaux nécessaire à la réparation de mon armure.

Le Makuta mit en branle le drone et quitta ses quartiers, suivit du Krataka, en direction du récemment installé relais de commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   Sam 8 Fév - 9:13

Une fois de retour dans ses quartiers avec les matériaux nécessaires, et toujours accompagné du Rahkshi, Nui put se mettre au travail.

En l'absence de Dagata, qui tenait le rôle d'ingénieur et d'armurier auprès de sa personne, il dû effectuer l'opération lui-même avec l'assistance de nombreuses machines et bras mécaniques pourvus de divers outils.

La première étape consistait à désassembler en partie l'ancienne armure, il fallait retirer toute les parties qui, bien que tenant encore en place, étaient trop endommagées pour servir de base solide pour la réparation.
La seconde étape était celle de la conception des plans la nouvelle armure, Nui étant globalement satisfait de son enveloppe précédente il n'eut qu'à reprendre les schémas déjà existant, mais non sans ajouter quelques subtiles modifications qu'il jugeait nécessaires.
Vint ensuite la troisième étape, qui était la plus longue, à savoir la fabrication des pièces. Les lourdes tuiles de Protoacier à sa disposition seraient découpés, fondues, forgées, redécoupées, pour finalement devenir les différentes parties de sa nouvelle armure, les fragment précédemment retirés étant recyclés et refondus eux aussi en de nouvelles pièces.
Bien que disposant des équipements métallurgiques nécessaires à proximité, le processus dura bien un jour entier, faire fondre du proto-acier n'étant pas la chose la plus facile qui soit, mais n'ayant besoin ni de sommeil, ni d'alimentation, sa patience était proverbiale.
La quatrième et dernière étape consistait l'assemblage des pièces crées, cette procédure, bien que grandement accélérée par les machines, nécessitait tout de même une certaine minutie et prit un temps équivalent aux deux premières étapes.

Après deux jours de labeurs les réparations de son armure furent enfin achevées, le nektann fut désassemblé pour permettre à son essence de s'écouler à l'intérieur via l'ouverture béante où aurait dû se trouver son visage. Son masque, qui avait admirablement résisté à la bataille, fut fixé à sa suite, fermant l'enveloppe de façon hermétique.

Après quelques secondes qu'il s'octroya pour reprendre la pleine mesure de ses sensations ,il initia les tests de motricité.
Tout d'abord il plia les doigts, ensuite il bougea les bras et enfin il fit quelque pas en avant.
Ce fut concluant, sa nouvelle armure répondait parfaitement à ses instructions, les articulations semblaient même plus souples qu'auparavant.

C'est alors que son communicateur sonna.


*****

Il avait répondu à Tanika avec un aplomb rare, ne laissant rien transparaître du trouble qui l'habitait.
D'autres que lui auraient été moins stoïques, certains se seraient même effondrés.
Le Retour du Protectorat, cette nouvelle l'avait fait passer par une mosaïque d'émotions, la surprise, la colère, la peur, et l'incompréhension.
Elles s'étaient toutes fondues en un flou tétanisant, révélant la réalité de sa situation, il ignorait tout ce qui avait pu se produire pendant qu'il était sous terre, à se battre pour sa vie contre des choses qu'il ne pouvait qu'à peine nommer.
Le Rahkshi dû estimer que son inaction était anormale car il se permit de l'interpeller:

- Un problème avec cette communication, Seigneur Makuta Nui ?
Nui sortit de son mutisme pour lui répondre.
- Le Protectorat des Ombres...pourrait bien être le Grand Péril pour lequel vous avez été invoqué...qu'a t-il bien pu se passer d'autre pendant que j’étais dans les profondeurs ?
- Il s'agit du seul événement notable depuis la dissolution des Fantômes des sables et de la Main d'Artakha, Seigneur Makuta Nui.

Cette fois-ci le Makuta ne put dissimuler sa surprise.
- Ces deux factions ont été dissoutes ? Comment ?
Ce fut au tour du Krataka de tiquer.
- Mais..vous êtes au courant de cette information, Seigneur Makuta Nui, vous étiez présent sur le croiseur de l'Ordre Noir, quand la nouvelle de la fin de ces deux factions vous est parvenue.
- C'est impossible, j'étais sous Metru-Nui depuis le début de l'attaque d'Emrakul, je ne pouvait être dans ce croiseur.
- Il semble...que certaines données en notre possession ne concordent pas, Seigneur Maku...

Le Rahkshi ne finit jamais sa phrase, du moins pas en présence de Nui, non pas qu'il ait été interrompu, il s'était simplement figé comme une statue, à l'entrée des quartiers de Nui se tenait l'Homme en noir, encore une de ses manipulations du temps.
- Je vous avait dis que nous parlerions une fois que vous vous serez rétabli. Commença t-il avant que le Makuta n'eut le temps de placer un mot. Votre armure m'a l'air flambant neuve, pourquoi ne pas la roder un peu en marchant avec moi ?
Venez, nous avons à parler, de tout, mais surtout des Cauchemars de Demain.
C'était sans appel mais Nui n'avait pas l'intention de refuser, il voulait des réponses que seul cet individu pouvait lui offrir, alors il le suivit.

- ...ta Nui...
Quand ils eurent quitté la pièce la course du temps reprit, le Krataka finit alors sa phrase et eut la surprise de voir que son interlocuteur avait disparu, s'était-il téléporté ?

En tant que Rahkshi du dernier degré son armure disposait d'équipements supplémentaires dont un chronomètre qu'il surveillait toujours du coin de l’œil, rien d'anormal à ce niveau, mais par acquis de conscience il consulta un chrono distant et c'est là qu'il remarqua une différence, un décalage entre les deux mesures.
Le sien retardait de quelques secondes, c'était exactement le même phénomène que lorsque qu'il avait effectué des mesures sur l'horloge interne du communicateur de Nui, mais cette dernière était effroyablement en avance.
Quoi qu'il soit ces deux phénomènes étaient liés, une sorte de "fuite du temps".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Destral] Quartier privé de Nui   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Destral] Quartier privé de Nui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un quartier de Mordheim
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Destral :: Siège de la Confrérie-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos