Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes   Mar 30 Avr - 17:27

Gladius essuya la poussière qui adhérait à la visière de son casque, retrouvant le maximum de son acuité visuelle. Autour de lui, il avait l'impression que le monde n'était composé que de lumières; toute forme de vie lui apparaissait comme une énergie sous forme de chaleur, d'électricité et d'ondes électromagnétiques. Le soleil lui-même apparaissait une immense sphère de plasma rayonnait une puissance colossale, sans limites. Le guerrier se sentait revivre, inondé de cette chaleur qui l'envahissait et lui redonnait de la vigueur. Les systèmes de son organisme convertissaient l'excès de température en tonus pour ses muscles biomécaniques, tandis que ses réserves se remplissaient. Le Seigneur Fantôme était en forme, et menait donc la marche dans le désert, tandis que les Fantômes avançaient en formation serrée à travers les landes mortes de la planète des sables. Leur leader tenait dans sa main droite l'Artefact qu'il avait lui-même trouvé des mois plus tôt dans le laboratoire des grands êtres. Ce dernier lui avait été remis directement dans le désert par les troupes qui avaient rejoint la forteresse du Maelström, et semblait être une emplie d'une énergie croissante; il s'agissait d'un cube dont les faces se recouvraient de temps à autres de bandes lumineuses de couleurs variées. Cependant, lors de ces derniers jours, le taux d'apparition de ces bandes augmentait à un rythme soutenu, tandis que l'une des pointes du cube s'obstinait à pointer en direction d'un lieu inconnu dans le désert. De plus, la zone était depuis plusieurs jours le théâtre de très nombreux séismes; étrangement, ces derniers ne concernaient que la mer des dunes, là où le sol n'était formé que de sable sur des centaines de mètres de profondeur.

Les scientifiques rebelles avaient étudié l'artefact pendant des semaines, mais n'avaient rien trouvé de concluant; ils avaient finalement décidé qu'il fallait se rendre au lieu indiqué par le cube; des armes des Grands Êtres ou d'autres ruines importantes pourraient ainsi être découvertes, et de telles reliques ne devaient absolument pas tomber entre les mains des autres factions. Le Seigneur Fantôme avait ainsi mené un petit peloton d'une vingtaine de guerriers, qui accompagnait trois scientifiques dont l'un d'eux n'était autre qu'Aqua, toa de l'eau. Cette dernière avait grandement insisté pour participer à l'expédition, afin de participer aux éventuelles trouvailles qui seraient faites. Mais le destin avait choisi autre chose que de simples recherches pour ces rebelles... L'artefact se retourna dans la main de Gladius, pointant soudainement vers le sol. Les faces du cubes étaient maintenant entièrement recouvertes de bandes lumineuses bleues, vertes, rouges et jaunes. Puis ces couleurs fusionnèrent, alors que l'objet se mettait à briller d'une lumière blanche et intense, aveuglant le guerrier Fantôme et saturant la totalité de ses capteurs.

Et donc, sans que personne ne puisse le voir, inondé de lumière, le cube se disloqua alors que ses faces coulissaient les unes autours des autres. Six plaques métalliques lévitaient désormais au-dessus de la main du Seigneur Fantôme, avec entre elles une énergie phénoménale qui était puisée directement depuis l'énergie du soleil qui frappait la planète des sables. L'intensité de la lumière croissait à un rythme exponentiel, tandis que la température ambiante baissait rapidement. Gladius se sentit plaqué au sol puis tiré en arrière, et recouvrit la vue. Derrière lui, un steltian le traînait loin de l'artefact, qui était entouré d'une sphère de lumière; cette dernière semblait presque solide, formant une carapace énergétique autour de l'objet. Le leader des rebelles remercia le grand guerrier, se releva, et tenta d'analyser à nouveau la... "chose" qui avait été un cube, sans succès. Il pouvait juste sentir que la chaleur environnante était absorbée par lui, ainsi que la lumière du soleil que le frappait.

Puis, soudainement, il n'y eut plus rien. La sphère de lumière disparue, elle-même aspirée entre les six faces du cubes qui lévitaient les unes autour des autres. Les plaques métalliques se fragmentèrent en un nuage brillant, puis se lièrent à nouveau sous la forme d'une sphère, qui s'élevait doucement dans les airs. Aqua accourut auprès du leader des rebelles pour le questionner sur ce qu'il s'était passé, mais Gladius ne répondit pas. Il avait les yeux fixés sur l'artefact, qui semblait maintenant plus en plus rapidement. Des petits éclairs commençaient même s'en échapper accompagnés de vagues énergétiques. Le chef rebelle hurla immédiatement à ses troupes de s'éloigner en courant, comprenant que si cette énergie était soudainement libérée, elle pourrait tuer de nombreux Fantômes. Cependant, la sphère s'immobilisa avant de plonger vers le sol; le sable ne l'arrêta pas, et l'artefact s'enfonça profondément dans le sol avant d'exploser. Les dunes se soulevèrent sous les pieds des rebelles, qui se retrouvèrent propulsés en l'air; l'accélération rapide causa un choc nerveux à la plupart des membres du peloton, qui sombrèrent dans l'inconscience avant même de retomber au sol. Leur chef, qui était le plus proche de l'impact, ne fut pas épargné...


***

Alors que Gladius reposait dans les Ténèbres, comme endormi, un ancien mal s'éveilla à nouveau en lui... son corps se retrouva encore une fois modifié, reformé, pendant un instant seulement. Un Démon avait profité de la situation, pour prendre le contrôle de son organisme le temps d'un battement de coeur, avant de se cacher à nouveau.

***

Le Seigneur Fantôme revint à lui plusieurs heures plus tard; la nuit était déjà tombée, et il semblait seul dans le désert. Les autres rebelles avaient dû être dispersés lors de l'explosion, et il faudrait plusieurs jours pour tous les rassembler. Gladius se releva, regarda autour de lui, puis scanna les environs, limitant son champ de recherche à la surface: si des guerriers se retrouvaient ensevelis sous des tonnes de sable... personne ne pourrait leur venir en aide. Le leader rebelle soupira, puis essaya de joindre mentalement les canaux de communication Fantômes, sans succès. L'accès semblait brouillé, comme de façon intentionnelle.

- C'est moi qui suis responsable de tout ceci, Fils de Guerre.

Le guerrier avait entendu cette voix comme dans sa tête, mais sentait une présence tout autour de lui. Une présence familière mais maléfique et impie. Une entité dénaturée, folle et puissante. Il fallut plusieurs secondes au Seigneur Fantôme pour se rendre compte que cette présence se situait non pas autour de lui mais bien au-dessus de lui. Gladius sauta immédiatement de côté puis matérialisa épée et bouclier avant de déployer sa seconde paire de bras. Puis il resta là, hébété pendant plusieurs secondes, alors qu'un démon lui faisait face. Une grande créature, d'au moins trois bios de haut, avec une peau gris sombre et d'immenses ailes de chauve-souris qui battaient lentement l'air. Le monstre possédait trois paires de bras, chacun terminés par des pattes griffues à six doigts. Les coudes étaient tous hérissés d'une pointe osseuse, tandis que les articulations des jambes étaient inversées, comme celles des loups de fer. Les pattes de ses membres postérieurs se finissaient en trois griffes, dont l'une était opposable. Enfin, son visage était presque point pour point celui de Gladius, dont la face aurait été calcinée, comme fondue; trois paires d'yeux totalement blancs et brillants ornaient sa tête, et des mandibules claquaient devant sa mâchoire. Une lueur rougeâtre et glauque semblait se dégager des profondeurs de sa gorge et de son corps.

- Vous ne savez pas exactement qui je suis, Guerrier... mais nous nous sommes déjà "rencontrés". Vous connaissez mon nom, n'est-ce pas ? Ces longues semaines que j'ai passées en votre inconscient ont certainement laissé des... traces en vous, non ?
- Légion... comment avez-vous pu prendre forme ? Comment pouvez-vous brouiller le réseau radio ? Et qu'avez-vous fait de mes guerriers ?
- Tout cela n'est dû qu'à une seule chose... dans cet univers, tout obéit à des Lois. Le temps, la vie, l'existence, tous les événements passés, présents et futurs ont une cause. Sauf une seule chose. Une seule puissance permet de se défaire de ces chaînes logiques. Un seul élément permet de sortir des limites dressées par ces Lois. Un seul pouvoir.

Vos hommes ont été renvoyés chez eux, nous laissant seuls. Votre âme est lourde, Seigneur Fantôme. Elle est emplie de connaissances, de savoir, d'expériences, mais également de volonté. Votre âme est... appétissante. Et lorsque j'aurai fait de vous, l'un des miens, j'aurai assez d'énergie pour reprendre ma véritable forme. Et je pourrai repartir. Qu'en dites-vous ?

La réponse de Gladius fut incarnée par le tir de canon magnétique qui frappa le démon en pleine face, soulevant sable et poussière. Cependant, lorsque le nuage opaque se dissipa, Légion se tenait toujours dans les airs, immobile, semblant ne jamais avoir été attaqué.

- Bien... cela risque de s'avérer amusant.

Le Seigneur Fantôme se préparait au combat, sachant que jamais il ne pourrait vaincre cet adversaire seul. Alors qu'autour de lui, le sol tremblait de plus en fort...
Revenir en haut Aller en bas
Master-Game's Hand

avatar

Masculin

MessageSujet: Re: [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes   Mer 1 Mai - 0:37

Légion lévitait au-dessus du sable, toisant son adversaire - ou plutôt sa proie - de ses six yeux totalement blancs. Gladius l'avait bien servi au cours des mois passés, mais désormais il était temps pour lui ne plus faire qu'Un avec tous ceux qui avait déjà été dévorés par le démon ancestral. Depuis des temps immémoriaux, ce dernier avait voyagé sur des centaines de mondes, dans des dizaines d'univers, dans l'unique but de pouvoir amasser le plus possible d'expérience en absorbant l'essence de ses victimes. Chacune d'elles était une pierre ajoutée à l'édifice de l'oeuvre totale; désormais, Légion pouvait compter sur un nombre colossal de vies passées, de savoirs, d'expériences, s'émotions, de sensations, de pensées, de stratégies, de compétences... toutes volées aux guerriers qu'il avait exécutés, un par un, lors de sa longue vie.

Et maintenant, il devait éliminer celui qui avait repris le flambeau des Fantômes des Sables; ce pitoyable vermisseau, qui croyait pouvoir résister à la puissance sans limites du démon, avait plus de cent mille ans d'expérience de guerre, et son absorption serait la dernière étape à la montée en puissance du démon. Ce dernier attendait cela depuis une éternité... il pourrait bientôt avoir assez d'énergie pour reprendre sa véritable forme, qui lui avait été volée tant d'années auparavant. Il allait retrouver ses pouvoirs et sa vraie place dans l'univers... mais pour cela Légion devrait tout d'abord en finir avec Gladius.


- Il est temps, Fils de Guerre ! Vous avez fièrement combattu lors de votre existence... mais il est temps de me rejoindre, désormais. Je vous ai une fois prêté ma force dans ce même désert, lors de la mort de la Reine Spectrale. Aujourd'hui, c'est à votre tour de venir m'aider dans ma quête de renouveau. Acceptez de disparaître et un jour, je reviendrai sur la planète des sables pour la faire renaître. J'ai la solution à votre problème, skrall déchu ! Sous ma véritable forme, je détruirai l'univers matoran... et j'utiliserai son énergie pour redonner naissance à Spherus Magna !

Pour cela, vous n'avez qu'une chose à faire; mourir est bien plus simple que cela en a l'air, faites-moi confiance... vous croyez être attaché à cet univers par un lien sacré, comme tant d'autres. Vous pensez posséder une Âme spirituelle ou un Esprit dissocié de votre corps, qui rejoindra un autre monde lors de l'extinction de votre vie ? Alors qu'en réalité votre conscience n'est rien d'autre qu'un réseau électrique, extrêmement complexe certes, mais fragile et bien matériel. Il est facile de se l'approprier, ce que j'ai déjà fait avec des milliers d'autres guerriers tels que vous...

Vous pensez peut-être également avoir une chance de me vaincre, ou du moins de survivre à cette confrontation ? Je maîtrise l'une des grandes forces qui dominent tous les univers existants... le Chaos est mien, vermine ! Le Désordre m'obéit, la Destruction est sous mes ordres !

Le Démon leva l'une de ses mains droites, avant de pointer le sol aux pieds de Gladius. Aussitôt, le sable et l'air disparurent, alors qu'une zone de chaos apparaissait; autour des jambes du guerrier, le sable de téléportait en permanence et se déplaçait à très grande vitesse, chauffant et commençait même à émettre de la lumière par frottement. Mais les grains rocheux disparaissaient également pour apparaître à l'intérieur des jambes du Seigneur Fantôme; chez une créature organique, cela aurait immédiatement causer l'éclatement des veines et artères de ses membres postérieurs, ce qui l'aurait immobilisé avant de le tuer par hémorragie. Mais pour une créature dont les cellules et organes avaient été transformés en systèmes mécaniques et informatiques, les seuls dommages étaient liés à la dangereuse élévation de température... et si le guerrier avait de bons réflexes, peut-être même pourrait-il échapper à l'attaque...

Citation :
Nom: Légion
Âge: Inconnu
Élément: Chaos
Énergie: 1000/1000
Points de vie: 1000/1000
Atk: 7000 Def: 7500 Rap: 100

Techniques utilisables:


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 

Technique utilisée/active: Ravages, niveau 1
Points d'actions utilisés: 2/9
Attaque: X
Effets et dégâts envoyés: 100 pts de dégâts envoyés à Gladius s'il n'esquive pas l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes   Jeu 2 Mai - 1:28

Gladius sentit le monde se déformer autour de lui, comme si l'univers lui-même avait décider de ne plus obéir aux lois physiques qui le régissaient; il avait l'impression que la gravité, les champs magnétiques et tant d'autres phénomènes ne suivaient plus leur cours normal. Le Chaos régnait autour de lui, pendant un instant, avant de se concentrer à ses pieds. Aussitôt, le sable et l'air commencèrent à bouger de façon étrange, surnaturelle, traversant la matière et l'espace, se téléportant même à l'intérieur de son armure. Immédiatement, le guerrier activa ses réacteurs à inversion de gravité avancée, se propulsant dans les airs, effectuant un salto arrière avant de redresser et d'atterrir, prêt à une nouvelle attaque.

Les systèmes de ses jambes avaient cependant été profondément altéré... la plupart des muscles ne répondaient plus correctement, envahis de sable et de particules étrangères. Le guerrier avait du mal à se tenir debout, mais persistait tout de même à rester droit. Cependant, il savait qu'il ne pourrait pas esquiver la prochaine attaque s'il ne changeait pas de stratégie. L'attaque de son adversaire ne prenait pas en compte aucun type de blindage ou de protection, ni même de bouclier. Les zones chaotiques générées par le démon détruisaient simplement tout ce qu'elles contenaient en quelques instants, et à moins de pouvoir se propulser presque immédiatement c'était la non fonctionnalité assurée pour tous les sensibles systèmes électroniques du guerrier hybride. Tous les systèmes solides, du moins...

Le Seigneur Fantôme consulta rapidement ses différentes bases de données, cherchant désespérément une solution au problème. Si seulement Epsilon avait été là... le guerrier chercha pendant de longues secondes, qui lui semblèrent durer des heures; il avait transféré l'énergie de ses boucliers et blindages électriques vers son centre nerveux, afin d'accélérer la vitesse de réflexion et l'efficacité de son réseau neuronal holographique. Les pensées du rebelle arrivaient, étaient traitées puis remplacées à une vitesse extrême, tandis que la température de son organisme synthétique augmentait avec la quantité d'énergie utilisée. A chaque instant, des centaines d'hypothèses étaient testées avant d'être rejetées. Tandis qu'autour du chef de faction, le temps semblait s'être arrêté; ce dernier s'écoulait tellement lentement qu'on aurait pu croire qu'il s'était totalement et définitivement stoppé. Le vent ne soufflait plus, tandis que le sable qui se soulevait s'était immobilisé dans de magnifiques gerbes à la fois brillantes et opaques. Les rayons de la lune luisaient doucement sur l'armure de Gladius et les pointes osseuses de Légion. Le silence régnait, pur et sombre, engloutissant toute forme d'émotion ou de sensation et ne laissant que les pensées neutres du Seigneur Fantômes qui défilaient de plus en plus vite. Et c'est alors que le guerrier trouva la solution au problème qui lui était posé; c'est alors que le chef des rebelles comprit que pour survivre, il devrait à nouveau utiliser les dons de l'univers matoran.

Le guerrier répartit à nouveau les niveaux d'énergie pour cette fois-ci les concentrer non dans ses organistes synthétiques, mais dans la totalité de ses nanites, puisant une grande partie de ses réserves pour modifier l'essence même de leur nature. Gladius commença à briller tout en s'élevant au-dessus du sol, alors que le temps commençait seulement à reprendre lentement son cours. Légion lui-même du plisser ses six yeux alors que la lumière dégagée par son adversaire augmentait rapidement en intensité, jusqu'à illuminer le temps d'un battement de cœur cette partie du désert. Sans que le démon puisse le voir, des volutes de gaz incandescent s'échappaient de l'organisme du rebelle, évacués afin de réduire sa température corporelle; tandis qu'à l'intérieur de l'armure du Fantôme, les milliards de robots microscopiques disparaissaient pour renaître sous une forme totalement différente... Lorsque Légion put enfin rouvrir totalement les yeux, son ennemi se trouvait toujours devant lui, apparaissant comme inchangé de l'extérieur. Cependant, son essence avant changé, le démon pouvait le sentir. Certes, son apparence ne semblait pas avoir été modifiée; mais son esprit avait comme choisi une autre forme d'existence. Gladius retomba doucement sur le sol du désert, tandis que le sable était légèrement repoussé par le souffle de son seul mouvement.

Le guerrier ferma les yeux un seul instant avant de les rouvrir, le visage caché derrière la visière de son casque. Désormais, ce dernier serait inutile. Gladius porta la main à son heaume, qui s'illumina avant de disparaître. Le visage du rebelle apparut alors pleinement au clair de lune. Il restait lui aussi inchangé, à la seule différence que ses yeux brillaient dans le noir. Leur couleur brune naturelle s'était vue recouverte d'un vert électrique, qui pulsait et émettait une faible lueur analogue à celle des étoiles dans la nuit. Le Seigneur Fantôme tendit ses quatre bras sur les côtés, les levant légèrement; des arcs électriques jaillirent de ses mains, brisant le silence qui était tombé sur le désert. Les éclairs miniatures ne tardèrent pas à prendre forme puis à s'éteindre, révélant quatre sabres à simple tranchant. Chacun d'eux semblait être le clone des trois autres, long de deux bios mais cependant extrêmement fin. Un quatuor de métal, mortel comme la foudre mais léger comme l'air...

Gladius prit son appui sur le sable, puis se jeta sur son adversaire, lames en avant. Ses pieds agiles ne touchaient que rarement le sol, faisant souvent appel aux noyaux à inversion de gravité qu'ils renfermaient. Le guerrier attaqua tout d'abord son ennemi au niveau de la tête, mais ses sabres rencontrèrent les mains du Démon, qui arrêtèrent les armes comme si elles étaient faites de  papier. Le rebelle réalisa ensuite un salto arrière pour s'écarter de Légion, se préparant à son futur assaut... et espérant que les changements qu'avaient subis son corps seraient suffisants pour survivre un peu plus longtemps face à l'abomination.


[HRP]--> Utilisation d'Esquive niveau 1, j'évite l'attaque adverse en utilisant le même nombre de points d'énergie.[/HRP]


Dernière édition par Trayx le Lun 29 Déc - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Master-Game's Hand

avatar

Masculin

MessageSujet: Re: [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes   Jeu 2 Mai - 2:02

Gladius: Vous esquivez l'attaque, et par conséquent ne subissez aucun dégât. Vous perdez cependant 60 pts de votre énergie, qui descend à 671 pts.

Légion: Votre adversaire esquive l'attaque; vous perdez tout de même 60 pts de votre énergie, qui descend à 940 pts.

Le combat continue !


Légion para facilement les attaques du nouveau Gladius; ce dernier avait utilisé une grande partie de son énergie pour, semblait-il, remodeler son corps, et le rendre plus apte à affronter son destin. Cependant, les modifications apportées, aussi grandes soient-elles, ne pourraient jamais permettre à ce dernier d'atteindre le niveau de Démon. L'Abomination avait combattu des centaines de guerriers bien plus puissants que le Seigneur Fantôme, et ce n'était pas face à un vermisseau tel que lui que Légion tomberait.

La créature impie avait vécu tellement longtemps... il avait vu tant d'ères passer, de vies prendre fin... et à chaque fois, il était devenu plus fort. Mais même maintenant, il n'arrivait même pas à la cheville de l'ancienne entité qu'il avait un jour été. L'ancien Légion, le premier à avoir dominé le Chaos. Celui qui avait été élevé au rang de Dieu, avant d'être déchu et de devoir retrouver sa puissance au cours des éternités de faiblesse qu'il continuait de subir.


- Fils de Guerre... vous rendez-vous compte de ce que vous faites ? Vous rendez-vous compte que vous gaspillez une énergie qui pourrait m'être précieuse à l'avenir ? Vous rendez-vous compte que vous me faites perdre mon temps ? Je peux lire en vous comme dans un livre ouvert; vous pensez encore réellement avoir une chance de survie, alors même que je viens de parer vos plus puissantes armes blanches à l'aide de mes simples mains. Votre destin était tracé depuis le début... comme le mien.

J'ai moi aussi été faible, au commencement de mon monde. Été un guerrier comme un autre, utilisant ses maigres forces pour essayer de survivre dans un monde dangereux et mortel. Moi aussi, j'ai connu le désespoir, la souffrance. Et puis un jour, sans aucune raison, une étincelle s'est allumée en moi. Un pouvoir s'est éveillé, me permettant de m'élever au-dessus des autres. Sans que je sache pourquoi, je maîtrisais désormais une ancienne puissance; le Chaos m'a permis d'imposer ma volonté à tous les peuples de mon univers. Ils m'obéissaient... ou mourraient. C'était le seul moyen d'empêcher la Guerre. La mort de milliers d'entre eux, pour préserver les autres; j'ai ainsi exécuté moi-même des milliers de rebelles comme vous, m'appropriant leur mémoire, leur expérience, leur puissance... je suis devenu de plus en plus fort, presque invincible. J'ai décimé des races entières, car il s'agissait du seul moyen pour préserver la paix. Il en a toujours été ainsi, et il en est de même pour Bara-Magna.

J'ai donc dominé mon univers, chef absolu du Monde. Mais certains ont cru que j'étais la cause de leurs maux... alors que j'étais celui qui leur avait permis de vivre en paix. La liberté n'est que la libre voie à la Guerre. Si vous ne dominez pas un peuple, alors il se déchirera de l'intérieur. Les peuples ont tous besoin d'un Tyran qui les garde en vie, qui supprime leurs libertés afin de les empêcher de s'entre-tuer. Mais des Traîtres, assoiffés de pouvoirs, pensaient que la mort était préférable à l'esclavage.

Ils ont alors agi à mon insu. Nul ne sait quelle fut exactement leur action; tout ce que je sais, c'est que je fus alors irrémédiablement banni de mon univers et privé de mon existence physique, ainsi que de mes pouvoirs. Les traîtres s'étaient sacrifiés, étaient morts lors du rituel... mais moi, j'étais encore en vie. Ma conscience avait survécu. Et, un beau jour, elle a rejoint un autre monde. Votre monde. J'ai trouvé un corps qui était apte à recevoir les signaux électromagnétiques qui encodent toute conscience. Votre organisme synthétique était parfait pour que mon esprit s'y intègre, ce que j'ai fait il y a de cela quelques mois... et désormais, c'est à votre tour d'être intégré en moi. Je redeviendrai alors celui que j'ai été auparavant... Un Dieu de la Paix.

Le Démon pointa de nouveau l'un de ses doigts en direction de son adversaire, créant de nouveau une zone de Chaos. Cependant, elle était cette fois-ci bien plus étendue, englobant Gladius tout entier. Si les modifications apportées à l'organisme synthétique du rebelle ne portaient pas leurs fruits... l'altération de l'espace détruirait toute structure solide à l'intérieur de son armure.

Citation :
Nom: Légion
Âge: Inconnu
Élément: Chaos
Énergie: 940/1000
Points de vie: 1000/1000
Atk: 7000 Def: 7500 Rap: 100

Techniques utilisables:


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 

Technique utilisée/active: Ravages, niveau 2
Points d'actions utilisés: 4/9
Attaque: X
Effets et dégâts envoyés: 200 pts de dégâts envoyés à Gladius s'il n'esquive pas l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes   Jeu 2 Mai - 21:05

Gladius sentit la zone chaotique naître autour de lui, grandir puis atteindre sa taille maximale. Cette fois-ci, se propulser à l'aide de réacteurs IGA ne suffirait pas à se dégager d'une telle attaque. Le Seigneur Fantôme faisait de nouveau face à son destin, qui avait cette fois pris l'apparence d'un Démon... La matière commença à se disloquer à l'extérieur de l'armure du guerrier, chaque atome se téléportant aléatoirement dans l'aire de Chaos, y compris à l'intérieur de l'organisme du rebelle. Cependant, ce dernier ne semblait pas être touché par l'altération de l'espace. Il restait immobile, tandis que des particules traversaient son corps de part en part, et déchiraient tout ce qui s'y trouvaient. Légion souriait, attendant tout simplement de voir Gladius tomber. La zone de chaos se dissipa, et le silence revint s'appesantir sur le désert, recouvrant tout comme un linceul; le démon s'approcha de son adversaire, qui ne bougeait plus, préparant sûrement son assimilation afin d'absorber son essence. Cependant, à peine avait-il fait un pas que le Seigneur Fantôme s'était mis à courir, repoussant doucement le sable autour de lui. Légion fut tétanisé pendant un très court instant, ne comprenant pas comment son adversaire avait pu survivre à l'attaque qu'il venait de subir; ses organes, même synthétiques, devaient avoir été complètement déchiquetés et détruits de l'intérieur. Ce petit moment de distraction suffit amplement au rebelle pour arriver à portée de son ennemi, attaquant de ses quatre lames; ses coups furent parés, mais le démon fut déséquilibré, permettant à Gladius d'effectuer un salto avant par dessus l'Abomination et de le frapper au niveau de l'épaule - sans faire le moindre dégât, cependant - avant de se propulser en arrière et de s'écarter grâce à ses réacteurs à inversion de gravité.

Le Seigneur Fantôme souriait, ses yeux illuminant très légèrement la poussière qui dansait devant son visage. Il avait porté un coup au démon, même si ce dernier ne semblait pas du tout être affecté par cette attaque. Il ne gagnerait pas ce combat, bien sûr... pas seul, du moins. Mais même si Légion pensait être l'unique ancienne créature qui se trouvait actuellement non loin du rebelle, il se trompait lourdement. Gladius n'avait que deux yeux, mais il pouvait voir la fantastique énergie qui se déplaçait actuellement dans le sable du désert, très profondément. L'énergie de l'artefact avait apparemment été transféré dans cette chose qui s'approchait vite - très vite - de la surface. Le cube avait réveillé quelque chose de très ancien et de très puissant. Une créature ancestrale, qui allait bientôt rejoindre les deux belligérants. Le sol recommença à trembler, bien plus fort qu'auparavant cette fois-ci. Plusieurs dunes, instables, s'effondrèrent sur elles-mêmes. Le chef rebelle dut légèrement se baisser pour garder son équilibre... un bruit énorme retentit derrière lui, alors que Légion reculait de plusieurs mètres, les yeux écarquillés. Ce dernier semblait sidéré parce que qu'il voyait, et Gladius osa se retourner pour observer ce qui avait jailli du sable.

Au travers des yeux du Seigneur Fantôme, cela ressemblait juste à une énorme masse d'énergie et de vie. Une créature colossale, qui ressemblait à un serpent ou à un ver Sandray, mais en bien plus gros. Des milliers de minuscules pattes garnissaient ses flancs, tandis que l'une des extrémités de son corps se terminait en une gueule mortelle, circulaire mais tapissées de centaines de dents faisant chacune bien deux bios de longueur. L'autre bout du monstre était resté dans le sable, mais la partie à l'air libre devait mesurer au moins trois kios de long, et trente bios de largeur. Gladius avait déjà entendu parler de cette chose; un ancien esprit du désert, qui aurait été enfermé dans une montagne, et l'aurait ainsi rendue vivante. Une légende qui n'était connue que des plus vieilles tribus de Bara-Magna...


- Maelström, le Roc éveillé...

[HRP] Esquive niveau 2, je perds 110 pts d'énergie et j'évite l'attaque. [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Master-Game's Hand

avatar

Masculin

MessageSujet: Re: [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes   Jeu 2 Mai - 21:58

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Gladius: Vous esquivez l'attaque en dépensant 110 pts d'énergie.
Légion: Votre attaque ne touche pas votre adversaire, mais vous perdez tout de même 110 pts d'énergie.

Un nouvel adversaire intervient, le combat continue !


Légion recula de plusieurs pas lorsque l'immense serpent à la peau rocailleuse sortit du sol; il s'agissait là d'une créature tout simplement impossible, bien trop puissante pour pouvoir ne serait-ce que survivre à une seule de ses attaques... mais qui devait être dotée d'une essence si colossale, proportionnelle à sa taille ! L'abomination savait au fond d'elle qu'elle devait fuir; mais sa faim était bien trop grande, son appétit trop intense. Le guerrier impie ne bougea plus, et commença même à s'avancer vers son adversaire, ne pouvait résister à l'appel de ses sens...

Maleström était désormais pleinement éveillé, et savourait la sensation de liberté qu'il ressentait. Certes, il ne s'agissait ni plus ni moins que d'un ver, comme ceux qui habitaient le canyon de Sandray. Cependant, sa taille n'avait rien avoir avec les autre représentants de son espèce. Sa peau était également rocailleuse, durcie par des millénaires de frottements dans le sous-sol de la planète des sables. La créature agissait à l'instinct, dépourvue de conscience telle quelle. Cependant, les Grands Êtres semblaient avoir modifié son patrimoine génétique afin de lui donner une sorte de "mission", analogue à celle que les makutas pouvait déléguer à leurs rahkshis. Il s'agissait d'un objectif simple, mais qui pouvait s'avérer délicat dans son accomplissement...

Légion volait désormais, porté par ses ailes de chauve-souris. A toute vitesse, il percuta alors ce qui semblait être l'abdomen du Maelström, déchirant une partie de son épiderme rocheux. Ses griffes taillaient la chair et la peau rocailleuse, sans rencontrer d'importante résistance; le ver géant hurla de douleur, faisant trembler le sable et s'effondrer les dunes autour de lui. Le Démon dut lâcher prise, alors que la puissance du cri causait d'importants dommages à son organisme. L'abomination se détacha de sa proie, tomba sur plusieurs centaines de mètres, puis se redressa au dernier moment et déploya ses ailes afin d'utiliser la vitesse acquise pour effectuer une vrille, s'élever à nouveau dans les airs puis rejoindre doucement le sol...

Le Maelström avait arrêté de crier, mais il avait parfaitement remarqué la créature, aussi minuscule soit-elle, qui avait osé le toucher. Une entité quasiment imperceptible, qui inspirait le mal et la souffrance; tandis qu'une autre se tenait également droite et fière, mais dégageait une aura de bienveillance envers le serpent de pierre. Le Rayon de sable géant perçut aisément les esprit des deux guerriers, et sut immédiatement ce qu'il devait faire. L'un devait vivre, l'autre mourir... La créature, élevée dans les airs, n'avait qu'une seule chose à faire pour redessiner la topographie de la région; elle utilisa les muscles géants qui longeaient ses flancs, et frappa le sol de toute sa masse, créant une énorme onde de choc qui fit s'élever des centaines de tonnes de sable et de roche dans les airs; le front de la vague solide s'approchait à grande vitesse en direction de Gladius et de Légion; ces deux derniers devraient immédiatement fuir le combat, ou périr broyés par une masse effroyable de minerais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes   Ven 3 Mai - 2:25

Gladius toussa, crachant sable et poussière hors de sa gorge; il eut du mal à se relever, ainsi qu'à marcher lors des premiers pas. Lorsqu'il regarda ses jambes, il remarqua que l'une d'elles était déchirée au niveau du mollet, révélant l'intérieur de son corps. Une lumière blanche teintée de bleu émanait de l'ouverture, illuminant le sable sous le ciel nocturne. Mais à part cette étrange lueur, le corps du guerrier était désormais totalement creux, vidé de toute matière solide ou liquide. L'ultime achèvement son évolution... le Seigneur Fantôme ne possédait plus de corps à proprement parler. La totalité de ses systèmes et les millions de ses cellules cybernétiques avaient tout simplifié à l'extrême, jusqu'à ne devenir plus qu'un noyau énergétique. Le guerrier s'était inspiré de l'organisation corporelle des makutas, qui n'existaient que sous la forme d'un gaz, l'antidermis. Désormais, Gladius n'était plus qu'un réseau énergétique, situé au niveau du torse de l'armure qui le protégeait. Lors des attaques de Légion, les particules accélérées avaient traversées ce réseau intangible sans l'endommager; les seuls dégâts qui auraient pu être occasionnés auraient ceux liés à la destruction de l'armure suite aux chocs entre le sable incandescent et le blindage, qui s'était cependant révélé assez résistant pour ne pas se disloquer suite à l'assaut du démon.

Le Seigneur Fantôme posa l'une de ses mains sur son mollet, où l'armure avait été partiellement déchirée. Le blindage se courba sous ses doigts, se reformant comme à l'origine et refermant la "coquille" qui protégeait son essence. Le guerrier remarqua alors que les communications radios avaient été rétablies; Légion était-il donc bien mort, définitivement trépassé ? Sa soif de puissance l'avait sûrement empêché de fuir face au Maelström, qui s'était à nouveau enfui après son attaque; mais s'il avait résisté à cette pulsion, peut-être le démon était-il encore vivant, quelque part, en train de renouveler ses forces en vue d'un futur combat... Gladius rejoignit mentalement les réseaux de communication rebelles, et remarqua qu'un message de la part de Rehad lui avait été directement adressé. Le guerrier commença donc à chercher son skopio blanc, qui l'attendait quelque part dans le désert. Cela ne luit prit que quelques heures, le retour des réseaux radio lui permettant de détecter à très longue distance tout dispositif rebelle en état de marche. Et alors que le leader Fantôme traversait à toute allure la mer de dunes, sous le ciel étoilé, il pouvait parfaitement percevoir l'immense forme vivante qui se mouvait lentement dans les sous-sols de la planète des sables, creusant un véritable dédale sous le désert.


--> Esquive de l'attaque de Légion grâce à Esquive, puis fuite du combat pour éviter "Holocauste" de Maelström. Pas de perte de pts de vie grâce à la technique "paisible" de Maelström.
Revenir en haut Aller en bas
Master-Game's Hand

avatar

Masculin

MessageSujet: Re: [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes   Ven 3 Mai - 2:32

Gladius: vous payez 225 pts d'énergie pour esquiver l'attaque de Légion, et vous prenez la fuite face à Maelström --> vous ne subissez donc aucun dégât, ni perte de pts de vie.

Légion: vous subissez de plein fouet le pouvoir Holocauste de Maelström, que vous ne pouvez pas éviter. Vous subissez 1000 pts de dégâts, et par conséquent mourrez des suite de cette attaque. Votre capacité spéciale Phénix Déchu entre en action.

Maelström: Vous ne subissez aucun dégât, et sortez vainqueur de ce combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes   Lun 29 Déc - 4:20

Le sable crissait régulièrement, foulé par le talon d'innombrables bottes métalliques qui frappaient le sol à l'unisson, parfaitement coordonnés. La marée noire avançait, prête à déferler sur la cible que le Maître avait désigné comme étant la prochaine victime de son Protectorat. Bientôt, ses légions porteraient du nouveau un grand coup à l'encontre de ceux qui espéraient pouvoir lui résister; ces parias, ces fous, aveugles et sourds, complètement coupés de la réalité pour les faux espoirs, les vaines tentatives, les illusions de victoire.

Car seule la mort saurait accueillir ceux qui osaient s'opposer à lui.


*Faisons en sorte que cela soit rapide.*

Trayx suivait l'une des troupes envoyées par le Maître; les drones avançaient en rang, parfaitement coordonnés. Bien plus évolués que toutes les machines de l'univers matoran, les soldats Protector représentaient parfaitement la puissance qui les avait élaborés; impartiaux, dénués de la moindre pitié ou de la moindre trace de doute, ils n'étaient que des machines, destinées seulement à une seule chose: détruire, éliminer, massacrer, tout ce qui pouvait représenter le moindre signe de défection envers l'empire su Protectorat des Ombres. De simples pions, facilement destructibles, mais tout de même mortels au corps à corps; et certainement plus nombreux que tout ce que pourraient produire tous les arsenaux de l'univers matoran réunis.

*De la chair à canon, dont la perte n'importe à qui que ce soit.*

Le rahkshi avait changé depuis son arrivée au labyrinthe; lorsqu'il repensait à celui qu'il était alors, cela lui donnait presque envie de rire... presque. Aveugle, sourd, ignare, stupide; tout cela, il l'avait été, comme les autres imbéciles du prétendu "Dernier Ordre". Ils ne comprenaient pas que chacun de leurs actes suicidaires ne faisaient que les rapprocher de leur ultime extermination; que leurs absurdes tentatives de riposte ne changerait en rien leurs chances de victoire.

Même multiplié à l'infini, un nombre nul le restait indéfiniment, après tout.

Trayx suivait la cadence des innombrables drones; un rythme qui aurait épuisé en quelques heures n'importe quelle armée d'organiques non assistés, mais qui ne gênait en rien les soldats Protector, infatigables. Cependant, bientôt, un léger tremblement du sol se fit entendre. Provenant du côté droit de la colonne blindée, il s'agissait sûrement du passage d'animaux souterrains, effrayés par l'avancée trop rapide, presque surnaturelle des forces du Maître.

Des informations s'affichèrent rapidement à l'intérieur du casque noir. En transparence, apparurent ainsi en rouge vif les silhouettes de plusieurs vorox qui creusaient le sol. Treize, quatorze, quinze... seize en tout. Seize guerriers vorox, entièrement recouverts d'armures lourdes - sûrement pillées dans les réserves des Fantômes, laissées à l'abandon. Mais, plus important, les créatures avançaient vers la troupe métallique, qu'elles considéraient sûrement comme... étrangère. Des ennemis donc.

Trayx n'avait aucune envie de se battre contre les guerriers quadrupèdes, mais ils représentaient un risque: celui de le ralentir, ou pire, de l'attaquer à revers en cas d'embuscade adverse de plus grande ampleur. Cependant, ils étaient pour l'instant cachés sous terre, à bonne distance - plus de cinq-cent mètres. Le rahkshi continua donc d'avancer, comme si de rien n'était; si les soldats Protector avaient repéré l'ennemi, ils n'en montrèrent rien, progressant sans relâche, toujours à la même cadence malgré les nombreux kilomètres déjà parcourus, et la pente ardue qui aurait découragé plus d'un voyageur.

Les vorox se rapprochaient rapidement, cependant, se déplaçant sous terre bien plus rapidement que la colonne blindée; sûrement avaient-ils déjà construit des galeries, et en profitaient-ils pour se propager avec une vitesse accrue. D'ici quelques secondes, ils émergeraient du sol, attaquant les drones les plus proches avant de se cacher à nouveau. Malheureusement pour eux, cette tactique avait déjà été utilisée contre Trayx, qui savait donc comment répondre le plus efficacement possible à ce genre d'embuscade; le rahkshi s'approcha du robot Protector de transport qui lui avait été assigné. Il s'agissait tout simplement d'un soldat standard, dont les bras avaient été retirés et remplacés par un émetteur de barrière magnéto-cinétique qui lui promettait une protection maximale contre les armes blanches ou à feu. Ses jambes avaient cependant été épaissies afin de lui assurer un port droit et une plus grande résistance aux effets de chocs. Dans son dos, plusieurs armes lourdes avaient été fixées magnétiquement, afin d'être en permanence faciles d'accès pour le rahkshi. Un lanceur de missiles, une mitrailleuse lourde, ainsi qu'un fusil à pompe, tous de confection Protector. Juste en dessous, deux mitraillettes légères, utilisables à une main, n'attendaient également que de faire pleuvoir le feu, le fer et la mort sur ceux qui pensaient réellement pouvoir faire obstacle à l'inévitable.

Trayx ne savait aucunement quelles technologies ces armes utilisaient, mais il était sûr d'une chose au moins; forgées et assemblées dans les arsenaux du Maître, elle surclasseraient de loin tout ce qui pouvait être confectionné dans l'univers matoran ou sur Bara-Magna. Le rahkshi attrapa la mitrailleuse lourde à deux mains; cette dernière, plutôt lourde, n'aurait pu être portée par un glatorian ou un toa sans exosquelette adéquat; pour le kraata, engoncé dans son armure aux servomoteurs avancés, cela ne posa aucun problème.

L'arme présentait une ergonomie plutôt singulière: la commande de tir, ainsi que la poignée de stabilisation, étaient présentes sur le dessus de l'arme, qui présentait donc son canon près du sol. Lorsque Trayx se munit de l'arme, cette dernière s'activa automatiquement avant de se connecter à l'armure rahshi. Plusieurs indicateurs s'allumèrent devant les yeux organiques du kraata, illuminant d'un bleu clair électrique l'intérieur de son crâne artificiel. Munitions restantes, température, mode de tir... et, plus intéressant, type de munitions utilisées. Une dizaine de catégories étaient ainsi présentes, chacune adaptée à un cas de figure bien précis: allant de l'élimination antipersonnelle de masse à la chasse au très gros gibier, en passant par la destruction de véhicules.

Les vorox avaient désormais progressé jusqu'au cœur de la la troupe mécanisée, et s'étaient immobilisés juste sous la surface, attendant de frapper leur ennemi avant de s'enfuir en vitesse et de préparer leur futur assaut. Tout fut très rapide; les guerriers sauvages perçant le sol de leurs puissants pattes, s'élevant dans les airs non sans cisailler au passage les soldats Protector les plus proches. Trayx sélectionnant les munitions perforantes à diffraction explosive retardée, puis faisant feu.

Lorsque le rahkshi tira, le recul puissant le surprit, et il dut adapter la pression de ses servomoteurs en conséquence. Cependant, le spectacle des balles fusant à un rythme incroyable fit grandir en lui un certain sentiment de puissance, d'extase guerrière et de ravage. Les tirs fauchèrent les vorox les plus proches, un à un; les projectiles pénétrèrent sans problème le blindage et la peau épaisse des guerriers sauvages, avant de s'implanter à l'intérieur même de leur corps. Puis, sans pitié aucune, les balles explosèrent, libérant un shrapnel mortel dans toutes les directions; vu de l'extérieur, on avait l'impression que les créatures explosaient littéralement, comme soufflées par une bombe miniature qui aurait été insérée sous leur peau.

Trayx ne put s'empêcher de sourire en voyant ses cibles, même protégées par un épais blindage, réduites à néant en un clignement de paupière. Cinq victimes, qui s'éparpillèrent au sol avant même de comprendre ce qu'il se passait. Les vorox survivants s'enterrèrent très rapidement avant de prendre la fuite, comprenant qu'il s'agissait là d'un combat qu'ils ne pourraient pas gagner. Sans doute iraient-ils se terrer avec les leurs, leur expliquant dans leur dialecte limité que l'ennemi disposait d'armes terrifiantes.


*Peut-être, ainsi, comprendront-ils que tenter de lui faire obstacle n'est que folie...*

Trayx ne ressentait ni joie ni dégoût à l'idée d'avoir massacré ceux qui s'étaient approchés de la troupe mécanisée; certes, le déferlement de puissance avait fait naître en lui un sentiment plaisant de rage guerrière, mais ses cibles auraient pu être des animaux ou même des mannequins que cela n'aurait rien changé; le meurtre, le massacre, l'élimination de masse, ou même le génocide, n'étaient que des moyens pour remplir sa mission. S'il devait en passer par là, le rahkshi n'hésiterait pas une seconde. Si cependant, agir en douceur, discrètement, lui permettait d'obtenir une efficacité accrue, alors ainsi ferait-il. L'objectif était clair, et le moyen d'y parvenir lui était libre. Tout simplement.

Tandis que la nuit se rapprochait, doucement et sûrement, vers l'aube, Trayx reprit sa marche, suivant de près l'armée qui se dirigeait vers ce fameux emplacement. Et, alors que le pas cadencé des nombreux drones faisait trembler le sable à intervalle régulier, le rahkshi se demandait où pouvaient bien en être les autres Réprouvés.

Qu'importe... qu'ils réussissent haut la main ou meurent dès le premier affrontement, cela ne changerait rien au fait qu'il avait son propre objectif à accomplir. Et de nombreux nouveaux outils pour y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mer de Sables Liquides] Mer de Dunes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de Bara Magna :: Grandes étendues désertiques :: Mer de Sables Liquides-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos