Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Le-Voya] Caserne désaffectée

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Mar 31 Jan - 19:55

Gladius arriva enfin à Le-voya, dans une ancienne caserne de l'Alliance. A l'intérieur, des dizaines de robots en veille et des stocks d'armes importants avaient été scellés par les derniers gardes, avant de partir. Les caches étaient cependant camouflées, et blindées. Le skrall ne les trouva pas donc immédiatement en arrivant, et, lorsqu'il les remarqua, ne pensa pas à les ouvrir ou à essayer de savoir ce qui s'y trouvait. Le plus important était d'installer le dernier relais radio qui lui restait, et sa mission serait terminée.

En fin de compte, le vendeur avait eu raison: l'île avait été complètement abandonnée par les organisations militaires qui peuplaient cet univers, et il ne restait plus que quelques villages, si l'on exceptait la forteresse à Po-voya et les habitants des souterrains d'Onu-Voya. Mais pour l'instant, la seule activité notoire était celle des postes de communication que le rebelle avait placé. Dès que le dernier fut mis en marche, ils s'allumèrent tous en même temps, et commencèrent immédiatement à transmettre des informations vers la forteresse des grands êtres de la vallée du labyrinthe, sur Bara-Magna. Peut-être la surface de l'univers matoran arrêterait-elle les ondes avant qu'elles ne puissent arriver là où le skrall l'espérait, mais tout rebelle arrivant à portée recevrait un message signalant la position et les informations importantes de Voya-nui, ainsi que celle de Gladius.

Dans quelques jours, des centaines de rebelles viendraient rejoindre l'île de la Damnation.


[HRP] Prise du territoire [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Master Game

avatar

Masculin

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Mar 31 Jan - 19:58

Fantôme des sables: Vous capturez le territoire de Le-Voya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Mer 1 Fév - 22:52

Gladius était toujours là, sur son Skopio, sur une butte verdoyante. Il ne se rendait même pas compte que cette butte cachait un bunker dont la porte était camouflée juste derrière lui. Il était entrain de disposer une antenne radio. Celle ci servant à communiquer avec ses confrères de Bara magna. C'était une antenne à ondes longue pour que les ondes puissent être capté de très très loin.
Soudain, il vit quelque chose dans le ciel nocturne. Une lumière verte pomme fluo, au début, il pensait que c'était une étoile, mais quand il la vit approcher, il cru que c'était un chasseur et enfin, quand il entama sa descente, la lumière cessa et il pu voir que c'était un être à l'armure légère argentée et violette, Tanika.
Elle s'était posée devant lui, à quelque mètres. L'immense skopio blanc faisait bien 5 fois la taille de la toa, dressé sur ses quatre pattes.

La toa était mince, elle avait un look assez séduisant. Les yeux verts pomme et pétillant de joie. Une couronne argentée sur la tête et un sac à dos rose dans le dos.

-Bonjours et bienvenu sur ces terres, Gladius de Bara magna. vous avez demandé à me voir et me voici. Comme vous voyez, je suis venue seule et je ne pourrais pas vous attaquer. Votre tank est trop puissant pour moi et même si je possède moi aussi des pouvoirs, je n'en ferais pas usage. Dites moi pourquoi êtes vous venu ici et qu'est ce que votre faction attend de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Mer 1 Fév - 23:12

-Salutations, guerrière. Je loue votre honnêteté ainsi que votre franchise. Vous êtes digne d'être la leader de votre faction. Aussi, je vous répondrai sans arrière pensée aucune, ne disant que la vérité, aussi crue soit-elle. Je suis venu ici sur l'ordre de ma supérieure, Ikinat, la chef des rebelles des sables. Ma mission était de venir dans ce nouvel univers, de trouver une terre où mes frères d'armes et les agoris pourraient venir afin de fuir les agressions des skralls. De faire un état des lieux, afin de savoir si ce monde était viable pour notre peuple. Et enfin, de trouver de potentiels alliés qui pourraient nous aider dans notre quête de salut.

Donc, c'est à vous que je m'adresse, d'égal à égal, en tant que guerrier. Je propose une alliance entre l'Ordre de Mata-Nui et les Fantômes des Sables. A vrai dire, je ne fais pas vraiment confiance à ces "makutas". Leur chef semble digne et honnête, quoique froid, mais ses guerriers sont pour certains cruels, et l'un d'eux m'a particulièrement fait froid dans le dos, dès notre première rencontre. J'ai pu regarder les archives de vos canaux de communication, et j'ai déjà appris beaucoup sur l'histoire de votre monde. Je pense donc que cet être mystérieux et effrayant se nommait Schrecki. La Main d'Arthaka, les Envoyés des Grands Êtres... deux autres organisations de votre monde que je ne connais pour l'instant en rien. Mais je ne crains que toutes les factions de votre univers ne soient en majorité hostiles à notre cause, poussées par leur fanatisme envers le "Grand-Esprit". En cas d'attaque, nous nous défendrons, puis riposterons. De plus, nous demandons des terres afin que les esclaves des skralls, lorsqu'ils seront libérés, puissent s'épanouir. J'ai repéré plusieurs îles, petites mais néanmoins suffisantes, qui nous seraient utiles. Karzahni, Zakaz, Artidax...

Capturez au moins une de ces îles pour nous, et vous pourrez être sûrs de compter sur nous en cas d'attaque extérieure. Car l'armée skrall sera bientôt aux portes de cet univers, et qui sait si même l'Alliance de toutes vos forces serait assez efficace contre elles. Le nombre de guerriers qu'elle contient dépasse votre imagination, et tous sont de fiers combattants prêts à mourir pour la cause qu'ils estiment la plus noble. Sachez faire les bons choix, et nous éviterons tous l'extermination pure et simple, ou dans le meilleur des cas l'esclavage.
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Mer 1 Fév - 23:46

-Eh bien, je serais ravie de réponde à votre requête, guerrier. J'accepte de m'allier avec votre faction. J'ai hâte de rencontrer votre cheffe. Une femelle elle aussi, à ce que j'ai pu comprendre. L'ordre sera prêt à vous offrir protection contre vos ennemis, l'empire Skrall.
Je sais ce que c'est d'être en guerre contre contre une faction composée de guerriers sanguinaire qui veux le contrôle totale d'une planète et qui détruit, massacre et réduit en esclavage tout ceux qui ne sont pas pour leur cause. J'ai eu affaire à ceci de pars mon passé. Vous pouvez être rassuré que la population de rescapés de votre guerre. Voya nui semble une ile bien assez grande pour y accueillir beaucoup de monde. Vous pourrez vous y épanouir à volonté. Mais nous pouvons prendre Artidax pour vous. La particularité de cette ile, c'est que aucun makuta ne peut y mettre les pieds. Cela sera donc aussi bénéfique pour l'Ordre.

Quand aux makuta, je sais ce que vous ressentez envers eux. Moi aussi, j'en ai fait l'expérience et je peux vous dire que les makuta ne sont pas des êtres très...fréquentables. Les makuta sont en général des êtres sombre et froid. Même si il y en a des sympa, la plupart sont froids, machiavélique, calculateur, traitre et perfide, Un peu comme Shrecki. Tout comme vous, je n'aime pas ce makuta. il a fait dit des choses que je n'aurais pas du entendre et fait des choses que je n'aurais jamais du voir. Si vous le pouvez, dans la mesure du possible, essayez de ne pas le croiser.

Mais ne vous inquiétez pas. A part la confrérie qui a des chances de se montrer hostile, les autres factions comme la Main d'Arthaka ne sont pas menaçante pour vous, même si notre devoir est de servir la volonté de Mata nui. D'ailleurs, notre grand esprit nous as dit qu'il nous offrait une nouvelle terre où nous pourrons nous y épanouir. Je pense qu'il faisait référence à votre monde. Et si vous avez besoin de terre pour héberger votre peuple, nous avons aussi besoin de terres pour héberger le peuple matoran sur votre monde. Les montagnes enneigées sur lesquels vient de se poser notre robot monde serait un parfait endroit pour les matorans. Je ne connais que cet endroit sur votre planète mais il me semblait inhabité. Mais avant que nous reparlions de ca, je me ferais une joie de m'emparer de Artidax pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Jeu 2 Fév - 0:09

Gladius descendit alors du skopio, sortant du cockpit et révélant à Tanika son apparence. Grand guerrier de plus de deux bios de haut, il surpassait en taille bon nombre d'autres skralls. Son armure brune brillait, après avoir été récemment entièrement nettoyée. Son casque et son pack dorsal émettaient une légère lueur jaunâtre, signalant que les batteries des équipements étaient presque à leur maximum. Une grande épée était accrochée dans le dos du fantôme, ainsi qu'un lanceur de thornax à répétition. Bref, il s'agissait du guerrier skrall par excellence... et pourtant, ironiquement, il faisait partie des rebelles des sables, faction secrète qui se battait pour la liberté des peuples esclaves de l'Empire.

Le guerrier s'approcha de la leader de l'Ordre, et lui serra la main en signe de pacte. Aussitôt après, il envoya un message écrit à sa supérieure, lui indiquant que sa mission était désormais totalement terminée, et avec succès qui plus était. Gladius recevait donc, indirectement, sa promotion au grade de commandant, et serait désormais le second des fantômes. Ikinat, Volok et lui étaient sûrement d'ailleurs les soldats les plus efficaces de leur organisation, et avaient accompli à eux seuls des actes que certaines compagnies entières de guerriers n'auraient pas pu mener.


-Aujourd'hui est alors un grand jour; celui où deux peuples de deux univers inconnus l'un à l'autre ont mis leurs différents de côté afin de pouvoir promettre la paix à ceux dont ils avaient le devoir de protéger. Vous êtes un grand chef, et personne n'oubliera votre nom, soyez-en assurée.

Ma supérieure sera sûrement très intéressée par le fait de vous rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Jeu 2 Fév - 0:23

La stellaire avait serré la main du skrall. Ainsi leur pacte était scellé. Tanika en était ravie. Elle adore pactiser avec les races aliens. Et ce qu'elle venait de faire était une preuve pour elle qu'elle avait l'âme d'une dirigeante. Elle n'était pas née en tant que princesse pour rien. Et c'est là que tout allait se décider. Que les factions qui s'opposeront sur le champ de bataille sera décidé. Elle avait choisi son camp. Plus moyen de faire demi tour. le dé en était jeté.

-Merci beaucoup. Et sur ce, je dois vous laisser, j'ai du travail qui m'attends.

Elle se retourna et courut un peu avant de s'envoler dans les airs, elle fit signe à Gladius avant de disparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Sam 4 Fév - 13:29

Le jour s'était déjà levé depuis plusieurs heures sur l'île de la damnation. Les habitants étaient pour la plupart réveillés, et commençaient à accomplir les tâches que les mystérieux "fantômes des sables" leur avaient attribuées. La majorité d'entre eux devaient réactiver les complexes miniers, préparer les habitations fortifiées et commencer à construire une aire d'atterrissage importante. Les alentours de la caserne désaffectée avaient tout simplement été rasées, afin de permettre à d'éventuels containers T-500 et autres véhicules jetables d'atterrir (ou plutôt de s'écraser) en toute sécurité.

Et ce fut lorsque les soleils étaient presque à leur zénith qu'une sorte de puissant sifflement se fit entendre des ouvriers. Habitués à évacuer les lieux en cas d'attaque, ils rejoignirent immédiatement une position fortifiée que Gladius avait repéré lors de son arrivée quelques jours plus tôt. Mais alors que les matorans s'attendaient à voir débarquer une armada commandée par les makutas, l'ordre ou la main, ce furent des centaines de containers qui s'écrasèrent, pendant plusieurs heures, aux alentours et malheureusement sur la caserne désaffectée. De ces projectiles sortaient des créatures que les autochtones ne reconnurent pas. Et pour cause, ces étranger venaient de Bara-Magna.

Et c'est ainsi qu'une compagnie entière de fantômes, accompagnée par un important groupe de réfugiés, arriva sur Voya-nui, qu'ils avaient renommé l'île du salut, la Terre Promise. Nombre d'entre eux s'étaient émerveillés en arrivant au continent Sud. Mais là, devant l'immense forêt de Le-voya, ils croyaient voir le paradis. Enfin, ils pourraient vivre en paix, loin des skralls et de toute guerre. Enfin, c'était ce qui avait été prévu. Et ce n'était que le début. Chaque jour, aux alentours de midi, de nouveaux réfugiés arriveraient, toujours par la voie des airs. L'univers matoran allait connaître une révolution. Pour la première fois de son histoire, ce monde connaissait une invasion... pacifique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Mer 10 Oct - 17:40

Lorsque Gladius arriva à l'ancienne caserne réhabilitée par les fantômes des sables, il était totalement trempé, et des algues étaient encore accrochés à son armure. Plusieurs des systèmes électroniques qui parcouraient ses équipements de défense n'étaient plus en état de marcher, mais d'autres avaient étrangement résisté à l'agression de la mer protodermique. Plus étrange encore, certains semblaient avoir reçu d'autres fonctionnalités qui ne leur avaient pas été transmises lors de leur création. Le skrall se promit de les inspecter plus tard, mais pour l'instant il devait d'abord se sécher et entretenir ses armes.

Il entra dans le complexe rebelle, puis commença à essayer d'enlever son armure, sans succès. Au mieux, il ne pouvait que les faire bouger un peu, ce qui lui causait de douloureux étirements au niveau de l'épiderme... et du muscle. Inquiet, le Fantôme rejoignit l'infirmerie, et demanda aux médecins présents de lui faire passer quelques tests de routine. Au départ, ils ne détectèrent rien d'anormal. Mais lorsqu'eux aussi tentèrent de lui retirer ses protection blindées, il ne réussirent qu'à causer des saignements importants, qu'ils s'empressèrent de soigner. Les médecins décidèrent d'effectuer un scanner en profondeur de son organisme, même si l'armure allait réduire la précision des résultats.

Gladius fut emmené dans une salle entièrement tapissée de miroirs, à l'exception de la porte, blanche, et d'une machine gris et cobalt, qui envoyait des rayons de différentes longueurs d'ondes dans toute la pièce. Les infirmiers lui demandèrent de les rejoindre dans la salle d'examen quelques secondes après qu'un message d'erreur s'affiche sur l'appareil.


-Commandant... il s'est passé quelque chose de très spécial. Nous n'avions jamais vu de tels cas de mutations.
-De mutation ?
-Les eaux dans lesquelles vous avez été plongé ont détruit votre structure moléculaire avant de la reformer... différemment. Les résultats sont assez spectaculaires.
-Quels seront les effets de ces... "changements" ?

L'infirmier en chef remit un papier au médecin, qui relut plusieurs fois le rapport pour être sûr des résultats. Il ne s'agissait pas vraiment d'une mauvaise nouvelle, mais pas d'une bonne non plus.

-La couche inférieur de votre armure a fusionné avec votre corps. Des parties métalliques pénètrent profondément à l'intérieur de votre organisme, et vos os sont maintenant recouverts d'une enveloppe de protodermis. Votre peau a également été renforcée, mais le plus étonnant est que votre système nerveux est maintenant directement connecté à certains de vos équipements.

Les nerfs de la moelle épinière ont été agrandis et endurcis, et sont maintenant dotés de ramifications qui sont connectées notamment à votre radar, aux systèmes de survie, mais également à votre communicateur, qui je vous le rappelle peut-être connecté à des systèmes extérieurs.

Gladius déglutit lentement, prenant conscience des changements qui venaient de s'effectuer à l'intérieur de lui-même. En se concentrant, il pouvait ressentir des choses étranges, qui lui étaient inconnues. Les étranges points qui s'affichaient en haut à droite de son champ de vision étaient ne fait le champ de détection de son radar. Il pouvait également sentir, dans son dos, les systèmes de survie qui régulaient son rythme cardiaque, son activité neurale et autres. En influant sur ce système, il pouvait lui-même agir sur tous les paramètres de son organisme. Ses pensées lui permettaient également de contrôler son communicateur personnel à distance, sans avoir à le toucher.

Bien sûr, le skrall avait encore du mal à contrôler toutes ses nouvelles capacités, mais s'il se concentrait sur une tâche précise, il parvenait parfaitement à l'accomplir, sans le moindre problème. Zéro lui avait en fait fait un cadeau en le plongeant dans les eaux mutagènes des océans de l'univers matoran. Mais cependant, Gladius n'avait encore été informé que du bon côté des changements qui avaient été opérés en lui. La suite allait bien moins lui plaire, en effet...


-Il y a autre chose...
-Quoi donc ?
-Lorsque vous étiez sur Zakaz, avez-vous été exposé à des nanites ? De minuscules machines, qui permettent de manipuler la matière à l'échelle atomique.
-Je ne sais pas... je ne pense pas.
-Car votre corps en littéralement en train de devenir un nid de ces machines. Les parties métalliques en contacte avec votre organisme sont en train de transformer votre matière organique en matériaux métalliques, par déplacement et réorganisation de la matière.
-Une sorte de virus qui me détruit de l'intérieur ?
-Bien pire, car vos défenses immunitaires ne pourront rien contre ces machines. Cependant, les laisser faire ne serait peut-être pas un mal.
-Vous plaisantez ? Ces choses vont me tuer à petit feu !
-Non, bien au contraire ! Elles vous reconstruisent lentement au niveau moléculaire. Vous n'êtes pas en train de mourir. Vous êtes en train de... devenir une machine. Pleinement consciente, certes, mais une machine tout de même. Un robot, qui serait capable de se connecter à tout système informatique juste en le touchant, et qui ne nécessiterait comme énergie que l'électricité. La chasse ne sera désormais plus obligatoire, même si elle vous apportera un stock de calories supplémentaire.

Gladius baissa la tête, et regarda ses mains. Déjà, sa peau virait au noir métal sous son armure dorée. Il sentait ses muscles devenir plus puissants, plus souples, mais également plus lourds. Il avait déjà pleinement conscience de tous les équipements qui étaient connectés à son système nerveux. Il sentait également qu'il restait encore des espaces "vides", qu'il pourrait remplir à sa guise en se connectant à des réseaux électroniques. Lorsqu'il se leva, il sentit le sol sous ses bottes comme si ses pieds étaient nus. Les nerfs avaient déjà été connectés au métal même aux extrémités de son corps. Cela ne lui plaisait pas tant que ça, mais le skrall n'avait pas vraiment le choix. Il devait accepter ce qu'il était en train de devenir. Une machine de l'univers matoran, habitée par un esprit de Bara-Magna. Et ironiquement, c'était au bras droit de celle qui avait déclaré la guerre que cela arrivait. Un cruel hasard, peut-être... ou un signe plutôt. Ainsi, peut-être le commandant aurait-il l'occasion de faire le lien entre les peuples de la planète des sables et ceux qui habitaient dans le corps de Mata-Nui. Il restait donc encore un espoir, une chance de tout changer.

Car Gladius avait réfléchi aux paroles de Zéro. Certes, cet être mystérieux manigançait quelque chose dans l'ombre, c'était certain. Mais ce qu'il avait dit avait été plein de sagesse, et avait reflété la vérité vraie. Dans son orgueil, le skrall avait cru juste de recourir à une vengeance face aux descendants des destructeurs de Sphérus Magna. Les matorans, toas, makutas et autres n'étaient pas les responsables de ce qu'il s'était passé plusieurs milliers d'années auparavant. Il s'agissait de la faute des Grands Êtres, et c'était à eux de payer, non les peuples qu'ils avaient créé. Le guerrier salua les infirmiers et médecins avant de rejoindre les hangars de la caserne. Le ciel était noir, envahi de cendres et de fumées, mais les coulées de lave n'avaient pas atteint les principaux centres de population de l'île. Tant mieux, cela avait évité de nombreuses victimes.

Nui et Armageddon avaient eu tort: cette guerre n'était pas décidée à l'avance, et elle était loin d'être folle. Elle verrait l’ascension de ce fameux Zéro, qui était déjà vu comme un héros par une majorité des habitants des deux mondes. Chaque fois qu'il agissait, c'était pour voir sa popularité, et donc son pouvoir, augmenter. Il agissait avec finesse, et seulement lorsque la situation lui permettait d'être vu sous son meilleur jour. Il s'agissait d'un fin stratège, de ça le skrall en était certain. Mais il manquait cruellement d'informations sur lui, l'Ordre Noir, et sur tous ceux qui en faisaient partie. Mais c'était eux qui allaient faire pencher la balance d'un côté ou d'un autre, Gladius en était sûr.

Le commandant rebelle rejoignit les hangars, et monta dans un jetrax. Il lui suffit de toucher le tableau de commande de l'appareil pour pouvoir le contrôler par la pensée, et pour comprendre tous les détails de l'engin, de son complexe fonctionnement jusqu'au moindre boulon ou rivet qui était vissé sur la carlingue. Gladius sourit, puis fit démarrer le bolide, et partit immédiatement pour Metru-Nui. Il avait beaucoup de choses à faire. Et notamment, trouver un plan qui lui permettrait de suivre le conseil qui lui avait été transmis télépathiquement quelques heures plus tôt. La contrôler. Prendre conscience des enjeux de cette guerre. Et utiliser toutes ces connaissances afin de faire en sorte que cette guerre ne fasse plus de victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Mer 10 Oct - 19:22

Alors que Gladius accélérait progressivement pour se déplacer vers une autre île, il put voir le Seshât lentement redescendre et se taire. Peu à peu les bruits puissants des moteurs de la machines s'estompèrent, remplacé par le bruit calme du vent fouettant les débris qu'avais causé cette catastrophe. A l'intérieur de la machine les pilotes pouvaient voir un spectacle étrange sur Ikinat, le sourire qu'elle affichait était machiavélique, s'étalant sur son visage où coula peu à peu des larmes. Ses yeux pleuraient, personne ne compris pourquoi, elle non plus ne le comprenait surement pas dans sa haine ravivé, mais elle pleurait.
* Si la haine n'est pas la solution, trouvez en une autre, et montrez moi que j'ai tord. *
Quand le moteur fut enfin coupé elle essuya son visage, se retourna en prenant une expression parfaitement neutre et ce dirigea vers le Hangars.

Quand à Gladius, il ne restait que peu de temps avant qu'il reçoive une communication.

" Je vous en avez déjà parlé quand ils arrivèrent ici Gladius, je veux que vous preniez la tête des forces présente dans cette univers. Je veux que vous soyez mes yeux en ce monde, du moins jusqu'à ce que je trouve une solution pour nos position sur Bara magna. Je vous transmet les codes nécessaire au commandement du Seshât, je vous confie la moitié de notre économie, je vous confie le commandement des pions qui viendront vous épauler dans les futurs batailles. Je reviendrais vous épauler sous peu, en attendant vous conduisez cette guerre contre l'univers Matoran. "

Ikinat partit bientôt du vaisseau pour se dirigeait vers les commerces de l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Dim 30 Déc - 17:40

Gladius arriva à Le-voya, vérifia que tout était en ordre, puis patrouilla dans les autres secteurs de l'île qui appartenaient encore aux rebelles. Puis il partit en direction de mahri-nui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Dim 12 Mai - 20:56

Les cris et les râles d'agonie emplissaient l'atmosphère de Le-voya. Les coups de feu, les flammes dévorant tout sur leur passage, les chocs des épées et des haches sur les armes... la Guerre était venue, une fois de plus.

Des steltians avaient envahi l'avant poste des Fantômes à le-voya, détruisant tout afin de mener une insurrection dans les jours qui suivraient; malheureusement pour eux, les armées rebelles étaient de nouveau prêtes a combat, et allaient répondre par la force à cette nouvelle attaque...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Mar 14 Mai - 22:14

Gladius fonçait à toute allure à bord d'un jetrax repeint aux couleurs des Fantômes - brun, ocre, sable et noir - et bombardait autant qu'il le pouvait les troupes qui se trouvaient au-dessous de lui, usant des bombes et missiles que le vaisseau transportait à un taux constant. Chacun d'eux causait d'importants dégâts dans les rangs des steltians, dont le nombre restait tout de même imposant malgré les pertes qu'ils avaient subi - et qu'il continuaient de subir. Les munitions du véhicule vinrent à manquer, et le Seigneur Fantôme abandonna la formation aérienne dont il faisait partie pour aller poser son engin à l'arrière des lignes rebelles. Il laissa le vaisseau aux soins des ingénieurs et mécaniciens qui iraient le transporter à Ga-voya afin d'en assurer la sécurité et le rechargement.

Le leader fantôme monta ensuite dans un autre véhicule, bi-place cette fois-ci. Il s'agissait d'une sorte de moto équipée de deux lanceurs de thornaxx à l'avant; à l'arrière, une tourelle de gros calibre était montée et pouvait accueillir un artilleur; les rebelles l'avaient baptisé "Scorpion", à cause de l'artillerie qui avait la forme d'une queue surmontée d'une épine venimeuse. Le guerrier ordonna à un glatorian de prendre possession du canon, puis démarra le bolide et partit à toute vitesse en direction de la ligne de front. Arrivé à moins de cinquante bios de celle-ci, il modula son corps afin de le rendre plus trapu et épaissit les plaques protectrices de son corps, utilisant son énergie pour augmenter la résistance des blindages. Ensuite, il se concentra, bloqua les articulations de son armure, puis transféra sa conscience à l'intérieur-même de l'engin de guerre. Son essence elle-même, pur concentré d'énergie, pénétra à l'intérieur des systèmes du bolide; Gladius était désormais le Scorpion, sentant les systèmes du véhicule comme s'il s'agissait de ses propres organes. Il put ainsi aisément slalomer entre les Fantômes qui combattaient sur la ligne de front, avant d'atteindre les forces steltianes à toute vitesse et de tirer plusieurs thornaxx blindés dans leurs rangs. Les projectiles atterrirent au beau milieu des troupes insurrectionnelles, explosant et faisant un ravage, combiné de l'explosion, de l'onde de choc causée et surtout du shrapnel métallique qui lacérait les chairs et perçait les armures des grands guerriers.

Gladius roulait à toute allure, tandis que le glatorian derrière lui tirait sans s'arrêter sur les ennemis tout autour; seuls les rares et courts temps de refroidissement du canon coupaient les longues rafales mortelles. Le Scorpion permettait de maintenir un feu nourri tout en utilisant le maximum de ses capacités motrices, gênant cependant grandement la visée et réduisant la précision. Les Fantômes virèrent soudainement, évitant de peu un tir de mortier. Le seigneur rebelle prit la tangente puis sortit des rangs steltians, avant de longer leurs formations pour permettre à son artilleur de vider les dernières munitions du canon gros calibre. Enfin seulement, Gladius revint dans son corps, débloquant ses articulations et lui rendant son apparence normale. Poussant les moteurs du scorpion à leur maximum, il rejoignit les forces rebelles, gara son véhicule puis posa le pied au sol. Un agori vint lui apporter les derniers rapports de bataille. Celui-ci indiquait que le détachement spécial de Spectres était enfin prêt à l'action. Il s'agissait là du groupe d'action le plus puissant en termes de force brute et de destruction pure. Ils avaient été dotés d'armure Orion et Atomium, les plus lourdes mais aussi les plus chères. Le Seigneur Fantôme rejoignit les guerriers d'élite, qui patientaient loin derrière la ligne de front. Il se connecta mentalement avec leur HUD, partageant ainsi leur champ de vision. Il attendit que les troupes de première ligne reculent en bon ordre, comme il était prévu, puis ordonna aux Spectres de se mettre en marche. Leurs pas faisaient trembler le sol, tandis que leurs immenses armures blanches ou noires se repéraient de très loin. L'idée n'était pas de se camoufler puis d'attaquer l'ennemi par surprise; non, les Fantômes voulaient être vus. Les exosquelettes de type Orion et Atomium étaient là déployées pour la première fois. Gladius voulait faire en sorte qu'aucun ennemi survivant n'oublie un jour l'image de ces mastodontes de métal massacrant tout sur leur passage. Le Seigneur Fantôme arriva bientôt sur la ligne de front, menant la trentaine de Spectres derrière lui.

Et alors, la Souffrance et la Mort purent se repaître des centaines de guerriers qui faisaient face aux rebelles...
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Mer 15 Mai - 19:17

Un peu plus tôt dans la journée...

-j'ai vu la démonstration de force de Gladius dans son arène, j'étais assis dans les gradins au milieux de tout les matorans, déclara Cordax, ils ne sont pas mal du tout, ces fameux "spectres", ca me rappelle un entrainement que j'ai fais récemment avec nos propres troupes d'élite. Des guerriers de première catégorie, quelques uns des meilleurs de l'univers matoran, qui mangent du vakhi et du kikanalo en grande quantité au petit déjeuner. Et puis, tous ont combattu sous les ordres de Steelerak et j'ai moi même pris la relève, une fois le couronnement de Tanika. Nos manières de se battre et nos stratégies sont différentes mais elles se valent, entre nous et Gladius. On sait s'entrainer mais on a pas besoin de le montrer à tout le monde car les matorans savent qu'ils peuvent avoir confiance en nous, et même si ce n'était pas le cas, alors en qui auraient ils confiance pour préserver la vie de Mata nui?
-avoue tout de même que ca te rend malade de voir l'immense vol de technologie qu'a fait les fantômes
-oui, je te l'accorde mais bon, des steltians de classe supérieur endurcis par la guerre pendant des milliers d'années comme steelerak, ca ne manque pas dans nos forces armées et... attend, mais ce ne serait pas une navire de guerre steltian?...

en effet, à l'heure actuelle, un groupe de steltians venus d'une tribu indépendante de Stelt venait de débarquer sur Voya nui pour attaquer les avants postes voyane sous la juridictions des fantômes des sables.

le combat faisait toujours rage. Gladius venait de sortir l'artillerie lourde. D'immenses mechanoides de combat à mi-chemin entre le tank et l'exosquelette. Il est toujours à se demander où est ce qu'il a réussi à se les procurer. Les balles de mitraillettes fusaient et les explosions retentissaient ici et là. Le chef steltian, un peu surpris sur le coup ne pensait pas qu'il aurait à affronter des monstres semblables aux exosquelettes de classe Thor de l'Ordre et de la Main. Fin stratège et expérimenté par les batailles passé, il changea de méthode d'assaut. Ses troupes étaient constitués de nombreux guerriers steltians à la force percutante et à la ténacité sans nom. Maitrisant principalement les fusils à pompe, les épées, les haches et les rothuka capables de raser et tuer les adversaires moins forts qu'eux comme les glatorians. Mais son armée comptais aussi des berserkers, à savoir des brutes épaisses maniant la hache et le marteau de guerre à la perfection ainsi que des mercenaires moins forts et se battant avec des fusils d'assauts et des épées. Certains d'entre eux sont même décorés et reconnus comme héros de batailles passées. Mais à la vue des blindés adverse, le chef des insurgés envoya ses troupes directement contre eux pour les démonter pièce par pièce. Il pensait qu'en détruisant le plus gros de la force ennemi, cela permettrait de l'affaiblir grandement. Mais il n'allait pas faire ca n'importe comment:
Les guerriers courraient droit vers les exosquelettes de type Orion et Atomium. Ces machines de guerre étaient certes équipés d'énormes miniguns et de missiles balistiques mais les adversaires avaient prévus le coup: en courant en zig-zag pour éviter les explosions et en utilisant des boucliers énergétiques créés au royaume d'Arthaka pour réfléchir les balles de mitraillettes même celles de gros calibre, ils arrivèrent facilement au corps à corps. Le premier coup d'épée fut donné. Un des berserker sauta et abattit son marteau en l'air droit sur le tank qui même si il n'a pas subis de gros dommages a été renversé en arrière par l'impact trop important. Et comme ces grosses machines se relèvent très lentement, l'ennemi a le temps de l'enchainer et de le rouer de coups tout en le refaisant tomber dès qu'il se relève. Quand aux mercenaires portant des épées, même si les mechas sont plus fort qu'eux, ils sont tout de même moins rapide. Et il suffit de trois coups d'épée de la part d'un steltian pour que les systèmes internes de la machine soient touchés. En effet, le chef steltian, très prévoyant savait qu'il aurait affaire à une artillerie lourde et à des blindés, même si il ne s'attendait pas forcément à des mechas donc il a eu l'idée d'équiper ses troupes de cuiracides. Des épées en métal très dur et à la pointe recourbée des deux côté qui déchirent le blindage comme un ouvre-boite le fait avec une boite de conserve.
Mais même avec une bonne stratégie, il s'avère qu'il a aussi à essuyer des pertes de son côté. En effet, Gladius lui même n'est pas à prendre à la légère. Le chef steltian ne pensait pas qu'il aurait affaire à un ennemi de ce calibre.
C'est là qu'apparu Cordax à côté de ce dernier via téléportation, visiblement pas très content du massacre perpétré par ses troupes.


-lieutenant, je vous ordonne de faire retirer vos unités. L'ordre de Mata nui n'a pas du tout donné votre autorisation pour attaquer les fantômes des sables sur leurs terres.
-mais nous n'avons pas besoin d'une autorisation. Cela fait depuis un bon moment que les tensions se faisaient vive entre nos tribus et les troupes fantômes. C'est certainement à cause de votre supérieure qui les a autorisé l'asile sur cet univers en leur offrant une ile entière.
Justement, des relations diplomatiques vont avoir lieux entre les chefs de factions, je n'attendait pas de vous que vous brisiez la relative paix et bonne cohabitations entre nos deux factions.
-de toute façon, pour ce qui est des décisions de la tribu concernant cette attaque, c'est le Khan régnant de Stelt qui l'a ordonné donc allez le voir si vous n'êtes pas content.
-vous voulez que je fasse venir Helryx en personne, je vous promet, quand une femme de aussi haut rang que ca gueule, même les tarakava fuient.
-bon, ok, comme vous voulez, ni moi ni le khan n'aimeraient rediscuter les ordres de paix instaurés par les factions de Mata nui et d'Artakha, donc on se retire.

Le steltian eu tôt fait d'envoyer une communication générale à ses troupes pour ordonner leur retrait vers leurs navire. Quand à Cordax, il envoya juste une communication à Gladius indiquant que Tanika était prête à le recevoir au port de Ga-voya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   Mer 15 Mai - 22:27

Gladius allait mener la seconde charge, impatient de mener une seconde charge à la tête de ses troupes, lorsque l'ennemi battit étrangement en retraite, après a voir subi de lourdes pertes. Du côté des steltians, les premières lignes avaient été littéralement décimées, ne laissant que peu d'entre eux sortir indemnes des explosion et ondes de chocs multiples qui avaient enfoncé leurs défenses. Du côté des Spectres, trois armures Orion avaient été jetées au sol et littéralement défoncées par les lourds marteaux des berserkers tribaux, qui avaient tous sacrifié leur vie pour causer au moins quelques coups aux Fantômes; les occupants s'étaient relevés, protégés par les épais blindages et les barrières cinétiques; cependant, ils avaient désormais du mal à marcher, et devraient subir des réparations par la suite. L'opération avait donc finalement été un succès: des dégâts avaient été certes causés aux armures Orion, ce qui coûterait cher en réparations. Mais le but était d'impressionner l'ennemi, et il avait été parfaitement rempli.

Le Seigneur Fantôme se connecta mentalement aux relais radios, puis partit pour Ga-voya...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Le-Voya] Caserne désaffectée   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Le-Voya] Caserne désaffectée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de l'Univers Matoran :: Voya Nui :: Le-Voya-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos