Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Lun 1 Oct - 12:52

Gladius se baissa sur son planeur, vérifia une fois encore les attaches qui le maintenaient à son véhicule, puis attendit patiemment que le signal du départ soit donné. Lorsque la sirène retentit et que les signaux lumineux s'allumèrent, le skrall activa tous les moteurs à inversion de gravité de son engin, ce qui eut pour effet de le propulser à une vitesse prodigieuse vers l'avant, lui permettant de dépasser ses adversaires directs, mais de rester tranquillement juste derrière le peloton de tête. Le guerrier regarda derrière lui, et ne vit qu'un immense tourbillon de poussière. Sur l'écran radar de son planeur, cependant, il pouvait apercevoir au moins une dizaine de gros objets qui se déplaçaient rapidement dans sa direction... dont un qui venait de l'avant. Le commandant leva la tête, juste à temps pour se rendre compte qu'une bête énorme fonçait sur lui. Les matorans avaient nommé cette espèce "Kikanalo", de grandes bêtes paisibles mais extrêmement dangereuses si elles étaient énervées. Le skrall eut juste le temps de faire monter en piqué son véhicule, évitant d'à peine deux bios la corne de la créature, avant de revenir près du sol et d'accélérer à nouveau.

La course venait de commencer, mais Gladius avait déjà été au bord de la disqualification. Il profita du champ libre créé par le rahi pour s'emparer d'un bonus holographique, qui lui remit une Balle Bombe. Malheureusement pour lui, le Fantôme n'avait jamais étudié les objets qui pouvaient être utilisés lors d'un Grand Prix. Il se contenta donc de le lancer derrière lui, en espérant qu'un adversaire soit soufflé par l'explosion qui se produisit quelques secondes plus tard.


[HRP] Etant donné que je suis membre des Fantômes, serait-il possible que je sois, à un moment ou un autre, mis au courant des attaques commises par ma propre faction ? Car IRP, Gladius avait placé de nombreux yeux et oreilles en de nombreux lieux de l'univers matoran. Cependant, je pense que le fait de pouvoir être au courant de tout ce qu'il se passe dans le jeu en permanence serait un abus... donc je pourrais être prévenu des actions d'Ikinat, mais pas dans l'immédiat.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Lun 1 Oct - 18:44

La course allait commencé, Volok réussi, avec sa capsule rouge et bleu simplement nommé "Drill Rider" par Armageddon, a arriver a temps, casé dans la masse de véhicule présents sur la piste, le véhicule de Volok n'était certainement pas le plus grand, même si il était un peu plus grand que Gladius sur son planeur amélioré, il était plus petit que la roue de Vorona ou Shrecki (mais plus loin grâce a se que considère Volok comme une lance, mais qui est enfaite une vrille). Le compte a rebours fini, un vacarme assourdissant se fit entendre, les véhicules avait tous démarrer a l'unisson, même celui de Volok.
L'on pourrait comparer le début de la course a un mouchoir de poche, tout le monde était près des autres, et aurait pu être un avantage si le Vorox bleu c'était rendu compte plus vite que la vrille de sa capsule tournait constamment, mais il n'en tira pas avantage.
En passant la ligne d'objet holographie, le Vorox bleu récupéra une Carapace de Tortue Protodermique, un écran s'afficha sur le côte de la vitre permettant a Volok de voir la course, c'était Armageddon :


-T'a récupéré une carapace? Bien... Vise bien avec, c'est un projectile, vu que t'es pas premier, tire la devant toi, et, un Kikanalo arrive droit sur toi, profite de ta vrille qui tourne constamment pour t'en débarrassé.
-Reçu bien.

L'écran disparu, le Volok vit que quelqu'un avait esquiver le Kikanalo d'une manière remarquable, et le Kikanalo se dirigea vers le Drill Rider, mais le Kikanalo se fit transpercer par la capsule armé de bras et disparu.
Après cela, le Vorox bleu lança la carapace droit devant lui, et elle rebondit sur les bords délimitant la piste et fini par toucher une cible. (que le Vorox n'identifia pas Volok passa devant lui)*
Se début de course permettait au Vorox Bleu d'assimiler l'utilisation primaire de l'engin, mais la suite allait lui révélé les secrets encrés dans sa machine de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Naaru

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 500 | DEF : 1000

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Lun 1 Oct - 21:55

Plusieurs Le-Matoan étaient étonés que le petit bohnome participait a la cource, ils aidèret le Matoran a préparer le vehicule. C'était uje sorte de Moto orange. Tous les autres participants allaient sur la ligne de départ, Naari fesa de meme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shrecki

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4225 DEF : 6100

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Lun 1 Oct - 22:57

L'aube commençait à peine à se lever. La froideur de la nuit reculait peu à peu alors que les rayons des soleils artificiels, timides tout d'abord, naissaient au firmament, lançant des flammes rougeoyantes. Au milieu de cette ambiance presque sereine, un seul son; celui des moteurs. Shrecki, au même titre que bon nombre de participants, était là, attendant le top départ. Le Makuta était dans son véhicule, aussi silencieux que l'aurore naissante. Le véhicule-même était une sorte de roue effectivement, composée de multiples dents et plaques de proto-acier - était-ce vraiment du proto-acier? On eût plutôt dit un alliage inconnu, que le Commandant aurait fourni aux ingénieurs exceptionnellement - avec au centre un siège passager et un panneau de contrôle tactique. La roue-même avançait vers la ligne à l'aide de quatre pattes robotiques griffues, à une allure lente, les multiples pistons s'activant e cadence, avec un bruit robotique sec et régulier. Sur la droite de la grande roue argentée, un grand canon pointé vers l'avant, à l'air redoutable, qui sèmerait probablement le trouble dans les rangs adverses.

Un écran holographique apparut devant les participants. Chacun avait un véhicule adapté à sa personnalité semblait-il...Et certains avaient choisi la voie des airs. Un choix compréhensible, mais qui imposait la terrible menace des pouvoirs de gravitation des Makuta présents.
Shrecki appuya sa main gauche sur l'interface tactile. Aussitôt, cette dernière s'illumina de multiples nuances de violet, et la roue même s'assombrit à l'intérieur, tandis que au centre, une grande chaîne énergétique se formait...Une chaîne d'énergie qui semblait dorée au point du jour.
Un Guuko poussa un cri territorial à l'intention d'un concurrent, et ce fut le signal de départ; l'écran holographique donna le top.

Doté d'un temps de réaction moindre à bien des espèces car n'étant qu'un esprit incarné, Shrecki insuffla immédiatement une grande décharge énergétique à son véhicule; la roue bondit en avant, se propulsant par ses pattes, alors que tout l'ensemble se mettait à tournoyer. Bientôt, les pattes se rangèrent avec un "clac" retentissant, et les dents multiples tournoyèrent à une vitesse telle qu'aucune acuité visuelle ne put plus les suivre.
Le magnétisme guidait le véhicule, et Shrecki guidait l'énergie.

Le véhicule, avec un vrombissement sourd, se taillait un chemin. L'écart se creusait avec certains participants. Le manteau du Makuta voletait autour de lui, mais malgré la vitesse terrifiante, supérieure à plus de 150 Kio à l'heure, la capuche ne semblait pas vouloir basculer en arrière. Le pilote d'élite inclina son véhicule, prenant le premier virage à toute vitesse, avec autant de dextérité qu'un matoran de Le-Metru.
Devant lui, plusieurs cubes luminescents se matérialisèrent soudain. Tout en évitant la collision, Shrecki plongea sa main libre dans l'un des cubes, un dispositif de téléportation à courte portée en réalité, et en retira un grand disque, un Kanoka parcourut d'une énergie électrique. C'était donc ce que les juges nommaient "carapace de tortue"? Cela aurait pu être une référence à la forme anormalement bombée de l'arme de jet.

Devant Shrecki, deux participants semblaient se disputer la tête. Le Makuta exerça une faible pression sur le Kanoka, dont les bords se hérissèrent instantanément d'épines acérées. Sans plus attendre, l'être lança le disque, qui partit en sifflant, décrivant une trajectoire incurvée avant de ne frapper de plein fouet le second coureur. Ce dernier utilisait un planeur, et le disque, par la précision anormale du commandant, vint se ficher précisément dans le réacteur, qui sous le choc explosa, emportant dans la déflagration le pilote. Passant entre les débris résultants, le Makuta observa, alors qu'un autre Kanoka, bleu cette fois, filait, et le dépassant, frappait de plein fouet celui à quelques bios devant lui.

Le véhicule explosa de nouveau, et le Makuta passa dans le nuage de fumées âcres tout en maintenant son cap.
Le concurrent devant lui était premier...Le Kanoka l'avait frappé sans aucune hésitation. Un regard en arrière.
L'être qui l'avait tiré semblait ne pas être un issu de l'Univers Matoran, puisque ces derniers - à l'exception de Nui étaient occupés à guerroyer entre eux. Impossible pour un être issu des Sables de jouir d'une telle précision avec une arme qu'ils auraient acquis si récemment. Le Kanoka était donc à tête chercheuse. Il se bloquait donc sur le premier du peloton, et le suivait jusqu'à le toucher.
Actuellement, Shrecki était le premier. Un Kanoka bleu le frappant n'était donc qu'une question de temps.

Le Makuta fit ralentir sa roue, puis d'une embardée sur le côté, reprit à nouveau de la vitesse, alors qu'une énorme bête noire et métallique jaillissait du bas-côté avec un grognement sauvage...Les yeux du Commandant brillèrent de malice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Lun 1 Oct - 23:10

A l'aube du nouveau jour les concurrents se massait sur la ligne de départ, Nui ne faisait pas exception.

Comme convenu une heure auparavant Dagata lui avait expliquer le fonctionnement du chasseur, et lorsque qu'une heure plus tard il s'avançait sur la ligne de départ le Makuta était paré.

Le chasseur avait une forme des plus atypique, une sorte d'aile volante d'une taille similaire a un jetrax mais d'un envergure plus grande et d'une longueur plus courte.
Le module central se prolongeait sans discontinuer en deux ailes effilés, imbriquer dans celui-ci le module du cockpit avec sa forme bombé, au niveau du ventre de l'appareil un arc de métal qui prenait racine là où les ailes devenait le module central.

L'ensemble de l'appareil semblait assembler d'un seul tenant, sa peinture argenté reflétait la lumière du jour.
Nui dans son cockpit se familiarisait une dernière fois avec les commandes, elle était en grandes partie identique a celle d'un Jetrax, une configuration qui avait fait ces preuves.
Parmi les nouveautés la visibilité, le cockpit n'était pas une simple verrière, faiblesse structurelle évidente selon Dagata, mais d'un métal de la même épaisseur que le reste de la coque et qui plus est pressuriser.
Les donnés visuels étaient collecter par un ensemble de capteur placé stratégiquement puis transmis au pilote via une projection holographique qui tapissait toute la surface du cockpit.

Bien que qu'elle que peut déstabilisant au départ, le champ de vision total de l'appareil dépassant les 240° et étant agrémenter de multiples information sur l'environnement traité par l'informatique embarquer, cette fonction s'avérait plus que pratique.
Mais la particularité la plus surprenante de l'appareil était son système de propulsion, il utilisait le magnétisme pour contrecarrer les effet de la gravitation mais aussi pour se déplacer.

Dagata ne s'est guère épancher sur le phénomène mais avait évoquer entre autre les lignes de champ magnétique, la polarité des matériaux et le fait que l'univers dans lequel on vivait n'était qu'un gros tas de métal.
De ce que Nui avait compris l'Univers dans lequel il se tenait générait unes sorte de champ magnétique diffus, en appliquant dessus une champ de polarité inverse comme deux aimant qui se repousse et en dosant correctement la chose on pouvait faire léviter une chose.
Le Makuta se rappela alors avoir demander comment l'appareil pourrait se propulser sans système apparent, le Matoran avait répondu quelque chose impliquant des champ magnétique et une technologie qui dépassait son entendement le tout saupoudrer de quelque menace de mort.

A vrais dire Nui avait décider de se passé de ces détails, sa volait, vite et c'était suffisant.
Par contre ce que Nui retient avec précision fut son système d'alimentation, lui-même.

L'énergie nécessaire pour faire fonctionne l'appareil était le pouvoir élémentaire de Nui en personne, ou plus exactement son pouvoir de magnétisme.
Cela en soit n'était en réalité guère inédit, selon les sources de Dagata, dont la consultation concorde avec la disparition inexpliqué de plusieurs ingénieur, Shrecki utiliserai un système similaire pour faire se mouvoir son engin.
Cependant Dagata avait repenser entièrement le système d'alimentation, au lieu de simplement puiser dans le pouvoir brute de Nui le système prélevait un centième de son pouvoir puis l'amplifiait par 10 avant de lui en restituer 1/26.
Cela constituait un cycle, le système subissait plusieurs centaines de cycle par heures, selon les calcul de Dagata le chasseur pouvait tenir trois jour entier avec son pouvoir.

Le Départ fut donné et tout les véhicules partirent a toutes vitesse, Nui n'avait guère l'expérience des course mais son instinct couplé au conseil de Dagata lui permettrait de tenir le haut du panier, du moins le pensait t-il.

Nui resta en retrait lors du départ, préférant ne pas trop pousser son appareil au début, mais surtout pour laisser les concurrent porter les premiers coup et ainsi étudier leur stratégie ainsi que les règles de la course.
Ainsi il y avait sur le tracé de la course des sortes de dispositif holographique qui conférait certaines capacité, l'une d'entre avait apparaitre un Kikanaloo mais Volok s'en était occuper.
Toa Rohrak avait utiliser une sorte de boost de Vitesse, tandis que Gladius utilisa une bombe qu'il lâcha derrière lui.

Nui trouvait très trivial, peut être un peu trop pour lui, aussi se décida t-il d'un pari tenu a lui même.

- Et si, je n'utilisait aucune des ces choses pendant la course, oui ce serait amusant.

La Bombe que Gladius avait lancé explosa devant lui, cela n'infliga pas même une secousse a Nui mais souleva beaucoup de poussière, rien cependant qui pouvait gêner les capteur du chasseur.
L'appareil du Makuta passa au travers sans aucun problème, Nui nota au passage que l'appareil était très silencieux.

Puis le Makuta aperçut une sorte de carapace bleu fondre sur lui, encore une fois aucun problème, Nui fit pencher son chassuer sur l'aile pour le déporter vers la droite afin d'éviter le projectile.
Puis il effectua un tonneau en sens inverse pour se rétablir au centre de la piste, Nui accéléra légèrement tout en prenant un peu d'altitude afin d'éviter de toucher les dispositif holographique.

*****

Dans les tribunes Kovaria s'était confortablement installer, a sa gauche il n'y avait personne, a sa droite un bien étrange personnage.

Il était recouvert d'un manteau miteux, une capuche tellement rabattue qu'on ne distinguait plus de son visage qu'un trou noir.
il tenait a sa droite un panier presque aussi grand que lui, ce dernier était remplit de fruit jaune de la taille du poing, tout les 3 minutes il prenait un nouveau fruit et l'enfournait dans son trou noir, le bruit de mastication qui en sortait indiquait qu'il y avait une bouche et qu'il devait être soit un être de Bara Magna soit un skakdi.

Au regard de sa stature et de la façon d'on il s'adressa a Kovaria il venait de la planète de sable.

- Hum..C'est bien votre poulain qui cours dans cette drôle de mécanique ?
- ...Oui.
- Ah ça pour sur, c'est une drôle de mécanique... Elle a un nom ?

L'être plongeât sa main dans son panier pour en tirer un autre fruit, cette main était aussi noir et tordu qu'un arbre calciner.
- Oui, Le Dart.
- Le Dart...une sacré drôle de bonne mécanique pour sur.

Et la course poursuivit son cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Mar 2 Oct - 20:38

Gladius se pencha en avant afin de réduire les frottement avec l'air, faisant sensiblement accélérer son planeur, mais sans toutefois déséquilibrer le pilote. Le skrall sourit en voyant les deux coureurs de tête littéralement exploser sous l'effet des attaques des armes dispensées par les containers holographiques. La roue de Schrecki ralentit cependant, et Gladius fit de même, pour éviter de se retrouver en tête de la course. En l'état actuel des choses, il vaudrait mieux attendre la fin de la course pour pousser les moteurs à leur maximum et prendre la tête pour décrocher la victoire. Mais avant ça, il fallait d'abord éviter les attaques des concurrents situés derrière lui. Une bombe, analogue à celle qu'il avait lui-même lancée, tomba juste devant le planeur du Fantôme. Ce dernier fit partir son véhicule en vrille, virant au dernier instant et esquivant l'explosion comme si de rien n'était. Ce fut ensuite un disque kanoka qui fusa non loin de lui, avant de percuter un rocher, l'explosant sur le coup, et qui finit sa course sur le sol, complètement vidé de toute énergie.

Le skrall regarda derrière lui; le véhicule de Nui le suivait de près, mais pas suffisamment pour le rattraper dans l'immédiat. Et déjà, la deuxième ligne de containers apparaissait, juste après une série de virages en descente. Gladius plaça son véhicule au centre de la piste, esquivant les divers obstacles - rochers, plantes géantes et divers projectiles - avec une étonnante facilité; les commandes à anti-gravité du planeur permettaient de se servir de toute chose se trouvant sur sa route comme d'un tremplin, ce qui laissait la possibilité au pilote de se contenter de survoler la piste de plus d'une dizaine de bios de haut. Cependant, rester en hauteur, à la vue de tous, offrait une opportunité aux autres pilotes: une bombe ou un projectile bien placé aurait bien vite raison du blindage peu renforcé du système IGA.

Le Fantôme retourna donc raser le sol après la suite de virages, et juste avant de récupérer le contenu d'un container, il s'assit sur son véhicule, dont la partie supérieure de la carlingue s'ouvrit pour laisser apparaître un siège doté de nombreuses commandes. Car après une centaine de bios seulement, le parcourt se divisait en deux parties; la première, large et dégagée sur toute la hauteur, permettait à n'importe quel véhicule de passer. L'autre, par contre, était étroit, et ne dépassait pas les six bios de haut. Gladius se tassa bien au font de son siège, et colla la partie inférieure du planeur au sol. Automatiquement, trois roues se déployèrent sous le nez et les "ailes" du véhicule, permettant une meilleure adhérence au sol. Le commandant désactiva le réacteur à antigravité vertical afin d'éviter que son engin ne se soulève du sol, puis redirigea toute la puissance vers les propulseurs arrières; ce faisant, le "planeur" vit sa vitesse augmenter sensiblement, alors que Gladius s'enfonçait dans le tunnel.

Là, le Fantôme resserra la prise sur l'objet bonus qui lui avait été conféré: une autre balle bombe. Il la lança derrière lui, et une première détonation retentit, suivie par le bruit caractéristique de l'explosion d'un véhicule. Celui qui se trouvait derrière lui avait pensé pouvoir le suivre, mais serait désormais hors course. Gladius n'eut cependant pas le temps de regarder derrière lui, car la lumière du jour apparaissait devant lui, signalant la fin du tunnel.
Revenir en haut Aller en bas
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Mer 3 Oct - 19:05

La course commença à plaine vitesse, et certain guerrier semble t-il faire usage de planeur, d'autre de roue spécialement conçu pour les courses. Seul certain avait des véhicule plus ou moins normaux comme par exemple Naaru. La course fut très serré dans différent sens du terme, en effet certain des concurrents usèrent leurs objets de différente façon comme par exemple Volok qui à utiliser l'une des tentacules de son véhicule pour frappé le planeur d'Arashi. D'autre savais faire de bonne contre attaque comme ce fut le cas de Gladius tendis que la course se poursuivit dans une caverne sombre. Après la sortie du caverne, le véhicule lourd de Ding Dong Daddy est soudainement arrivé devant, et pourtant l'entré de la caverne fut assez petit pour qu'un gigantesque camion peut passé. En réalité, ce dernier est trouvé le moyen de passé la caverne en prenant un raccourci qu'il connait. Ce qu'il à permit à ce dernier de passé en tête devant les concurrents.
Vient ensuite une nouvelle ligne de cube holographique, où le pilote du camion il passa pour prendre un objet qui fut être une peau de banane. Ding Dong Daddy la lança en arrière sur le chemin de Naaru. Ile en fut satisfait de cela, mais regarder ses adversaires fut une erreur qui aurait pas dus commettre. Car quand il se retourna, il voyait trop tard qu'un balle bombe était devant lui sur le circuit, et provoqua une explosion lorsque le camion entra en collision avec l'objet.
Le choc provoqua un bond vers l'avant pour le véhicule qui se rattrapa sur ses roues de devant. Se demandant qui à put faire cela, Dind Dong Daddy regarda de gauche à droite, jusqu'à ce qu'il voit un espèce d'oiseau à coté de lui. Mais en regardant mieux, il voyais nettement que c'est pas du tout un oiseau qui avait, mais un véhicule avec deux ailes qui se replia par la suite de son atterrissage, Et le pilote fut en réalité Raidark.
Le camionner n'en croyais pas ses yeux, non seulement Tanika et Vorona ont décidé de revenir, mais en plus le Skakdi de l'Ordre l'est aussi.


-Oui bon je sais, je pouvais le faire mais je l'ais pas fait. Par contre, je te conseil de faire ce virage et au plus vite.

Dis t-il d'un ton ironique alors qu'il tourna sur la droite. A ce moment la, le pilote du camion regarda devant lui et il s’aperçoit trop tard qu'il se dirige vers un lac, ayant tourner le volent trop tard, le véhicule lourd se retrouve plonger dans l'eau du lac provoquant des éclaboussures sur une partie du circuit. Ce fut ainsi que pour sa deuxième année consécutive que Ding Dong Daddy est perdu dans une course.
Le Skakdi évita l'eau sans peine et continua sa route après le lac, bien qu'il soit vite rattrapé par la roue de combat de Shrecki et le planeur de Landrak.
Mais la course n'est pas encore fini, et loin de la. Car quand il y a encore du temps, tout peut encore se joué.


[hrp] Bon, ton rp est très bon Gladius, mais j'ai dit que chacun son tour doivent rp avant le mien et toi tu as fait deux fois. Pense-y à l'avenir. X) [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Mer 3 Oct - 20:14

La course continuait à plein régime. Les véhicules fonçant à tombeau ouvert. Les makuta de la confrérie avaient fait leur preuves sur la course. Les autres concurrents aussi. Certains avaient décidés de ne pas attaquer, d'autres s'en donnaient à cœur joie utilisant tout les stratagèmes les plus fous pas forcément pour être le premier sous peine de se prendre un kanoka bleu dans le coin de la figure mais au moins pour survivre assez longtemps. Dans une course pareille, arriver à la ligne d'arrivée bien que dernier est déjà un exploit pour certains. Naaru dans sa moto roue ne semblait n'avoir pas fait grand chose, se contentant de suivre le peloton. Nui aussi, dans un chasseur ressemblant beaucoup à un bombardier de guerre. Les ailes volantes ayant fait leur preuves en hautes altitude. Vorona aussi.
La vortixx regardait aux alentours. Skelerex était toujours présent, menaçant comme jamais mais il y avait aussi Nui, Naaru et Shrecki, pas loin. Elle fit signe à Raidark qui venait d'apparaitre sur le circuit et eu juste le temps de lui dire par télépathie que ca lui faisait plaisir de voir du renfort de l'Ordre.
Elle observait les véhicules des makuta. De la mécanique bien huilée. De la pure technologie avancée. En apparence, du moins. Les makuta ne plaisantent pas. Elle pouvait remarquer les chaines sur la roue de Shrecki, pleines d'épines qui tournaient en sens inverse. Peut être pour stabiliser le véhicule. Sur la roue de Vorona, elle a aussi pensé à des gyrostabilisateurs bien que plus petits et peut être moins performant mais elle s'en moque. Les premiers virages serrés arrivent et avec eux, un air malicieux sur son visage. Les passages du circuit sinueux sont sa minute de gloire. Déjà le premier virage entamé, elle dépassa Skelerex sur l'intérieur du virage. Le matoran aurait t'il perdu un peu de ses compétences en dérapage? La roue sombre était penché sur l'intérieur du virage à plus de 50 degrés, des étincelles pouvaient apparaitre, le pneu frottant horriblement sur la route. Elle enchaina un autre virage toujours en dérapant. Sa maitrise dépassait celle d'un Le-matoran, se servant de la télékinésie pour stabiliser le véhicule. Les dérapages contrôlé lui donnaient un boost de vitesse qui lui permit de dépasser le véhicule de Naaru qui au contraire était obligé de ralentir pour tourner. Le drift n'étant pas sa spécialité. C'est alors que le pneu de la roue noire chauffa, chauffa encore jusqu'à laisser s'échapper une étrange fumée noire derrière elle qui aveugla Naaru. Impossible de savoir si cela lui gênait vraiment. Sur son côté droit, un peu devant elle se trouvait maintenant Shrecki. "c'est l'heure de vérité" pensait elle. Les deux venaient de dépasser des boites à objet. Elle tira de l'hologramme son objet préféré et qu'elle utilise le mieux, un projecteur d’invisibilité. Un objet fantomatique permettant de disparaitre à la vue et aux radars mais aussi de prendre un objet à un adversaire sur la course. Elle sait que Shrecki et Nui sont extrêmement redoutable et s'approcher d'eux est mortel mais le destin a voulu qu'ils se croisent sur ce circuit. Elle se servit de l'objet et disparu...
Pendant ce temps, Cordax était dans les tribunes. Il n'a pas eu envie de participer. Assez pessimiste, il avait abandonné rapidement la première fois et n'a pas voulu retenter sa chance. Stenrak arriva à ses côté et s'assit à côté de lui.

-t'est pas sur ta moto, toi? tu m'étonne,
-bah, les courses, c'est devenu presque des combats de véhicule, de nos jours.
-elle se débrouille bien, Vorona, d'après ce que je vois (le glatorian montra l'écran holographique d'ou était retransmit la course pour les gradins.)
-sur sa roue mystique, c'est la reine du drift, y a personne qui lui arrive à la cheville. Comme quoi, la télékinésie, ca sert dans toute les situations.
-je me demande ce que Shrecki réserve pour elle, elle va morfler, je le sens...

pendant ce temps, Tanika était à l'arrière du peloton. Arashi se mit à la dépasser. Raidark aussi, mais elle ne perdait pas espoir, loin de là. Le toa plutôt lourd sur son petit véhicule lui lanca une boule bombe. Elle évita le souffle de l'explosion en faisant un tonneau avec un réflex inouï. Skelerex était aussi devant elle et posa une série de peaux de banane à son encontre. Il pensait qu'elle ne pourrait pas les éviter, mais c'est alors que son véhicule s'illumina puis se transforma peu à peu. Au départ, ce n'était qu'un simple planeur IGA mais les côté s'agrandirent pour former des sortes d'aile avait les réacteurs au bout. Tanika était maintenant à genoux sur le véhicule, tenant des poignées de commande qui sont apparu devant elle. Son véhicule alla sur le côté de la piste, se servit d'un rocher comme tremplin et s'envola dans les airs. Elle plana au dessus des peaux de bananes et même au dessus du lac où se morfondait le pauvre Ding dong daddy. Une fois atterit, elle se trouvait à côté de Raidark et de Naaru. Le véhicule de la stellaire était décidément plein de surprises. Il semblerait que tout les autres semble la prendre pour cible, mais elle ne se laisse pas démonter. Son planeur est constitué d'une technologie que elle seule semble avoir le secret sur cette planète. D'un aérodynamisme épatant, le tout fonctionne à l'aide d'un seul carburant: l'air ambiant. Ce qui veux dire que le véhicule ne peut jamais être en panne de carburant et n'a virtuellement aucune limite de vitesse, mais aller trop vite est dangereux, surtout en cas d'accident.
La toa se servit dans une nouvelle boite holographique. Naaru et Skelerex essayèrent désespérément de la pousser hors de la piste mais elle venait de piocher son objet préféré. Elle l'utilisa et son véhicule se mit de nouveau à briller. Mais pas d'une simple couleur vert mais de toute les couleurs du spectre optique à la fois. L'effet n'est pas que visuel, en effet. Arashi qui était derrière elle lui lanca une carapace de tortue mais celle si ricocha sur Tanika sans rien lui faire. Une banane se trouvait devant elle, mais le véhicule ne sentit absolument pas l'effet de la banane sur elle et la jeta carrément sur le côté. Un pilote voulait à nouveau la pousser voir même l'écraser à l'aide de son véhicule pourtant deux fois plus gros que celui de Tanika, mais ce fut un échec. La stellaire ne sentait rien du tout, au contraire. Le pauvre matoran pilote fut projeté hors de la piste, le disqualifiant. Mais l'effet de l'objet ne dura pas longtemps et Tanika cessa de briller, mais gardant son avantage sur les derniers qui restent encore à la traine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Mer 3 Oct - 22:05

A ce moment de la course, Volok était le dernier, même Nui, ayant volontairement baissé sa vitesse, était devant lui, le Vorox Bleu avait été surpris quand il a vu des véhicule se rendre invisible. L'écran du Drill Rider s'alluma, montrant le visage d'Armageddon, énervé, qui cria :
-Accélère! Accélère foutu abruti poilu!
-Ah... MINCE, moi avoir oublié.
Volok repris le contrôle de son véhicule, et dépassa vite les plus lent, et se hissa, contre quelque dérapages très serrés et ratés, non loin du peloton de tête, il avait obtenu un premier objet, un Kanoka Téléguidé, explosant littéralement sur le premier de la course, puis il obtenu un autre objet en passant une seconde ligne, la capsule surprise. Le Vorox ne la consuma pas tout de suite, préféra garder l'objet pour quand il serait utile.
Volok avait appris a manier les bars de son Drill Rider, il s'en servait pour ralentir, gêner, ou encore, stopper ses concurrents, mais le Vorox avait aussi appris a activé le Lance-Roquette, le Lance-Grenade, et le Pose Mine de sa capsule.
Le Vorox avait posé plusieurs Mines, mais ces mines n'était pas explosifs, une fois qu'elles explosaient, elle lâchaient une poudre, et les véhicule touché ralentissaient pour une durée proportionnel au la dose reçu. Volok avait bien entendu de ses mines exploser, certains concurrents avait donc été ralenti.
Il avait aussi testé le Lance-Grenade, lançant des Grenades collants aux véhicules, leurs explosions affectaient, même si cela est léger, les véhicules, mais leur principale faculté était de lâcher des puces qui s'accrochait au véhicule, et grandissait en des poids pouvant atteindre 3Kg, mais une fois ce seuil dépasser, le poids disparaissait. Mais aucunes de ses grenades n'avait eu pour l'instant d'effets.
Le Lance-Roquette lui, infligeait des dégâts brutes, une des Roquettes avait atteint sa cible.
Les armes du Drill Rider était efficaces et variés, visant surtout a ralentir les concurrents, mais le Vorox bleu n'avait pas encore su utiliser les Scie, les Mitrailleuses, et le Bouclier de Vrilles de sa machine, la dernière arme était la plus puissante, les surprises étaient encore au rendez vous.

Après cela, le Vorox utilisa sa capsule surprise, lâchant une meute de Rahi divers et varié (faux bien sur, fonctionnant comme le Kikanalo précédemment exécuté par le Vorox.) les Rahi allèrent vers l'avant (sauf deux ou trois, vite tué, qui allèrent à l'arrière) Volok pensait avoir réussi son coup, et entra, par la même occasion, dans le Peloton de tête, et vit la première sorti de piste, Volok voyant que Tanika serait un poids lourd de la compétition que représente le Grand Prix actuel, et décida de lui lancer une Roquette, en espérant que le coup serait porté avec succès, et posa quelques mines de ralentissement derrière lui pour conserver un maximum de temps sa place avancé. Volok continua sur sa lancé en stoppant momentanément Rohrak pour lui passer devant, et lança une roquette sur Naaru, en espérant avoir touché la Moto Roue du matoran. Ensuite vint le tour de Shrecki et de Vorona, le Vorox bleu aurait bien aimé les dépassé, mais il tenta de leur lancé des grenades a tout les deux, et aussi sur Tanika, pour que, par chance, Shrecki et Vorona se récupèrent des poids de 3Kg.
A ce moment de la course, Volok était dans les premiers, alors que tout à l'heure, il était dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Ven 5 Oct - 20:27

Gladius esquiva un disque kanoka, puis reprit un peu d'altitude, évitant du même coup un rahi qui lui fonçait dessus à une vitesse prodigieuse. C'est à ce moment qu'il sentit le communicateur intégré à son casque vibrer. Il l'activa de la main gauche, puis fit immédiatement freiner son véhicule le plus rapidement qu'il lui était permis. Il prit soin d'éviter toute collision avec les autres coureurs, mais lorsque Volok passa devant lui, il lui lança un booster de vitesse qu'il avait récupéré dans une caisse holographique. S'il l'utilisait, cela lui permettrait probablement de passer parmi les trois premiers. Le skrall aurait pu reprendre la course, mais au contraire, il s'éloigna du circuit en volant en utilisant tous les réacteurs et propulseurs de son planeur à leur puissance maximale, atteignant la vitesse de 350 kios à l'heure. Sans quasiment aucun frottement, le bolide pouvait foncer dans le ciel sans aucune attache. Cependant, tout pilote subissant une telle accélération et la force de frottement de l'air aurait été éjecté, et n'aurait pas pu respirer; Gladius avait donc fait installer une sorte de petit cockpit, en fait un dôme transparent renforcé qui surplombait le siège de commande, et qui pouvait se déployer ou se ranger à loisirs et selon différentes configurations pour répondre aux exigences du pilote et les aléas du terrain.

Le skrall soupira, puis fonça immédiatement en direction de Zakaz, la colonie rebelle. Selon Colbalt, des attaques avaient été menées aux continents nord ou sud. Le commandant avait alors rapidement demandé des nouvelles et des rapports des territoires à l'intérieur de l'UM, et la réponse avait été plus qu'alarmante; il semblait en effet que la forteresse matoran de Zakaz avait tout simplement été rasée. Il devait sûrement s'agir des skralls, mais où avaient-ils pu se munir d'une arme capable de détruire une citadelle toute entière ? L'heure était grave, et le guerrier n'avait désormais plus de temps à perdre avec le Grand Prix, même si cela le dégoûtait de devoir partir sans un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Shrecki

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4225 DEF : 6100

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Sam 6 Oct - 0:19

Shrecki poursuivait son avancée phénoménale. L'immense créature de métal noire grogna en se jetant sur sa trajectoire. Le canon de la roue s'illumina, veiné de rouge, avant de tirer un projectile de lumière – ou était-ce du plasma ? - concentré à l'extrême, qui traversa de part en part la bête, laissant une cavité nette dans ses chairs d'acier. Avec un couinement, la créature s'effondra, juste derrière le Makuta. Penché en avant, concentré sur sa tâche, pour autant aucune expression ne transparaissait sur son visage. Son masque habituel était strié de multiples couleurs, rouge, blanc, noir, gris, violet. Et ses yeux luisaient froidement, dans l'obscurité matinale. Les spots lumineux multiples lançaient une lumière blanche artificielle sur le circuit, qui n'était finalement qu'une route serpentant le long de Voya Nui. La sombre roue poursuivait son avancée, ses dents d'acier mangeant la distance entre Shrecki et la fin du premier tour au fur et à mesure. Le Makuta laissait volontairement devant lui quelques concurrents. L'un d'eux, au véhicule lourdaud et encombrant, fut rapidement mit hors jeu par sa propre inattention. Il y avait le Skakdi de l'Ordre de Mata Nui en première place, Raidark.

Leur force vitale était différente, comme chaque concurrent évidemment. Chacun émanait une énergie qui lui était propre, et qui se présentait sous un aspect différent selon l'affinité élémentaire du concerné. Le Makuta observa du coin de l'oeil. Quatre personnes. Quatre personnes étaient proches de lui. L'une d'elles était de la planète des sables, un Glatorian à son apparence, qui jeta à Shecki un regard arrogant, et un sourire imbu de lu-même. Il se déplaçait sur un véhicule motorisé à six roues qui progressait en grondant.
Le commandant vit alors un cube foncer vers lui, projeté à une vitesse suffisante pour le rattraper. Sans hésiter, il leva sa main libre, et soudain l'air se fit plus froid encore. Une colonne de givre se matérialisa dans l'air, repoussant le cube en arrière, et heurtant le sol, se transformant en une grande plaque de verglas. Le Glatorian, avant de pouvoir réagir, dérapa, et coupa la route au Makuta. Dernière erreur ; avec un bruit de déchirement, le Cendox fut déchiqueté, broyé par la roue de Shrecki, qui ne sembla pas même y prêter attention. Et pour cause.

Il avait détecté quelqu'un.

Son sens de la Vie lui permettait, après sa rencontre avec Tericarax, de repérer les forces vitales, les « âmes ». Ceci avait ses avantages et ses défauts. Il ne pouvait plus voir précisément les visages par exemple, et devait donc mémoriser chaque signature énergétique de chaque personne à la place pour les reconnaître. Mais cela signifiait que, même invisible, une personne ne pouvait échapper à ses yeux. Alors, Shrecki sourit.


- Vous me sous-estimez gravement...Vorona.

Il s'empara du blaster accroché à un holster sur sa roue, et le pointa là où il ne semblait rien y avoir...Semblait. Car les yeux de Shrecki y voyaient brûler une flamme violacée, une lumière aux teintes éthérées et discrètes. Personne ne l'aurait vu bien sûr...À part lui. Il pointa son arme sur son ennemie, la mit en joue...Et au dernier moment tira avec son canon laser. Le tir fila droit devant. Une nouvelle caverne pour les concurrents, où le projectile s'engouffra, tel une fusée éclairante, avant de ne frapper un mur porteur. Là-dessus, le Makuta rangea son blaster à nouveau dans son holster, et accéléra, poussant sa roue à une vitesse qui devait avoisiner les deux cent bios à l'heure !

La roue se déporta sur la gauche, prenant une distance avec Vorona, puis s'engouffra à toute vitesse dans la caverne. La pierre était en train de se briser ; le plafond céda, et tout l'ensemble s'effondra, telle une immense mâchoire se refermant sur ses proies.


Une cascade de débris tombait du plafond explosé, d'immenses dents de roche qui se plantaient dans la gencive minérale sur laquelle filait la roue de Shrecki. Sa roue projetait une lumière vive mais fantomatique dans l'obscurité complète de la cave. Un virage serré sur la droite, puis un autre sur la gauche, la roue sauta ensuite. C'était une véritable épreuve que de s'échapper de cette grotte, bien plus que de mener cette course, qui semblait presque un jeu au Makuta.
En comparaison, il n'y avait aucun doute...Ce que lui et Vorona faisaient actuellement dépassait de très loin la compétence de bien des pilotes dans cette course.

La grotte, en effet, loin d'être un raccourci, était un passage auxiliaire prévu par les organisateurs, une des petites subtilités de cette course...Et ce passage auxiliaire était très long. La grotte semblait sans fin. L'être encapuchonné zigzaguait entre les chutes de pierre avec une agilité folle, et devait sans doute posséder un temps de réaction moindre à la plupart des espèces répertoriées. C'eut été pour n'importe qui un véritable cauchemar, mais pas pour Shrecki. Un regard rapide autour de lui. Elle devait être...Oui, elle était là. Il avait repéré Vorona, qui progressait à un rythme équivalent au sien, bien que sa roue fut moins perfectionnée – sans doute s'aidait-elle de ses pouvoirs télékinésiques. Elle allait saisir à quel point la Confrérie n'était pas à prendre à la légère après ce bras de fer. Le Makuta saisit à nouveau son blaster, commençant à viser vers l'assistante de Tanika. La vitesse à laquelle il allait, ainsi que la constante attention qu'il devait porter à la route ne permettaient pas une visée précise.

Le Makuta se mit alors à tirer, à plusieurs reprises. Alors que les tirs s'abattaient autour de Vorona, ricochant ici sur un rocher, touchant peut être sa roue là, le personnage reporta son attention sur la caverne, et juste à temps ; un gros bloc de pierre tombait droit devant lui.
Son canon fuma, alors qu'un tir brisait le gros bloc en des fragments plus petits et éparses, plus aisés à éviter. Derrière les deux, la grotte toute entière s'effondrait. Il n'y avait qu'une solution pour espérer un échappatoire, continuer vers l'avant. Mais il était clair qu'un seul des deux s'en sortirait et poursuivrait la course. Cette expérience ne serait pas oubliée avant longtemps, par aucun des deux protagonistes...


***

La foule était en effervescence. La course offrait un spectacle passionnant et surprenant, changeant de la morne routine de Voya Nui. L'un des commentateurs suivait avec attention la lutte féroce entre chaque participant, tandis que l'autre lançait des « Oh ! » et des « Ah ! » si expressifs que tout le public les poussait à présent avec lui.


- Absolument incroyable ! Commença le premier. Il semble que deux des concurrents soient entrés dans le tunnel souterrain et...
- Fabuleux ! s'exclama l'autre commentateur, et la foule le dit en même temps que lui. Le tunnel souterrain est bien un passage qui coure sous le circuit, n'est-ce pas ?
- En effet ! Mais vous ne m'avez pas laissé finir. L'un des concurrents, un Makuta de la Confrérie, a cassé l'un des murs porteurs ! En d'autres termes, toute la grotte est en train de s'effondrer, avec nos deux concurrents à l'intérieur ! De plus, l'effondrement de la grotte va sans doute modifier le circuit et rendre la route plus...Tortueuse ! De quoi avantager nos amis dotés de planeurs !

La foule et les deux commentateurs avaient les yeux rivés sur leurs écrans. La sortie du tunnel était filmée par quelques drones. Un gros plan. De multiples lumières en provenance de l'intérieur. Puis tout se tut...Et quelques secondes plus tard, une roue jaillit. C'était une roue noire, mais un nuage de poussière empêcha d'identifier immédiatement le pilote. Elle avait été très sérieusement abîmée, et la personne la conduisant ne semblait guère en meilleur état. Mais tout du moins avançait-elle encore. Derrière, la grotte acheva de s'effondrer...
Le nuage de fumée fut soufflé par cette dernière expiration de la galerie minérale, et l'identité du conducteur fut dévoilée.


- INCROYABLE ! Rugirent en choeur les commentateurs. La foule était véritablement en délire alors que la plupart des caméras faisaient un gros plans sur le visage épuisé de Vorona. Et son adversaire semblait avoir disparu dans le tunnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titania

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
900/1000  (900/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 1150 | DEF : 1050

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Sam 6 Oct - 18:17

Titania avait du retard a cause d'un léger faux départ, alors que Volok croyait être le dernier Titania le rattrapa a petite allure, elle savait que sa moto avait peu de chance contre ce monstre de métal qu'était le véhicule de Volok. Elle sentait le regard des spectateur, mal a l'aise elle arrivat a environ 5 bios de Volok, puis elle armat ses deux canon et commença a alligné le véhicule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Sam 6 Oct - 20:29

Alors que la course battait son plein, que les différents coureurs combattait bec et ongle pour défendre leur place durement gagné, que la joie, l'excitation de la course avait envahi toutes les âmes, une communication à grande échelle d'un paysage dévaster interrompit la course. Quasiment tous les coureurs s'arrêtèrent devant les images, et apparut devant eux Zero ! Il présentait un paysage dévaster en prétendant que les responsables étaient les fantômes. Avait-il tord ou raison? En tout cas personne ne restait indifférent. Une autre communication arriva, cette fois seul les habitants de la planète des sables la reçurent. Ce message laissa la plupart perplexe, mais des cris de panique commencèrent déjà à retentir. Le message qu'ils avaient reçus étaient le suivant : cette endroit sera rasé dans quelques minutes, fuyez si vous voulez vivre.

Les nuages commencèrent à recouvrirent le circuit, la lumière baissa visiblement, le tonnerre commença à gronder. Le ciel était devenu gris en quelques minutes, porté par un vent, mais un autre présent était amené par le vent, une odeur, l'odeur du sang, l'odeur de la mort même. La peur s'empara peu à peu des spectateurs, un grondement affreux, une sourde détonation. Mais aucune explosion visible, aucun mort ou blessé. Une minute se passa, et toujours rien, seul le bruissement des vagues, seul le hurlement du vent seul les éclairs illuminant le ciel... la luminosité baissa de plus en plus, et se dressa loin dans le paysage une ombre. Une ombre menaçante, une ombre inconnue qui se rapprochait et grandissaient chaque minutes une ombre qui se dirigeait vers Le-voya en passant par l'ancien volcan d l'île, aujourd'hui réduit à simple tas de cailloux. Le sol trembla, se fissura, se déchira de nouveau coups de canon se firent entendre, et cette fois chacun pouvaient comprendre où ils étaient dirigés. Ils n'essayaient pas de prendre directement les matorans massé sur Le-voya, ils tiraient sur le Valmai et sur la région alentours. Le volcan gronda, plus fort, plus haut, plus menaçant. Puis diverses explosions eurent lieu à nouveau, mais s'échappa de la terre en même temps une pâte rougeâtre et jaunâtre, visqueuse, qui s’échappa des brèches au sol. On pouvait enfin voir le responsable de ce chaos, le vaisseau mentionner un peu plus tôt, celui qui avait été construit par l'ordre même; Seshât SOF 1, le vaisseau tirait sur le volcan qui peu à peu se réveillait. Le vaisseau arriva rapidement au dessus du circuit qui commençait à se disloquer. La course était finit, du moins celle du kakama, ce qui suivait pour les pilotes étaient bien plus affreux, ils leurs faillaient réussir à fuir l'endroit, en évitant la lave qui peu à peu remontait du volcan et les bombardements qui bientôt pleuvrait sur la piste.
La course qui allait suivre n'était plus celle de l'honneur mais celle de la vie.

- Chères habitants de l'univers matoran ici présent sur voya nui, il vous reste 10 minutes pour quitter ce lieu, 10 minutes pour fuir dans ce circuit préparé pour vous, soit vous réussissait à garder votre vie, soit vous mourrez sous la pluie qui s’abattra bientôt sur vous. Je suis généreuse aujourd'hui, contrairement à vos homologue de Zakaz vous avez une chance de survie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Dim 7 Oct - 0:22

La course continuait à battre son plein et tout les coureurs étaient plus que déterminés. A l'aube du second tour, rien n'était encore joué, et pourtant beaucoup de pilotes de toutes espèces ont été disqualifiés. Les spectateurs regardaient encore la course se poursuivre via les écrans holographique.
A présent première, Vorona se disait qu'elle jouit de chance en ce jour. Elle était côte à côte avec Shrecki, le makuta était menaçant plus que jamais et la vortixx dans sa tentative d'utiliser des stratagèmes savait pourtant au fond d'elle que Shrecki arriverait à détecter sa signature énergétique et à la localiser. Une signature élémentaire unique, pareil à nul autre, certainement la première alliance entre le psychisme et l'ombre que le Makuta a pu observer. Il avait comprit le message qu'elle faisait passer. Une proposition de défi et ni une ni deux, Shrecki s'était empressé de poser le terrain, faire avancer la table et son jeu de cartes. En faisant s'effondrer une grotte d'un simple tir laser, il prouve encore qu'il n'est pas à prendre à la légère et qu'il est très intelligent et avait deviné que l'esprit de compétition très fort de Vorona la pousserait à le suivre dans la grotte sur le point de s'effondrer.
A l'intérieur de celle ci, le duel était intense et le suspens resta gardé pendant très longtemps. Les virages s'enchainaient les uns après les autres avec toujours plus de vitesse. Les rochers tombaient les uns après les autres menaçant d'écraser les deux concurrents à chaque seconde. Une joute sans merci dont Vorona finit par en ressortir vivante.


Elle avait poussé les moteurs de son véhicule à pleine puissance. A sa sortie du tunnel, ce fut une ovation que fit le public sur les gradins. Cordax s'était levé et avait serré les dents jusqu'au bout craignant qu'elle mourrait avant qu'il ne brandisse le poing en signe de victoire en voyant Vorona encore vivante. Sur son véhicule, la vortixx se disait qu'elle avait énormément de chance et qu'elle avait eu raison de ne pas sous-estimer Shrecki et Nui comme Tanika semblait le faire. Elle avait peaufiné jusqu'au moindre détail sa roue en vue d'affronter la confrérie qui serait pour elle les plus redoutables concurrents de la course et elle a eu raison.
*ce n'est pas terminé, nous nous reverrons, j'ai été extrêmement ravis de livrer une joute aussi intéressante avec toi, Shrecki* pensait elle.
Pour elle, livrer un bras de fer avec un membre de la confrérie aussi éminent que Shrecki et en ressortir vivant est un exploit en soit. Elle n'a pas besoin du kakama de cuivre pour se démontrer à elle même qu'elle peux rivaliser contre de redoutables adversaires.
Pourtant, elle se sentait épuisée, tout comme son véhicule. après autant de stress et d'action, elle réduit un peu son allure et regarda l'écran de contrôle de sa machine. Un des moteurs était en mauvais état, le bouclier magnétique n'allait pas tenir un autre choc, Le blaster qu'elle a à sa ceinture n'a plus beaucoup de balles et quelques rochers ont pu érafler son armure mais pourtant le tout roulait encore et c'est ce qui était important. Elle était prête à passer à la seconde manche...

Elle est toujours première à l'heure actuelle et donc certainement à la merci d'un potentiel kanoka bleu bien qu'elle possède un peu d'avance sur les autres concurrents, le raccourci par la grotte ayant aidé. Elle se trouvait à présent dans le désert de Po-voya. Il n'y avait rien à l'horizon, juste un sol rocailleux à perte de vue et la route bitumeuse du circuit mais c'est alors qu'elle avançait encore et encore à vive allure qu'elle remarqua le ciel s'assombrir avec de lourds nuages noirs qui couvrirent le soleil. Peu à peu, l'ambiance devenait de plus en plus pesante à force qu'elle avancait. Quelque chose se préparait. Et c'est là que les choses se mirent à dégénérer...

La psionique se disait qu'elle a certainement du voir ca en rêve et que c'est devenu un cauchemar. Ce jour là, elle s'était réveillée en sursaut dans un transporteur de l'Ordre. Pas ce jour là. Les nuages noirs grondaient, annonçant de mauvaises nouvelles, les éclairs zébrèrent déjà le ciel. et des communications commencaient déjà à arriver dans son communicateur.

"euh...Vorona, je crois qu'on a un grave problème" fit Cordax dans son communicateur. Un message qu'elle entendait parfaitement, son oreillette vissée sur l'oreille.
-pas maintenant, je suis concentrée
"va dire ca aux fantômes des sables, ils seront contents"

en effet, le message de Ikinat passa sur toute l'ile. Une sommation de 10 minutes avant qu'elle n'ouvre le feu sur toute les personnes se trouvant dans ce grand prix. Le majestueux vaisseau des fantômes étant déjà en position. La terre se mit à gronder. Un tremblement de terre qui s'intensifia de plus en plus avant que le volcan valmai, pourtant que tout le monde croyait éteint, entra soudainement en éruption. La lave se mit à couler fortement. La panique vint alors dans les coeurs de tout les habitant de Voya nui. L'ile allait rapidement être évacuée.

"ici Tanika à tout les membres de l'Ordre, abandonnez la course, c'est un ordre, abandonnez la course. Retournez aussi vite que vous le pouvez au hangar, la situation est dramatique"
-apocalyptique serait le terme exact, répondit la vortixx à sa supérieur, je rebrousse chemin, j'ai fais ce que je voulais sur ce circuit.
*Shrecki a disparu, comme si il savait exactement ce qui allait se passer.*

à peine 5 minutes plus tard, tout les membres de l'Ordre s'étaient rassemblés au hangar de leur faction. Tanika passait de nombreux appels via communication et le stress pouvait se lire sur son visage. Dans le ciel se trouvait toujours le Seshât toujours plus menacant prêt à tirer de ses canons. Le vaisseau était immense et couvrait tout le ciel. Il était tout à fait reconnaissable des fantômes des sables. Les pièces ont été fournis par les matorans du Moto Hub et pourtant, le vaisseau semblait avoir une technologie assez ancienne pour qu'il soit plus facilement contrôlé par les natifs de Bara magna. Il avait un style steampunk avec quelques cheminées sur le dessus. Le tout marchant certainement encore au kérosène et à la vapeur. Bref, c'est un croiseur, mais pour les natifs de Bara magna. On pouvait voir la série de canons sur les côtés ce qui faisait penser que le même de technologie adaptés pour les fantômes, il n'était pas à prendre à la légère et les dégâts qui a fait jusque là sont considérables et égalent bien ceux des plus grands croiseurs de hautes technologie de l'univers matoran construits jusque là par différentes faction.
Des vaisseaux de transports apparurent dans le ciel et se posèrent rapidement sur le sol pour faire embarquer et évacuer tout les matorans de l'ile, en tout cas, tout ceux qu'il était possible d'évacuer. L'équipe alpha (à savoir Tanika, Rohrak, Titania, Raidark, Cordax et Vorona) embarquèrent dans l'un d'eux. Leur vaisseau à eux ne partit pas avec tout les autres mais dirigea son cap vers Xia et ceci à vive allure, les moteurs étant poussés au maximum pour fuir le plus rapidement possible l'ile en proie à l'apocalypse.

...


pendant le voyage, les discussions allaient bon train. Rohrak était assit et se morfondait. ses trois coéquipiers discutaient, surtout Cordax et Vorona.

-qu'est ce qui est passé dans la tête de Ikinat? elle a complètement pété un câble
-les fantômes tu veux dire?
-non, Ikinat, je ne pense pas que tout les fantômes ont décidés soudainement de s'attaquer aux matoran, dit Vorona.
-je comprends ta frustration, Rohrak, mais dit toi que personne n'est gagnant de ce grand prix, il sera certainement remporté et tu pourra retenter ta chance. dit Tanika en essayant de consoler le toa.
-je ne savais pas que tu avait de bonnes connaissances en pilotage, fit l'intéressé.
-oh trois fois rien, tu sait, je suis meilleure en mécanique mais je ferais part de ma colère à Ikinat. Il est hors de question qu'elle s'en prenne au matoran comme cela. l'Ordre va se défendre du mieux possible.
-tu veux l'attaquer? ce n'est pas ton genre, Tanika, répliqua Cordax.
-non, je vais essayer de régler ca diplomatiquement. Je ne veux absolument pas entrer en guerre avec eux, mais ils vont certainement nous y forcer.

Vorona se retourna et regarda la carte de l'univers matoran, l'air de réfléchir.

-faire la course, c'est bien beau, annonca t'elle, pensive, nous croyons tous que nous avions instauré assez de paix pour se faire une compétition amicale, il semble que non. Le retour de zéro ne présage rien de bon. (elle pointa les lieux des différents assauts), les continent sud et nord, Stelt, Zakaz puis maintenant Voya nui. Le tout appartenant à différentes factions mais jamais aux skralls, ce n'est pas logique. D'abord étant à pied suivant les annonces de Colbalt via communication, puis embarquant en croiseur pour se servir de ses canons pour attaquer même sa propre forteresse remplie de matoran, et maintenant, déchainant la fureur du valmai pour noyer toujours plus de matoran sous la lave. Ca n'a ni queue ni tête.
-je ne savait pas que tu avait des talents de détective, plaisanta Cordax.
-je dirais profiler pour être exact. J'essaye de dresser son profile psychologique, elle ne doit pas avoir les idées clairs pour tout à coup demander à sa faction de causer mort et destruction alors que comme je la connais, normalement, elle essaye de sauver un maximum de vies matoran et agori. Il faut que je réfléchisse plus en détail. Tanika dit moi quand nous sommes arrivés, il faut que je fasse des recherches psychiatriques plus approfondies.
-compris, je n'ai pas d'autre choix de déclarer la légitime défense. Je le fait au nom de Mata nui. Nous avons beaucoup d'achats à faire. répondit Tanika
-et aussi, Vorona, j'ai adoré ta performance lors de cette course, bravo, tu m'a épatté. félicita Cordax, le doigt levé. Elle lui fit un clin d'oeil avant d'aller s'assoir à l'arrière du vaisseau.

pendant le voyage qui dura un jour et une nuit, Vorona réfléchit plus en détail ce qui a pu pousser Ikinat à déclarer la guerre aux matoran, alors que Tanika s'occupe de tout ce qui est administratif. Cordax, quand à lui reste perplexe. Il voit déjà que pour éviter qu'il y aie d'autre mort, la seule solution serait de détruire le Seshât. Et pourtant, Tanika qui pense que ceci pourrait aggraver encore plus la situation. Le makuta pense que dès qu'un ennemi nous déclare la guerre, il faut riposter. Il cogne avant de discuter, contrairement à Tanika.


*c'est étrange, Ikinat semble se concentrer que sur les matorans, de toute factions, pensait Vorona lors de ses recherches, elle portait des vêtements blancs, ce qui veut dire qu'elle aime le sang gicler sur son corps et l'odeur de l'hémoglobine, c'est comme si elle avait d'abord tué un matoran puis qu'elle y a prit goût. Elle avait une aversion envers les êtres créés par les grands êtres, suivant les écris et les rumeurs. Peut être que c'est de là que tout a débuté. Il semblerait que Zéro veuille qu'on entre en guerre, pour quelle raison fait il cela...*

Son bloc-note en main, ses recherches durèrent pendant tout le voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Dim 7 Oct - 1:26

Assis dans les tribunes Kovaria suivait le déroule de la course sans dire un mot, a ses cotés l'être encapuchonner posait périodiquement diverse question.
- Ce coureur, il est doué...Doué, doué, doué.
De son doigt il désignait la roue de Shrecki.
- Il s'agit de Shrecki, le Commandant des forces de la Confrérie, sa réputation n'est plus a faire.
- Shrecki...Shrecki...Shrecki...Votre poulain est un peu a la traine il me semble.
- ...Pour lui, la course vient de commencer.

Nui engoncer dans son chasseur pensait a peut près la même chose.
- Je pense...que j'en sais assez sur ce chasseur a présent, il est temps...de gagner quelque place.

Le Makuta enfonça la commande des gaz, la jauge circulaire indiquant la puissance déployer par le chasseur augmenta graduellement jusqu'à être remplit a moitié.
Silencieusement mais tout en faisant vibre la poussière sous lui le véhicule de Nui prit de la vitesse, il avalait les bio qui le séparait encore des autres coureurs.

Grâce a ses système embarquer le chasseur verrouilla la positions des concurrent qui était encore en lice, Tanika et Rohrak était juste devant lui, Volok plus en amont, Vorona et shrecki au coude a coude et Raidark en tête pour le moment.

Gladuis avait visiblement quitter le parcours, quand aux autre concurrents, ils ne comptaient pas.

- Pas de petit gibier, je veut des proie de choix.

Le chasseur de Nui talonnais a présent celui de Tanika, soudain arriva devant lui l'un de ces Kanoka bombé que l'on surnommaient "Carapace de tortue".
Le projectile passa dans l'arc métallique placé sur le ventre du véhicule de Nui, il sembla miroité un moment avant de volé en éclat.
Le Véhicule du Makuta rattrapa finalement l'appareil mais se contenta de le frôler de si près que la pointe de son aile traça une fine rayure sur sa coque, avant de continuer plus en avant. [/i]
- Lorsque que vous m'aurez rattraper, si vous me rattraper, alors je reconsidérerait notre affrontement.

Nui continua de gagner du terrain sur les autres concurrents, il se trouvait maintenant derrière Volok.
- Éliminez un concurrent c'est la garantie de ne pas le voir revenir dans votre dos au moment le plus inopportun.

Le Makuta se plaça derrière le véhicule du Vorox, et pour la première fois de la course utilisa l'un des système offensif de son chasseur.
- Champ magnétique a 10%, ce sera parfait.

L'arc de cercle du chasseur se mit a bourdonner, 3 seconde plus tard un rayon d'énergie magnétique en fut émis qui frappa le véhicule du vorox.
Même si Nui ignorait les spécificité exact de on véhicule il supposa qu'au mieux cela secourait son électronique embarquer, le Makuta accéléra encore et le dépassa.

Il s'engouffra dans la caverne qu'avait emprunter un peu plus tôt Shrecki et Vorona, mais il ignorait que suite a leur confrontation elle était en train de s’effondrer.
Nui compris cependant bien vite qu'il allait être piégé sous un déluge de roche, il devait en sortirent très vite.

- Ordinateur calcule de trajectoire.
L'ordinateur embarquer dans le chasseur de Nui commença a calculer où les roches allait tomber et tenta de définir une trajectoire sure.
Cependant il y avait trop de variable et une trajectoire ne restait valable pas plus d'une seconde voire moins, après que la dernière ne resta valide que 0.3 seconde la voix du passé vint a nouveau sermonner Nui.

* Ne prend même pas la peine de parer une attaque que tu sais a ce point faible qu'elle ne saurait te causer de dommages.
Inutile d'évité un obstacle que tu peut détruire. *
- Je m'en remet a un machine, alors que moi seul peut me sauver.

Nui venait de comprendre les véritables capacité du Dart, le makuta passa le rendement du chasseur a 70% et porta l'intensité du champ magnétique à 30%.
Il se passa exactement ce a quoi Nui s'était attendu, comme deux aimant de polarité différente se repousse le champ émis par le chasseur repousse les pierres tombant sur lui.
Cependant certaines d'entre elles était bien trop grosse, mais pour celle-là le Dart avec un autre atout pour le contrer.
Lorsque que l'une d'entre elle allait percuter son aile cette dernière se contenta de passe au travers, et la pierre se scinda en deux morceau.

- Ce n'est pas une aile, mais une lame volante. Mais ce ne sera pas suffisant, ça s'effondre trop vite pour que je puisse m'en sortir en suivant le trajet, je vais devoir me faire une autre sortit.

Nui fonça vers le plafond de la grotte, il poussa le rendement a 90% et fit feu avec l'arme du Dart. Le rayon magnétique repoussa alors le morceau de plafond qui s’apprêtait a tomber et l'utilisa comme bélier pour traverser la couche de roche qui le séparait de la surface.
Ainsi le chasseur de Nui émergea des profondeur dans un chaos encore plus grand.
Devant les yeux du Makuta se dressaient un paysage tels que l'on en avait plus vu depuis la fin de la guerre, un croiseur faisant pleuvoir un feu meurtrier depuis les cieux tandis qu'au sol le Valmai vomissait des torrents de lave.

*****

Dans les tribunes tous avait céder a la panique et fuyait aussi loin que leur jambe leur permettaient, tous sauf Kovaria et l'homme a la capuche.
L'ancienne tueuse donc la longue carrière avait aiguiser le sans-froid l'immunisait contre la panique même face a sa mort prochaine, le mystérieux spectateur pour d’inexplicable raison.
Ce dernier reversa alors son panier en ce levant, sauf qu'a présent son contenu n'était plus d'innocent fruit mais des tête appartenant a diverse espèces puis l'instant d'après le panier et son contenu avait disparu comme si ils n'avaient jamais exister.

Cela n’échappât pas a la Vortixx pas plus que le changement soudain de nature de ses habits, de bruns terne ils avait virer au noir pur cerclé d'or.

- Dommage...qu'en ce possible cette course se soit interrompu, notre échange aurait été bien plus plaisant.

Un bras jaillit du manteau et jeta quelque chose que Kovaria attrapa, il s'agissait d'une matière extrêmement rare dans ce monde, du papier.
Une lettre cacheter dont le cachet de cire était frapper d'un sceau dont la seul vu plongeât la vortixx dans un trouble plus grand que le chaos qui s'installait sur Voya-Nui.

- Vous...non.

Quelque chose sembla bouger dans le dos de Kovaria, mut par ses réflexes légendaire se retourna tout en sortant l'un de ses poignard pour mieux trancher...Sa propre ombre, qui semblais doué de vie a présent.
Comprenant en l'instant qui était a l’origine de se tour elle poursuivit son mouvement pour enfoncer son poignard dans le corps de l'homme a capuche.
Cependant elle ne rencontra que le vêtement vide de son porteur, seul son rire restait alors que le Caperon partait en poussière et que son ombre revenait a son aspect normal.

*****

Nui reçut un appel de Dagata via le système de com intégrer au Dart, le Matoran semblais plus calme qu'à l'accoutumer ce qui voulais dire que la situation était grave.

- Pendant que vous étiez en train de jouer les Onu-Matoran avec le Dart pas mal de choses en changer.
Pour commencer le croiseur que vous voyait au dessus de votre Tête est celui flambant neuf construit par les Fantômes, le Seshât il s'est mis a tirer sur le Valmai ce qui a déclencher une éruption.
Mais ce n'est pas tout, Zéro nous est apparut via hologramme, d'après ce qu'il a dit et montrer les populations de Zakaz ont pris très cher..ah et désormais une sorte de groupuscule nommé l'ordre Noir l'accompagne dans sa quête de...justice.
Et dernier détail Ikinat en personne nous a annoncer que nous avions 10 minutes devant nous pour nous enfuis, sauf qu'elle n'a pas précisez si l'on mourrait de la lave ou sous les tires de son croiseur...ils ne nous en reste plus que huit d'ailleurs.
- ....je ne m'en fait pas pour les coureurs ils ont de la ressource, mais pour les spectateur et tout le personnel de course ?
- Vous voulez jouer les Toa ? On n'a pas le temps pour ça, Kovaria est avec moi, et elle est étrange...plus que d'habitude cela va sans dire.
De plus on ne peut laisser le Dart et sa technologie tomber entre leur mains, leur mains de psychopathe.
- ................Non, cela devait être un divertissement, une récompense pour toutes les souffrances passé, la récompense de la paix......Ce..ne sera....pas...UN ABATTOIR!!!!!

Nui fit virer de bord son chasseur en direction des tribunes, cependant a mesure qu'il accélérait et prenait de l’altitude une multitude de signal d'alarme résonna dans le cockpit du Dart, la jauge indiquait 100% de rendement.
- Bon sang..
- Les Limites sont faites pour être dépasser.
- Dagata?
- Le Dart est un chasseur que j'ai brider pour les besoins de la course, ils suffit de retirer les limiteur de puissance pour révéler sa force cacher.
- Comment.
- Regardait a vos pieds, sous le tableau de bord., comme des sortes de poignets.
- Oui je les vois.
- Saisissez les puis tirer ensuite tourner a 90° dans le sens antihoraires avec d'enfoncer a nouveau.

Nui s’exécuta, le makuta sentit alors comme une série de cylindre se mètrent en branle dans la carlingue mêle de l'appareil, la forme de l'appareil elle même se mit a changer.
Le Dart bascule de 90°, désormais les ailes était perpendiculaires avec le sol, une second arc de métal se déploya sur le dos de l'appareil tandis que les ailes se rétractait d'un tiers.
Une nouvelle jauge de puissance se superposa sur la précédente, celle là se remplissait de bleu a mesure que le régime montait.

- Puissant.
- C'est le Hight Atmosphéric Mode, le mode de combat en haute-atmosphère.
- Je reviens au stand, pour ainsi dire.

Nui survola le circuit a toutes vitesse, il se posa en trombe devant les stand maintenant déserté avant de sortir de l'appreil pour se précipité vers ses acolytes.
- Quel est la situation ?
- Tout le monde se jette dans les transport, la pluspart des spectateur venait d'autre iles.
- Mais certain était des locaux.
- Ikinat semble vouloir tuer uniquement les Natif de ce monde, ceux qui viennes de Bara-magna seront sans doute épargné.
- Un croiseur va faire feu dans moins de 7 minutes, il fera pas dans le détail et vous savez qu'elle est la distance d'engagement d'un tels monstre? Oh oui vous le savez.
- Supérieur a la distance qu'il pourront parcourir avec leur moyen de transport, pour ceux qui serait déjà dedans.
- Avec mes pouvoirs de Téléportation je pourrait accélérer la manœuvre.
- Cela marcherait peut être si ils était tous bien mis en rang, et pas trop nombreux. Mais là ils sont des centaines et ils courent dans tout les sens..et ce n'est pas comme ci ils avait pas les moyens de s'échapper.
Les coureurs eux sont très mal barré, ils sont pas aussi mobile que le Dart et ils ont la lave a gérer en plus.
- Hum....Ikinat...Pourquoi...Votre haine des Grand êtres...je l'avait ressentit le jour ou nous avons parler ensemble, a travers nous est-ce les Grand être que vous tuez ?
Vous avez franchit le point de non-retour, cela ne pourra être pardonner....Je...Je...Vous tuerait de mes mains.
- Ecoutez vous parler, c'est n'importe quoi. Vous perdez le contrôle il faut fuir et contacter notre hiérarchie.
- Elle est sur la piste notre hiérachie.........Votre Role ici est terminé.
- Hein...Non attendez.....Je pense que nous n'avons plus besoin de nous.
- Hein?

Le Makuta leva les yeux vers le ciel, des vaisseaux d'évacuation de l'ordre zébrait le ciel, Tanika avait été prompte a réagir, cependant...Nui posa la main sur Kovaria et celle-ci fut téléporter sur Destral, lorsque vint le tour de Dagata il tendit a Nui un objet ressemblant a une clé.
- Qu'est ce ?
- Si vous voulait faire ce que je pense que vous ferais vous en aurez besoin, elle active l'ultime mode du dart, un mode expérimental, destiner au combat spatial. Sur le dossier du siège du pilote, au niveau de votre nuque, il y a une fente, insérer là dedans. Bonne Chance.

Nui se saisit de la clé puis alors qu'il allait posa le main sur la tête du matoran pour le téléporter, le matoran lui tendit autre chose, un filet contenant cinq sphères lumineuse.
- Quoi encore.
- J'allais oublier, des sphères amana volo, pour recharger votre pouvoir élémentaire, ils en a cinq, faites en bonne usage.

Nui les prit, téléporta le Matoran puis remonta dans son chasseur.
Alors qu'il fonça vers le croiseur, son cri de rage fit vibrer le cockpit.

- IKIIINAAAAAAAATT!!!!!!

La voix de Lui résonna alors en lui.
* Qu'elle colère splendide, qu'est ce qui la nourrit ?
* La Paix a été bafouer, sali, je ne tolérerai pas. Ikinat, la folie guide ses actes, rien que la folie. Elle a apporter guerre et chaos en ce monde en paix. Justice sera faites. *
* Tu n'a pas les moyens d'accomplir ta justice, petite ombre. *
* SILLLLEEEENNNNCCEEEEEE!!!!!!.*

Sous l’effet de son cri le sarcophage de cristal qui retenais le sous-conscient de Nui s’ébrécha, quelque fragment se détachèrent même.
* Pourquoi la paix de met elle dans un tels état ? La Paix...ça ne vaut rien, c'est juste une légère pause entre deux guerre.
Un conseil, croit en autre chose, en quelque chose qui rapporte plus.*
* Lorsque que la paix...est bafouer...une immense colère m'envahit...et je perd le contrôle de moi-même...des souvenir me reviennes. Ils sont chaotique, mais...ma haine grandit a chacun d'entre eux. *
* Ah j'ai compris, tu te prends pour une noble personne...mais tu n'est qu'un monstre, un monstre qui ne veut pas se souvenir qu'il en est un. *
*.....GGGGHHHHAAAAAAAAHHHHHHHHH*
* Cette haine...c'est envers toi qu'elle est diriger...elle est délicieuse...encore....encore... *

Nui continua de hurler, ses bras tremblant de rage tordait le métal sous ses mains.
- ifautqu'ellemeurtilfautqu'ellemeurtilfautqu'ellemeurilfautqu'ellemeurtilfautqu'ellemeurt.

Sa litanie fut interrompue par une autre voix, bien plus calme et apaisante.
Celle de Hole.

- SI fait mon ami, elle paiera pour cela, je vous le jure sur ma montre et mon billet.
Cependant ce jour n'est pas arriver, car vous y allez avec les pires intentions.
Elle est étouffer par sa haine et sa folie, ne la haïssait point, ayez pitié d'elle.

Le jour où viendra le temps de sa chute, ne frapper pas pour tuer, mais pour la libérer de sa souffrance.
Allez, maintenant il est temps de rentrer. Le Monde plus que jamais a besoin d'un ambassadeur de la paix.

Nui se calma presque instantanément, puis il se téléporta, or comme le Dart était relier a lui il emporta aussi le chasseur avec lui a Destral.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Dim 7 Oct - 2:53

L'arrivé du croiseur Fantôme n'échappa a Armageddon, ni a Volok qui écouta le chef des Fantômes et se dirigea vers la sortie de L'Univers Matoran, Armageddon resta, regardant le spectacle.

-"Pourquoi cherche t-elle a ravager l'Univers Matoran? Elle est... Ridicule... Sa rencontre avec "La Mort" l'a t-elle autant perturbé que ça? Je ne pensais pas les Bara Magnien était aussi fragile d'esprit..."

L'épée maudite resta dans sa capsule pour regarder la suite des événement, mais d'un coup, il se pris la tête dans les mains, une image d'un monstre noir lui arriva dans la tête, se fut assez court, et l'épée maudite ne compris pas sur le coup. Cette image resta en lui longtemps.
Toute fois, ses préoccupations étaient autres, il ne désirait pas voir l'Univers Matoran détruit, même si il aime tué et détruire, tout détruire d'un coup n'a aucune sens pour l'épée noir, car si il n'y a plus personnes...


-Personne ne pourra reconstruire, et plus rien ne pourra être détruit ou tué... Cela ne rime a rien... Mais elle ne fait pas ça pour l'amusement, elle a des "raisons"... Elle prétends souvent vouloir se venger des Grands Êtres... Mais pourquoi alors attaqué leurs autres créations? Si ils ont délaissé les Bara Magnien, il ne se bougeront surement pas pour l'Univers Matoran, je pense même qu'ils sont bien au dessus de ça... Elle qui réclame la liberté et qui veux détruire celle des autres... Pathétique et ridicule. Je la détruirais bien aujourd'hui avec son vaisseau, mais l'envie ne m'anime pas... Non, c'est autre chose... Je ne suis pas convaincu de mon raisonnement, allons lui demander son avis...

Armageddon observer le "spectacle" tout en "sauvant" quelques personnes de la mort par la lave ou par les tirs en les torturant avant d'aller voir Ikinat, attendant quelque minutes.

Volok lui, fuyait a bord du Drill Rider, il avait pénétré sous la terre pour finir carrément dans l'eau, le véhicule c'était modifié pour passer en mode aquatique, la vrille était passé derrière, l'on ne voyait plus rien depuis l'extérieur au niveau de la vitre mais depuis l'intérieur, l'on voyait, les bras c'était pliés de façon a faire des nageoire, et le "L" du pose mine avait laissé place a un "S".
Un écran c'était allumé, il y était marqué :

-Vous êtes passé dans le mode Aquatique du Drill Rider, nommé "SarDrill Rider", se mode vous permet de voyager sous l'eau avec votre véhicule.
-Hum... Mode eau pour véhicule... Armageddon avoir pensé tout... Mais où lui être? Être Voya Nui? Moi devoir allé chercher lui...

Le Vorox rebroussa chemin, le Drill Rider repris sa forme initiale (le Vorox Bleu appris que la forme initiale se nommait "LagDrill Rider") et en sortant, atteint la forme aérienne nommé "RayDrill Rider" et vola jusqu'à Armageddon et lui dit :

-Vient ou toi détruire être par tir croiseur?
-Je regarde se qui se passe... Laisse moi tranquille tu veux?
-Toi être allié de moi, moi pas laissé toi partir.
-Ta chef pète un plomb, je veux voir le résultat de cette arrivé pour savoir si je dois la stoppé ou pas.
-Toi pas opposé elle sinon avoir ennui moi.
-J'en n'ai rien a faire, si il n'y a plus rien, plus rien ne pourra être fondé pour être détruire, et plus personne ne pourra être tué.
-Et? Oppose pas a Ikinat sinon avoir ennui.
-Fiche... Moi... La... Paix, tu veux?

Volok arrêta et repris sa route vers la sortie de l'Univers Matoran. Armageddon quand à lui se dirigea vers Ikinat et lui demanda :

-A quoi cela rime t-il? Pourquoi chercher a tout détruire? Allez vous vraiment tirez sur ses gens? Êtes vous sûre de vous? Pourquoi faire cela? Car vous avez vu votre mort? Alors qu'elle arrivera un jour ou l'autre de votre simple existence, la mort est considéré comme un fléau pour certain, mais pour d'autres, comme un cadeau. Vous aviez des alliées, qui ne comptais pas vous trahir car ils avaient confiance je me trompe? Pourquoi leur avoir tendu la perche pour une guerre? Celle contre les Skrall ne vous est pas suffisante? Et bien réjouissez vous, vous avez tout l'Univers Matoran a dos maintenant, et vous risquez d'y perdre de vos homme. Armageddon pensait en faite a Axonn et Brutaka, et a ceux qui ne serait pas d'accord avec la chef.
Alors qu'ils vous proposez leur aide, vous les avez attaquez, ils étaient prêt a vous aidez contre les Skrall, mais vous avez préférez les défiez.
Est-ce là de l'audace ou de la témérité? Ou de la bêtise? Car je considère cela comme de la bêtise, car oui, pour moi, fondez des colonies pour ensuite les détruire, c'est de la bêtise a l'état pur. Ravager l'Univers Matoran, a quoi cela vous servira? Cette Univers ne vous a rien demandez, il est juste victime du fait qu'il a été crée par les même que ceux qui vous ont crée, les Grands Êtres.
Vous n'attaquez pas les bonnes personnes, commencez déjà par vous occupé de ceux qui vous opprime sur vos terres avant de vous cherchez de nouveaux ennemis.
Alors, que comptez vous faire? J'aimerais bien vous l'entendre dire... Et pourquoi tout d'abord? Je vous invite a vous justifiez, devant l'Univers entier, je pense que cela les intéresse au plus haut point, d'avoir l'opinion... De leur agresseur.

Armageddon plaça un dispositif amplifiant les voix après son discours autour de lui et d'Ikinat.

Volok lui, était assez triste de voir comment cela se déroulait, il ne voulait pas devenir une cible pour tous... Avait-il fait le bon choix en intégrant les Fantômes? Il avait a la base intégré la faction des sables pour renverser Tuma... Mais en voyant se qui se passait aujourd'hui... Tout avait si bien commencé, un Grand Prix, il aurait adoré le finir.
Mais il se demandait pourquoi Ikinat avait perdu la raison, pourquoi elle attaquait l'Univers Matoran? Volok commençait a douter... Et si il avait fait le mauvais choix? Et si... Intégré les Fantômes des Sables, cela avait été entré dans le mauvais camp, celui des mauvais? Celui qui ne veux que dominer? Non, le Vorox Bleu était assez intelligent pour savoir qu'une autre raison se cachait derrière tout ça, et c'est pour cela qu'il décida de continuer sa route pour aller vers la Forteresse des Fantômes, en commençant par sortir de l'Univers Matoran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Colbalt (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
550/550  (550/550)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 2975 | DEF : 1400

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Dim 7 Oct - 15:43

L'équipe Artakhanistes accélèrèrent leurs pas de course, mais en contre-sens des Matorans paniqués, s'enfuiyant du circuit. Des cris, des hurlements de terreurs, et des Matorans affolés. Tout ce qu'Azurah détestait voir. Colbalt n'apréciait guère ces paniques, pourtant c'était trop tard: une figure géante perçait le ciel, canons chargés. Il recouvrait le ciel, et le sol était noir d'ombre. Il voyait le problème, et il voyait L'ennemi. Et ça la Main ne veut pas voir ça: il veut une part de liberté, une part de paix, une autre part de justice, mais surtout une grande part de joie et de bohneur, parce que si un Aratakhaniste ne voit pas le visage du bohneur, alors il prend son arme, son courage et sa force, et ravage la tristesse et la mélancolie le plus efficacement possible.

Là, c'était Ikinat qui menait et semait la terreur. Personne ne supportait une si grande posture devant nous. Et puis, quel est la faction la moins bien placé, quel est le peuple qui possède le moins de biens ? Celui qui ne possède pas un seul croiseur, pas plus d'une dizaine de tourelle...le peuple de la Création, c'est le plus faible...mais le plus heureux, le plus libre. Et personne, personne, mais alors là nul n'enlèverait ce plaisir, ou il périrait sous les armes de ses Guerriers.
Et Ikinat massacrait tout l'UM, sous prétexte qu'elle en avait marre que son peuple était oppressé. Mais quel peuple souffrait le plus ?

L'Univers Matoran ?

Ou le peuple Bara Magnien ?

L'un était violenté par le Protectorat des Ombres, l'autre était sous un régime totalitaire de Skrall. L'un eu de nombreuses guerres, l'autre s'est rebellé. L'un a perdu des Hagah, l'autre a perdu sa population. Personne ne méritait une nouvelle guerre, personne, alors pourquoi les Fantômes nous tuait tous ? Dire que chaque être est une unique et demande que sa vie ne soit dérangé en aucun cas par autrui,

Ça c'est la justice. Qu'il voulait faire et appprécier des choses agréables, parce que ça le fait plaisir,

Ça c'est la liberté. Qu'il voulait vivre dans la joie sans dispute et bataille, sans contrainte, sans soucis,

Ça c'est la paix. Et qui viole ce code-là, doit suucomber à ses douleurs, parce qu'il est considéré comme personne méchante, sans cœur, sans sentiments, sans charité, sans générosité. Cela provoqua les guerriers de la Main...
Ardan fit fonctionner sa troçonneuse;
Azurah transforma ses shurikens de glace en boucliers géants;
Vurak sortit son lanceur Zarmor et son marteau;
Karinos dégaina ses lances jumelles;
Le prêtre dormait....heu...
Et Colbalt chargeait son fusil. Il hurla fort:

-Nous sortons nos armes pas pour tuer, mais pour protéger ! Ikinat a brisé un traité de confiance ! Elle a tué des vies déjà tourmentés par le Protectorat, nous devons apaiser cette douleur ! Sortez immédiatement de ce colisée et suivez le fou furieux en rouge avec sa tronçonneuse !
-Tu parles de moi là ? interromput le Toa de la Lave.
-Ferme-la et sauve tes frères.

De son côté, Azurah se concentra. Dans sa vie antérieure, cette Toa anciennement Hordika avait appris à renvoyer des sphères élémentaires ou de charges explosifs, grâce à la maîtrise et souplesse de ses mais avec ses shurikens. Incroyable mais Azurah a déjà réussi a exploser un croiseur avec ses propres bombes. Elle compte bien le refaire.

Tandis que le Souverain coura voir Schumarax:

-Où est Zéro ?!
-Je crois l'avoir vu par là votre Grandeur.

De détermination, Colbalt se dirirgea vers cet être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://www.bionifigs.com/u1063
Titania

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
900/1000  (900/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 1150 | DEF : 1050

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Dim 7 Oct - 17:27

Des matorans affolés...et...Volok qui est sortit de sa ligne de mire, Titania ne compris pas pourquoi, mais elle ne pouvait pas laissait faire, elle rattrapa un matoran qui tomba

-Accroche toi

Elle accéléra, elle entendi alors le message de Tanika et retourna au hangar, là, où tous les autres membres de l'Ordre était réunis, puis prirent un vaisseau venu les chercher

-Sa va matoran tu es en sécurité maintenant disait elle pour le rassurrait.

-B****l si c'est une farce de ces natif de Bara Magna elle est de mauvais goût, qu'est-ce qui lui a pris?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro



Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 0 | DEF : 0

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Dim 7 Oct - 22:03

La guerre...Qui pourrait décrire avec exactitude toute l'étendue d'un conflit, chacune de ses répercussions ? Qui saurait affirmer quel camp est du bon côté de la barrière, qui est l'agneau et qui est le loup ? En ce monde, nul n'est blanc, nul n'est noir, tous sont responsables de leurs malheurs...Et de ceux des autres. Ingénieurs de leur propre discussion, l'existence même d'une personne en fait souffrir une autre. Une habitation prise, une simple coïncidence, un simple regard, tout peut vite prendre des circonstances dramatiques. Aujourd'hui plus que jamais, cette théorie était confirmée. La peur des Grands Êtres conduisait un être autrefois pacifique à prendre les armes, et commettre des atrocités dont elle désirait pourtant protéger son peuple.

Sous l'identité aujourd'hui de Ikinat, la haine renaissait. La paix n'avait été qu'éphémère dans l'Univers Matoran...Aujourd'hui, la guerre reprenait. En ce treizième jours du onzième mois de la mille sept cent quarantième année...Un an précisément après la défaite du Protectorat. Bien sûr, les soldats Fantômes n'étaient pas tous partisans de ces massacres. Mais refuser les ordres était contre nature, et trahir les ordres de leur dirigeant une atteinte à l'honneur, valeur que chérissaient les Bara Magnien presque plus que leurs vies. Le ciel était couvert d'un nuage noir, et une brume toxique descendait dans toute la région de Le-Voya, alors qu'au milieu de ces ténèbres, tel un soleil du désert, le Seshât S.O.F.1 rayonnait, se distinguant de ses vapeurs vénéneuses par ses teintes d'or. Les tirs pleuvaient déjà, frappant la paroi du Valmaï et l'éventrant partiellement, permettant à des coulées de lave de descendre sur Le-Voya.

Il n'avait fallu que quelques minutes pour que le Grand Prix passe d'un divertissement à une catastrophe sans précédent après l'avènement du Protectorat. Le public s'était dispersé, une foule en pagaille hurlant et trébuchant, pour sortir dans un premier temps des gradins. Déjà le compteur affichait des victimes, piétinées. Les tirs de canon plasmiques rythmaient la sombre tâche de Ikinat. La foule se pressait partout, tentant de s'échapper pour certains de l'île à la nage. Un espoir futile, les inconscients furent tués par les courants mortels autour de Voya Nui. La guerre avait trouvé un nouveau souffle. On graverait sur les tablettes d'histoire ceci comme un événement majeur de ce qui serait à présent une guerre bilatérale ; le choc entre deux mondes.

Au milieu de cette destruction, Zéro observait. Dans ce chaos, il gardait une auguste stature, enfermé dans un mutisme inexpressif. Ses hommes étaient déjà sur le terrain, en train de préparer toute l'opération. L'Ordre de Mata Nui réagissait, et tous les coureurs avaient soit fuit le champ de bataille, soit tentaient une manœuvre désespérée contre le Seshât. Certains tournaient autour de l'immense croiseur comme des mouches autour d'un oiseau de proie. Les dix minutes données dans l'ultimatum de Ikinat allaient bientôt arriver à leur terme. C'est à ce moment précis que Colbalt fit son apparition, saluant Zéro. Ce dernier se retourna vers le Toa.


- Salutations Colbalt. Vous arrivez à point. La panique règne là-bas. Excusez moi de cette initiative, je pense que vous n'y verrez pas de mal, mais...J'ai dû rapatrier l'un de vos transporteurs UM-TI...Je vous le retournerai naturellement une fois ce cauchemar terminé.

S'avança vers Colbalt alors Azurah, le regard navré.


- Je suis désolé Colbalt, je...Je n'avais pas le choix...Sans ce transporteur...

Laissant les deux s'expliquer, Zéro écouta alors qu'une transmission de ses hommes passait à son oreille.


- Zéro, nous avons réussi à localiser la cheminée principale inférieure. L'excavation est un succès, la pression s'est conservée. Une chance que l'un des tunnels d'écoulement ait été bouché durant la course. Et maintenant ?
- Vous trouverez dans vos sacs tout le matériel nécessaire. Inutile de faire des réglages, le tout est armé. Fixez les bien aux parois, puis sortez de là. À mon signal, vous déploierez le transporteur à la position 37-25.
- Bien reçu Zéro.

La communication s'interrompit. Le personnage casqué porta son regard vers le Valmaï, puis vers le Seshât. Une minute avant qu'il ne passe à l'attaque. Il entendit à nouveau une communication. Ses hommes étaient sortis. Quarante secondes avant d'atteindre leur position. Zéro, engoncé dans son manteau de nuit s'avança de manière à être visible de tous.


- Peuples de Voya Nui, voyageurs ! L'Ordre Noir a entendu votre appel de détresse ! Venez à moi, je vous sauverai du trépas !

La peur est un outil puissant.La voix du personnage avait résonné de manière anormale, comme amplifiée par quelque dispositif, portant partout aux alentours malgré le boucan. Ceux qui avaient du bon sens arrivèrent, courant comme si leur vie en dépendait, et pour cause !
Cinq secondes. Zéro sortit alors une petite télécommande longue portée, et en pressa le bouton.

Les explosifs placés dans le Valmaï firent leur office. En une seconde, toute la charge de C4 placée dans la cheminée principale du volcan explosa, et le bouchon magmatique céda. Ce furent soudain des milliers de tonnes de cendres qui furent expulsées dans l'air, formant un épais nuage autour du Seshât, lui bloquant la vue. Tel était le plan de Zéro. Sans vision, il ne pouvait tirer, et par conséquent pas faire de victimes. Immédiatement après l'explosion, des dizaines de cordes tombèrent du ciel, et des membres de l'Ordre Noir descendirent, attrapant les survivants par la taille et les remontant à bord. Le grand transporteur se remplit rapidement, et tourna alors bride, filant. Zéro, après s'être assuré que tous étaient bien montés, monta à son tour, juste pour assister au point du jour. Il eut une dernière vision de la scène apocalyptique qui se livrait à ses yeux ; le Valmaï crachant une gigantesque colonne de centres qui s'élevait jusque dans la haute atmosphère, saignant du magma par ses plaies, qui se déversaient sur Le-Voya provoquant un grand incendie, alors que les tirs du Seshât continuaient à pleuvoir, alors même que le vaisseau était pris dans la grande colonne de cendres, tirant à l'aveugle. Le transporteur se ferma hermétiquement, puis plongea, vers les profondeurs maritimes, là où nul tir ne saurait l'atteindre. Le génie militaire qu'était Zéro venait encore une fois de frapper.



Transporteur de la Main, 19h30, heure de bord.

Zéro ressortit de la cabine de pilotage où il s'était précipité dès sa montée à bord, deux heures auparavant. Les membres de l'Ordre Noir l'y avaient suivi, laissant les survivants entre eux, en compagnie de Colbalt, Azurah, et Nui – que Zéro avait rapatrié inconscient. Apparemment, la lutte avec le Seshât ne l'avait pas laissé indemne. Son véhicule avait été laissé sur place malheureusement, faute de place à bord du véhicule de sauvetage. Plus d'une centaine de personnes étaient réunies là. L'opération était ce que l'on pouvait appeler un succès....Mais hélas, le tiers de ce nombre, tel était le compte des morts. Sur une population de Matoran très réduite,c'était très embêtant. Mais il laissa ces pensées de côté pour l'heure. Colbalt allait fort probablement réclamer des réponses pour tout ceci. Mais pas seulement Colbalt. Car Zéro, en manque de temps, avait réclamé à Gladius d'embarquer dans le transporteur, qui pour l'occasion, avait fait un détour par Zakaz avant le « sauvetage » à Voya Nui, véritable coup d'éclat pour l'Ordre Noir. Le général Fantôme semblait au moins aussi curieux que le leader de la Main. Les deux factions étaient à présent officiellement en guerre, et Gladius ne pourrait ignorer éternellement les ordres de sa supérieure hiérarchique. Et en tant que hôte, il était du devoir du leader de l'Ordre Noir de répondre aux questions de ses invités, si cela lui était possible mais surtout d'apaiser toute tension naissante. Il resta droit, ses subordonnés en retrait derrière lui, vêtus de masques incomplets qui dissimulaient leurs yeux et le haut de leur visage, ainsi que d'uniformes noirs sans manches, aux bordures violettes. Avant l'apparition du personnage, une sorte de clameur s'était élevée parmi les rescapés, qui, pleins de reconnaissance, scandaient « Zéro ! Zéro !Zéro ! ». Derrière les vitres hermétiques de l'UM-TI, on ne voyait que l'obscurité opaque des profondeur, éclairée seulement par la machine. Lorsqu'il entra dans la pièce, tous se turent. La discussion pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Dim 7 Oct - 23:44

Gladius soupira, puis frappa de son poing une des parois de l'UM-TI, qui se plissa et s'enfonça sous la force du coup, sans cependant céder. Le skrall était à bout de nerfs. Tout partait de travers... Ikinat lançait une attaque désespérée, Volok disait que des troupes attaquaient ses territoires sur BM, et tout semblait montrer que les rebelles avaient tenté de renverser l'ordre qui régnait dans l'univers matoran, alors que des centaines d'innocents avaient péri, sur les terres conquises par les Fantômes eux-mêmes. Le skrall avait l'impression qu'il s'agissait d'un mauvais rêve, et qu'il allait se réveiller. Si seulement cela avait été vrai...

Heureusement, Zéro était arrivé, et avait sauvé les rescapés de Zakaz et de Voya-Nui. Le commandant avait désormais une dette envers lui. Mais pour les questions, rien de bien précis. Il fallait frapper un gros coup pour rétablir l'équilibre des forces, et pas plus tard que maintenant. Sa mission première était de mener les rebelles à la liberté, et maintenant que la guerre était déclarée, la seule manière possible était tout simplement de pousser l'Ordre et la Main à capituler sans condition. Gladius rageait intérieurement. Ce qu'il allait faire était tout simplement contre la totalité de ses principes. Il n'avait cependant plus le choix. Il mènerait Ikinat et ses troupes à la victoire, et mourrait sûrement en tentant de le faire. Il espérait juste que tout cela causerait le moins de victimes possible.


-Je suis désolé... sachez tous que je suis complètement désolé... le courage... l'espoir... tout cela a perdu sens au moment même ou ma supérieure a décidé de lancer l'assaut contre ses propres terres. Comprenez cependant que je n'ai pas le choix. Mon destin est de suivre Ikinat jusqu'au bout, en espérant que ce conflit fera le moins de victimes possible.
Revenir en haut Aller en bas
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Lun 8 Oct - 22:40

Armageddon se tenait toujours devant Ikinat, qui n'avait toujours pas répondu :

-Vous ne désirez pas répondre? Qu'il en soit ainsi, mais sachez que sans vous justifiez, vous ne passerez jamais pour la personne que vous prétendez être... Sur ceux, au revoir, je n'en sais rien, on se reverra surement, mais rien n'est certain, ou peut être que vous m’apercevrez porter par un Vorox Bleu.. Je pensez que vous étiez un vrai défenseur de la liberté, mais c'était un mensonge... Ou vous avez changez, a la rencontre de "La Mort" comme vous le prétendez a vos alliée, enfin, c'est se que j'ai lu dans vos pensée, vous a a se point perturbé au point de vous perdre dans la folie?

Armageddon disparut dans les cendres crée durant l'opération de sauvetage de Zéro. L'épée maudite suivit un moment le transporteur UM-TI, sondant les pensée pouvant l'être (les êtres de Bara Magna n'ayant aucune protection mentale, a par quelques rares êtres, et les êtres comme, et c'est évident, Zéro sont insondable) et découvrit que dans se transporteur se trouvait Gladius, il le sonda au moment où il parla, et un peu avant aussi, et se discours fit sourire l'épée maudite :

-Je devrais peut être observer ça de plus près.

Armageddon se téléporta et apparut, sous sa forme d'épée, juste devant Gladius, surpris forcément de voir apparaitre une épée d'un coup. Armageddon se transforma, devant tout le monde, et s'adressa a Gladius :

-L'on va dire que je vous ait entendu, même si se n'est pas l'exact vérité.
Êtes tu sur de vouloir trahir tes principes Gladius? Toi qui est d'une espèce a la réputation... Peu glorieuse... En est tu certain? Ce que j'ai vu aujourd'hui... Ne serait même pas digne de Tuma... Et qui est-ce qu'il l'a accomplit?
Votre chef, celle qui disait vouloir récupéré sa liberté, Ikinat. Je sais que tu désire surement suivre ta chef, mais est-tu sur de faire le bon choix? Pourquoi ne pas jouer différemment? Si le Courage et l'Espoir ont perdu leurs sens a tes yeux... Fait tu le bon choix?

Armageddon arrêta de parler a Gladius, et décida pour l'instant de rester ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Mar 9 Oct - 0:04

Nui s'était sur-estimé, le chasseur qu'il pilotait puisait directement dans ses réserves d'énergie or en enlevant ses limitations apposer pour la course il avait augmenter par la même occasion la quantité d'énergie prélever.

Cette énergie qui avait déjà été diminuer au cours de la course, cependant Dagata prévoyant cela donna a Nui de quoi faire remonter son énergie.
Hélas dans l'état second dans lequel il était il en avait oublier jusqu'à l’existence, et lorsque qu'il voulu ce téléporter, acte qui n'était pas le moins couteux en pouvoir, qui plus est en emportant avec lui le chasseur.
Cela fut bien trop pour lui, il perdit connaissance.

Lorsque que Nui s'éveilla, en faites il ne s'éveilla pas vraiment, tout au plus sentit il sur lui un objet le percuter, un petit objet rond.
Le Makuta ouvrit alors les yeux, il était dans un pièce sombre affaler contre une paroi métallique, devant lui se tenait un être envelopper dans un épais manteau noir cercler d'or.
Pour tout visage la noirceur que lui procurait sa capuche rabattu, dans sa main gauche il tenais un sac duquel il prit une petite boule lumineuse identique a celle que Dagata lui avait donner, boule qu'il jetta sur Nui.
Elle rebondit sur l'armure de Nui avec un bruit creux, l'être se rapprocha alors et arma une autre boule.

Le Makuta aurait bien voulut se relever mais son corps refusait de répondre, une autre boule le frappa.

- Il fallait en prendre une juste avant de repartir a la charge,mais non vous n'écoutiez déjà plus.

L'être se rapprocha encore et lui lança une autre boule, Nui aurait voulu parler mais même cela il ne pouvait.
- Ah Nui, Nui, Nui. Toujours le nez dans les détails, et a chaque fois vous oubliez le plus essentiel.

L'être était a présent juste au-dessus de Nui, il renversa le contenu de son sac sur la tête de Nui, une grêle de tintement envahit sa tête.
- Ceci est votre limite.

Soudainement Nui put parler, bien qu'il ne puisse pas toujours bouger.
- Qui êtes vous? Et ou suis-je ?
- Vous vous trouver dans la soute d'un transporteur UM-TI qui navigue par plus de 500Kio de fond au large de Voya-Nui.
Vous y avez été mis là par Zéro et ses petit copain après que vous eusse crasher avec votre chasseur, crash provoquer vos limites sus mentionner plus haut.
- Et vous êtes ?
- Je suis le Gagnant ou le Perdant, selon l'heure a laquelle vous m'invitez a diner.
- Vous ne me le dirai pas...je vois.

L'être posa une de ses mains sec et tordu sur le visage de Nui et le caressa tendrement.
- Oh non vous ne voyez rien, a chaque fois les événement vous prennent de cours et ruine vos plan élaborer.
Ceci est encore un exemple flagrant, d'ailleurs pourquoi ne pas rejoindre l'ordre de Zéro vous qui êtes épris de paix et de justice?
Ah oui c'est vrai, vous êtes bien trop lâche pour tourner le dos a votre confrérie.

L'être resserra son étreinte sur le Masque de Nui.
- Navré, je n'est pas l'habitude de caresser les choses, mais il suffit d'une pression un peu plus forte et je retrouve une sensation familière, celle de déchirer une tête a main nue.
- Qu'est ce que vous voulez ?
- Le Monde, Makuta Nui, Le Monde a Venir.

L'être souleva alors sa capuche, mais ce n'était une un visage ni une tête qui se trouvait en dessous, c'était..
- Je suis un Nui-Jaga.

Nui se réveilla pour de bon cette fois-ci, il se releva difficilement mais avait récupérer suffisamment de force pour marcher et parler.
Il vit que Zéro était là, ainsi que Gladius et même l'étrange épée du Vorox.
Nui s'adressa alors a l'assembler ainsi rassembler.

- Gladius, votre confusion est tels qu'elle en est palpable.
Permettez moi d'éclairer votre lanterne, si votre s'engage dans une guerre contre les peuples de cette univers alors vous pouvez la considérer comme déjà condamner.
Car en faisant cela, en suivant la même ligne de conduite que votre chef Ikinat, alors ces peuples vous considérerons comme un nouveau Protectorat et ci même lui n'a pu nous tuer alors vous encore moins.

Mais ce n'est pas tout, les Skrall eux ne vont pas attendre sagement que ce petit conflit se règle, il attaqueront avec leur férocité habituelle si ce n'est plus.
Vous serez pris en tenaille entre deux forces que vous ne pourrez vaincre, vous signerait votre arrêt de mort pur et simple.
Pourtant la solution est fort simple, tout ceci est le fait d'un seul être, Ikinat.

Vous la connaissez bien mieux que moi, mais même moi qui ne lui est réellement parler qu'une fois est pu sentir sa rancœur envers les Grands Êtres, rancœur qui débordait déjà sur nous.
Et lorsque que s'achevait notre combat contre la mort en personne, Tericarax, je la vit au moins aussi blesser que moi si ce n'est bien plus.
Et vous n'avez vous pas vu que son corps n'était pas le seul a être meurtrie ? Comment alors être surpris que cette rancœur soit devenu pure haine envers tout ce que les Grands Êtres ont pu concevoir, nous y compris bien sur.

Alors je vous le dit, Ikinat est l'élément perturbateur, enlever là de l'équation et les choses rentrerons naturellement dans l'ordre.

Ils y a plusieurs moyens pour cela, cependant il ne s'agit pas seulement de désamorcer un conflit mais de restaure la Paix.
Ce qui signifie que Matoran et Agori pourront a nouveau vivre ensemble sans ce haïr, sans que votre peuple ne paie pour les crimes d'un seul.
Comprenais donc ceci, et je m'adresse a vous tous. Oui nous pourrions juste la capturer, oui avec beaucoup d’effort et l'intervention de plusieurs maitre dans l'art de pénétrer l'esprit nous pourrions sans doute lui faire entendre raison mais cela ne ramènerait pas ceux qu'elles a tuer.
Elle devrait quand même payer pour ces crimes, et jamais aux yeux du peuple ce châtiment ne serait assez grand pour faire oublier le sang verser.
Et votre peuple serait la cible de la haine ordinaire, ce serait ce cailloux inopinément jeter au visage, ces remarque déplaisante lâcher en un murmure, se serait ce disparu que personne ne prendrait la peine de chercher.
Ce genre de chose mettrait des siècles a ce diluer.

Cependant, si Ikinat venait a mourir, là les choses serait bien différentes.
Sa mort, plus la reconnaissance de sa folie, dissocierait ses actes a ceux de votre faction.
Les morts serait venger et le peuple serait satisfait, sa aurait été la faute a pas de chance que votre souveraine est perdu les pédales, un successeurs serait nommer et vous vous engageriez a réparez les dégât matériel en preuve de bonne foi.

Ceci dit le mieux serait que vous la tuiez vous même, mais un simple désaveu de ses actions et le refus d'obéir a ses ordres suffirait même juste laisser passer ceux qui tiendrons le poignard serait déjà bien.

Avant de vous insurger contre moi essayer d'inclure cette donné a votre raisonnement, Ikinat avait jurer de libérer Bara-Magna des skrall non ? Regarder autour de vous, elle est en train de guerroyer dans un monde qui n'est pas le sien, contre un peuple qui ne lui a JAMAIS causé de tord, a dilapider des ressources précieuse alors que vous en avez si peu, a bombarder vos propres territoires.
Voyez la vérité en face, l'Ikinat que vous avez connu n'est plus, derrière ces trait si familier a vos yeux il n'y a plus qu'une haine au plus suprême degré mélanger a une folie qui concasse son esprit en un fatras incohérent.
Elle a trahit son peuple, elle a trahit ses idéaux, elle s'est trahit elle même.
La mort la libérerait de sa souffrance mais aussi de la honte, vous dites que vous la suivrait jusqu'au bout ? Mais nous sommes au bout, elle est au bout, elle est déjà morte mais elle ne le sait pas encore.
Si votre dévotion est vrai alors le plus grand honneur que vous pourriez faire serait de lui accorder enfin la paix, parfois pour qu'un rêvé s’accomplisse il faut que le rêveur meurent, pour allez jusqu'au bout de la mission dont nous avons été investit parfois il faut abattre celui qui nous as inspirer.

Nui marqua une légère pause puis se tourna vers Zéro.
- Vous Zéro, le faiseur de miracle, nous nous sommez toujours croisez mais c'est la première fois que nous somme réellement face a face.
Alors dites moi, avait un plan pour tout nous sauvez ? Un plan qui mettra fin a cette guerre ? Qui empêchera la haine née de cette folie de souiller le monde pour les siècle a venir ?
En avez vous un ? Un qui vaille ou surpasse le mien ? Si c'est le cas alors vous mériteriez le titre dont je vient de vous affubler.

Nui se tût, laissant a tous le temps de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Mar 9 Oct - 19:40

Gladius soupira, puis lentement, presque imperceptiblement, un sourire commença à se dessiner sur son visage. Caché par sa visière opaque, personne n'avait pu remarquer le changement, sauf évidemment les makutas qui pouvaient lire en lui l'apparition d'un sentiment qui avait depuis longtemps quitté l'âme du guerrier. Une émotion puissante et presque vivante, qui vibrait désormais au travers de chacun de ses membres, des pieds à la tête. Une étrange joie, qui était cependant teintée du rouge vermeil qui emplissait chacune de ses veines. Une volonté emplie de violence et de sang, mais qui ne lui était toutefois pas étrangère. Le commandant avait déjà ressenti ce déferlement en lui, il y a bien longtemps. Alors qu'il servait encore dans les troupes de Tuma, il avait plusieurs fois ressenti le désir de destruction, cet élan naturel qui parcourait chaque skrall plus ou moins souvent selon son éducation et sa volonté d'y résister. Gladius n'avait pas envie d'obéir à Ikinat juste parce que l'honneur l'y obligeait. Il en avait envie car cela lui permettrait de se battre contre de nouveaux ennemis, d'éprouver sa force face à de nouveaux adversaires. Des centaines de combats en perspective, emplis de mort, de haine et de souffrance; mais aussi de joie, d'espoir et de force. Car Ikinat venait, indirectement, de délivrer Bara-Magna de la guerre qui la pourrissait depuis des milliers d'années. La situation allait désormais s'inverser.

Depuis des temps immémoriaux, la planète des sables avait été le tombeau d'un peuple meurtri par la guerre et transformé en un désert invivable et mortel. Et alors, une machine des Grands Êtres, ceux qui avaient causé ce cataclysme, osait venir se poser ici, revenant sur le lieu de leur innommable crime ? Les habitants de Bara-Magna ne se laisseraient pas faire, et ils allaient désormais enfin pouvoir prendre leur vengeance. Car en défiant officiellement les forces de l'univers matoran, Ikinat ne laissait désormais plus le choix aux Fantômes et à l'Empire: ils allaient tout simplement devoir s'allier face aux forces des Grands Êtres, sous peine de se voir écrasés par les envahisseurs. Bara-Magna toute entière allait donc s'unir face à l'invasion du robot géant et de son armée. Et alors, des milliers d'années après la division de leur planète, les natifs de la planète des sables allaient enfin pouvoir porter le combat sur les terres de leurs éternels ennemis. Les envoyés de Mata-Nui subiraient dans leur univers ce que les semblables de Gladius avaient du supporter pendant tout ce temps. Ce n'était que leur rendre la monnaie de leur pièce, une juste vengeance.

Le commandant rebelle avait cependant une pensée pour ceux qui n'avaient rien à voir avec tous ces conflits: les matorans et autres créatures pacifiques de ce nouveau monde. Elles ne demandaient qu'à vivre, mais devraient faire un choix: accepter de vivre sous la domination de leurs nouveaux conquérants, ou mourir en essayer de résister. Et le Néant serait la seule récompense pour tous ceux qui essaieraient de se dresser sur le chemin des forces rebelles et impériales. Et, pour la première fois depuis très longtemps, skralls et rebelles allaient s'entraider pour combattre un ennemi commun. La guerre ne serait plus sur la planète des sables, mais renaîtrait à l'intérieur de l'univers matoran. Ikinat était peut-être folle, mais elle avait vu en la destruction de ces étrangers une aubaine de rétablir l'équilibre sur Bara-Magna. Et Fantômes, et Skralls, tous allaient réussir là où le Protectorat et son Maître avait échoué. Ils élimineraient toute résistance, et offriraient alors un nouveau monde aux peuples de la planète des sables. Pour Gladius, cet objectif était désormais celui qui mènerait ses prochaines actions en cet univers. Et pour couronner le tout, on lui faisait une offre qu'il ne pouvait pas refuser: celle de pouvoir enfin combattre de nouveaux ennemis, sans avoir à se soucier des dégâts collatéraux. Car tous ceux qui venaient du corps de Mata-Nui étaient désormais des étrangers, des adversaires qu'il devait soumettre... ou détruire.

Le commandant rebelle affichait désormais un sourire radieux, toujours dissimulé derrière la visière de son casque. Conscient que les makutas présents devinaient qu'il était désormais loin d'être triste ou désorienté, il referma tout de même son esprit, aidé par la protection mentale que lui offrait les éléments brouilleurs de son armure. Désormais, même un Créateur Noir tel que Phantrakk ne pourrait pas pénétrer à l'intérieur de ses pensées, tant que le skrall ne lui ouvrait pas volontairement les portes de ses pensées.


-Nui, Armageddon... tous deux faites fausse route. Car tous deux n'avez pas compris l'ampleur de l'influence qu'on eut vos créateurs sur notre monde. Tous deux ne connaissez rien de notre histoire, de ce qui a autrefois été un paradis. Tous d'eux croyez pouvoir nous comprendre, alors que vous avez toujours eu une vie facile. Habitants de l'univers matoran... vous avez toujours eu à disposition des machines perfectionnées, des technologies surpassant l'imagination, mais qui étaient malheureusement aussi la clé à des guerres que vous avez vous-même causé, détruisant vos propres frères alors que vous aviez déjà de quoi survivre. Vous détruisez et tuez pour des raisons stupides. L'envie, la jalousie, la possession, le désir d'avoir toujours plus que les autres. Le Maître n'était que la première punition de vos péchés, et même lorsque ses forces ont déferlé dans votre univers, il vous a fallu plusieurs années pour comprendre qu'il fallait vous unir pour le repousser.

Nous, habitants d'un monde désolé et hostile, ne combattons que parce que l'instinct de survie nous y oblige. Si nous faisons la guerre, c'est pour pouvoir récupérer et protéger les dernières rares sources d'eau ou de nourriture sur notre planète. Lorsque nous tuons, c'est parce que notre ennemi veut la mort de notre famille. Lorsque nous détruisons, c'est pour empêcher notre adversaire d'en faire de même pour nos cités et nos foyers. Ainsi, nous retirons de la gloire dans la protection d'autrui là où vous en retirez de la destruction. Vous n'êtes pas différents du Protectorat, de l'Empire ou des Chasseurs d'os. Et il est temps pour vous de payer pour vos crimes, commis autant contre notre peuple que contre le votre. Les seuls qui seront à l'abri de nos représailles seront les makutas, nécessaires à la stabilité de cet univers, par le maintien de sa faune et de sa flore. J'espère tout de fois que l'Ordre et la Main accepteront de se soumettre à notre juste revanche, afin que le nombre de victimes n'augmente pas. Mais sachez que ceux qui sont morts aujourd'hui ne sont que le centième des pertes que nous avons subi sur notre monde défiguré.

Gladius se tut puis s'adossa sur l'une des parois du transporteur, juste à côté de l'impact qu'avait causé son coup de poing sur la carlingue intérieure. Le guerrier était désormais sûr de lui, et n'attendait qu'une chose: que Zéro le laisse partir, afin qu'il puisse retourner chez lui et mettre ses plans en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Mar 9 Oct - 20:33

Armageddon ne put s'empêcher d'être énervé après le discours de Gladius, qui demander limite de le tuer, Armageddon l'aurait limite fait lui même, cependant, il ne le fit pas, il dit la chose suivante a Nui :

-Quand vous parlez de libérez Ikinat de sa souffrance, de sa folie par la même occasion, faudrait peut être faire de même avec le second fou que vous avez sur les pattes.

Armageddon s'approcha ensuite de Gladius, adossé contre le mur, l'épée maudite l'accosta et lui dit :

-Puis-je te parler?

Le Skrall accepta, et Armageddon plaqua le Skrall contre le mur avec sa main droite, et avec la deuxième, matérialisa une épée qu'il mit au niveau de la gorge de Gladius :

-Ne redis jamais que je ne sais rien de se qu'on vécu les tiens, je connais même beaucoup plus de peuples, et même des versions alternatives des vôtres, que ton simple peuple "jalousant l'Univers Matoran", selon toi. Vous voulez soumettre les autres a votre volonté, toi et ta chef, mais pourquoi vous battiez vous a la base? Pour libéré le votre d'un certain Tuma. La Folie d'Ikinat t'a déteint dessus? Et bien toi aussi tu est perdu alors...

Et au passage, informe toi bien, je ne suis une création des Grands Êtres, alors avant de parler a tords et a travers.

Armageddon lâcha le Skrall, et continua :

-Je pensais que tu valais mieux que les autres membres de ton espèce. Mais tu vaux autant qu'eux. Tu ne vaux... Exactement rien, comme ta chef actuellement.

Armageddon fini et se retourna vers Nui :

-Nui... J'aurais une requête pour toi, pourrais tu me mettre a Destral, m'y entreposer, comme une simple arme, cache moi bien sur, et ne donne le lieu de la cachette qu'au Toa portant le nom de Solok. Si cela ne te dérange pas bien entendu.

Armageddon se transforma en épée et s’endormit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   Mar 9 Oct - 20:52

Gladius sourit intérieurement. Il s'était retenu - de justesse - de dégainer sa propre épée et de décapiter son adversaire, sans que celui-ci ne puisse faire quoi que ce soit. Mais il était à bord d'un véhicule appartenant à Zéro, et provoquer une rixe dans un espace aussi confiné aurait pu mener à la catastrophe, surtout à des kios sous le niveau de la mer et avec une pression énorme qui pesait sur les parois de l'engin. Mais également pour Volok, il n'avait pas voulu détruit l'arme qui formait presque une symbiose avec lui.

Cependant, le skrall savait très bien quelle était la puissance de l'arme surnaturelle, et il était très bien capable de la détruire, d'un simple coup de marteau bien placé. Sous sa forme humanoïde, certes, elle aurait résisté un peu plus longtemps, mais il n'aurait été question que de quelques minutes avant qu'Armageddon soit battue. Et définitivement, cette fois.


-Je pense encore être suffisamment sain d'esprit pour pouvoir réfléchir correctement. Ce que vous avez vécu pendant des mois avec le Protectorat, nous l'avons subi pendant des milliers d'années face à Bara-Magna elle-même. Chaque jour apportait sa part de souffrance, de violence. Pendant que vous étiez tranquillement là, dans votre paisible univers, à vivre comme vous le souhaitiez.

La vengeance me dit de me battre, mais est contrebalancée par mon empathie, qui me supplie d'abandonner cette lutte. Mais l'honneur m'ordonne de suivre Ikinat. Je suis Skrall, membre de la race la plus puissante de notre planète. Mes semblables ont été asservis par Tuma, qui les dirige désormais et les pousse à commettre des atrocités en son nom. Mais ce qui les oblige à lui obéir sont les règles de survie sur notre monde. Si les skralls n'étaient pas unis sous un même chef, ils seraient depuis longtemps disparus, détruits par les créatures des sables ou emportés par les colères naturelles de notre monde.

Nous tournons donc en rond... tout remonte à une seule et unique chose: l'éclatement, causé - indirectement - par les Grands Êtres. Notre seul espoir de survie à long terme est donc la réunification de notre planète. Ce que nous faisons aujourd'hui est bien plus qu'une simple guerre. Il s'agit de notre dernier espoir de pouvoir voir notre civilisation renaître de ses cendres et s'élever à nouveau. Il s'agit là d'un ultimatum. Un marché que nous proposons à Mata-Nui et à ses créateurs. Nous leur offrons le choix.

Ils doivent reformer Sphérus Magna, le rendre à son état d'origine. Ou alors, nous propagerons le chaos dans les rangs de l'ordre et de la main, tuerons ceux qui se mettront en travers de notre route. Nous verrons donc si vous n'êtes que les esclaves ou les enfants des Grands Êtres. Sont-ils assez intéressés par votre sort pour intervenir et changer les choses ? Ou sont-ils tous analogues au Maître, s'occupant de leurs propres affaires tout en observant deux univers s'entre-déchirer ? Ou peut-être votre tout puissant Univers sera-t-il lui-même préoccupé par vos souffrances, et vous en délivrera en reformant notre foyer perdu. Armageddon, je ne sais rien de vous, il est vrai... mais je sais également que vous n'avez pas une seule seconde pensé à ce que je viens de vous dire. Arrêtez de vous croire au-dessus de ces "sales skralls". Car c'est par la faute des Grands Êtres si mon peuple a régressé à cet état barbare.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Le-Voya] Le nouveau Grand Prix   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Le-Voya] Le nouveau Grand Prix
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de l'Univers Matoran :: Voya Nui :: Le-Voya-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos