Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Po-Voya] Arène

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Po-Voya] Arène   Sam 11 Mai - 13:10

La foule hurlait, électrisée au plus haut point par l'attente. Formée d'agoris principalement, elle était également complétée par de nombreux matorans qui avaient fait le déplacement pour pouvoir assister à l'événement. Aucun d'entre n'avait voulu rater le déferlement de violence qui allait suivre. Les Fantômes avaient organisé non pas un tournoi, mais plutôt un spectacle de combat, dans lequel des guerriers seraient opposés à des robots et diverses créatures plus ou moins dangereuses. Une arène rocheuse avait été élevée spécialement pour l'occasion, construite à partir des ruines de l'ancienne forteresse matoran.

Les guerriers participants patientaient dans les souterrains de l'édifice, attendant que le signal de lancement soit donné. De longues minutes passèrent, puis le son de puissantes cornes retentit dans l'arène de po-voya; les combats allaient enfin commencer. Le sol de la forteresse s'ouvrit en son centre, laissant apparaître une immense plateforme carrée qui se situait en-dessous. S'y tenaient debout une vingtaine de Fantômes; tous faisaient partie des forces d'élite rebelle, les fameux Spectres. Ils entouraient un guerrier immobile, dont l'armure brillait d'un profond bleu roi. Ses deux paires de bras étaient croisées, et sa tête n'étant pas protégée par un casque, certains purent remarquer que ses yeux brillaient d'une étrange lueur électrique. Dans son dos, quatre petites armes à feu - sûrement des pistolets - étaient fixés sur son armure.

Une ovation accueillit l'arrivée des soldats Fantômes, alors que la plateforme qui les soutenait s'élevait lentement, jusqu'à arriver au même niveau que le reste du sol de l'arène. C'est ensuite qu'un bruit sourd parcourut une partie de l'arène circulaire; cette dernière étant construite sur plusieurs niveaux, seuls les spectateurs des gradins les plus élevés purent remarquer que de multiples passages s'étaient ouverts sur les murs de la zone de combat. Une centaine de trous, de taille modeste, qui ne pourraient guère laisser passer plus d'un toa ou d'un glatorian à la fois. Mais qui étaient bien assez larges pour permettre le passage aux deux-cents vahkis qui se ruèrent sur les guerriers rebelles. Les ouvertures se refermèrent après leur entrée en scène, mais le sol de la forteresse s'ouvrit ensuite en quatre endroits, laissant cette-fois apparaître des kikanalos, sans toutefois les faire remonter à hauteur de la zone de combat.

Le spectacle avait commencé, alors qu'une marée de métal semblait fondre sur sa proie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Arène   Sam 11 Mai - 20:04

Gladius leva haut le poing avant de l'abattre sur un drone vahki qui s'était approché de trop, l'écrasant au sol et le réduisant hors d'état de nuire. La seconde d'après, il se baissait pour éviter de justesse l'attaque d'un autre robot. Un coup de pied dans l'abdomen du méca le repoussa à plusieurs mètres du guerrier; un tir lui perfora ensuite la tête afin de le neutraliser. Le rebelle regarda ensuite autour de lui, étendant la portée de son radar afin de faire le compte des forces qui l'entouraient. Les vahkis étaient encore très nombreux, et entre eux se trouvaient divers ennemis plus ou moins dangereux - maxilos, exo-toas, mais aussi kikanalos et loups de fer - qui s'avançaient lentement mais sûrement vers les Fantômes, qui s'étaient organisés en une formation circulaire afin d'empêcher toute attaque à revers.

Le chef de faction pointa ses quatre pistolets en face de lui, tirant plusieurs coups pour abattre les drones les plus proches. Les armes de poing étaient très pratiques dans un cas comme celui-ci; légères, rapides et précises, elles permettaient également un rechargement bref et une cadence de tir moyenne même s'il s'agissaient de pistolets semi-automatiques. Les balles perforantes que le Fantôme utilisait permettaient également d'aligner plusieurs cibles d'un seul coup et de toutes les éliminer d'un seul tir. Les robots continuaient cependant d'affluer, en vagues métalliques qui ne cessaient de s'écraser contre les soldats rebelles. Les Spectres faisaient également un ravage dans les rangs robotiques; des mitraillettes, fusils d'assaut et lance-roquettes aux épées, hallebardes et arbalètes en passant par les canons magnétiques, lanceurs thornaxx et fusils de sniper, un arsenal complet équipait les forces d'élite rebelles, qui pouvaient ainsi répondre à toutes sortes de situation sans jamais subir de gros dégâts. Lorsque l'un d'eux manquait de munitions ou d'énergie, il reculait et un autre prenait sa place afin de lui laisser le temps de recharger ses réserves.

Gladius pouvait facilement compter sur ses frères d'armes pour donner un beau et violent spectacle aux spectateurs qui étaient venus; le but étant de remonter le moral du peuple et de lui montrer que les Fantômes étaient bien présents sur Voya-Nui, même après des mois d'apparente activité, il avait suffi de récupérer des drones rouillés et inadaptés au combat rangé dans les vieux hangars du port industriel de Ga-voya. Le plus dur avait été de leur donner une apparence présentable - réparer légèrement les plus endommagés, enlever les couches de rouille, nettoyer la poussière et enfin les repeindre afin de leur donner un air plus dangereux et mortel qu'à l'origine. La plupart des robots présents seraient même incapables de vaincre un simple agori au combat; il s'agissait bel et bien d'un spectacle, non d'un réel combat. Non, le véritable danger se trouvait dans le fait que des loups de fer et kikanalos avançaient lentement en direction du cercle des Fantômes. Ils représentaient l'adversaire final que les guerriers devraient abattre, le risque bien réel de subir des assauts dangereux voire mortels.

Gladius leva de nouveau ses armes, faisant feu de nouveau pour transpercer la tête d'un maxilos avant de lui perforer la poitrine et de lui arracher les bras sous la force des tirs. Le rebelle sauta en l'air, effectuant un salto arrière avant de faire pleuvoir un déluge de métal sur sa prochaine cible - un exo-toa. Les balles traversèrent le blindage du drone, mais ce dernier continua d'avancer, prêt à frapper. Le Seigneur Fantôme fit un nouveau bond dans les airs, usant d'une impulsion IGA pour se propulser à une dizaine de bios de haut avant de retomber de tout son poids sur le robot, pieds en avant; ce dernier fut littéralement écrasé sous la masse du rebelle, dont l'impact au sol fissura les dalles rocheuses qui formaient la zone de combat. Gladius recula d'un pas, évitant un loup de fer qui avait tenté de lui sauter à la gorge. Le guerrier rangea ses pistolets dans son dos, puis sauta sur le fauve avant de l'attraper à l'aide de ses quatre bras. Le maintenant d'une paire de mains, l'autre se saisit de sa tête; un mouvement sec suffit à briser la nuque du prédateur, le tuant sur le coup. Et lorsqu'un vahki profita de l'occasion pour sauter sur le Seigneur Fantôme, le leader rebelle l'empoigna par la jambe avant de le lancer à plusieurs mètres de lui; une balle dans la tête désactiva définitivement le robot, qui ne se relèverait plus jamais.

Gladius se préparait à une nouvelle attaque, lorsqu'il remarqua qu'une sorte de "vide" l'entourait. Derrière lui, les Spectres avaient correctement refermé le cercle défensif, continuant à repousser, vague après vague, les assauts de leurs ennemis. Le guerrier étendit le temps d'un battement de cœur le champ de son radar, avant de remarquer qu'une grosse masse s'approchait de lui à vitesse moyenne. Roulant de côté, le Fantôme évita de peu de se faire piétiner par un kikanalo; ce dernier, comme les autres qui avaient été capturés, était infecté par le venin hordika, et était devenu fou de rage. Dans la nature, ils faisaient d'immenses ravages, et pour cela les rebelles les avaient emprisonnés - non sans mal - avant de les envoyer dans l'arène afin de se débarrasser de cette nuisance. Gladius se releva, reprit ses quatre pistolets, et se prépara à affronter la bête enragée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Po-Voya] Arène   Sam 11 Mai - 23:32

Gladius glissa de côté, évitant la charge de la bête déchaînée, avant de sauter en l'air, effectuant un salto avant, afin d'atterrir derrière le kikanalo infecté. Ce dernier hurla de rage une fois de plus, sans raison. Le monstre biomécanique semblait être dans une colère de tempête en permanence, sans que rien ne puisse y changer quoi que ce soit. Le venin hordika avait transforme une paisible créature en une incarnation vivante de la haine. Le rebelle tira une balle dans l'une des pattes arrières du kikanalo, qui se retourna en crachant et criant de plus belle - si cela était possible. Le Seigneur Fantôme profita du fait que le monstre ne semblait pas vouloir le charger tout de suite pour vider les chargeurs de ses quatre pistolets sur la bête enragée, dont la peau commençait sérieusement à s'étioler. La créature se vidait de ses fluides vitaux, mais persistait à combattre, malgré les multiples blessures qui la condamnaient désormais à une mort certaine. Elle n'avait plus aucune chance de survie, mais la colère qui l'animait la poussait à tenter de tuer celui qui se tenait en face d'elle, et ce jusqu'au bout.

Gladius sauta en l'air, passant au-dessus du kikanalo qui tentait de l'embrocher sur ses griffes acérées. Le guerrier retomba sur le dos de la créature, et rangea aussitôt ses armes de poing; alors que la bête se débattait pour le faire tomber, le rebelle ouvrit largement ses quatre mains, laissant l'énergie affluer hors de son corps. Des filaments de lumière sortirent des jointures de ses gantelets, se tortillant dans l'air comme s'ils étaient vivants. Chacun d'eux avait un comportement propre, semblant vouloir rejoindre une position exacte. Les fils lumineux se regroupèrent, grossissant et brillant de plus en plus fort, jusqu'à former quatre longues lames scintillantes; ces dernières prirent forme, se solidifièrent, puis arrêtèrent de dispenser leur lumière dans toute l'arène, révélant alors quatre sabres à la lame de couleur ébène. Gladius referma sa prise sur le dos du kikanalo à l'aide de ses jambes, leva ses lames, puis les abattit à l'unisson au niveau de la nuque de la bête, qui tomba raide morte sur le sol, toute énergie semblant avoir soudainement quitté son corps.

Le Seigneur Fantôme sauta du dos de la créature décédée, se rattrapant au sol en pliant l'un de ses genoux; un coup latéral de ses quatre lames découpèrent en cinq parties distinctes un vahki qui s'était trop approché. Le rebelle recula d'un pas, puis utilisa une impulsion de ses réacteurs IGA pour sauter au-dessus des ennemis qui s'approchaient encore et rejoindre le cercle que les Spectres maintenaient toujours face à la marée de métal. Cette dernière s'était d'ailleurs grandement affaiblie, et les rares loups de fer et kikanalos qui la parcouraient auparavant avaient déjà tous été abattus, ne laissant que quelques rares maxilos et exo-toas à la tête d'une vingtaine de vahkis. Gladius rangea les quatre sabres dans son dos, où ils furent lentement absorbés par le guerrier afin de pouvoir être utilisés plus tard. Les pistolets eux aussi avaient déjà subi le même sort, et le rebelle avait désormais les mains nues, et attendait patiemment derrière le véritable mur que formaient les troupes d'élite devant lui. Le Spectre qui se trouvait juste devant le Seigneur Fantôme épaula son lance-roquettes et tira un projectile aux pieds d'un exo-toa, qui fut réduit en poussière, ainsi que les robots qui étaient trop près de lui. Le guerrier dégaina ensuite les deux épées qui étaient fixée magnétiquement aux plaques dorsales de son armure, avant de littéralement trancher en deux un maxilos qui tentait de l'attaquer au corps à corps.

Gladius observa ainsi plusieurs Spectres pendant les quelques instants qui restaient avant que le dernier adversaire ne soit détruit. La zone de combat n'était désormais occupée que par une vingtaine de Spectres - autant qu'au départ du spectacle, comme cela avait été prévu - en plus du Seigneur Fantôme, en leur centre. Les spectateurs commencèrent alors à hurler et à applaudir les rebelles qui leur avaient fait une véritable démonstration de force. Leur chef souriait, heureux de voir que les agoris et matorans aient apprécié le combat; leur moral en serait sûrement affecté, et donc indirectement celui de la faction toute entière. Mais alors que l'heure était à la joie et à la fête, un événement inattendu allait se produire...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Po-Voya] Arène   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Po-Voya] Arène
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» résu automatique dans une arène
» Reine d'Arène
» bug Arène Azuria
» [FINI]Premier match d'arène pour un premier badge... ou pas!
» CHAPITRE3. les 77th hunger games, l'arène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de l'Univers Matoran :: Voya Nui :: Po-Voya-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos