Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Po-Voya] Forteresse matoran

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Po-Voya] Forteresse matoran   Mar 31 Jan - 16:16

Gladius arriva en skopio à l'intérieur du seul bâtiment encore debout de Po-voya: la forteresse matoran. Les nombreux habitants, habitués à ce que des guerriers viennent prendre possession de leur territoire, ne cherchèrent même pas à comprendre ce qui se passait. Cependant, une majorité d'entre eux fut surprise de ne pas reconnaître l'étendard que le fantôme plaça au sommet de la place forte.

[HRP] Prise du territoire de Po-Voya. [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Master Game

avatar

Masculin

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Mar 31 Jan - 16:18

Fantôme des sables: Vous capturez le territoire de Po-Voya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Mar 16 Oct - 21:27

Un jetrax passa discrètement au-dessus de Po-Voya. Quelques matorans et agoris, habitants de Po-voya, n'y prêtèrent pas attention. Du moins, jusqu'à ce que ce dernier se pose au sommet de la forteresse de Po-Voya, seul édifice qui s'élevait au-dessus du désert de la région. Descendit du véhicule perfectionné un guerrier presque entièrement noir, protégé par une armure bleu roi et dorée, qui commençait cependant à se voir décorée de grandes bandes sombres, qui semblaient lentement s'étendre, peu à peu, sur la totalité de la surface des pièces métalliques.

L'étranger parla, et tous le reconnurent alors. Cette voix chaleureuse et ferme à la fois, qui inspirait autant le respect que la crainte et l'approbation... il était dur de l'oublier. Surtout lorsqu'il s'agissait de la voix du commandant des rebelles en personne, celui qui avait conquis Voya-Nui au nom des Fantômes. Ce dernier exigea que l'on lui amène les registres des forces armées présentes sur les terres de Po-Voya. Le régent de la ville, un glatorian et officier d'Ikinat, vint à sa rencontre pour lui remettre une tablette électronique. Le skrall effleura à peine l'objet, et la totalité des informations contenues à l'intérieur déferlèrent dans son esprit. Sur la vingtaine de compagnies qui protégeaient Voya-Nui, seulement une avait été affectée à Po-Voya, et tous étaient présents dans la forteresse. Cependant, l'attaque rebelle sur l'île de la damnation avait causé des dégâts aux systèmes de communication, qui empêchaient les forces en présence de rendre rapport à l'état-major.

Gladius prit tout de même la peine de vérifier si les effectifs prévus étaient bien présents, et il fut même surpris: suite à la déclaration de guerre, de nombreux habitants de l'UM avaient rejoint les forces Fantômes. Après avoir cohabité pendant des mois avec les agoris, glatorians, vorox et même les skralls, ils s'étaient noués des liens très forts entre les deux peuples: amitié, mais aussi des accords commerciaux, des relais de commerce et des systèmes de troc qui permettaient à l'île de vivre une incroyable remontée au niveau économique, ce qui profitait aux habitants de Voya-Nui, qui se considéraient lésés par rapport à ceux de Metru-Nui, Arthaka ou Daxia. Ce mécontentement général avait même commencé à toucher d'autres îles voisines, et Gladius se promit d'en parler à Ikinat.

Le commandant se connecta aux réseaux de communication, et demanda un rapport sur la situation des différentes forces qu'il avait envoyé à travers tout l'univers matoran.

Sur Zakaz, les armées étaient prêtes; le recrutement et l'entraînement des nouveaux arrivés battaient leur plein.
Sur Karzahni, les rares habitants avaient presque tous rejoint les forces Fantômes, et la totalité des troupes et escouades d'ingénieurs avaient été rapatriés aux centres de commandement rebelles.
Et enfin sur Voya-Nui, la totalité des troupes était désormais correctement répartie et prête à se battre.

Gladius remercia le régent de la forteresse matorane puis rejoignit son jetrax, et demanda aux troupes qui se dirigeaient vers Po-Voya de retourner au Sechât, afin de se regrouper avec les forces d'Onu-Voya et celles placées sous le commandement d'Arékas. Puis, s'envolant à bord de son bolide, il s'éleva dans le ciel de Voya-Nui, jusqu'à atteindre une hauteur suffisante afin de pouvoir contempler la totalité de l'île de la damnation. Il faisait très froid à cette hauteur, mais le guerrier ne ressentit pas de gêne. Au contraire, la fraîcheur des hautes altitudes compensaient les systèmes mécaniques de son corps qui avaient tendance à chauffer et à lui causer une sensation désagréable au niveau de sa cage thoracique.

Au-dessus des nuages, le commandant pouvait clairement distinguer les différentes régions de l'île, et ses yeux, dotés d'une acuité nouvelle depuis sa mutation, lui permettaient de repérer même les petits bâtiments de Voya-Nui, ce dont même un makuta aurait été incapable. La mer de protodermis, celle qui l'avait irrémédiablement changé pour le meilleur et pour le pire, luisait faiblement à la lumière de la nuit. Le guerrier passa de longues minutes à contempler l'univers, perché au-dessus du monde; il reposa, et commença à prendre conscience des changements qui se faisaient au coeur même de son esprit. Il avait acquis une nouvelle vision de ce monde magnifique, au travers les yeux d'un être bio-mécanique, modifié par la technologie des Grands êtres. Il pouvait désormais apprécier la vision de cet univers entier, artificiel mais pourtant grouillant de vie. Et là, éclairé seulement par les témoins lumineux de son véhicule aérien, Gladius se promit une chose.

La vérité que croyaient détenir les membres de l'Ordre et de la Main, ainsi que les guerriers qui les servaient... cette vision de la réalité n'était qu'un château de verre, une façade. Et le Fantôme se promit d'être la fissure qui réduirait en morceaux cette fragile invention spirituelle. Il ferait voler en éclats les mensonges et les préjugés qui empêchaient les peuples de l'UM de tous comprendre les actes des rebelles.

Le skrall amorça la descente vers le Sechât, vaisseau de commandement d'Ikinat, tout en envoyant un message global à toutes les troupes auxquelles il pouvait communiquer à l'aide du communicateur qui était désormais intégré à même son corps, son système nerveux et son esprit.


-Soyez prêts. Car l'heure de notre victoire approche.

Et alors que le commandant posait le pied à bord de la forteresse volante qu'il allait enfin pouvoir piloter de ses propres mains, il ne remarqua pas qu'un rahkshi l'épiait depuis une petite formation rocheuse.
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Dim 28 Oct - 16:53

http://www.youtube.com/watch?v=oIe_Jnq0XZQ&list=PL4CB8F8A5F82E33D3&index=15&feature=plpp_video

La forteresse de Po-voya, cette immense construction commandée par Ikinat elle même pour assurer la présence militaires des fantômes. C'est là que Gladius avait préparé toute les opérations militaires et économique de Voya nui. Elle est le symbole de la domination de Voya nui par les rebelle. En cette nuit étoilée, tout se passait calmement. Les agoris qui étaient de garde faisaient tranquillement leur ronde. Les étoiles brillaient dans le ciel de leur lumière scintillante. En général, ce sont les nuages noirs qui annoncent les mauvais augures, mais cette fois, si un astrologue pouvait lire dans la lumière des astres, il pouvait voir qu'une grave chose arriverait dans le futur.

A ce moment, un météore vint fendre les cieux et s'écrasa sur le sol de Po-voya, à côté de la forteresse, puis plusieurs, c'était une pluie de météore. Des sentinelles furent envoyé pour voir de quoi s'agissait-il. C'était des containers qui s'étaient écrasés, Ils s'ouvrirent et avec surprise, les sentinelles remarquèrent qu'ils étaient remplis de soldats, chacuns armés d'une armure de haute technologie et d'armes de grande puissance. Ils s'en prirent directement aux sentinelles qui ne prirent pas de temps pour envoyer le signal d'alerte aux soldats de la forteresse.
C'est là que quelque chose d'autre se passa non loin du bastion, dans les airs, l'espace se mit à se tordre, de plus en plus et forma une sorte de trou, un portail. Des chasseurs en sortirent, ce sont des jetrax taillés pour le combat. Et enfin du portail sortit une forme, immense, imposante. Un croiseur de couleur violet et argenté, semblant beaucoup plus technologique que celui des fantômes et qui venait de sortir de l'hyperespace. Le portail se referma derrière lui.

Les combats commençaient à faire rage sur la terre ferme. Le dernier à sortir des canisters fut celui qui a rassembler toute les centaines de soldats arrivés ici. Cordax, le makuta de l'Ordre qui engagea le combat, équipé en conséquence pour le combat, ses deux canons cordak aux poignets. Rohrak était là aussi, prêt à épauler le makuta dans l'un des combats qui sera décisif pour cette guerre. Et la partie ne fait que commencer.

Dans le croiseur, Tanika était aux commandes. Vorona était à côté d'elle, Gismo était présent, Raidark aussi. Vorona eu tôt fait d'expliquer la présence de Gismo dans ce croiseur et elle accepta ses services bien qu'à contrecœur. Elle était sûre d'elle et pleine de joie de voir ces agoris et ces glatorians militaires hurler de peur devant l'assaut surprise mené par l'Ordre de Mata nui.

-Soldat, hurla t'elle, préparez les tourelles et le canon principale, il est temps de montrer aux envahisseurs rebelles qu'ils ne sont pas le bienvenu chez nous, c'est nous qui menons la danse, aujourd'hui, Gladius a mit tant d'énergie à investir cette ile, mais ceci sera réduite à néant. N'ayez pas peur de donner le meilleur de vous au nom de Mata nui car cette ile est la sienne, cette ile est à nous.
-héhé, je veux même pas imaginer la tête de Gladius quand il saura ce qu'on a fait de son ile, dit Gismo avec son sourire malicieux.
-si il n'y a pas de balises de détections dans la forteresse, il va lui falloir du temps pour réagir, annonca Vorona.

Le croiseur se faisait plus menacant encore, le dessous du croiseur s'ouvrit pour dévoiler un immense canon à particule. Animé d'une puissante énergie, il s'activa. Il se chargea encore et encore. C'est un canon d'une énorme puissance faisant accélérer des hadrons et les envoyant en un puissant rayon qui désintègre tout ce qu'il touche.

-FEU

hurla Tanika, le canon cracha son énorme rayon qui frappa de plein fouet la forteresse. Sur le coup, elle s'effondra sur elle même et fut totalement détruite quand bien même il s'agisse de l'avant poste et bastion des fantômes qui a mit tellement de temps à être construite par Ikinat et ses guerriers. Heureusement pour la stellaire, cette forteresse est ou plutôt était une forteresse purement militaire. Elle ne l'aurait pas détruite à coup de canon sinon, en accord avec les règles d'honneur de la guerre.


-la forteresse, on en parle plus, Raidark prends les commandes du croiseur, ordonna Tanika, fait attention au seshât si il arrive et tire dessus autant que tu le peux, je vais au sol pour prendre possession du territoire et repousser les renforts.

elle monta à bord d'un skopio équipé d'une capsule de sauvetage pour au cas ou et descendit au sol.

*c'est n'est qu'un avertissement, faire la gentille princesse, c'est terminé. Les princesses de contes de fée, c'est pas du tout mon genre*

[hrp]attaque sur la forteresse de Voya nui avec l'Astrée[hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Dim 28 Oct - 23:42

Et alors que les bombes tombaient comme la pluie sur les fortifications des Fantômes, une ombre noire apparut au sommet des ruines de ce qui avait été une forteresse. Un rahkshi équipé d'une armure entièrement noire, dont seules deux interstices - ses yeux - rougeoyaient dans la pénombre et la poussière. Un kraata qui avait un jour été recueilli par un skrall, et qui maintenant se tenait là, attristé.

Entre ses bras pendait le cadavre d'un matoran. Un simple villageois, comme des centaines d'autres, qui s'était réfugié dans la structure lorsque les armées de l'ordre avaient déferlé sur l'île de la damnation. Et lorsque leur vaisseau avait tiré, très peu avaient survécu à l'arme de destruction des "défenseurs" de Mata-Nui, qui avaient alors éliminé des centaines de leurs propres frères. Le membre de l'Ordre Noir disparut dans un tourbillon de ténèbres, avant de réapparaître devant les yeux des guerriers de Tanika.

Il déposa doucement, presque tendrement la dépouille de la pauvre créature sur le sol du hangar de l'Astrée. Puis il leva un poing en l'air, et sa voix envahit les couloirs de la forteresse volante.


-Voyez, barbares ! Voyez ce que vous avez causé ! Cette pauvre créature n'aspirait à rien d'autre qu'à une vie simple, une vie loin de la guerre et de la souffrance. Et voici que vos armées, vos machines ont apporté la destruction et la mort dans les rangs de ceux qui étaient vos frères et vos soeurs !

Des centaines de matorans, agoris et autres habitants des deux univers jumeaux, tous pacifiques, habitaient la forteresse que vous venez d'anéantir. Très peu ressortiront des décombres fumants que vous laisserez dans le sillage de l'Astrée ! Comment osez-vous, guerriers de l'Ordre, défenseurs de la paix, massacrer des innocents ainsi ! Un pacte avait été scellé, et vous avez décidé d'attaquer, sans prévenir les villageois de cette île quelle était votre cible, et leur enlevant tout espoir de survie.

Voyez, serviteurs de l'Impératrice, quelles sont les conséquences de vos actes ! Honte sur vous ! Honte sur ceux qui se prétendent Nobles et Droits, alors qu'ils sèment le Décès dans leur sillage ! Mais ne vous inquiétez pas... votre châtiment sera à la hauteur de votre crime contre les Peuples des Univers Jumeaux ! Qu'il soit de la main de notre Père, le faiseur de Miracles, Zéro ! Ou même de la main de celui qui a tenté de ramener un semblant d'ordre dans ce chaos... vous paierez pour votre insolence et votre cruauté !

Les tourelles HM-V de l'Astrée s'activèrent alors, commençant à viser le rahkshi. Mais alors que ces dernières commençaient à peine à se charger d'énergie, le guerrier de l'Ordre noir disparut dans un tourbillon de ténèbres, ne laissant derrière lui que le cadavre d'un matoran, tué par ceux qui avaient promis de défendre ceux de son espèce.
Revenir en haut Aller en bas
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Lun 29 Oct - 0:20

Tout se passa très vite en si peu de temps, et pourtant Raidark savait ce que Tanika est en tête, le fait qu'aucun des rebelles soit ici pour reprendre Voya Nui fut une bonne stratégie. Cela dit, il y aura pas fallu que cela serait un Fantômes pour provoquer une faille. Et cette faille, s'avère être un membre de l'Ordre Noir. Ce membre ci fut ce qu'il semble être un Rahkshi, et il apportait avec lui le corps d'un Maotran mort qui celons lui serait tuer lors de la destruction de la forteresse.

*Rrrg sale peste !*

Pensa le Skakdi quand le Rahkshi est fait sa déclaration avant de disparaitre par téléportation. Suite à cela Raidark appela Tanika par communicateur pour prévenir de ce qu'il c'est passé.

-Tanika, fait attention ! Il se pourrait que cette Ordre Noir va venir ici et Zéro se fera surement le plaisir de prévenir les Fantômes ! Et surtout, ne crois pas un mot de ce que ce Rahkshi Noir va dire, il va surement bluffé. Et dans le pire des cas, je te préviendrait que tu prend fuite si la menace du ciel est trop forte pour l'Astrée.

Puis Raidark décida de mettre le système de détection des tourelles extérieur de l'Astrée en activité.

*Si le Seshat décide alors de se pointer, ce sera lui qui perdra la tête la première.*

Pensa le commandant de l'Ordre d'un air satisfait. Après tout, Le Rahkshi peut avoir très bien put prendre un Matoran mort dus à l'esclavage des Agoris pour la sauvegarde de la forteresse, histoire de bluffer l'Ordre de Mata Nui afin de prendre la fuite pour éviter le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Lun 29 Oct - 0:40

Les combats continuaient. Cordax et Rohrak se battaient vaillamment contre les forces des fantômes. Il semblerait que l'Ordre noir ne soit pas très content que Tanika aie ordonné la destruction de la forteresse. Mais elle s'en moque. Ce n'était effectivement que du bluff. Le matoran mort que le rakshi noir avait ramené était en réalité un soldat aux services des fantômes. Tanika pense être toujours en règle avec le contrat car tuer des soldats et des militaires ne fait pas partie des choses interdites, du moins, c'est ce qu'elle pensait.

-ah oui, c'est comme ca, dit Tanika, et vous avez pas vu combien Ikinat a fait de morts, vous avez pas compter. Dans cette forteresse, il y avait bien une centaine de de soldat, Ikinat en a tué des milliers, vous nous prenez pour des imbéciles? si zéro va vraiment venir, on aura au moins l'occasion de discuter, mais ce territoire appartiendra à l'Ordre, j'en fait la promesse.

elle prit son communicateur.

-Raidark, si réellement le Seshat est une grande menace pour notre vaisseau, fait partir l'Astrée, nous continuerons sur terre, sans le croiseur. Il a été assez utile comme ca.

Le vaisseau fit alors demi-tour et partit comme il est venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Lun 29 Oct - 11:51

La bataille s'annonçait mal... sans la protection des armes de la forteresse, les guerriers rebelles n'avaient plus de couverture pour se protéger des tirs des soldats de l'Ordre, et la plupart des Fantômes n'avaient encore jamais participé à une vraie bataille à l'intérieur de l'univers matoran, tout le contraire de leurs adversaires. Ils étaient ici désavantagés, en sous-nombre et sous-équipés. Les armes technologiques des défenseurs de Mata-Nui faisaient des ravages dans les rangs des rebelles.

Les Fantômes étaient sur le point de lancer la retraite... quand un éclair déchira les cieux de Voya-Nui. Un vaisseau rebelle apparut au-dessus de l'île de la Damnation, bombardant les troupes de l'Ordre avec des armes non létales. Tourelles électriques, lanceurs de colle à prise ultra-rapide... des dizaines de soldats se retrouvèrent immédiatement paralysés ou inconscients.

Le flanc du Sechât s'ouvrit, déversant alors des centaines de guerriers et de véhicules, avant de repartir, dans la direction opposée à celle qu'avait suivi l'Astrée. La guerre avait repris dans l'univers matoran. Et c'était désormais au tour des fantômes de frapper.


[HRP] Techniquement, Gladius est arrivé sur Voya-Nui en jetrax; le Sechât est encore à Nynrah, caché loin des côtes, tandis que le Typhon n'est pas encore opérationnel ni terminé. [/HRP]


Dernière édition par Gladius le Lun 29 Oct - 14:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Master Game

avatar

Masculin

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Lun 29 Oct - 11:51

Le membre 'Gladius' a effectué l'action suivante : Actions

'Initiative de rapidi' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Lun 29 Oct - 14:42

Gladius regarda derrière lui, tandis que les chasseurs de plusieurs soldats de l'Ordre commençaient à le prendre pour cible. Les tirs fusaient autour de son appareil, et les réacteurs du Jetrax étaient poussés à leur maximum. Le skrall lâcha les commandes de son bolide, gardant le contrôle par le lien mental qui le connectait aux systèmes du chasseur, puis s'empara de son fusil à rails magnétiques. Son vision se brouilla un instant, puis son système nerveux se connecta directement à la lunette holographique de son arme. Il visa les conduits qui amenaient le carburant de la soute vers les réacteurs des chasseurs ennemis, puis tira. S'en suivit une énorme explosion, puis une pluie de débris qui tombèrent sur les rangs des soldats de l'Ordre.

Le commandant reprit les commandes de son véhicule, puis jeta un oeil au sol; la situation était désormais sous contrôle des rebelles, qui avaient reformé les rangs et maintenaient leur position face aux assauts répétés des soldats des défenseurs de Mata-Nui. Nombre de guerriers étaient tombés lors des premières heures de la bataille, et beaucoup d'autres rejoindraient ceux qui étaient morts. Mais en attendant, les troupes commandées par Gladius tenaient bon. Les premières lignes, formées d'agoris, de matorans, étaient épaulées par les toas, glatorians, vortixx, skralls, steltians et vorox. Une légion formée de guerriers venant des deux univers jumeaux. Une légion qui obéissait uniquement au commandement de l'ancien officier impérial, et qui suivait un code strict de la guerre.

Pas d'esclavage, comme le pensaient certains guerriers de l'Ordre.
Pas d'exaction, au contraire des troupes impériales de Bara-Magna.
Et pas de dégâts collatéraux, comme ceux qui avaient été causés par l'Astrée. Cependant le second d'Ikinat n'en voulait pas à Tanika. Elle ne pouvait pas savoir que des innocents habitaient la structure renforcée. Elle avait juste manqué d'informations, et le skrall était sûr qu'elle ne ferait jamais la même erreur. Mais pour Gladius, il s'agissait d'un message clair. La Guerre, la vraie, était de retour. Et avec elle son lot de morts, de souffrances, de destruction. Mais aussi de combats, de gloire, de victoire. Car il était skrall, et ce n'était que dans la fureur de la bataille qu'il se sentait vraiment vivant.

Le commandant se regroupa l'escadron volant de la Légion Fantôme. Tous pilotaient des jetrax ou des chasseurs aériens UM-V2, et tous harcelaient les troupes de Tanika qui tentaient encore et toujours d'avancer sur les positions des rebelles. Les forces de l'Ordre avaient, elles aussi, pris position non loin des décombres de la forteresse. La bataille faisait rage, et le vacarme qu'elle causait empêchait quiconque de se rendre compte qu'un orage approchait de Po-Voya. Mais une immense colonne nuageuse s'approchait, vrillée par des dizaines d'éclairs qui dispensaient une lumière sinistre sur les landes désertiques du désert de pierre.

Le ciel devint de plus en plus sombre. Et lorsque la foudre frappa l'un des membres de son escadron, faisant exploser son appareil sur place, Gladius décida qu'il fallait désormais rejoindre les troupes au sol. Le skrall monta à bord du skopio qui avait été destiné à être placé sur le Typhon, doté d'un canister T-500 éjectable en cas de dommages critiques, et se plaça à l'arrière des troupes rebelles qui faisaient directement face aux forces de l'Ordre. Il repéra aisément, aidé par les senseurs de son appareil, le véhicule commandé par Tanika, et ordonna immédiatement aux blindés situés près de son monstre d'acier de tirer sur le chef des défenseurs de Mata-Nui. Une dizaine d'explosifs s'abattirent autour de l'Impératrice, tandis que le sol s'affaissait autour d'elle et que ses hommes, déchiquetés, tombaient au sol, inertes.


[HRP] Attaque du skopio de Gladius contre le skopio de Tanika. Je présume que la forteresse est détruite.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Lun 29 Oct - 23:44

Tanika avait raison, l'Ordre de Mata nui avec mené la danse, ils avaient frappés un grand coup sur les fantômes qui étaient mal préparés. les batailles faisaient rage. Les soldats tombaient pas centaine. Cordax et Rohrak combattaient encore et encore face à des ennemis toujours plus nombreux. Faisant partit des forces spéciales, ils sont capable de facilement tenir tête à des ennemis même en surnombre.
Un orage allait bientôt éclater sur le champ de bataille. Décidément, même la météo est tumultueuse en ce jour sombre. Heureusement que les jetrax sont protégés plutôt efficacement contre les éclairs qui pourraient les frapper en plein vol.
Il semblerait que Gladius lui même aie répondu à l'appel de la guerre, c'est ce que voulait Tanika, que ce "lourdaud" comme l'appellerait Gismo se ramène. De nouveaux météores vinrent s'écraser sur le champ de bataille, de nouveaux canisters amenant des renforts. Les soldats de l'Ordre qui combattaient en avait besoin. Normalement, les soldats de l'Ordre sont constitués de toas principalement, de matoran, de vortixx, de steltian ou de zyglak tous équipés d'un équipement de combat haute technologie et d'armes tout aussi bien létales que non-létales mais les nouveaux arrivant s qui sont venus combattre étaient en réalité des glatorians et des agoris venus prêter main forte à l'Ordre de Mata nui. Aujourd'hui, faire partie de telle ou telle espèce ne veut pas dire qu'on appartient à telle faction. Ceux ci, pour s'engager dans l'Ordre n'ont certainement pas été très content de la décision de Ikinat que de trahir des alliés ou ont t-ils été guidé par l'envie de maitriser de la technologie puissante? quoi qu'il en soit, cela était la surprise à Tanika qui ne manquerait pas d'étonner Gladius.

Subissant les coups du skopio de Gladius, Tanika ne pouvait pas se contenter de contre-attaquer le skrall avec son propre tank et préféra utiliser la voie des airs pour échapper aux prochaines attaques. Le tout étant de rester ici le temps qu'il faudra pour que les fantômes se résignent à s'en aller. Dressé sur ses pattes, le skopio fit un énorme bond et disparu. C'est là qu'un jetrax équipé d'un siège éjectable pour au cas ou, apparut, piloté par Tanika, celui ci évita aisément les tirs suivants des tanks des rebelles en virevoltant dans les airs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Mar 30 Oct - 2:45

Gladius souleva le steltian qui lui faisait face par le coup. Ses pieds ne touchaient plus le sol, et il commençait à suffoquer, étranglé par la poigne du skrall. Le commandant rebelle acheva les souffrances du guerrier en lui enfonçant son épée dans le coeur. Le lourd corps du soldat de l'Ordre tomba au sol, inerte, tandis que ses fluides vitaux s'écoulaient lentement autour de sa dépouille. Le général de la Légion Fantôme soupira, puis se détourna de la vision macabre; la guerre faisait rage autour de lui, le sol explosait par endroit, et les guerriers mourraient par centaines, dans chaque camp. L'issue du combat allait se décider à l'usure; qui, des rebelles ou des défenseurs de l'Ordre, pourrait résister le plus longtemps sans perdre courage ? Quel camp pourrait se targuer de posséder les guerriers dotés d'une volonté de fer ?

Le commandant monta à nouveau dans son skopio, et repartit à l'assaut de la ligne de défense des défenseurs de Mata-Nui. Ces derniers s'étaient retranchés derrière plusieurs fortifications et abris naturels; une protection toute relative, par rapport à la puissance des membres métalliques du monstre de métal que Gladius contrôlait. Le mastodonte d'acier déploya ses chenilles, puis fonça en direction de la ligne de front de l'Ordre, percutant au passage une dizaine de soldats partisans de Tanika. Lorsque son véhicule entra en contact avec la butte artificielle, celle dernière vola en morceaux, et les gardes qui la protégeaient voltigèrent dans les airs. La terrible machine déploya à nouveau ses terribles pinces, et commença à détruire tout ce qui se trouvait autour d'elle, tandis que ses canons terminaient de réduire en cendres ce qui avait été le véhicule de l'Impératrice. Le général de la Légion Fantôme regarda en l'air, alors que cette dernière décollait à bord d'un jetrax. Dommage, il l'avait ratée. Gladius avait du respect pour cette guerrière, fière et droite, qui menait ses troupes avec sagesse et courage, sans jamais oublier les valeurs que le Grand Esprit avait inculqué aux peuples de l'Univers Matoran. Mais afin d'avancer dans sa quête pour la conquête de l'univers matoran - donc le retour de Sphérus à son état d'origine - et la victoire des troupes rebelles, il devait également l'éliminer, à moins qu'un jour elle comprenne que tout résistance était futile face aux guerriers vétérans de plusieurs milliers d'années de guerre et de survie dans les landes désertiques mortelles de Bara-Magna.


[HRP] Destruction du skopio, désormais vide. Aucun dégât sur Tanika, mais les rebelles des sables voient leur budget de faction augmenter de 1 000 makokis pour la destruction d'un véhicule adverse. [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Mer 31 Oct - 20:39

Ce que Gladius ne savait pas encore, ce que pourtant Tanika essayait en vain d'expliquer c'est que l'Ordre de Mata nui désire exactement le même but que les fantômes des sables. Ils veulent redonner à Spherus magna une nouvelle jeunesse, une résurrection bien méritée après les monstrueux actes des grands êtres et des seigneurs des éléments. Premièrement car Tanika désire un monde de paix où les habitants sont heureux et peuvent vivre sereinement. Elle avait comprit l'appel des fantômes et est tout à fait d'accord avec leur but final mais c'est la facon dont ils s'y prennent pour y arriver qui ne lui convient pas. sa vision des choses se résume à "laisser Mata nui en paix et il pourra vous donner ce dont vous avez envie car il est là pour ca" alors que les fantômes sont plus à vouloir forcer Mata nui à faire ce qu'ils demandent. Et tout cela pour arriver au même résultat: la reformation de Spherus. Gladius ne devait certainement pas encore comprendre que si le robot univers matoran est le corps de Mata nui, l'Ordre et la Main jouent le rôle du système immunitaire de celui ci, ses globule blancs qui sont là pour défendre Mata nui et éviter qu'il ne tombe malade ou meurt, que ce soit par principe, par volonté ou parce que leur destinée le dit de le faire.
Pourtant, même si l'on peut dire que Gladius peut être un virus ou un germe infectieux pour Mata nui, Tanika a du respect envers lui. C'est un guerrier mais qui connait aussi le sens de la diplomatie, quoi que sans scrupule sur le champ de bataille. Un bourrin sur le terrain mais aussi un stratège derrière un tableau de commande. La stellaire voulait montrer que l'Ordre n'a rien à envier aux skrall et quand on les attaque, ils contre-attaque.
Le jetrax de la stellaire montait dans les airs et virevoltait entre les tirs ennemis et les autres chasseurs qui faisaient un affrontement aérien. Deux autres jetrax se mirent derrière celui de Tanika pour le couvrir, formant ainsi une petit escadrille que la toa commandait. Si sur terre, elle n'arrive à rien, autant prendre de la hauteur pour gagner en efficacité, là où elle se sent le mieux. Les chasseurs de l'Ordre eu tôt fait de bombarder les infanteries ennemis au sol jouant le rôle de bombardiers en piqué mais ont aussi l'avantage face aux chasseurs ennemis.
L'escadrille se mit en position d'assaut des chasseurs ennemis. Tanika ordonna aux vaisseaux de tirer. Ceux ci lancèrent leurs missile en coeur et au lieu d'exploser sur les véhicules adverse, les roquettes les gèlent, les emprisonnant dans une gang de froid et une prison de glace. Complètement gelé, les moteurs des appareils des rebelles s'arrêtent net et -la glace alourdissant leurs engins- ils s'écrasèrent lamentablement sur le sol, tuant quelques infanteries au passage.
C'était la petite invention de dernière minute de Gismo. Le must en matière de missiles air-air. Pas sûr que les fantômes maitrisent telle technologie.
Il s'avère aussi que les fantômes des sables sont plus habitué à fouler le sol avec les pieds ou les roues. N'ayant pas d'engins volant chez eux, ils peuvent avoir combattu pendant des milliers d'années mais n'ont jamais apprit à voler et encore moins à combattre sans toucher le sol. Au contraire, dans l'Ordre de Mata nui, les pilotes d'élite maitrisant ces appareils sont choisi en fonction de leur joie de voler. De leur envie de se sentir libre comme les oiseaux et de pouvoir combattre d'une manière différente tout en ayant jamais peur de chuter. Même Tanika, dont l'exaltante joie de voler la fait décoller du sol sans avoir besoin d'ailes fait qu'elle aime tellement mieux être libre de ses propres mouvements dans les aires plutôt que de se limiter au manche à balai d'un jetrax.

La bataille continuait encore et avec la volonté de fer des membres de l'Ordre de Mata nui, une retraite semblerait une chose stupide à faire. La stellaire, sûre d'elle, sachant qu'elle est bien trop haut et trop rapide pour les canons du tank de gladius, lui envoya un message via communication.

-vous êtes un redoutable adversaire, je l'admet, vous me faite penser à Trogaar lui même mais est ce que cela est dû à votre joli tank ou à vous? après tout, j'ai très bien vu comment les fantômes se battent, ne jurant que par le Skopio. que ce soit vous, votre chef ou encore votre ami le vorox bleu. Que pouvez vous réellement faire sans véhicule?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Ven 2 Nov - 1:32

Gladius plaça son skopio de manière à protéger un peloton d'infanterie derrière l'épais blindage de son véhicule. Divers projectiles frappèrent sa carlingue, sans occasionner de dégâts, puis le guerrier contre-attaqua, activant le lanceur de thornax principal. Plusieurs projectiles explosifs vinrent exploser non loin de plusieurs ennemis, qui furent soufflés ou tués sur le coup. Une seconde volée réduisit la résistance adverse à néant, le temps à l'escouade de rebelles de retrouver une couverture fiable pour poursuivre la mission. Puis le sol sembla s'élever, alors qu'une pluie de bombes s'écrasait à à peine une dizaine de bios du commandant. Son ouïe fut temporairement endommagée, et sa vision grésilla, alors que des millions de cellules mécaniques s'efforçaient de réparer tous les dégâts qui avaient été causés à son organisme. Le peloton Fantôme, à couvert, n'avait subi que peu de dommages, mais le terrain semblait avoir été retourné par deux skopios femelles enragées.

Gladius soupira, puis lâcha les commandes de son véhicule, qui se mit à obéir aux pensées du skrall. Déployant ses pinces métalliques mortelles, le monstre de métal se précipita en direction d'un char Boxor qui s'écharnait à tenter de détruire un mur qui protégeait plusieurs dizaines de rebelles. Le mécanoïde sophistiqué ne résista pas bien longtemps face aux assauts répétés du skopio, qui le réduisit à un tas de pièces métalliques. Le commandant dirigea ensuite son appareil en direction du front ennemi, déployant cette fois-ci les chenilles du véhicule pour pouvoir grandement augmenter sa vitesse. une dizaine de toas, qui gardaient un chemin qui menait à l'arrière de l'armée de l'Ordre, tentèrent de le prendre en chasse et de l'arrêter... à pied. Bien que l'un d'eux, toa du magnétisme, essaya de le ralentir, la pluie de thornax et de bombes collantes eut rapidement raison d'eux; cependant, l'un d'eux, qui maîtrisait le plasma, réussit à faire partiellement fondre la carlingue extérieure qui protégeait les flancs du skopio. Mais en quelques minutes, ce dernier atteignit l'arrière des forces de l'Ordre. Le skrall se connecta alors mentalement aux canals de communication, et envoya une série de données, en code binaire, aux balises de communication. Il s'agissait en fait de coordonnées géographiques.

La réaction ne se fit pas attendre. Une centaine de météores apparurent dans le ciel - en fait, tout autant de canisters T-500, dont certains avaient été très largement agrandis afin de pouvoir accueillir des véhicules de guerre. Et cette pluie mortelle s'abattit juste derrière Gladius; et donc, c'était désormais tout un bataillon qui se rassemblait à l'arrière des forces de l'Ordre de Mata-Nui, dans l'espoir de les prendre à revers et de leur asséner le coup fatal. Le commandant des Fantômes remit un semblait d'ordre dans ses troupes, puis lança l'assaut, attaquant l'arrière du groupe d'assaut principal, qui tentait d'avancer sur les ruines de la forteresse. Les défenseurs de Mata-Nui, prises en feu croisé et désormais totalement démunies de couverture convenable, subirent de très importantes pertes. Mais les autres groupes d'assauts remarquèrent la stratégie des rebelles, et vinrent porter secours à leurs alliés. Les Fantômes durent battre en retraite avant de se retrouver débordés. Le skrall, lui, s'était contenté de détruire plusieurs véhicules avant de couvrir la fuite de ses hommes. Plusieurs dizaines de guerriers avaient péri pendant l'assaut, mais l'opération restait tout de même un succès. Et c'est alors que Gladius reçut la communication de Tanika, qui résonna dans son esprit. La réponse du guerrier ne se fit pas attendre:


-Je pense pouvoir faire autant que vous sans vos petits joujoux volants, qui, je l'admets, sont très perfectionnés...

Gladius descendit de son véhicule, puis en confia le contrôle à un matoran rebelle, qui était chargé de ramener les blessés loin des combats afin d'éviter des pertes inutiles. L'esprit du commandant se connecta ensuite aux canaux de communication des rebelles, et de là, il put prendre le contrôle, à distance, d'un jetrax inutilisé qui était caché dans l'un des camps des Fantômes. Il maîtrisa facilement les systèmes électroniques de l'appareil, mais faire en sorte que ce dernier vienne à lui par la voie des airs ne fut pas chose facile, notamment à cause de la tempête et des escadrons de l'Ordre qui rendaient toute incursion dans l'espace aérien très dangereuse. Mais il parvint tout de même à faire en sorte que le jetrax arrive entier à bon port, et il monta aussitôt à bord lorsque ce dernier se posa devant lui. Désormais dans les airs, le guerrier effectua plusieurs figures acrobatiques, commençant un looping puis partant en vrille arrivé au milieu du cercle afin de prendre en chasse trois planeurs de reconnaissance. Arrivé à leur hauteur, tira de salves des canons de l'appareil, qui vinrent frapper les réacteurs à antigravité des frêles véhicules. Privés de cette énergie, les pilotes durent se poser en catastrophe, sans avoir pu partager les informations qu'ils avaient recueillies sur le front. Le commandant des forces Fantômes de l'Univers Matoran se connecta ensuite mentalement sur le communicateur de Tanika, et lui adressa la parole sur un ton chaleureux, presque heureux.

-Je vous propose une rencontre militaire. Je serai seul, dans mon jetrax, derrière votre armée. Venez avec tout un bataillon si vous le voulez, je serai là, et je vous attendrai de pied ferme, toa. Gladius, terminé.

L'Impératrice avait désormais le choix... soit elle venait entourée d'un groupe armé restreint, au risque de ne pas pouvoir avoir le dessus sur le skrall, soit elle décidait de renforcer son escorte d'une puissante force de frappe militaire, auquel cas le front principal de la bataille serait déséquilibré en faveur des rebelles...

[HRP] Demande de combat RP [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Ven 2 Nov - 2:32

Grâce a une aide, celle de Gladius, Volok avait réussi a arriver a Po-Voya. Volok vit un combat entre l'Ordre et le groupe de Fantômes commander par Gladius. Le Vorox bleu vit Gladius entrain de communiquer, mais il ne s'approcha pas du Skrall tout de suite, il dit a haute voix, avec son communicateur au niveau de sa bouche pour amplifier sa voix :

-Alors ça être liberté chercher par Fantômes? Nous qui avoir pour but base de renversé Skrall pour libéré Bara Magna, ça être se que vous vouloir? Agressé alliée de nous? Vous être stupide! Vous vouloir Spherus Magna? Pourquoi pas vous essayez de attirer grâce Mata Nui pour que lui donné Spherus a vous, pourquoi faire tout de suite violence, trahir alliée, était-ce solution unique? Non, moi pas croire. Est-ce folie que vous atteindre? Fantôme battre pour liberté de Bara Magna! Pas pour oppressé nouveau peuple avoir gracieusement fait alliance avec nous! Idiots que vous être, nous écouter ordre de folle qui pacte avec Skrall! Ça être liberté que nous vouloir quand nous avoir rejoint fantôme sable?
Réponse être non! Non! Non! Non! Non! Non!

Volok arrêta son discours, et s'approcha de Gladius avec son Drill Rider, et lui demanda :

-Toi! Moi être sur que toi savoir quoi Ikinat manigance avec Skrall! Moi être sur! Dit moi que toi savoir! Si toi pas savoir, alors moi savoir se qui reste a moi de faire... Mais moi ne pas vouloir faire car fantômes être amis de moi... Moi ne pas vouloir vous combattre... Dis moi se que toi savoir!

Volok se tut, et laissa Gladius parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Sam 3 Nov - 2:55

Gladius se rapprocha de Volok, et brouilla mentalement et instantanément toutes les ondes radios environnantes. Toute communication était désormais impossible entre les deux êtres et le reste du monde. Lorsque le skrall arriva à portée de voix du vorox, il garda ses distances. Déclencher un combat entre deux guerriers rebelles serait loin d'être une bonne chose pour quiconque...

Le commandant prit son inspiration, puis se contenta de dire la vérité, de dévoiler tout ce qu'il pensait, sans mentir ou cacher quoi que ce soit.


-Volok... écoutez-moi bien. Nous sommes actuellement à un tournant de l'histoire de l'univers tout entier. Lorsque cette guerre sera terminée, il pourra en ressortir deux choses; ou les Fantômes régneront sur Bara-Magna et dans l'univers matoran. Alors, nous forcerons Mata-Nui à nous rendre notre monde. Ensuite, nous repartirons chez nous, et nous laisserons tous les habitants de cet univers en paix. Tout le monde aura trouvé son compte. Ou alors les rebelles auront été dispersés, désarmés, affaiblis. Et là, un conflit meurtrier et long aura lieu entre les skralls, légions innombrables et destructrices, face aux armées des défenseurs de Mata-Nui. Une guerre longue, douloureuse, que nous ne pouvons pas nous permettre de laisser éclater.

Avant l'acte d'Ikinat, nous aurions pu tous nous unir face à Tuma. Mais désormais, il est trop tard. Si, pendant ne serait-ce qu'une seconde, nous laissons paraître une faiblesse, nous ne risquons pas moins qu'un schisme pur et simple des Fantômes, qui nous mènerait à notre perte. La seule chose qui maintient toutes nos forces, qui permet à la cohésion de nos troupes de perdure, est l'espoir de revoir un jour Spherus Magna, telle qu'elle était auparavant. Et le seul moyen d'y arriver est de forcer ce robot géant à agir selon notre volonté, même si pour cela nous devons causer des dégâts à son organisme démesuré.

Pour moi aussi, mener cette guerre est dure. J'ai du respect pour tous les soldats que nous devons combattre; j'ai également de l'admiration devant la bravoure de Tanika et de Colbalt, qui ont pris conscience du danger et qui ont décidé de faire front, ensemble; leurs actes sont tout aussi justifiés que les nôtres. Et, comme nous, ils se battront jusqu'au bout pour faire en sorte que la victoire soit leur. Mon devoir, en tant que général des Fantômes, et tant que second d'Ikinat, et en tant que Skrall - même si je l'avoue, mon corps a subi certains... changements - est de combattre nos nouveaux adversaires, de les écraser par la force s'il le faut, de faire en sorte que la volonté primordiale des rebelles soit accomplie... mais également de réduire les pertes de ce conflit au strict minimum. Si je décidais de désobéir à Ikinat, nos troupes s’entre déchireraient partout dans nos deux univers, et nous ne laisserions derrière nous que des montagnes de cadavres.

C'est pour cela que j'ai décidé de suivre les ordres, et de continuer à combattre face au peuple généreux qui nous a permis de trouver refuge ici, sur Voya-Nui. Et maintenant que tous les natifs de la planète des sables peuvent assimiler le protodermis afin de survivre dans cet univers, nous avons pris définitivement pied dans le corps de Mata-Nui. Les villageois qui vivent ici n'accepteraient jamais de repartir sur leur monde d'origine, mortel et ravagé par des milliers d'années de guerre. Le seul moyen de rassembler à nouveau notre peuple est donc, encore une fois, de reformer Spherus Magna.

C'est le seul et l'unique moyen, Volok. Et je ferai en sorte que la "folie" d'Ikinat ne nous détruise pas tous, tu peux me faire confiance. J'ai déjà vécu la perte d'êtres chers, la mort de personnes qui comptaient sur moi, et la destruction de mon foyer, à plusieurs reprises. Je sais que la guerre est un fléau, même si, comme ceux de mon espèce, mon instinct me pousse à me battre pour obtenir ce dont j'ai besoin. Mais je ferai en sorte le plus possible d'entre nous survivent. Je ne peux rien faire de plus, mon ami.

Et pour les skralls, je ne sais rien de plus que toi. Je suis coupé de Bara-Magna depuis quelques temps, et aucun nouvelle ne m'est arrivée à ce sujet, j'en suis désolé. Mais former une alliance avec eux nous permettrait de ne pas avoir à combattre sur deux front, permettant à notre peuple sur Bara-Magna de souffler un peu après tout ce qui leur est arrivé. Si Ikinat arrive seulement à négocier la fin des hostilités, cela serait une immense victoire diplomatiques pour tous les Fantômes.
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Sam 3 Nov - 13:43

Volok était arrivé à bord de son véhicule de course près de Gladius qui était devant son véhicule. Le skrall plaidait encore sa cause alors que Volok semblait n'être pas d'accord avec les actions de Ikinat et Gladius. A ce moment, une petite boule roula jusqu'au pied de gladius. En vérité, c'était une grenade. Elle explosa. Mais au lieu que ce soit une grenade à fragmentation, c'était une grenade électromagnétique. Tellement plus efficace contre le skrall modifié. Un être avec un jetpack et des grandes ailes de chauve souris métalliques passait à grande vitesse au dessus de lui. Le skrall tourna la tête et pu voir Tanika, sur un rocher, les bras croisé. l'être en question, un matoran, la rejoint rapidement et se mit à côté d'elle.

-ainsi c'est ce que vous pensez, Gladius? vous pensez réellement que ce n'est qu'en nous opprimant que vous obtiendrez de Mata nui la reformation de votre monde? Avec ce que vous nous faites, je ne suis pas sûre que Mata nui veuille vraiment vous obéir. Moi même, je refuserais d'aider quelqu'un qui me fait du mal de l'intérieur. Est ce que les fantômes obtiennent tout ce qu'ils veulent par la torture? vous me décevez, Gladius. Écoutez au moins la voix de la raison qui vient même de votre propre soldat. Je pense que vous connaissez parfaitement cet endroit. C'est exactement le même endroit où nous étions la première fois où nous nous sommes rencontré. A l'époque, j'étais si heureuse de vous offrir de nouvelles terres pour héberger tout vos villageois opprimés par les skrall mais aujourd'hui, puisque vous semblez tellement vouloir faire les barbares contre nous, je suis contrainte de reprendre ce qui m'appartient, ce qui appartient à tout l'univers Matoran. Cette ile appartient à Mata nui, puisqu'elle se trouve dans son corps, voyez vous? d'où la raison de mon assaut. Vous voulez tellement reformer votre monde. Mais moi aussi, je le veux, pour le bien de tout les peuples des deux univers jumeaux. Et les peuples de l'univers matoran et Mata nui pourrait vous l'offrir sur un plateau d'argent. Il fallait juste nous laisser en paix. C'est tout. Mais comme vous l'avez dis, vous êtes un skrall et je connais assez bien les skralls pour savoir qu'ils tapent avant de discuter.

elle sortit une autre grenade qu'elle lançait en l'air et rattrapait.

-oh, et aussi, regardez un peu votre corps, vos nouvelles capacités. Vous faites maintenant partie, physiologiquement de l'un des nôtres. Vous êtes un cyborg. Même en voyant votre oeil gauche qui est devenu une caméra numérique, ca se remarque. Vous étiez un guerrier du désert, n'est ce pas? qui arrivait à se contenter de peu pour survivre. Mais aujourd'hui, pensez vous survivre sans technologie? je ne suis même pas sûre que vous pourriez retourner dans votre monde d'origine. Si vous voulez un combat face à face, c'est d'accord. Vous êtes le premier à le dire, puisque les mots ne suffisent pas. Autant taper pour obtenir ce qu'on veux, comme tout les barbares.

elle lanca sa fameuse grenade qui elle aussi explosa, incluant Gladius dans son champ d'action. Tanika remercie aujourd'hui les recherches menés sur les chasseurs protectors lourds modifiés. Ces chasseurs avaient la fâcheuse manie de détraquer tout les systèmes électronique sur une ile entière, à telle point qu'elle clouait les croiseurs au sol. Alors qu'est ce que peut faire une petite grenade? au moins brouiller les communicateurs, les nanites de Gladius, ses systèmes électroniques et sa faculté de contrôle mental sur les machines. Le matoran à côté d'elle était ravis, tant que cela fonctionne, c'est le plus important. Gladius trouvera t'il une parade à cette technique pour bloquer toute ses nouvelles capacités liés à la technologie?

[hrp]j'accepte le combat RP[hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Sam 3 Nov - 14:54

Gladius tomba au sol, aveugle et sourd. Le monde était totalement noir, entièrement muet. Il ne se passait plus rien. Était-il mort, détruit par les perturbations électromagnétiques de la grenade IEM ? Ou Tanika avait-elle réussi à l'éliminer sans qu'il le remarque ? Le commandant commençait à perdre espoir, mais soudain ses yeux fonctionnèrent à nouveau, ainsi que la totalité de ses systèmes internes. Et alors, un cercle rouge vint entourer Tanika; ce cercle vint ensuite se confondre avec les contours, la marquant comme une cible. Une sorte de viseur holographique, créé par le cerveau du guerrier afin de pouvoir mieux suivre les mouvements de son ennemi. Puis un message retentit dans la tête du Fantôme, porté par une voix douce et asexuée, robotiques mais claire malgré l'explosion de la grenade IEM.

*Contre-mesure déployée; épidermes métalliques extérieurs renforcés pour empêcher déstabilisation des systèmes. Energie électrique obtenue lors de l'opération: moteurs musculaires biomécaniques en surcharge énergétique. Veuillez immédiatement évacuer l'énergie pour éviter surchauffe des composants.*

Le skrall sentait en effet ses muscles mécaniques chauffer à une vitesse alarmante. Il était censé évacuer de l'énergie, mais comment faire ? Il ne maîtrisait pas encore la totalité des fonctionnalités des systèmes qui composaient son nouveau corps. Il n'était qu'au balbutiement de ses capacités, et il ne voyait pas comment mettre un terme à la surchauffe.

*Aide requise. Systèmes partiellement en surchauffe. Envoi des données.... téléchargement terminé.*

Un petit carré blanc apparut alors dans le champ de vision du commandant. Un écran virtuel, à l'intérieur duquel il pouvait se voir, levant la main et projetant une série d'éclairs en direction d'un rocher, qui explosait sous l'afflux énergétique soudain. Le skrall se releva, retint son souffle, puis visa en l'air. Et l'air s'embrasa, s'illumina, explosa, tandis que des dizaines d'arc électriques apparaissaient avant de disparaître dans une énorme détonation. Les éclairs vinrent frapper les nuages orageux au-dessus de lui, et ceux-ci se réveillèrent, alors que des centaines d'éclairs striaient leurs flancs.

-Vous ne comprenez décidément rien, Tanika. Vous pensez que je ne suis qu'un barbare, un skrall avide de victoire, de violence et de gloire. Soit, grand bien vous fasse. Mais pour moi, la réalité est tout autre, et je ne gaspillerai plus mon temps à essayer de vous faire comprendre la réalité. Maintenant, il est temps de décider de l'avenir de nos deux univers, Impératrice.

Gladius se munit de ses deux marteaux, puis avança tranquillement en direction de son adversaire, la leader incontestée de l'Ordre de Mata-Nui. Puis, prenant appui sur un rocher, il sauta par-dessus la toa, et lui asséna un coup au niveau de l'épaule. La guerrière esquiva facilement le coup, mais dut se jeter à terre, et le skrall parvint à la bousculer rudement alors qu'elle tentait de se relever. Puis il s'écarta, attendant qu'elle se remette sur pied, et qu'elle contre-attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Sam 3 Nov - 15:34

Volok avait écouté le discours du Skrall, et dit :

-Alors... Cela pas déranger toi... Soi... Moi plus être un fantôme.

Le Vorox bleu jeta son manteau de fantôme et couru vers Gladius qui venait de bousculer Tanika, bizarrement, un Skopio apparut derrière (Volok en déduis que c'était celui qu'il avait emprunté et que Armageddon gardait), Volok utilisa son bras crée par Armageddon et concentra de l'énergie de glace dans sa main. Le Vorox bleu retourna Gladius avec sa main et une pluie de stalactite lui tomba dessus, difficile de l'éviter, elle endommagerais bien les système du lieutenant des Sables. Le Vorox ne regarda pas si Gladius avait été touché, et une fois toute les stalactite ayant atteint le sol, il les convertit en un Dragon de Glace, une fois dessus, il ne dit rien et fit cracher a se Dragon de glace des balles de glace étonnement puissante.

-Fantôme, pourquoi renier vérité? Vous faire mauvais choix! Vrai ennemi être Skrall. Pas être Mata Nui. Ordre Mata Nui et Main Artakha avoir fait alliance a vous, et vous trahir eux. Univers Matoran avoir accueilli vous, et vous trahir eux? Vous méritez que de être détruit...

Volok contrôlait son Dragon avec son Bras et retourna dans son Drill Rider, il fonça dans le groupe de Fantôme étant arriver dans les Canisters et la taille de la vrille armé devant le véhicule monta énormément (prés de dix fois la taille de base) et les corps de fantômes et autres machines furent littéralement broyer dans cette vrille. Le Vorox fit cracher d'autres boules de Glace a son Dragon pour raser se qui restait après l'attaque du Vorox Bleu. Il dit alors a Gladius, sans le regarder :

-Vous avoir fait mauvais choix, moi m'occuper de vous rendre ce que vous avoir fait au Grand Prix...

Volok s'approcha de Tanika et lui dit :

-Faites se que vous vouloir, affronter Gladius et moi, ou accepter aide de moi pour vous débarrassez de fantôme être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Sam 3 Nov - 15:59

Gladius se releva, tandis qu'un énorme pic de glace lui traversait le ventre. Nombre de guerriers fantômes, pris dans la rafale de glace, battaient en retraite, portant comme ils le pouvaient les blessés afin de les sortir de la tempête qui s'annonçait. Une tempête meurtrière mais néanmoins nécessaire, car lorsque ce combat serait terminé, les vainqueurs pourraient écrire l'histoire de l'univers matoran selon leur volonté. Le commandant resserra sa prise sur la glace, puis la retira de son corps, tandis que le trou occasionné se rebouchait rapidement et que les dommages étaient réparés par des millions de nanites. Le skrall soupira, puis lança un regard en direction de Volok, un seul. Puis, décidé, il rangea ses marteaux et leva une main en l'air.

-Bien, vous avez fait votre choix, et je le respecte. Vous avez décidé de faire ce qui vous semblait juste. Une action qui aurait pu être qualifiée d'héroïque, selon certains. Pour moi, cependant, il ne s'agit ni plus ni moins d'une trahison. Vous venez de tuer plusieurs dizaines de nos guerriers, et vous devrez payer ce crime, vorox. Et si ce n'est pas aujourd'hui, je ferai en sorte que mon jugement s'abatte sur vous, tôt ou tard.

Vous semblez vous amuser avec la glace, comme beaucoup de toas et autres manipulateurs élémentaires. Ne pensez pas être le seul à bénéficier de cet avantage depuis l'arrivée de l'univers matoran sur Bara-Magna.

Gladius ferma le poing qui était tendu en l'air, et aussitôt des éclairs fusèrent, provenant des nuages orageux qui couvraient désormais la totalité de l'île de la damnation. Une pluie électrique balaya l'espace autour du skrall, vitrifiant le sol et créant un souffle qui projeta au sol Tanika et Volok. Puis une explosion eut lieu, résultant du choc thermique entre l'air froid environnant et le gaz incandescent porté à l'état de plasma autour du commandant. Si ce dernier n'avait pas repoussé le gaz ionisé à l'aide d'un courant électromagnétique - le même que celui utilisé par l'Impératrice - il aurait sûrement été vaporisé sur place. Mais lorsque la poussière retomba, le guerrier était toujours là, debout et fier, tandis que des arcs électriques dansaient sur l'extérieur de son armure. De l'énergie à l'état pur, qui ne demandait qu'à être évacuée.

Et lorsque Volok tenta de retourner à son véhicule, le skrall se précipita pour l'intercepter, se plaçant entre le drill rider et lui. Gladius rangea ses marteaux et dégaina son épée, avant de la planter dans le panneau de commande, qui grésilla puis grilla sur le coup, complètement court-circuité. L'appareil serait inutilisable pendant plusieurs heures, le temps qu'un ingénieur matoran le répare, si bien sûr le vorox arrivait à exfiltrer son véhicule. Mais son ennemi ne lui en laissa pas le temps, et balaya l'espace devant lui d'un coup circulaire à une vitesse impressionnante. Maintenant doté d'une énergie nouvelle, le Fantôme pouvait se déplacer à une vitesse effrayante, et porter des coups d'une puissance effroyable. L'immense lame du guerrier trancha l'air alors que son ennemi se jetait en arrière pour ne pas se retrouver décapité. Gladius se rua en avant, poussant Volok et l'éjectant à distance.

Le commandant rebelle avait désormais le champ libre jusque Tanika. Il prit appui au sol, attendit que les muscles mécaniques de ses jambes réunissent l'énergie suffisante, puis sauta en direction de l'Impératrice, qui para de justesse son attaque. Et ainsi pendant plusieurs secondes, le skrall donna coup sur coup à la leader de l'Ordre, ne lui laissant pas la moindre ouverture, jusqu'au moment où Gladius se dégagea avant de lui asséner un coup de poing dévastateur dans le ventre. Le commandant allait enchaîner avec une attaque latérale de sa lame, mais Volok s'était relevé, et le guerrier dut s'écarter pour éviter de se retrouver avec un ennemi dans le dos. Avant de se retrouver complètement hors de portée de Tanika, le skrall dégaina son fusil à rails magnétique, et tira sur cette dernière. Un nuage de poussière s'éleva lorsque le projectile accéléré percuta un obstacle, mais le Fantôme ne put dire s'il avait fait mouche ou non. Cependant, si son tir avait porté, les dégâts causés à l'organisme de son adversaire seraient extrêmement importants... et irréversibles.
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Dim 4 Nov - 20:37

La poussière se souleva de nouveau. Après un échange au corps à corps pour le moins serré, Tanika se prit le coup de poing de gladius dans le ventre. Un coup de poing d'une rare violence qui aura tôt fait de la faire plier et lui faire rendre son déjeuner. Elle cracha se qu'elle avait dans l'estomac...ou plutôt dans quelques uns de ses neufs estomacs. le reste de nourriture était acide et rongeait carrément le sol. Gladius ne prit aucun temps de répit pour en finir avec elle. Elle s'était pourtant relevée et avait dressé un bouclier de plasma histoire de se défendre. Le skrall avait malheureusement sortit son canon électrique trop tôt et avait tiré. Lorsque la poussière se dissipa, le chef des rebelles pu remarquer que l'impératrice de l'Ordre était toujours debout. Quelqu'un s'était interposé entre les deux guerriers. De son bouclier, il avait arrêté le tir et ne semblait en aucun cas affecté. C'était un toa de couleur blanche brandissant une épée parsemés d'éclairs dessus. Cela devait être un toa de glace. Celui si sauta haut dans les airs pour atterrir devant Volok, couvrant ainsi le vorox qui semblait amoché.
Le matoran qui était à côté de Tanika n'avait jusque là pas bougé un poil et était resté silencieux, pourtant avec son sourire narquois. Il dit à l'impératrice quelque chose d'incompréhensible pour les autres mais qu'elle comprit. Elle leva ses bras et chargea ses mains de boules de plasma qu'elle lanca en rafale sur le skrall. Elle s'envola pour avoir plus d'agilité et de liberté de mouvement. Tirant toujours plus des rafales sur son ennemi. Le matoran s'était envolé lui aussi et disparu complètement. Personne ne savait où il était partit. Au même moment, une boule de pics frappa le skrall, en addition à tout le plasma lancé par Tanika. Rohrak, qui était arrivé pour prêter main forte, dégaina ses pics osseux et s'en servit comme katana, lacérant encore et encore Gladius avec une vitesse ahurissante qui, avec tout ces coups dû lâcher son canon. Le toa fit un saut périlleux arrière pour s'éloigner et se mettre hors de portée. Il sortit des pics osseux plus petit et les lanca comme des couteaux. Certains d'entre eux rencontrèrent les boules de plasma de Tanika. Les explosions de plasma ainsi créé brisaient les couteaux, donnant ainsi un effet shrapnel aux boules de l'impératrice. Le toa dégainait encore ses lames, déterminés. Son regard disant clairement de ne pas la toucher sans subir les conséquence.

Le skrall dût reculer jusqu'au rocher qui était derrière lui. Les coups donnés par Rohrak et Tanika seront certes bien encaissés par Gladius. Ayant prouvé qu'il pouvait repousser le plasma et se régénérer grâce aux nanites mais c'est alors que derrière le rocher se trouvait le matoran ingénieur. Son sourire sadique ne trompait pas ses intentions. Il sauta sur le dos de Gladius, ouvrit rapidement sa couche d'armure et sortit un outil de son attirail. Les attaques précédentes n'étant que là pour attirer son attention et éviter qu'il ne regarde ses arrières.

-qui est ce qui va se faire pirater?!

Il bidouilla alors les systèmes du cyborg qui essayait tant bien que mal de se débattre. Le matoran essayait tant bien que mal de déconnecter les systèmes, ou peut être injecter des virus informatique, annuler l'effet des nanites ou lui éjecter un bras ou une jambe. Le skrall qui était très puissant se débattait comme un diable et le matoran dût déployer ses ailes métalique pour s'en aller et se cacher. Lui même ne savais pas si ses bidouillages avaient fonctionné mais la stratégie qui trouve son origine à Vorona semblait bien trouvé. Faire appel à l'expert dans le domaine et le faire payer grassement pour obtenir son aide était bien pensé et était intelligent. Tanika qui n'aimait pas la présence de Gismo à bord de son croiseur en tant que Mercenaire remercie encore Vorona pour son soutien indispensable.
Si cela n'a pas fonctionné, il va falloir trouver un autre moyen pour reprendre l'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Dim 4 Nov - 22:06

Volok vit le Toa qui l'avait rattrapé, sa tête lui disait quelque chose mais il ne s'en souvint pas. Le Toa posa Volok et lui dit :

-L'on m'a demandé de venir ici...
-Qui avoir demandé? Demanda le Vorox bleu.
-...Une voix... Mais j'ai bien fait de venir, une bataille se déroule ici... Je suis le Toa Solok... Dit il bas.

Volok était assez étonné. Volok se retourna vers Gladius, le Toa n'était plus là lorsqu'il se retourna. Volok fonça sur Gladius et convertit son Dragon de Glace en une épée assez longue. Une fois devant Gladius, le Vorox au pelage bleu planta son épée au sol et des "ronces" de glace sortirent du sol et poursuivirent Gladius, qui réussira sans doute a les éviter, mais leur vrai utilité était de faire prendre du terrain a Volok, mais cela n'aiderait pas forcément beaucoup Volok car Gladius en reste un très puissant personnage... Volok fit sortir de petites ronces depuis les grosses, beaucoup plus rapide, mais elles ne pouvaient pas transpercer car elles n'étaient pas très solides, mais pourraient infliger de bon dégâts au lieutenant des sables.
Le Toa Solok c'était perché en hauteur, il avait crée une sorte de Lance-Roquette glacial, dans lequel se trouvait son épée. La Toa de Glace tira, son épée atterrit juste a côté de Gladius, laissant un fil électrique entre le lanceur de l'épée et l'épée. Le Toa généra un Marteau de Glace, et utilisa le fil électrique pour que sa vitesse normal soit égal a plus du triple de sa vitesse de pointe. Gladius aurait du mal a voir le Toa arriver, et le Toa ne se fit prier et tenta un puissant coup de marteau au Skrall, ou essaya, car l'on ne peux savoir si il l'a touché ou si le Skrall a contrer ou esquiver.
Pendant se temps là, Volok avait converti sont épée en une Armure Dragonique de Glace, avec une lance comme arme d'Attaque. Volok fonça rapidement sur Gladius pour tenter de lui asséné un coup de Lance.


Dernière édition par Solok le Lun 19 Nov - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Lun 5 Nov - 0:02

Gladius sentait le sol sous son corps, tandis qu'il tentait en vain de se relever. Lorsque le petit matoran avait transféré nombre de données corrompues dans son système - virus, brouilleurs, et autres - afin de le neutraliser, il n'avait pas eu le temps de réagir. Son corps s'était immobilisé, puis s'était effondré sous les assauts combinés de Solok, Volok et Tanika. De nombreux corps étrangers avaient pénétré son organisme mécanique, et même s'il ne sentait pas de douleur, le skrall sentait bien que de nombreuses fonctionnalités étaient gravement endommagées voire détruites à l'intérieur de son armure dermique. Sa vue grésillait, les sons lui parvenaient déformés et étouffés. Quant à ses membres, il était tout simplement dans l'incapacité de les bouger. Il avait l'impression que quelque chose - ou plutôt quelqu'un - s'interposait entre son esprit et les déclencheurs électrochimiques qui permettaient de transmettre les informations du système nerveux aux muscles. Heureusement pour lui, il était encore capable de respirer, même s'il ne maîtrisait plus la cadence de la ventilation pulmonaire. Son coeur semblait également battre à une vitesse étonnamment rapide, et les systèmes secondaires - digestion, réparation des dégâts mineurs - semblaient fonctionner au ralenti, voire à l'arrêt. Puis, alors que Gladius tentait à nouveau de se relever, les derniers sens restants lui furent enlevés.

Tout était noir, silencieux, mort. Sauf un point lumineux, bleuté, qui dansait en se rapprochant lentement. Ce point ne tarda pas à envahir bientôt tout son champ de "vision". Une voix asexuée et robotiques retentit alors dans l'esprit du guerrier, la même que celle qui l'avait aidé quelques minutes auparavant.


-Les dégâts subis témoignent d'une mauvaise maîtrise des systèmes. Selon mes calculs, vos chances de survie sont actuellement de 0%.

*Optimiste...*

-Les compétences requises lors d'un tel combat demandent des capacités que vous ne possédez pas... encore. La synthèse entre votre ADN et le système électronique dont je suis issu est très loin d'être achevée.

*De... de quoi parlez-vous ?*

-Vous n'êtes tout simplement... pas prêt. Dans quelques mois, peut-être, serez vous capable de contrôler l'intégralité de nos fonctionnalités au maximum de leur capacité. En attendant, vous vulnérable, faible.

*J'ai fait de mon mieux pour m'acquitter de ma mission. Si cela n'a pas suffi, je n'y peux rien: je ne suis pas assez fort, pas assez rapide... du moins, pas assez pour me battre contre quatre adversaires à la fois.*

-Certes. Mais votre défaite induirait votre mort... et donc également ma destruction. Je ne peux laisser ceci se produire. J'ai donc décidé de vous remplacer lors de cette opération.

*Me... remplacer ?*

-Vos capacités passives, c'est-à-dire la pensée et les cinq sens, seront toujours sous votre contrôle, vous ressentirez toujours les actions du milieu extérieur comme vous l'avez toujours fait. Cependant... cependant, vos capacité actives - mouvement, force, ainsi que la maîtrise de tous vos équipements - seront contrôlées par mes propres systèmes. Approuvez-vous cette requête ?

*Ai-je vraiment le choix ?*

-Non, cette question était pure politesse. Je passe donc la totalité des systèmes d'action en mode automatique. Désolé de la gêne occasionnée.

Si Gladius le pouvait, il aurait voulu hurler de toutes ses forces, alors que ses sens lui revenaient et que son corps bougeait sans que sa volonté puisse en reprendre le contrôle. Sa vue, son ouïe, mais aussi son odorat étaient complètement saturés, alors que l'entité synthétique prenait le contrôle de son corps. Le skrall grimaçait intérieurement, gêné, aveuglé et rendu temporairement sourd. Puis tout revint soudainement à la normale, et son corps commença à bouger bien plus rapidement qu'auparavant. Bien plus rapidement que lui seulement quelques minutes auparavant. Les programmes et virus téléchargés par l'ingénieur matoran semblaient avoir été neutralisés par l'esprit informatique qui avait désormais la maîtrise de ses membres. Le Fantôme aurait au moins voulu pouvoir nommer son... "allié", et à peine se posa-t-il cette question que la voix retentit à nouveau dans son esprit.

-Je n'ai pas de nom. Cependant, mes programmes de préférence qui s'inspirent des esprits des entités organiques ou biomécaniques ont en choisi un lors de notre dernier contact. Vous pourrez désormais utiliser mon patronyme principal: Epsilon.

*Epsilon ?*

Gladius n'eut pas le temps de réfléchir davantage. Epsilon, qui maîtrisait désormais la totalité des fonctionnalités de son corps, se releva puis utilisa un système radar pour analyser son environnement proche. Bien plus fiable que la vue, cette méthode permettait à l'entité synthétique d'être au courant en permanence de ce qu'il se passait autour d'elle. Les quatre guerriers - Tanika, Volok, Solok et Gismo - s'étaient reculés lorsque ce dernier s'était relevé. Il était désormais temps de contre-attaquer. Epsilon activa d'abord les nanites qui formaient son bras, et les reconfigura afin qu'elles forment un nouveau système d'armement, qui fusionna avec le fusil électrique du skrall. Le membre de Gladius se transforma, et son avant-bras se changea en un canon électrique amélioré. Les jambes du guerrier changèrent également, afin de se doter de propulseurs à anti-gravité indépendants. Lorsque l'opération fut terminée, Epsilon se rua en direction de Solok, puis effectua un crochet pour se retrouver pile face à face avec Gismo. Ce dernier pouvait peut-être se dissimuler pour les yeux du Commandant, mais par pour le radar de l'entité synthétique qui le tenait désormais en joue. Un flash illumina la scène du combat, aveuglant les adversaires du Fantôme, suivi d'une détonation, puis d'une explosion. Le matoran avait été touché à l'épaule par le projectile accéléré magnétiquement bien au-delà de la vitesse du son, et son bras avait manqué d'être arraché. Le petit être, désormais inconscient, gisait au sol alors que ses fluides vitaux commençaient à s'écouler en dehors de son corps.

Mais c'était loin d'être terminé. Le corps du skrall courut ensuite en direction de Volok, désormais équipé d'une armure de glace particulièrement résistante. Renforcée à l'aide de pouvoirs élémentaires très puissants, même un tir de canon électrique ne parviendrait pas à la perforer du premier coup. Epsilon avait cependant déjà calculé une quasi-infinité de stratégies possibles, et il décida d'agir autrement. Se rapprochant de son adversaire, il utilisa les propulseurs IGA qui faisaient désormais partie de ses membres postérieurs pour sauter au-dessus du vorox. Puis, chargeant au maximum de leur capacité les réacteurs anti-gravité, il libéra la totalité de l'énergie gravitationnelle concentrée sur l'ancien guerrier rebelle; ce dernier se retrouva écrasé au sol, paralysé par sa propre armure qui l'empêchait désormais de se mouvoir. Et à peine Epsilon toucha-t-il le sol, qu'il sprinta ensuite vers Solok.

Le guerrier de glace était en position, prêt à se défendre. Il réussit à esquiver plusieurs tirs de canon électrique, mais l'entité synthétique parvint à l'atteindre au corps à corps, afin de lui porter un coup de poing dévastateur au visage. Son masque Kanohi se fissura, et le toa sombra dans l'inconscience avant même que son corps ne s'effondre au sol. Et désormais, seule restait Tanika... sûrement la plus dangereuse de toutes. Epsilon devait agir vite, car d'ici une minute, tout au plus, Volok serait libéré de sa propre armure, et tenterait à nouveau de l'attaquer. L'esprit mécanique testa plusieurs centaines de méthodes possibles afin d'éliminer son ennemie, mais cela était tout simplement impossible. Mêlant rapidité, puissance, agilité et intelligence, l'Impératrice de l'Ordre ne pouvait pas simplement être éliminée. Cependant, un autre type de victoire était maintenant envisageable. Gladius félicita intérieurement son allié lorsqu'il comprit ce que ce dernier comptait faire. C'était certes étonnamment simple, mais également terriblement efficace. Le skrall sentit son corps se replier sur lui-même, avant de se détendre en une fraction de seconde, à la manière d'un prédateur fondant sur sa proie. Mais Epsilon passa à côté de son adversaire, et se contenta de tenter de la frapper d'un coup de coude au niveau de la nuque. Tanika évita facilement le bras de son adversaire, mais pas le tir de fusil NG-1 qui suivit. Epsilon avait facilement intégré les capacités de l'arme, qu'il avait également fait fusionner avec son bras droit. L'esprit synthétique aux commandes du corps du commandant, utilisant ses nouvelles capacités, bondit à plusieurs bios de hauteur, puis rejoignit le jetrax qu'il avait utilisé pour se rendre sur le lieu du combat. Volok, qui tentait de le rattraper, remarqua alors que celui qu'il croyait être le skrall portait sur son épaule le corps inanimé de l'Impératrice et leader de l'Ordre, la toa de plasma Tanika. Et il ne put rien faire lorsque le Fantôme partit loin de Voya-Nui, afin de l'emmener en-dehors même de l'univers matoran. L'ancien rebelle remarqua alors une petite sphère au sol, totalement noire. Une bombe. Le guerrier se jeta au sol, attendant la détonation, mais rien ne se produisit. Puis, alors qu'il s'apprêtait à appeler des renforts pour pourchasser Gladius, le petit objet s'ouvrit en son centre, puis un énorme flash illumina les lieux, visible depuis la totalité de l'ïle de la damnation. Le guerrier dut attendre plusieurs minutes avant de pouvoir voir à nouveau quoi que ce soit , et alors son ennemi était déjà loin. La bombe à lumière, invention des rebelles, allait permettre au commandant de s'enfuir sans avoir à craindre toute poursuite.


[HRP]--> Mon attaque est supérieure à celle de Tanika. J'utilise un fusil NG-1, ainsi que la technique de Bombe à Lumière de niveau 4. Si la capture est validée par le MG, j'aurai deux jours à compter de la date de validation pour ramener Tanika à la Forteresse des Grands Êtres, sur BM (base des fantômes des sables), sinon quoi elle aura la possibilité de s'enfuir.

Si l'action n'est pas validée, aucune technique n'est utilisée, Tanika se réveille et Gladius est contrait de la libérer sans aucun dommage.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Shrecki

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4225 DEF : 6100

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Mer 7 Nov - 1:01

Je valide la capture, puisque en combat RP, les statistiques ne peuvent être prises en compte. Gladius peut donc faire usage de son NG-1 en ignorant la rapidité de Tanika. A compter de maintenant, il faut que dans les deux jours Tanika soit emmenée à une forteresse des Fantômes sinon elle s'échappera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   Jeu 8 Nov - 21:00

Po-Voya fut laisser quelque peu à l'abandon, suite au combat qui opposait Gladius à Tanika. Depuis, les Agoris qui vivait on sut fuir à temps et être en sécurité, fasse au bombardement de l'Astrée sur la Forteresse des Fantômes, mais ce qui est étonnent c'est qu'ils sont en sécurité auprès de l'Ordre de Mata Nui en qui étais la depuis un petit moment. Cela devenait calme pendant ce temps ci, quand apparait alors une ombre qui obscurcit légèrement le ciel. C'est enfaite le vaisseau de l'Ordre qui est apparu ici pour surveillé l'endroit en cas d'attaque d'un vaisseau des Fantômes. Après tout, rien n'est laissé au hasard, surtout ci il s'agit d'un territoire non sécurisé. Durant ce temps ci à bord du vaisseau, Raidark attendait le restant de l'équipe Alpha, ainsi que d'un Toa de la glace et d'un Vorox bleu pour parlé clairement sur la situation.

[hrp] Reprise du territoire, et concernant la petite discussion pour les concernées, elle se fera sur le topic de l'Astrée. [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Po-Voya] Forteresse matoran   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Po-Voya] Forteresse matoran
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Po-Voya] Forteresse matoran
» La forteresse du Val sans Retour
» Mon mur de forteresse (premier décor)
» Forteresse of doom Dark Angels de planetstrike
» Le Chaos aux portes de la Forteresse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de l'Univers Matoran :: Voya Nui :: Po-Voya-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos