Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Dim 28 Oct - 21:43

Un peu à l'ouest des chutes sombres, taillé dans une immense barrière de roches se trouvait un coin que n'importe qui craignait dans bara magna, l'entré d'un domaine occupé par le seul présence de Tuma, l'entré de la forteresse impénétrable des skralls. La seul vu de cette barrière, plus ou moins naturelle, l'entré du village le plus puissant de cette planète maudite, faisait avoir au guerriers les plus aguerris un frisson. C'était le plus loin où Ikinat pouvait se rendre elle était descendu de son véhicule, maintenant il ne lui restait plus qu'à attendre Tuma. Elle savait très bien que ce derniers pouvais essayer de la prendre à revers, mais une armistice était nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuma

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
550/550  (550/550)
Jauge de Vie:
900/1000  (900/1000)
Capacités du Personnage: ATK: 4750 | DEF: 5300

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Lun 29 Oct - 1:50

Une folie s'était belle et bien emparée d'Ikinat. Quel Fantôme aurait osé aller devant la Cité de Roxtus, seul, afin de "discuter" avec Tuma ? Elle était bien la première. Le Skrall n'y croyait pas, au début. Il avait pensé à un petit assaut sur Roxtus... Mais non. Rien de cela. Seulement Ikinat, devant les grandes et solides portes qui protégeaient la cité. D'ailleurs, celles-ci commençaient à s'ouvrir. Ikinat parvenait à voir des Skralls, énormément de Skralls, tous en position, ordonnés. Devant eux, se trouvait un petit bataillon qui entourait quelques Skralls. La Fantôme reconnut immédiatement Tuma, dont la tête dépassait les autres. Une fois les portes ouvertes, le bataillon se déplaça. Les pas de chaque Skralls étaient synchronisés. C'était presque un spectacle; les gestes de chaque Skralls étaient accordés aux autres, on aurait dit qu'ils s'étaient entraînés toute leur vie. Les Skralls étaient devant Ikinat. Deux d'entre eux s'avancèrent vers elle, faisant une fouille au corps. La guerrière se fit prendre ses armes principales, bien qu'elle aurait pu avoir quelques couteaux encore cachés sur son corps. Mais ce type d'armes ne faisait pas peur à Tuma. Ikinat ne lui faisait pas peur.
En quelques pas, les Skralls s'écartèrent pour laisser passer leur supérieur, leur Maître. Ce dernier, d'un geste de son doigt, les fit disposer.


« Excusez ces manières peu courtoises, mais je tenais à avoir une réelle discussion, ou un réel combat en corps à corps... C'est courageux de votre part de venir jusqu'ici afin de me parler, en personne, seule, m'offrant la possibilité de vous capturer, voire de vous tuer... Mais je ne ferais rien de cela aujourd'hui, rassurez-vous. Je ne suis pas d'humeur. »

Les deux guerriers commencèrent à marcher, à s'éloigner du village. Il y avait de temps en temps quelques patrouilles de Skralls qui les croisaient.

« J'ai donc entendu dire que vous vouliez vous engager dans un armistice, un arrêt provisoire des combats.. ? Un armistice, avec vos plus grands ennemis. Ceux qui, depuis des siècles, persécutent votre peuple, vos guerriers. Ceux qui vous prennent des territoires dès qu'ils en ont l'occasion... Ceux qui sont prêt à sauter sur toute occasion qui se présenterait à eux pour vous éliminer... Soit. Mais j'aimerai avoir d'autres explications que votre lassitude de cette guerre... Expliquez-moi, Ikinat, plus en détails... »

Ces paroles installèrent une tension entre les deux personnages. La Fantôme savait, qu'au moindre faux pas, Tuma sera prêt à l'éliminer... La discussion était intéressante, et le climat entre les deux interlocuteurs encore plus. Ikinat ne croyait pas, elle savait que Tuma allait, un moment ou un autre, l'attaquer. Elle le savait; ce n'était qu'une question de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Mer 31 Oct - 20:22

Volok avait continuer de suivre Ikinat et avait suivi les derniers événements, il était assez loin du duo, cependant, la conduite des deux personnes en indiquait beaucoup sur leur discussion.

-"QUOI? Alors toi faire pacte avec Skrall... Toi avoir oublié que but premier de Fantôme être de vaincre Skrall?! Si moi avoir la force, moi aurait tué toi et Tuma maintenant... Mais moi être faible, et moi vouloir connaitre nature du pacte que toi vouloir signer avec ce monstre."

Le Vorox bleu était très énervé, il venait de voir tout se qu'il croyait établis être renversé en de courts instants... Le Vorox décida donc de partir pour l'Univers Matoran, dans la discrétion la plus complète, il ce mit en tête d'aller rejoindre Gladius, il avait... Quelque chose a lui demandé. Sur le chemin, le Vorox appris qu'un combat impliquant l'Ordre et les Fantômes (représenter par Gladius) se déroulait actuellement sur Po-Voya... La situation dégénérait et le Vorox ne pouvait rien faire... Volok se demandait... Si il n'y avait pas une faction neutre quelque part... Ou encore une faction prête a combattre les Skrall... Volok ne veux qu'éliminé les Skrall, le reste, il voudrait qu'ils soit en paix, le but de Volok n'est pas la guerre, juste la mort d'un empire...

HRP : Je suis pas rattrapable, je précise! C'est préciser dans le RP que je suis assez loin du duo (Ikinat et Tuma), donc vous m'avez pas vu.

EDIT (Tuma) : Je laisse passer ton message, mais évite d'en faire de ce genre.. Ce n'est pas réaliste du tout, si tu n'es pas rattrapable, c'est que tu es très loin. Même avec des jumelles, je me demande comment tu pourrais déchiffrer une conversation simplement à partir des gestes que font les personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Ven 9 Nov - 18:14

- Cette guerre pour la suprématie, cette guerre pour la liberté, pour la puissance, pour la survie, nous pouvons l’appeler de bien des manières mais au final elle ne prend son origine que d'un seul point, d'un seul manque. Et temps qu'il existera aucun peuple ne pourra espéré survivre sur cette planète morte. Bara magna à depuis longtemps épuiser ses ressources, et ne peut plus supporter les civilisations quelle à vu naitre avant la guerre du cœur. Notre seul espoir de survie, notre seul espoir d'acquérir la puissance nécessaire à nos ambitions ne se trouve pas sur cette planète et ne sont pas d'épuiser les dernières ressources de la planète dans un conflit pareil. Cette puissance que nous recherchons ce trouve dans cette machine gigantesque apparut il y a peu. C'est à l'intérieur de cette machine, en prenant le contrôle de ses ressources et richesses que nous pourrions crée une civilisation surpassant toutes les autres ! Le pouvoir s'obtient en exploitant les ressources, et ces ressource se trouve à l'intérieur de cette machine infernal, non sur barra magna. Continuer une guerre qui ne rapporterai rien ni a vous ni a moi ne serais que du gâchis. D'autant que, nos deux peuples n'arrivant déjà pas à survivre convenablement sur cette planète, cette machine veux nous refourguer son peuple, diminuant encore les ressources de la planète. Ce n'est pas en poursuivant les rancœur passé que nos peuple pourront atteindre les sommets que nous lui souhaitons, et malgré des milliers d'années de guerre, aucun de nous n'as jamais arrivé à totalement assouvir l'autre. Vous avez l'avantage, vous avez gagnez du terrain, mais mon peuple existe toujours. Cela pourrait durer des milliers d'années encore, jusqu'à ce que nos deux peuples meurent l'un l'autre.
La guerre que nous menons depuis des années ne trouve plus d'aboutissement, et je ne pense plus que le conflit est inévitable.
Je souhaite me tourner vers le véritable salut de mon peuple, la destruction de la menace la plus importante à ce jour, je veux tuer cette menace dans l’œuf, avant que nous ne puissions, ni vous ni moi, rien faire pour les arrêtés. Et autant prendre leurs précieuses ressources pendant que nous y sommes.
J'ai crée le trouble dans leurs univers, ils ne pourront pas envahir la planète avant de les régler, mais si jamais il arrivait à nous éliminer, ils auront un peuple soudé, un univers entier prêt à ce tourné dans la colonisation de la planète.
Et au fond nos deux peuples ont le même but, survivre et dominer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuma

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
550/550  (550/550)
Jauge de Vie:
900/1000  (900/1000)
Capacités du Personnage: ATK: 4750 | DEF: 5300

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Sam 10 Nov - 0:08

Tuma soupira. Les deux guerriers arrêtèrent leur marche. Une longue minute de silence s'écoula, avant que Tuma reprenne enfin la parole.

« Je vois très bien où vous voulez en venir, Ikinat. Mais à ce moment là, nous ne parlons plus d'un armistice, d'un arrêt provisoire des combats. Si nous souhaitons obtenir ce qu'il y a l'intérieur de ce robot géant, nous parlons d'alliance. Et vous parlez d'une alliance qui sera beaucoup plus bénéfique pour vous, car l'Empire Skrall vit très bien cette guerre. Nous la vivons dans les meilleures conditions qu'il soit. Mais... nous sommes en guerre contre les factions de cet univers, et je ne les laisserai pas prendre un seul territoire de cette planète, que ce soit le mien ou le vôtre. En gros, nous avons intérêt à attaquer, avant qu'il ne nous attaque. C'est soit nous, soit eux. J'accepte votre proposition. Mais sachez que ceci est provisoire; nous nous serons pas alliés pour la fin des temps. Une fois cette guerre terminée, que l'ennemi sera éliminé, je vous tuerai, vous et votre bande de rats, Ikinat...

Quoi qu'il en soit, l'Empire Skrall et les Fantômes des Sables sont à présent alliés. »

Tuma se retourna, et sans dire un mot, marcha en direction de sa citadelle, laissant Ikinat seule. Il n'aurait jamais cru qu'il allait prononcé ces mots là, mais c'était fait. L'Empire et les Fantômes étaient à présent alliés contre l'Univers Matoran. Le Skrall s'arrêta dans sa marche, et se retourna une dernière fois avant de partir.

« Avant que je prenne congé de vous, j'aimerai fixer un point. Nous attaquerons dans les jours qui suivent. Nous n'avons pas de temps, nous devont agir immédiatement. Préparez vos troupes... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Sam 10 Nov - 1:19

*Nous avons les mêmes considérations, l'un de nous mourra à la fin de cette guerre, Tuma, mais que ce soit moi ou vous, c'est une autre histoire. Et dire que je n'ai même pas eu besoin de faire valoir mon atout... *
Ikinat se saisit immédiatement de son communicateur, parlant à son lieutenant situé plus loin dans les montagnes.
- Nakito, nous levons le camps, dîtes à nos troupes de préparé nos jouets et rendez vous dans les montagnes blanches.
Elle se tourna à nouveau vers Tuma.
- Je vais simplement récupéré mes armes et je pars de suite, mon commandant combat déjà à l'intérieur de l'univers en ce moment, je pense qu'il sera ravie d'avoir de l'aide.
Elle s’exécuta et une fois avoir fait un détour par Roxus pour récupéré son équipement, elle partit en directions des montagnes voisines, sa patrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Jeu 10 Juil - 16:43

Le vent soufflait depuis quelques jours une odeur désagréable mais familière. La guerre était proche. Les armes de tous les soldats avaient été soigneusement réparées, nettoyées, aiguisées, lustrées. L'odeur de la poudre se répandait alors qu'était chargé les canons des différentes forteresses mobile de l'empire. Les pics semblaient devenir plus sombre, les banderoles aux couleurs impériales plus écarlates. Cette animation, bien qu'habituelle à la capitale Skrall avait quelques choses de différents de celle qui secouait habituellement les terres noirs. Les portes de Roxtus, était imprenable, et aucun être non toléré par l'empire ne pouvait passer ces murs de pierres. Dans l'animation générale se distingua alors un être, marchant en contemplant l’œuvre de la machinerie Skrall. Moins trapus que les autres Skralls de sa classe, le commandant Rehad, ornée d'une écharpe bleu contrastant avec le rouge impériale omniprésent sur l'armure des autres guerriers marchait tranquillement vers l'entrée de la cité forteresse. Il n'était accompagné que d'un des membres de sa garde, Servius. Le commandant s'adossa contre l'une des lourdes portes de la ville, attendant ses invités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Jeu 10 Juil - 18:24

Lorsque Trayx arriva aux portes de Roxtus, son supérieur hiérarchique Rehad était déjà sur place. Le rahkshi se contenta de se placer non loin de ce dernier, accroupi et adossé lui aussi à la lourde porte de la capitale skrall.
Revenir en haut Aller en bas
Shrecki

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4225 DEF : 6100

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Jeu 10 Juil - 18:43

L'air et le paysage vibrèrent devant Rehad; tandis que le jour commençait lentement à mourir, apparut une ombre, un personnage que peu appréciaient dans cet univers. La forme se stabilisa, et la Vibration s'interrompit. Face au général Skrall se tenait à présent Tanika ainsi que toute sa garde, et derrière tout ce beau monde, un personnage de plus haute stature. Les nouveaux arrivants n'avaient pas tous apprécié la téléportation; c'était un processus que les organismes rejetaient comme quelque chose de naturel, et il n'était pas rare qu'une personne étrangère, téléportée, soit ensuite prise de nausées.
Cela n'avait été, à priori, le cas de personne dans la compagnie. Sans attendre qu'aucune présentation ne soit faite, Shrecki s'avança, et les autres s'écartèrent à son approche, grande silhouette casquée, affublée d'un grand manteau noir tirant au pourpre, une allure certainement sinistre. Ce dernier fit un geste de la main, lorsqu'il se retrouva devant Rehad, et commença à parler alors que l'espace se courbait à nouveau par sa proximité.

- Bonjour, commandant Skrall, dit il. Excusez donc notre interruption si...Importune. Mais comme vous l'avez compris, le temps presse. Nous laisserons pour plus tard toutes les formalités et présentations; ce que je vais vous montrer est bien plus important, je le crois.

Devant les yeux de l'assistance, un tube de stase empli d'un liquide verdâtre venait d'apparaître. Au sein de ce tube, complètement immergé, se trouvait une petite silhouette noire, un Matoran par sa forme et sa carrure. Le Matoran était encore vivant; en attestaient les essaims de bulle qui remontaient régulièrement du masque respiratoire qui lui enserrait la majeure partie du visage. Dans la main du Makuta, un petit dispositif était apparu. Ce dernier le mit bien en évidence en l'air.

- Cet objet est un amplificateur psionique. En d'autres termes, un appareil qui permet de concentrer la puissance mentale d'un individu. Le...Spécimen que vous voyez ici est un Matoran en provenance d'un des territoires du Protectorat. Il a été affecté par le mal qui se répand dans chaque terre que conquiert le Maître. La suite devrait vous intéresser au plus haut point...

Se faisant, il activa le petit dispositif et concentra toute son attention mentale vers le Matoran. Ce dernier commença à s'agiter; et au milieu d'un essaim de bulles, il gigotait, tandis que le Makuta pénétrait son esprit. Sans doute, d'autres maîtres télépathes auraient-ils pu ressentir les ondes émanant du Matoran; comme un serpent qui se débattrait et tenterait de se défendre d'un agresseur en montrant les crochets, mordant indistinctement et se lacérant dans le processus, le petit personnage semblait avoir une réaction bien plus animale que matorane. Qu'à cela ne tienne; il ne pouvait s'opposer à la pleine puissance mentale d'un Makuta. Peu à peu, comme une peinture que l'on ôte d'un mur, le portrait se révélait, et la véritable personnalité de l'individu ressortait. Après une dizaine de secondes, le Matoran cessa de gigoter. Mais il n'était plus noir ou difforme, ça non. Il avait une armure couleur terre, c'était un Po-Matoran. Shrecki ouvrit le tube de stase, et le liquide se répandit sur le sol rocheux, tandis que le Matoran, s'arrachant au masque respiratoire, prenait une grande bouffée d'air frais, tombant à quatre pattes. Il ouvrit des yeux hébétés, presque paniqués.

- Où...Où suis-je...? dit il d'une voix faiblarde.

Shrecki, sans même lui prêter attention, avait déjà téléporté le tube de stase, et se tourna de nouveau vers l'assistance, rangeant le petit dispositif.


- Le Mal du Protectorat est en vérité une corruption mentale; certains Kanohi dans notre univers sont capables de se nourrir de la lumière intérieure d'un individu. Le processus est similaire, à l'exception qu'il s'agit de taire la personnalité et la capacité de réflexion même de l'individu en question cette fois. Néanmoins, comme vous venez de le voir, il nous est possible, en appliquant notre propre force mentale, de faire revenir le sujet à la raison. Il est fort probable que les Séides du Maître, ceux qui ont conquis tous les territoires en un éclair ajouta-t-il à l'intention de Rehad, soient sous l'influence eux aussi du Mal, et puissent en être libérés de la même façon. Du reste, il est clair qu'ils tirent leur puissance de cette affliction; les en libérer même partiellement les affaiblirait donc.
Tanika, Rehad, ceci est un avantage que nous avons face au Maître. Il me semble que la plupart de vos terres sont tombées au main du Protectorat, n'est-ce pas Rehad? Peut être est-il temps que nous les réclamions. Accordez moi quelques heures, je pourrai faire fabriquer plusieurs de ces dispositifs, de quoi équiper nos membres les plus compétents; de là, nous serons apte à mener l'assaut.

Quel assaut? La réponse est simple. Les Séides contrôlent les territoires depuis une place centrale. Pour accéder aux Séides, nous devrons naturellement réussir à nous tailler un chemin jusqu'à eux, et leurs zones pourraient être gardées, cela sera difficile à estimer. Néanmoins, je pense que ces derniers agissent comme des...Relais à la volonté du Maître; si nous arrivons à les faire disparaître, l'emprise du Maître sur les terres contrôlées disparaîtra également.

Oui...Nous allons mener un assaut face aux Séides et les affronter de front. Bien entendu, vous êtes libres de refuser mon offre; rien n'indique que mes hypothèses soient avérées, et cela pourrait très bien être une simple marche vers la mort après tout. Le choix est vôtre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Jeu 10 Juil - 20:08

Après avoir vaincu la bestiole, Tanika rangea son épée à son dos, quand à Cordax s'approcha du cadavre du serpent et sortit un couteau pour s'apprêter à le dépecer, c'est à ce moment qu'apparut un nuage noir bien étrange, laissant apparaitre de suite Shrecki dans une aura d'Ombre qui lui est caractéristique. L'espace autour de lui semble s'être déformé, du moins, les rayons lumineux ont été courbés, ce qui est visible par une altération de la vision des choses qui se trouvait derrière lui. Shrecki est venu en personne, s'étant téléporté de très loin pour apparaitre devant Tanika? intéressant. qui plus est, comment savait il qu'elle et son groupe était ici. Mais cela n'était pas le plus important

*Trop puissant, Tanika, bien trop puissant, ne fait pas de connerie, ou on risque de prendre cher*

C'est ce que disait Cordax à Tanika par télépathie. Il avait raison, le dispositif mis au point par Cordax avait les données de Schrecki, et en terme de puissance totale, il est premier dans la liste des plus forts. Selon le scanner de puissance, capacités et pouvoirs, il a des statistiques les plus hautes parmi les être connus et renommés de l'univers matoran et Bara magna. Outre les pouvoirs makuta, sa capacité spéciale est complètement abusée, c'est ce que se disait Cordax. Le seul inconvénient qu'il a est qu'il est plutôt lent. Mais ca, Shrecki, en combat, il s'en fout avec la collection de masques qu'il possède. Et pour couronner le tout, un sceptre des ombres, une arme légendaire dont on dit qu'il en existe que quelques exemplaires à travers le monde, vendu en magasin mais valant une véritable fortune, comme si cela ne suffisait pas.

*je le sais, Cordax, tu ne m'apprend absolument rien* pensa Tanika

Le makuta s'adressa à la toa et lui expliqua qu'elle devait le faire confiance parce qu'il sera un allié de poids contre le protectorat et qu'il a une surprise étonnante à lui montrer ainsi qu'à Rehad. Une découverte scientifique menée sur un matoran malade que l'Ordre faisait transférer vers Daxia pour recevoir les soins adéquat mais devant passer par Xia, où Shrecki a pu le récupérer en stoppant le convoi. C'était du moins ce que les rapports de soldats de l'Ordre ont écrit sur les news du canal de l'Ordre transmit via communicateur.

-Salutations, Shrecki, je vois que vous aimez faire une entrée remarquée. J'ai toujours trouvé que les makuta veulent avoir toujours du style quand ils apparaissent par téléportation. Pouvez vous attendre quelques secondes qu'on réfléchisse à tout cela, Concertation!!!

dit alors Tanika qui alla ensuite vers les membres de son équipe. Ils discutèrent un tout petit moment, à savoir quelques secondes à peine avant que la stellaire ne se retourne et fasse de nouveau face au makuta.

-après délibération, nous sommes d'accord, nous vous suivons, en avant pour Roxtus. Après tout, oublions les affres du passé et combattons le Protectorat ensemble. Un pacte ne peut pas exister sans confiance après tout. Vous avez tout à fait raison. En vérité, depuis le jour où le virus a frappé notre univers, bien avant que nous arrivions sur Bara magna, j'avais le fort pressentiment que le Maitre n'était pas mort, comme si Rohrak lui même me le disait à travers l'au-delà. Enfin, c'est peut être pas le cas, vous connaissez Tericarax mieux que moi. Mais cela dit, en route.
-Shrecki nous indique ou aller, compléta Cordax, moi, je m'occupe de téléporter ceux que notre hôte ne peut pas emmener...

Un peut plus tard. Shrecki, Tanika et son groupe arrivèrent devant les remparts de Roxtus. Tout comme il a fait pour apparaitre devant Tanika, Shrecki a réitéré la manœuvre pour arriver en plein devant Rehad. Les trois chefs de faction étaient à nouveau réuni. Si Shrecki est un maitre élémentaire, ce qu'ont déduit les membres de l'Ordre en le voyant à l'oeuvre au Colisée, lors de son combat contre Gladius, pas de doute qu'il s'emparera du plasma de Tanika et du Psychisme de Vorona pour ses propres intérêts. Vorona pense même que le makuta de la confrérie est omnivoyant grâce à un pouvoir particulier: voir les signatures élémentaires des êtres, donc savoir où se trouve n'importe qui dans son champ de vision, impressionnant. Il l'a démontré lorsque la psionique a fait la course dans le dernier grand prix de Voya nui
Le makuta montra alors aux deux autres chefs de faction ses trouvailles scientifiques. Et dire que ce matoran devait recevoir des soins, mais il faut dire que Shrecki l'a soigné d'une meilleure facon que ce qu'aucun Ga-matoran ne peut faire. C'est normal. Selon l'Ordre de Mata nui, les makuta sont les meilleurs dans les recherches scientifiques sur la biologie, l'anatomie, l'antropologie et la génétique. Mais à l'inverse, ils restent moins bon en physique, astronomie et technologie de pointe que l'Ordre. La confrérie, pourrait créer une créature pouvant semer la mort, ce que l'Ordre ne peut pas faire, mais l'Ordre peut construire une arme technologique de même puissance que leurs bestiole que les makuta auraient du mal à faire.
Vorona ressentait l'esprit du matoran. Elle peut voir que son esprit a été altéré par un mal insidieux. Les pensées du matoran qui en général sont claires n'avaient plus l'air désormais qu'à des cris d'animal sauvage, jusqu'à ce que Shrecki se concentre sur lui et efface de son cerveau toute trace du parasite neuronal protector.

-le protectorat parasite le cerveau de leurs victime, altère leur esprit et peut ainsi les contrôler à distance mentalement? intéressant, expliqua Vorona.
-en gros, ce que le Maitre a fait jusque là pour avoir des sujets non-robotiques, c'est lobotomiser des cerveaux par voie psychique, et les séides seraient sous cette emprise, comprit Cordax
-tout à fait.

Shrecki expliqua alors son plan d'action pour libérer les territoires contrôlés par les protectors. Il va falloir se battre contre l'armée protector robotique, s'approcher du Séide, puis utiliser ces amplificateurs de pensée sur eux pour leur retirer leur parasite neuronal que le Maitre a ancré profondément dans leur esprit et ainsi libérer ceux qui ont été transformé, comme Arthaka et toute sa clique dans le passé. Seuls souci, seuls des êtres maitrisant le psychisme ou les makuta étant assez entrainés peuvent utiliser la technologie développée par Shrecki.

-voilà un plan qui me plait, s'exclama Cordax. On fonce dans le tas, on s'en fout, je sais que nous aurons beaucoup de pertes alliés, mais pas grave. Vorona, je sens que tu va avoir du boulot.
-pour une fois que toutes ces années de méditation vont lui servir à quelque chose, compléta Tanika. Je mobiliserais également ceux dans nos troupes contrôlant le psychisme pour utiliser les amplificateurs de pensée, à commencer par en fabriquer un pour Vorona.
-tant que ca nous mène à la victoire, c'est ce qui compte, je suis partante, confirma la psionique.
-parfais, répondit Tanika, alors c'est simple. Moi, je reste avec Shrecki et Rehad pour mener les opération ensemble. Cordax, prépare nos force militaires, tu t'occupera d'ammener nos troupes au front, quand à Vorona, elle s'équipera d'un amplificateur de pensée et rejoindra les makuta pour constituer l'arme secrète psychique anti-séide préparée par Shrecki. J'espère pour vous, Shrecki que votre plan va fonctionner. En avant.

Cordax et Vorona partirent. Ils disparurent par téléportation, afin d'exécuter les ordres de Tanika.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Ven 11 Juil - 0:51

Alors que le Skrall attendait patiemment l’arrivé de ses invités l’air commença à se déformer devant lui. Ne tarda pas à apparaitre Shrecki, accompagné de membres d’une escouade de l’ordre, ainsi que de Tanika, Vorona et Cordax. Aussitôt le commandant regarda son serviteur, Servius, qui comprit ce que cela signifiait. Le commandant lui avait déjà expliqué plus tôt sa tâche. Il se rapprocha des membres de l’ordre pour les saluer un à un, et pendant que Shrecki présentait son expérience à la foule captivant l’attention sur lui, le Skrall donna discrètement à la Vortix un morceau de papier que le commandant Skrall avait lui-même écrit. Même Servius ne savait pas pourquoi son commandant voulait faire passer ce message de manières si peu conventionnel, cependant son devoir été d’obéir et c’est ce qu’il fit. En réalité ce message contenait des coordonnés, ainsi qu’une demande de la part du commandant en personne de rencontre avec la personne ayant examiné mentalement Ikinat. Le tout dans la plus grande discrétion.
Alors que le skrall serviteur rejoignait son maitre, Rehad assistait de manière suspicieuse à la démonstration de Shrecki. Et alors qu’il eut finit il exposa son plan aux personnes présentes. Un assaut direct contre le protectorat. Le Skrall regarda son interlocuteur dans les yeux. Il semblait être tous ce qu’il y a de plus sérieux. Depuis toujours les skralls n’obéissaient qu’à une loi, celle du plus fort. Cette solution risquait de contenter beaucoup de monde dans l’empire. Cependant même si leur plan marchait est qu’ils arrivaient effectivement à faire percés à jour l’esprit des séides, rien ne garantissait que cela s’arrêtent là. Le maître ayant très bien pu prendre d’autres précautions pour ses serviteurs les plus puissants.
Bien que rudimentaire, ce plan était la seule chance de réussite qu’avait les dernières factions de ce monde pour garder leurs libertés et leurs indépendantes.


- Vous semblez allez vite en besogne, impératrice. Il y a encore de nombreux point à discuter. Allez-vous aidez à la libération de Bara magna rapidement, ou voulez-vous obtenir des compensations pour votre aide ? Ou bien possiblement envoyer votre ennemi à la mort pour validé votre plan vous satisfait donc suffisamment ? Souhaitez-vous en plus des territoires ? Des contrats commerciaux ? Ou toutes autres choses qui motiveraient votre curiosité ? Vous savez pertinemment que les Skralls ne possèdent aucune personne capable d’utilisé ces machines… Ou du moins ne les possèdent plus. Nous ne pourrions sans doute les amener à rejoindre notre cause que difficilement, ces sorcières, nous sommes donc condamnés à devoir coopéré avec vous pour la reconquête de nos terres, et nous savons tous deux comment marche les hautes sphères du pouvoir. L’un n’agit pour l’autre que si c’est également dans son intérêt. Quel est votre intérêt à nous rendre nos terres, Makuta ?

Le Skrall respira un instant, puis claqua des doigts. Aussitôt l’intensité de l’activité dans la cité forteresse redoubla. De grand bruit de chaînes et de moteurs commencèrent à résonner jusqu’à l’entrée de Roxtus.


- M’enfin peut être désirez-vous parler de ces trivialités une fois l’œuvre accomplit ? Il reste encore des détails à régler. Le lieu et la date de l’assaut. Préparé un assaut de cette envergure ne se fait pas du jour au lendemain et demande de la préparation. Néanmoins je suppose qu’attaquer au plus tôt est le mieux à faire, avant que l’ennemi ne puisse être informé de vos découvertes et puisse agir en conséquence. En ce qui concerne l’empire, le temps nécessaire à notre préparation devrait être le temps d’un aller-retour à Tesara. Après tout il nous faut armer notre nouvel arme en conséquence pour l’ampleur de la guerre qui va avoir lieu.

Les portes de Roxtus s’ouvrirent alors en grand, un énorme engin de métal fit son apparition roulant vers la sortit de la cité, pour finalement s’arrêter devant les représentants de l’ordre et de la confrérie. Il s’agissait de la dernière arme de l’empire, l’Hecatonchire.

- Je ne sais pas si cette engin nous sera d’une quelconque utilisé, nous ne connaissons pas l’ennemi sur Bara magna, et votre aide pourrait être bienvenue pour l’équipé en conséquence. Ou peut-être l’intervention d’Hecatonchire n’est pas souhaitable à la réalisation de votre plan ? Tout du moins, au cours de cette opération, cette arme est à notre disposition à titre spéciale, pour la libération de Bara magna. Il s’agit de notre arme la plus puissante actuellement, nous l’avions développé pour détruire d’autres créations des grands êtres, mais elle devrait pouvoir servir dans la cas présent. Surtout que nous pouvons l'quipé d'un armement bien plus lourd si besoin est, il suffit de me le notifier et je ferais parvenir les plus puissants canons de Tesara sur cette machine, ainsi que les meilleurs blindages…

Le Skrall se tourna alors vers Tanika.

- Cet engin est en effet basé sur des technologies de l’univers matoran. M’enfin si vous voulez nous dépossédé de cette technologie, vous avez JUSTE quelques centaines d’ingénieur Agori à exterminé. Je suis sûr que vous y arriverez un jour ou l’autre.

Le Skrall toussota un peu puis repris.

- Il nous reste à définir le lieu d’attaque. Le mieu serait d’attaqué une région limitrophe à l’empire, nous permettant de profiter d’un afflux de ressources important et de position de repli et où l’envoie de renfort par l’ennemi ne serait pas aisé. Je pense que la vallée du labyrinthe ou bien le Canyon de fer pourrait remplir ces conditions. La valée avait été colonisé par les Skrall lors de nos premières années d’exil sur cette planète. La récupérer signifierait beaucoup pour mon peuple. M’enfin cela m’importe peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shrecki

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4225 DEF : 6100

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Ven 11 Juil - 15:31

***

- Maintenant ! Tonna Nolmus

Avec une rapidité étonnante, cette dernière était déjà sur l'araignée. Malgré la taille de cette dernière, Tsuna avait réussi à se trouver en hauteur. Dégainant alors son arme, une rapière simple, l'autre enchaîna alors une dizaine de coups, frappant toujours aux points vitaux du Rahi. Au départ, Nolmus la prenait pour une novice en combat, mais elle cachait drôlement bien son jeu. Elle devait être au moins aussi douée que lui, et bien plus rapide. Ses coups allaient si vite qu'il ne pouvait pas suivre sa lame. À chaque fois qu'elle frappait, on aurait dit qu'une tempête  d'argent s'abattait sur sa cible. La Visorak s'effondra au sol, agitée de tremblements, puis s'immobilisa.
Nolmus eut un sourire. Bon travail décidément. Il reporta son attention sur les équipes qui affrontaient la Créature. Une véritable monstruosité, qui devait faire un peu moins de sept bio à vue d'oeil. C'était une espèce de bipède, là-dessus les informations s'étaient trompées. Une espèce de gros Xian par l'apparence, mais déformé, qui avait des lames en guise de bras, terminées néanmoins par une volée de trois doigts. Les groupes étaient en difficulté, car se sentant menacée, la Chose avait changée d'arme, en sortant de son dos ce qui ressemblait fort à un ōdachi. Faisant tournoyer sa lame, Nolmus frappa une Visorak qui s'était jetée sur lui ; avec un craquement sonore, la lame avait pénétré toute la tête de la bête, qui s'effondra à son tour. Essuyant le liquide visqueux qui dégouttait de sa lame, le Toa se tourna vers son alliée de fortune.


- On dirait qu'ils vont avoir besoin de nous sur ce coup là. Appliquons la même stratégie. Je vais repousser ses attaques. Quand tu vois une ouverture, frappe, d'accord ?

Elle resta complètement silencieuse, ce que Nolmus avait apprit à prendre comme une affirmation. La Chose donna un autre coup de son  ōdachi, balayant tous les défenseurs. Nolmus empoigna solidement son épée, tandis que le petit duo passait entre les groupes de défenseurs qui avaient été jetés à terre. La Bête tenta de nouveau un large coup de taille. Compte tenu du format de son arme, qui devait bien faire trois bios, il lui aurait été facile de les trancher tous les deux en deux. Au moment où la lame se trouvait exactement perpendiculaire à Nolmus, et parallèle au sol, ce dernier frappa l'arme adverse au niveau du plat, par en dessous ; ainsi déviée, l'arme passa au dessus d'eux sans occasionner de dommages ; avec une vibration effrayante, elle les rasa tous les deux. Passant à droite de Tsuna, Nolmus donna un nouveau coup sur l'arme de la Créature pour l'empêcher de contre attaquer. Alors, Tsuna passa à l'attaque, déchaînant ses coups. La Bête poussa un grognement proche de la rage, et lâcha la prise de son  ōdachi, ne tenant son arme qu'à une main ; l'autre bras, et la grosse lame qui y était greffée se dirigèrent vers l'alliée de Nolmus. Ce dernier était trop occupé à retenir l'ōdachi et le bras gauche de la Chose, et ne put que regarder, impuissant.

- Tsuna ! Laissa-t-il échapper.

Cette dernière, aussi rapide que le vent, évita le coup, mais son manteau n'eut pas la même chance ; la lame l'accrocha, et arracha l'habit, qui tomba quelques mètres plus loin. Sans même y prêter attention, elle déchaîna une nouvelle tempête de coups de rapière sur la Créature qui, perdant l'équilibre, tomba en arrière. Un instant, Nolmus oublia les grognements de la Créature, le bruit des armes et armures, les voix des autres groupes. Il n'y avait plus qu'elle, à quelques mètres de lui, plus qu'elle qui se tenait devant lui. Une Toa au regard fier, décidée à en découdre avec cet ennemi, splendide. Ses yeux brillaient avec l'intensité d'une étoile, et étaient aussi profonds que la nuit. Pendant quelques secondes, Nolmus resta stupéfait, puis il se reprit.

- La Créature va bientôt repasser à l'attaque, dit il. Elle est très affaiblie. Attaquons la tous les deux, avec ça nous serons sûrs d'en finir.

Nolmus n'arrivait pas, malgré tous ses efforts, à quitter Tsuna des yeux. Le duo repassa à l'attaque. Il  n'y avait qu'un instant où ils auraient une opportunité, lorsque leur adversaire se relevait ; un simple instant d'inattention, une minuscule fenêtre d'ouverture. La Bête marqua une hésitation, son regard se fixant sur Tsuna, aussi envoûtante que mortelle. Nolmus sentit un frisson lui parcourir l'échine. Comment cette monstruosité osait-elle poser ses yeux répugnants sur elle ? Le sang de Nolmus ne fit qu'un tour ; et aussitôt, son arme était profondément plantée dans les chairs de l'Autre. D'un mouvement rapide et expert, il fit remonter la lame le long de toute la colonne vertébrale, tranchant littéralement en deux la bête. Cette dernière poussa un cri de douleur et de résignation, avant de finalement commencer à se disjoindre ; perdant toute cohésion, elle éclata en une volée de fragments noirs, qui se rongeaient eux mêmes avant de disparaître au milieu de l'air lui-même. Nolmus risqua un regard vers Tsuna, dont les yeux brillaient d'une joie discrète mais qui l'embellissait plus encore, celle de la victoire. Tandis que tous les autres guerriers se réjouissaient d'être encore vivants, Nolmus se tourna vers les ultimes restes de ce qui avait été la Créature ; une petite essence noire et flottante. En s'en approchant, cette dernière émit une fine lueur bleutée, puis entoura le Toa. Les regards rassurés se muèrent en jalousie, tandis que l'essence attendait de prendre une forme selon la volonté du Toa.

- Pourquoi... ? Pourquoi ce serait toi, un des Solitaires, qui devrait hériter de l'Essence ? Dit une voix indistincte au milieu du groupe des autres guerriers. Une clameur commença à s'élever, on le traitait de Trompeur, d'Usurpateur. Aucune issue possible. Tsuna regardait Nolmus avec un regard d'impuissance ; bien entendu, elle connaissait sans doute la vérité, mais ne pouvait rien faire, car même parler en sa faveur n'aurait pas changé les...Revendications des autres envieux. Il fallait donc jouer leur jeu. Nolmus se mit à rire.

- Un usurpateur ? Oui...Cela me plaît je dois dire, très approprié. Pourquoi est-ce que je recevrais l'Essence ? Parce que aucun de vous n'a été capable de vaincre la Créature assez vite. Ne faites pas attention à moi, pendant que je vais ouvrir les portes de la Seconde Zone. Compte tenu de vos exploits, vous seriez bien capable de mourir face aux premiers ennemis rencontrés en chemin.

Laissant là toutes les personnes bouches bées par un propos si choquant, Nolmus tourna les talons. L'Essence prit autour de lui la forme d'un grand et ample manteau noir. Il n'avait guère besoin de la moindre reconnaissance ; c'était pour cela qu'il avait choisi le chemin d'un Solitaire après tout, pour éviter les problèmes de partage avec des co-équipiers trop avides. La zone du combat était une large salle qui n'avait rien de naturel ; à l'image de la Créature qui l'avait au départ gardée. Au font se trouvait une grande porte d'acier à double battants. Derrière lui, un silence outré était tombé. Avec un soupir, Nolmus poussa les deux battants. Une légère brume s'échappa de derrière les portes, puis il avança enfin. Après une longue volée de marches dans le noir, il déboucha enfin dans la deuxième zone. Un monde d'herbes hautes et de prairies, tout ce qu'il y avait de plus naturel. Une vision bien agréable après la première zone, où il étouffait. Il contempla un instant le ciel. Tout semblait si pacifique ici...Etrange...Pourquoi une telle paix ne pouvait-elle pas régner partout ? Non, ce n'était qu'une illusion, rien de plus. Il n'y avait aucune paix. Seulement l'impression que cette dernière existait.

- Attend ! Dit une voix derrière Nolmus. Ce dernier se retourna. Venant à sa rencontre approchait Tsuna, qui avait remis son manteau carmin.

- Je...Désolé pour ça, je...

- Toutes mes excuses, l'interrompit Tsuna. Je n'ai pas su comment prendre ta défense, mais ils étaient juste tous jaloux. Sans toi, on serait peut être morts face au monstre. Alors...Merci.

- Non...Tu deviendras très forte. Si je n'avais pas été là, tu aurais vaincu la Créature à ma place. Si quelqu'un te propose de rejoindre un groupe la prochaine fois, n'hésite pas. Il y a des limites à ce qu'une personne seule peut faire, crois moi.

- Je n'y ai pas beaucoup réfléchi jusqu'à maintenant. Je pensais plutôt à autre chose, quelque chose qui est juste devant moi, ajouta-t-elle en plongeant son regard dans celui de Nolmus.

Ce dernier retint sa respiration, envoûté par la beauté de l'autre.


- Ton nom!dit elle. Tout à l'heure, tu m'as appelé au milieu de la bataille. Comment as-tu su mon nom ? Tu as payé quelqu'un en ville pour te le dire, c'est ça ? Dis moi ton nom !

À l'expression qu'elle faisait, elle était véritablement contrariée. Nolmus éclata de rire. Elle n'avait jamais été en groupe avant, c'était certain !

- Je vois. Tiens, si tu regardes près de ta propre jauge de vitalité, sur la gauche, tu ne vois rien à côté, plus petit ?

Tsuna bougea la tête vers la gauche, visiblement elle ne voyait rien. Elle commença à bouger sa tête dans tous les sens. Elle débutait aussi avec l'interface apparemment...

- Si tu bouges la tête, la jauge bougera avec, dit Nolmus. D'une main il lui immobilisa avec douceur le visage, la forçant à ne bouger que ses yeux pour pouvoir voir la jauge. Cette dernière marqua un instant, avant de ne prononcer d'une voix interrogative « Nolmus » ?. Une seconde passa. Là-dessus, elle éclata d'un rire cristallin, faisant quelques pas en arrière. Les dix secondes suivantes, elle ne cessa de rire, un son qui semblait s'accorder parfaitement avec le calme du lieu.

- Alors il était là depuis le début, dit-elle essuyant quelques larmes au coin de ses yeux. Je devrais peut être rentrer maitenant, ajouta-t-elle.

- Attend une seconde, dit Nolmus. Au milieu de la bataille, j'ai trouvé ça. J'ai pensé que ça pourrait t'intéresser, dit-il en tendant à la Toa une rapière au pommeau de jade. C'est une rapière du Levant. Bien plus légère que le genre d'arme que tu pourrais acheter chez des vendeurs, comme ta simple rapière de fer, bien plus utile pour une escrimeuse compétente.

- Tu...Me la donnes ? Demanda-t-elle d'un ton dubitatif.

- De nous deux, tu en feras sans doute le meilleur usage, dit-il en lui remettant l'arme et son fourreau. À la prochaine, Tsuna. Je vais continuer un peu en avant.

Cette dernière sourit, puis Nolmus la laissa là, reprenant son chemin au milieu des hautes herbes, si fraîches.


***

Tanika...Une Toa si joyeuse, et connue pour sa vitesse. Mais, il lui manquait peut être une chose ; Tanika était justement trop joyeuse justement, trop poussée vers la démonstration de sentiments, ce qui, parfois, l'empêchait de faire preuve de la gravité qui s'imposait. Elle le démontrait actuellement, par une remarque étrangement décallée sur les Makuta et une tendance à faire des entrées en scène assez travaillées, avant de ne réclamer à tout son groupe une concertation. Shrecki préféra ignorer ce genre de comportement ; sous ses airs déphasés, Tanika s'était montrée capable de mener l'Ordre de Mata Nui jusque là, ce qui n'était pas une mince affaire. Après quelques secondes, Tanika accepta l'offre, faisant une remarque sur Tericarax, qui n'échappa pas à Shrecki. Ils avaient beau avoir affronté l'Entité, ils n'avaient décidément rien compris à la nature même de cette dernière, ni aucune de ses motivations.

Si Tanika semblait vraiment prompte – trop prompte à agir, Rehad, lui, était bien plus du genre suspicieux. Cela était compréhensible, quelle personne ferait confiance à des inconnus qui soudainement venaient proposer de défaire une armée supposée invincible, quand quelques mois auparavant rien n'avait été entrepris ? Shrecki restait toujours figé dans son immobilisme accoutumé, aussi vide d'expression qu'un casque sur le visage l'imposait.


- Ce que nous désirons m'apparaît évident, Rehad. Le Protectorat représente une menace bien supérieure à ce que nous pourrions vous opposer. La machine derrière vous pourrait très bien nous être utile...Ou finir à l'état d'un canister fracassé dès les premiers affrontements. Il nous est impossible de prédire ce que le Maître nous opposera. La dernière fois, sa technologie avait été inattendue, et nous avait sans cesse pris de court. Des vaisseaux capables de figer même les pouvoirs de téléportation des Makuta...Plusieurs fois, nous nous sommes retrouvés véritablement piégés sur certains territoires, chassés de toute part par ses bataillons mortels. Je ne m'exprimerai pas au nom de l'Ordre de Mata Nui. Mais ce que je désire ici n'est pas que vous me garantissiez un territoire ensuite. Si ce n'est peut être que j'aimerais avoir accès à Vulcanus. Les formes de vie qui ont évoluées là bas permettraient de nouvelles découvertes biologique et chimique à n'en pas douter. La seule garantie que je vous demande, Skrall, est que vous nous aidiez avec votre pleine force, vous et pas vos officiers ou vos subordonnés.

Les modules d'amplification psionique que je vous présente ici peuvent être facilement modifiés pour que n'importe quel être capable de pensées cohérentes soit apte à l'utiliser. En terme d'attaque, je préconiserais que nous libérions d'abord votre planète. Peut être nous ferez vous confiance alors. Par ailleurs, si le Maître se dissimule dans l'Univers Matoran, il n'en sera informé que trop tard, nous pouvons l'espérer. Je pense que les Séides gardent des zones dont l'étendue dépend du pouvoir que le Maître leur a accordé ; à l'image des relais dont je parlais tout à l'heure, nous pouvons supposer que plus la zone est étendue, plus le Séide dispose d'un grand pouvoir. Aussi, il semble logique de nous en prendre en premier lieu aux Séides qui ont capturé des régions réduites. Très bien. Pour répondre à votre vœux, nous commencerons donc par libérer la vallée du Labyrinthe.

Le Makuta leva ses mains gantées, comme pour appuyer son propos.

- Véritablement, cette première bataille sera pour nous l'occasion de vérifier ce que nous savons ou non de nos ennemis. Tanika. Je vais vous faire transmettre, à vous et votre Ordre, les études technologiques qui ont été menées sur les bombardiers Protector. Nous avons analysé précisément le fonctionnement de leurs ondes. Je crains qu'une telle technologie ne soit à usage unique, mais interrompre les pouvoirs d'un Séide, même un instant, pourrait nous être capital pour notre victoire.
Derlohk,
ajouta-t-il à l'intention de son communicateur, faites construire sept modules d'amplification psionique je vous prie. Deux à niveau supérieur, les cinq autres pour des maîtrises psioniques novices. Intégrez y un calibreur-stabilisateur automatique.

Shrecki observa la carte qui s'affichait dans son interface, centrée sur la vallée du labyrinthe.

- Si j'en crois les données récoltées jusque là, il est extrêmement probable que le Séide qui ait pris la vallée se cache au sein de ce que vous nommez la Forteresse des Grands Êtres ou le Labyrinthe ; je pencherais pour la première hypothèse, qui sied bien plus à l'arrogance habituelle du Maître. Skrall, vous qui avez affronté les Fantômes, je pense que, aidé de la plupart de vos ingénieurs, vous seriez peut être à même de concevoir une bombe ? L'idée n'est pas de faire exploser la forteresse des Grands Êtres ; je crois qu'aucun engin n'en serait capable, mais...De nous offrir une petite ouverture, de quoi peut être ébrécher la création pour qu'un groupe restreint puisse s'introduire. Préparez vos armées. Je déplacerai un grand nombre de Rahkshi à cet effet. Toutefois, ne mobilisez pas toutes vos troupes ; cette première bataille ne sera que l'occasion de tester les forces du Maître et les opposer aux nôtres, en aucun cas ne devons nous tout risquer en un assaut suicide. Dans le cas le plus nécessaire, nous pourrons toujours prévoir un échappatoire, si nous étions pris de court.
Je préconise que d'ici trois jours, nous commencions notre marche. Cela sans doute suffisant pour que vous puissiez lever une petite armée, n'est-ce pas, Skrall? Il s'agit également de la durée nécessaire pour qu'un peuple puisse venir de mon univers. Une chance, le Maître pourrait y voir une attaque contre vous.

À ce sujet, Tanika. Rentrons dans l'Univers Matoran. Nous agirons comme si nous avions passé un pacte afin de terrasser l'empire de Tuma. Cela brouillera un instant les pistes du Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Ven 11 Juil - 22:33

Les trois chefs ont fini par se mettre d'accord sur le prochain plan d'assaut. Dans trois jours, la première bataille contre le protectorat commencera. Rehad ne manque pas de se moquer de Tanika en lui montrant son magnifique tank, fleuron du commando blindé skrall. Tanika pouvait le voir, c'est vrai que ce char d'assaut était plutôt imposant et est équipé de tourelles comme le serait un croiseur aéronef. Il précise en plus que c'est grâce à la technologie de l'univers matoran qu'il l'a construit, pour essayer d'enfoncer le clou encore plus. Comme si il savait que l'Ordre prévoyait d'éviter les avancées technologiques chez les skralls, le malin. mais cela ne semblait pas trop surprendre la stellaire qui garda son calme. Ce truc roule peut être, mais il ne volera pas, c'est ce que se disait la toa, le promit à elle même. C'est pas demain la veille que ces barbares se lanceront dans la conquête spatiale.

-pas mal du tout, très joli votre tank, j'aime beaucoup. Belle preuve de la maitrise de l’ingénierie inversée. Puisque nos vaisseaux sont trop gros pour sortir de l'univers matoran, on utilisera ca pour faire un maximum de dégâts chez l'ennemi. Je sais que les soeurs skralls ne nous aidera pas, mais vous avez la plus grosse force de frappe sur votre monde et la meilleure connaissance du terrain, c'est pour ca qu'on vous demande votre aide. Une contrepartie? c'est simple: vous libérerez votre monde de l'ennemi, quand à nous, mon seul intérêt c'est de purifier Mata nui de ce virus qu'on appelle le protectorat. J'ai dis un jour à Gladius que je pourrais demander à Mata nui de reformer Spherus magna, car lui seul est en mesure de le faire. Regardez un peu, selon nos observations astronomiques, Bara magna possède deux lunes: Aqua magna et Bota magna, mais avant, ces trois astres n'en formait qu'un seul, spherus. Mais faire fusionner une planète avec ses deux lunes, ca ne se fait pas comme ca, croyez moi. Seul mata nui peut le faire, mais il parait évident que si notre cher grand esprit est sous l'emprise du Maitre, jamais il ne pourra nous aider. Commandant Shrecki, je vous suit. Je préparerais le nécessaire de mon côté, n'ayez crainte, et merci pour les données, je les envoie à notre QG de ce pas.

Tanika sortit son communicateur et tapota un peu dessus pour le ranger ensuite. A quoi bon leur demander un territoire ou un contrat de commerce en contrepartie. Elle sait très bien que de toute facon, si le protectorat est vaincu, encore faut il arriver jusque là, les trois factions recommenceront à se taper dessus, c'est inévitable. Elle suivit alors Shrecki qui s'apprêtait à rentrer à l'Univers matoran pour faire les préparatifs.

pendant ce temps, dans un des vaisseaux de l'Ordre, en direction de Daxia, Cordax et Vorona discutaient et se reposaient. La psionique regarda le bout de papier fournit par le serviteur skrall avant de le ranger.

-est ce que tu as vraiment confiance en Shrecki? il s'est montré menaçant et ne portait pas les deux factions dans son coeur, de toute facon, il n'a jamais aimé faire des pactes, demanda Vorona.
-je sais, mais autant lui accorder le bénéfice du doute, qui plus est, il a très bien su diriger les forces armées la dernière fois à Karda nui.
-au faite, j'ai un rendez vous médical bientôt.
-c'est pas trop grave, au moins?
-c'est pas moi, la patiente, je suis le médecin, psychiatre pour être précis. Et tu ne devinera jamais pour qui.

Elle regarda le ciel à travers le hublot du vaisseau, quand à Cordax, il avait ouvert une mallette d'arme et bricolait son fusil d'assaut. Remettre un chargeur, dévisser le silencieux, installer un système de vision nocturne et un pointeur laser sur la lunette de visée, avant de la mettre sur l'arme, ce genre de truc. surtout qu'il a des pièces d'arme de tout modèle différents. Il en profita aussi pour aiguiser des poignards. Il recut alors un message sur son communicateur portable qu'il s'empressa d'ouvrir, il venait directement de Tanika.

-incroyable! s'étonna t'il, ce sont des données, un grand nombre de données, et elles viennent compléter nos plans sur les bombardiers protector de l'époque. Je ne sais pas où Tanika a pu dénicher ca, mais c'est une vrai merveille, bah, ca ne m'étonne pas que ca soit Shrecki qui les lui a offert. Mais j'envoie ca aux ingénieurs à Xia, ils arriveront certainement à créer quelque chose. On va se marrer, je le sens, je t'explique: ces vaisseaux qui larguaient des bombe plasma pouvaient se suicider pour transformer leur moteurs en une immense grenade IEM. Grâce à une combinaison d'explosion ionique et de décharge électromagnétique énorme, aussi grosse qu'un nova de toa du magnétisme, cette petite merveille désactivait les circuits...
-tu peux nous passer les détails, s'il te plait?
-oui, bon, ok, comme tu veux, en gros, je disais que c'est normal que c'était si efficace, ca crée un blackout complet sur toute une ile, bloquant les communications, les vaisseaux ne peuvent plus tirer, les lumières ne marchent plus, c'est génial la nuit, les jetrax sont cloué au sol et ca dérègle les désassemblage moléculaire. Un makuta ne peut pas se téléporter sans risquer de mourir. Excellent. Cette fois, c'est à nous d'en faire usage, les séides vont morfler, je te promet.
-je te croirais uniquement quand tu me montrera ton premier bombardier néo-protector entrain de voler, hein, de toute facon, de mon côté, c'est Aerellys qui me pose problème. Cette soeur skrall qui était avec nous dans le vaisseau de Zéro tourne toujours autour de Rehad, il faut que je sache pourquoi....


le vaisseau arriva dans les environs de Daxia, les troupes de l'Ordre se préparèrent à débarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   Sam 12 Juil - 0:40

Le Commandant Skrall resta un instant à regarder le sommet des montagnes des pics noirs, perdu dans ses pensées. Il y avait tellement à faire, tellement à tenter, si peu de temps. Aurait-il ne serait-ce le temps que de s’occupait de Ce problème en particulier ? Il n’en était pas sûr. Cependant que ce fût-ce le cas où pas il était temps d’agir. Le Skrall sortit un parchemin, cacheté du sceau personnel de l’empereur, il le confia à Servius. Ce parchemin débloquait en réalité les fonds pour l’achat de pas moins d’un millier de lanceurs Thornax, un demi-millier de renforcement de coque et une cinquantaine de moteurs. Cette équipement n’était en réalité pas destinée à l’Hecatonchire, cependant ce dernier comme le disait si bien Shrecki pouvait très bien être vaporisé par la puissance sans limite d’un grand être, ne pouvant être sûr de rien, il fallait parer à n’importe qu’elle éventualité.

- Soldat, emmenez avec vous Trayx et remettez cette lettre aux artisans de Tesara, ils seront qu’en faire. Bien que cet équipement ne soit pas nécessaire pour le déroulement de l’opération en elle-même, il est indispensable que vous fassiez parvenir cette lettre avant l’opération, avant de revenir me rejoindre.

Le skrall salua les deux autres seigneurs d’un signe de la tête avant de se retourner et d’hurler des ordres à dans son communicateur, ordres retransmit par des terminaux dans toutes la cité impériale. Le désordre, dans la fourmilière skrall, n’était qu’apparent, se préparait l’assaut de ses géants. Nul autre qu’un impériale, habitués à ce vacarme incessant ne pouvait distinguer les ordres qui lui était destinés des parasites et vacarmes provoqué par l’agitation ambiante qui redoublait de vigueur, tant le nombre d’ordre donné toutes les secondes ne cessait d’augmenter et de se juxtaposer les uns aux autres, employant la moindre unité dans le processus bien huilé de la guerre sur Bara magna.

̺̱͇̰̟ͅN̵͉̣̻̲̩ọ͉́u͎͍̳̭̪͙̖s̸̲ ̶̠̼s̲̮̩o͝m̰̞͚̺͚̥̣͘m̜͉͍̹̥̘̬e̡͍͚͈̞s̮̘̙͓͉͞ ̸̺of͎̖̩̦̜̬͓͞f͢i̝̺̲̱̼͉̞c̠̱̙̖̤͉ie͔͍̖̲̤̮͝ͅl̯̞̱̟l̞̬͎̫͓e̵̦͍͈̣m̖̩̖̖͎ͅe͚̦n̴̞̩̯̰̼t͠ ̳̦̹̞̥̜e̶̪̫͓͈͇ͅǹ̰͓̘̱̣͙ ̘͔̘͜g͜u͙̟͇̣͕e̝r̖͍͇̦̭͚r͜e̜,̰͕ ̴͎̝p̮͙̪͚̝͝ͅo̹̳͈̞̕u̫̩͈̪̝̪r̛̲̠͉̝̞̦ ̘̫̻̻̙̝̳͡r̹e̢̯̖͉̳̣̘p͈̱͙̦̝̹̮̀r̩͚͙͖eṋ͇d̠̪̙̻̼̫̬r̞̪͖͎̻e̷̥͉ ͙n̥̥̮͕͎͠ͅo̴s̶̱̘ ̹̹̝̞̝ṭ̩͜e̛͕r̻̖̦ṛ̪̮̙̝̀i̶̙̼̯͓t̝̜o̱͟ḭ̙̫r̭̗e҉͇͉s̛̤̙͈̘̰̠ ̗̦̞͎̜͇̕v̧̯͎̯̼o̭̯͎̞̘̗͘l͎é̢͕̠̳̤̼͈s̶͉̜͖̦̲̲ ͔͉͙͍p̮a̖̮̰̼r̤̫̻͎̪ ̩̲̖͉̲͕̣l̪͚ḛ̥̠̥͕̮͠ͅ ͈̰̳̦«̣ ̖͕P͍̪̯̪͉͠r̥̬̤̥͓̝͠ọ̬́t̲̯ec̘̟̻̯̻̲̞͢t̞͓̮̘̝̺o̞̦̜͉ra̭̹͈̳̯̻t̵̗̰̲ ̦̦͎̝̻»͖̪.̤̬͚ͅ
̞͉-̡̠̣ V̘̘é͙̱̙r̥͉̘̬̟̖i̛̫̤͚ͅf̩͉̗͔̘̟̙i̦̭͎͔e͏ͅz̼̲̹͚̦̼ ̜͎t̩̭͍͟o̩͙̣̬̘̹u̪͇̣̪t̺e͈̰s̬͎̗ ͟v̟o̵̺͔̩̫͚̖͉s͠ ͈̝̼̪̰͍͞a͏̳̤͇͓̭̗r̛̝̲̘͓̹m̬͔̻͔e̝̖̖̞͉̹̞s̼̹̪,͓͇͚̯͍͕ ̘͍̜̞̭͍͠j͎̖̹͡e̗̖ ̦̟̱͘ͅn̳̥̼͝é͖ ̰̠̹͚̬̫ͅve̴͈̮̞̭̲u͉̩̻ͅx̡ a͎͡u̘̩c͖̩͇͓̤̬͉͞u҉̣͈̺͕̹n̹ḙ̲̮̞̖ ̱̳̫̘̗̼̕ḑ̫̬̞͕é̜f̛͙̳ai̖l͚̯͉̜̜̝l̡̼̤̙̬͓̯a͕nc̳͙̥̳ͅḛ͈̭̳͈ͅ ͉̖̣̳̱̙a͏͕̙̼u ̝͈̘͚̹m̩͞o̗͍̫͇̰m̯̖͍͖͉e̫͈͉͚͔n̙̖̘̬t͍̫ ̷͉͔͉͍̥͈̝d̗̻̬́e̥̤͚̱s̶ ̼̗̗͇̦̫͜c͏̞̳̰̱o͙m̶̼̪̭̘b̟̟̫͘a͏̘̹͖͙ͅͅt͕͙̻̺̗͠s̹
̮͢-͉͈̦͓̤ ̡̜̪̘E̞͜ͅņ̮̼̫̗̻v͔̪̫̖o̹͍͔̮̥̼̟y͚̻͔̥e̢̦͈̙͎ͅr͍̲̲̤̻̭ ̮̺͖̠͔̖̞́m̰o̴̫̥͍̰̪ì͍̘̼̭ ͈̩̪̝̱d͇́e͞s̪̥͘ ̠̜͖̥̞̰r̝e̡͎̜̺̖̠̩n͍̹̫ͅf͉̫̤͈̙̙o͔͇̤̺͔͍r͎̼̲͓ts̛͍͙̝̲ ̫̮̳̥̫ḁ̖̞̀ ̕I̢̞̺̳̻͓ͅc̼͓̰͓̹o͓͉̤̯n͔̗͕̳̲̮̣͟o͍x̡̯͓̳̥̼̺͚,̶̮̲̪ ͇͙̪̰̩̰d̢͎̫̼é͖̟f̷̰̦̞̣͖̻e̢͕̭n͔̞̠̱̜̳̺͟d͟e̳͜z̦ͅ ͈̙͙͝l̪̙̬͈͘e͏͙̲̖͕̩ ̴̝̹̣̩͇̻͍p̥͚̹̥̼͍i̴̪̳̭͉c̶ ̧̱̣̤̖̟̤̖c̭ͅo͘n̼t̡̝̻r̬̞̯̥̭̠ͅe͝ ̷̬̝̥̟͙̠to̧͍̘͖̱̩̖̝u̻̭̜̬̟͉t͓̺͇͕̥͓͘e̬̜͚̬͙̮͘s͏͔̹̹͔ ̫̺̦͡i͉̘̪̜͖͡ͅn͍̰̜͈̣̺̹t̸̹̳̖r͔͈̳̥͖̱u͎̬͔͓̭̭̻s̞̗̱̗̀i͇o̤̬̗͉̪n̛͎̭̪s͏̩͍͍̭̺̺ ̳̩͈̮̠͟e̱̣̠̩̠͠nn̟e̲̺͉̺͈̜m͖͞ͅi̺̯̦̗̘̤͡e̱̤͉̗͈̭s̰̀.͇͖͕͖̀
̫̥̩͍͠-̵̠̮͇̳ ̪̦͓͕̪̤R̝̞̖̮̝͔̭͝e̖̪n̨͙̭̜̦f̥̟̼o̴̠̪ͅr̜̥̳̙̘͠cḙ̲̝̠ͅz̪̭̗̟ l͖̜̦͙̹e͏̣̥ș̵̝͍͍ ͈d̺͕͍̤̙̲̠é̦̳̪͍f͏̠̬̹e̥̖͉͎̖̪n̞̟͚s̨̩̣̬é͚̺s̞ ̰ͅd̺̗͔a͙̙n̼̥̟̮̪͔̟s͍̗͉̯̯̬ͅ ̬͈͕͎̬̻̞ĺ̰̟̫̦è̺̠͉͕͈s͙ ҉v̷̲̥̝͚i̡̱l̟̘̟͕̬ͅle҉̮͍͓̳s̤̻̝,̦̝͍͙̻ ̷̤̪̤̩ͅd̶ơ̤̼͚̫͚̺̩u̻̥b̬͉le̙̹̦̳̟z̹ ҉̗̭͚̮ĺ͇̥̟̙e͙̞͇̯̝s c̨̳̘̘͍̺o̷̤̦̥ǹ̼̱̠̝͚tr̦̺̱̘̜ô̭̰̥͓̜l͎̮e͓̘͈̩s̮̱̮͠ ̣̗̞̞̫ḁ̻͔̗͖u̷x̡͖̹ ͈ͅṕ̻o͍̱̝i̹̟͇͚̣n͔̘͎̞̪̹̟t̠̦͙̭̦̖̪s̳̻̗̻̠ ̼d͈͕e̷̻̯̰ ͈͓̩̼͍̖̼p̳ḁ̭ś̬̖͍̭͙̩s͎͔̯͉̫̱a̛̤͎g҉̮͎̣̯͉̥e͎̘͜.̛ ̬̻̰͉̻͟
̹̯͖̞̩͚̗-̼̤ ̦̦͟ͅL͕̻͎e͈͠s ͙̪̙̻̳͔͝f̝͠o̖͠r̟̱̞͙͈̻͙͞c̢̰̘̪̲̫̻̩ẹ̘̘͙s͍̣̯̗͕͓͠ ҉̠̣̝̫̝͚s̭̳͖̩p̪̼͍̻̼̞͘é̻͉̥c͍̱ì̩al̪̣͈̱̖̳͜ẹs͚͜ ̖̘͚̻̰͟s̬̤̮̠̹͉e͔͇̖̮̤ ̡̬̤͚̲̜s̟͇͘c̲̟̮̬̱̰í͕̗̹͉n͙de҉ͅr̹o̭̳̜͈͎̭͍n̳̞͙̲̳̙t̸̪͖̹̹ ͝ḙ̠̬̞̲̤͍ņ̤͚̪ ̺͇̖̙ͅd̢̖̼͍̝e̗̩̜̗͘ų̦͇̩͙̞̝ͅx͙̻͔̝͕̯ ͍͕̭́g͙̮͚̟͇̦̭ṟ̨͖̱̱̺̣o̲̖͠ư̠̮̬p̲͠e̠̯̰̼̗͈̞s̲͕͉. ̣͉̯̱̬̯
̀-҉ ̮̤̼̞L͈͎̭’͏͙̞̜̥̲̼̠u̦͍͕̞̮n͔̻͉̰͉ ̗̪͜p̛͚̹͖͖͇̻a̸͍̹̝r҉͎̯̼t͓̱i̥̲͎ra͙̪̞͍͎͖ ̩̺̯͚͚͜à͕͚͈̥̘̩ͅ ͍̗l̲’O̜̙̹̳̫̮͝u͍͘e͔̰̦̝̣͚s͙̫̤̻̘t̝,̰̝ ͙̬̟͇̠ị̯l̮͇͍̼ co̴̰n̠̱̭͙̪͇s̯̰̻̫͉̺͘t̶͕͔̰i̱̻ţ̭͚͉u͉̳̘͈̩̱͈e͚͙̙̘͍͘r͏̮̯̗ͅa̵͔̹ ̥̤͔l͍a̹͕̹̞̞̲ m̼a̢j̣̭̦͚̙̝̠͜or̢͕̤͙̣̱̱i̢͎̦̟͉̮͖̠t̫͞é҉͖ ̧̖̭̗̠d̡̦e͕͠s̮̺̗̖̯̱̳ ͎͇̤̣h͙̝̝͇͉͇̪͠o̴̦̭̼̭̦̼͍m̜̰m̘̗es̜̜͇͎͍͙ ̡̘͙̖̙̘e͕͈͔ͅt̬̻̳̼͔̗͈ ̩̕f̶̹̬̮͍̻͕̝e̜̦r̼̳̘̰̘͡ͅͅa̼͍̩͈̹̰͝ ̭̟͚̤̝̹̬o̲̳͉̘̬͡f̣̬f̛͍̭̤i̥͈̪̘̳c̺͓͍̰ͅe͙̠̘̺ ̦́d̸̹̫̯͍̣e͖̬͕͍̝ ̯̗͕̥d̟̘̜̹̥̻i͎v̖̞e̢͇r̺͎̥̺s͡i̯̦̼͡o͔ns͉̝͔̻̝̙̖͞.̡͎͈
͉͇͇̘̫̯-͈̦͓͍̲͜ ͇͠L̰̙͕̗’̞̱̭͈͡ḁ͖̜͇̹u̢͕t̬̙̦̙͎̕r̻̫̦ẹ̦̰͘ ̺̠̪̕s̵̜̲̱͕’ǫ̮̣̮̘ͅc͙c̨̻̦͍̥̲̣̱u҉p̧͔̟̺ͅe̹̰̯r̡a̺͈͎ͅ ̹d̗̲̮̜͍e̤̗̰̤̼̞͔͡ ̶̳̳̠l̹̦͓̭̼̟a̴̘͍̠̳̝͈̜ ̣̪d̸é̺̥͔͓̭͜f̴̝̦̠̬̞̯e̪͖̖̤̼̞̻ǹs̵̹͔̝̰̼e̺̘͙̖̮̪̮ ̦̺̰d̶̰̣͇̭e̘̗̣̹͈ ̲̬R̸̼̱o҉̗̙̻x̰̼͚͇̦̯t̜͉͉ụ̦̭s̲̳͔̮̹̥̮
̥̰͜-̦̣̪̤̟̖ ̡L̥̼̟a̡͎͔̻̼̜̳ ̝̮̙͚̠g̫͔̻̺̘͎a͏̩̤̝̦̟̺͙r̶͔̳̟̰̗̰̰d̥̠̺͖̠̣̳e̳̰̻ ͝p͔̜͇͕̞̱e̫r̨͓̬͇̲s̰̘̭̮͖o̵̬͚n͉̜̪̹̭̘͇n̫̰̭e̷͇͚l̰̼̠ ̜͖̀d̫u͓̼͖̫̤̪̕ͅ ̪̤̦̮c̼̫̯̠̜om̵̹̖͎ͅm̬̪̖̟̱̀a҉n̼̟͎͞d̩̣͈̦͖a̲͉͈̝n̼̜̤̦̟̣͍t̩͔ ̝̳͕͍͈ḙ̟͈̯̠͘s̗̥̞t͡ ̸̝͖̱ͅp̠͙̙͜ri̢e͘z̶̝̥̞̹ ̤d͈͎̺͉̘̮̕’͎́a̪̩͈̱l̝͇̲̫l̳͚̙͈̲̫e͈̠̳͈r̯̩̠͟ ̩̟r͞e͖̦͙̜͘ͅc̝̤̝͍͓͇̯̕e̞̕ͅv̰̹o̞͉i͉͜ͅr̡͍̠ ̶̙̻l̞̼̞e̥͓͕ͅu͏͍r͖̳̜s in̗̣̹̹̰s̪͉̥tr̫͈̖̱̳̝͍͟u̧̖c͕͔̪ț̸̺̦i̙͙͕̩̪͙o͖͔͉̬̪ͅṇ̼̞̟s̡͕̞̣͈̹̦ ̳̙̖a̙͕̭̩͖͙͈u̠̤̕x̴̲͍̣̘͇͔ ̬͓́p̙̹̗̜̗ͅͅo̦̬͎s̻̯̬͙̯̮ͅt̛̰͕̮̠̳̗e͔̲̯̹͘ș͉̥̞͎ ̀h̼̹̗͎a͏̱̲̲b̙̯̱̟̩̙̦͡i͜tù̩̻͓̦e̷̮l̘͉̺̰̀s̨
̫̘̤͢-̜̥̥ ̥̫̫͘T̳̮o̗u͈ț̥̮͔̪͠é̗̫̠͔s̮̰̳͕̀ ͡m͈̻̥ͅi҉̹̠ͅs̤̮͙̖̥s҉̞̻̣̰i̻̦̪ͅo̡̞̹ns̷̻̱̺ ̵̪ȩ̻̖̳n̛͍̳ͅ ̪͇̤̹̝̟͜ͅc̢̘̻̥ou̸̬̠̮̭̲ͅr̭̥̪̫s̡̘̠͙̘͓͉ ̣̮̩͙͖́s̱͔̩̬̼̥o̜͎̟̬̫̹n͈̗̦̭t̬͇̤̘̖͎̙ ͔͕̲̱s͈͎̫u̬̦͓̬s̱̩̰̫̺̬͠p̘̱͕͔e̴̜̦n̙̺͇d̞̯͙ṵ̠̺e̶s̮͕̩̞͡,͠ ̬̘c̶̗͓e͚̼̜̝͉c̠̯i͓̫̺̯̺ ̸e͉̞̲̩̺̗̰s̡t͚͈͙ ́u̙̥̳̘̜̥̣͠n̗͈̬̺͝ ̧͍͉̥͈͕ò̮͚̗b̛͚̘̟̠j̷̰͙̰̥e̬͇͠c̼͖̭t̙͎̳̜͕ͅi̫̙͖f̗̗͝ ̷̭̟͖p̪̜͕̪ri̠͚̻̩o͏͍̺͍̱̳r̜̫͕͇̠̦͓i͉͔͙͇̜t̸̝̭̯a͉̖̬̠i̴̬̮͙̜͍̙ͅr̬̟̲̙͟e͟ ͖͖̹̹ḍ̕e̩̗͎̹͕͕ ͇͙̩̮͎̝̼n̖ḭ̷͕͚̻̠̞v̧̭̹̲̬̳̖̪e̟̖͙̩̗̦̜a͚̪͠u͘ ̸6̤͚̹͓̹͍
͍̥̭̻-̖̦̻̗̥ ̙͠U̱n͖̝͓̹̮i̠̩̥̝͕̠t̮̫͚̜̠ę̭́ś͓̖̼̘̘̩ ͈͝Ra̶g͉n̮̹͉̠̤̺̖ö͙͍̪̙ŕd̟̼͓͕͈̕,͍̭̣̝͈ ̷͇p̮͈r̪ép̵̫̳̰á̤r̶̹̝̤͓̪̯̮e̖ẕ̯̻̞̬ͅͅ-v̼́o̢͈̼͕u̳̹̼̹s̰̱ ̙̤̼͔̟͙ͅp͇͔̖͞o̢̦̫u̶̹͙̱͔̺r͔ ̩̮̭̺̣̪u͚n͓͖̺̭͉̥͡ ̘͔͎̦͓̭d͚̻̱͢é̬̟p̮̠̮͓̝̥l̰̣̲͎͈̫̜͟oi͓̹͉̮̬̰ͅe̢̖͍͉ͅm̞͇͕̤͉̖ͅe̤̝̼͚͓̤n͖͡t̜̭̹ ̝̤̜ra̡p̬͕̠̼̳̰͚id͎̯̙͙e̠̙̬̝̫ͅ ͖̣̠͉ͅe͙͕͍̝̖̱͘n̨͙͈̙̼͚̬̮ ̺̲c̣̠̺͓͝a̱̥̳̤s̝̰ ͏͎̜̩̣d͉͚̘̝̣̹’̷̦i͍͖ͅn̡̝c̦̰͍͇i͚̮d̮̞̮͖͕̜̩èn̯͔͓t̝̝̗,̶̲̘̫͓͎ ̗̬͕͕̥̦̕d̪̖̤̦͚a̜̳̦̦̣̱ns̟̪̯̝̪̺͔ ̦̰̻̳t̛͍͍̻o̹͈͔̗̼̻͞ư̞t͇̭è l҉̳̺̱a̞͙ ̖͔̬z҉o̥̖n̬͕͡e͍ͅ ҉̜n̼̗̱̺̩̲̤o̡̰̞r̳̰̖̲̼̤̻d̠͕.̼̞̼̖̥͈͔ ̧̺̪̠͇͚
̠̗̥-͘ ̤U̶͉̳n͍͕ḭ̢̼̱͈t̻̹̞̲̱̘é̖̜̩̦̥̲̭s̻̹̬̭͙ ̛̮̳̪͎H͓͕̥̖͍̮͖e͉̤͜r͉̖̺a̧̩̗c͍̺̫͎ͅḳ̪͖̜͔͈e̖̩̟͎̰̠͕s,҉ ̗̠͚͖̳̜̺v̘͝o̘̫u̮͞s͠ ͓̼c̠o̼̯͚̝͓n̘̹̟̯t̳͍͓ìn͓͇̖u҉̫̻̯̱ͅé̬͚̥̮̙z̠̫̩͓̯͚ͅ ̹̘̼̫͍̲̀v̖͇̗̬̼̠o̦̙̯̱̼͉̣tr͙͖e̩̻̻̥ ͙͚͇͙̯m̩͕̮̣͓͞i̱͡s̴̟̹͇̱̳̙̫s̤̝͍̜͔͡i̺͞o̰̗͉̠̭͢n͈̝̤̼ ̳̕à̤̠ͅc̫͕̣t̢̝ųe̴̪͖̫̻̗l͕̜̜͚͚͈l̴e͙̹̦,̝̼̲͍̜̯ ̴̖͔͓n̳̞͎̩̠̠͠e ̘͇͈̫̹̹̳l̰̝̦̤͕̰͎è̬̬̖̰̻͖s̲̳ ̵̟̦̰͇̼l̷̰̖a̖̻͝i̧͍s̩̥̰s̘̦̙͜ȩz̘̬ ͈̳̫̯͍̹ͅp͚̻̝͇̩a̱̬͜s̢̖ ͖̬̰g͈̩̥a̲̯̜̹g̮͘ne̦r̶̻̯̹̝͍̰ du̧͎ ̯͇̞ṱ͇̱͎̫̗e҉̫̪̥͚ṟ͚̬̫͕̕r͏̘̟̭̦a̖̤̗̣i̶͍̬n̙͟.̭̬̣͈͢
͉̥͎̺͞-̵͚̮̰ ̝̳̙͚Aḵ̥̪̼a̮̩̫̖͖̗͚ṭ̳u̠̘͘s,͉̼̬̦̹̹͙͝ ͙̮̤̜ͅa̰͡ṳ͞ͅx͈̖̬̞̣̖̀ ̶̜͍̭̱̪r͏̤a̘̪̥̖͜p̨̮͚̖̪͕͔̰p̷̥͙o̧̘͚̱͔̝̯͍r̜͈̠̮̫͓t͇͔̱̠s̮̱̀ ̨̜̙̳͙̫̩i̬̗͍m̠m̵͎̠͕̹̯͖̟é̡̹̯̦̤d͍̜̗͕̤̝̳͘ia̦̱t̹͚͈̝e̯͇͔̝̱m̠̫͚͇̭̞e͉̜̭̞͎̘͡n̟̟̲ț̴̤̬s̙͔̺̩̯͝
҉̮̪̫̠̬̕
Le commandant quant à lui allait devoir effectuer une petite visite aux différents armureries de Roxtus, ainsi qu’à la montagne du crâne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chutes sombres] L'entrée de Roxtus   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chutes sombres] L'entrée de Roxtus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chutes Sombres][Event] Raidark VS Tanika
» demande gif entrée
» Recettes d'entrées en vidéo.
» A l'une des entrées de la catacombe...
» Une entrée fracassante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Montagne des Pics Noirs :: Les Chutes sombres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos