Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Valmaï] Terres vitrifiées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Valmaï] Terres vitrifiées   Dim 9 Juin - 15:37

Gladius leva son bouclier juste à temps, protégeant son corps de l'explosion d'un missile Cordax. Regardant derrière lui, il vérifia que la force de l'impact n'avait pas causé de dommages au Cendox qui servait de couvertures au matoran et au toa blessés qui s'étaient cachés derrière le véicule. Le Fantôme se retourna de nouveau, faisant face au grand steltian qui lui faisait face. Le grand chef tribal, doté d'une armure lourde et de deux canons Cordax, souriait et exultait de pouvoir se battre face aux rebelles. La tête de son marteau, qui pendait à sa ceinture, était encore salie du sang de dizaines de Fantômes qu'il avait lui-même tués au cours de l'attaque. Une ultime attaque des tribus de Stelt, qui avait été lancée dans la matinée mais qui s'approchait désormais de son terme.

Les forces barbares avaient attaqué les bases rebelles du Valmaï - plus précisemment à l'endroit du bombardement de l'ancienne Alliance Criminelle - sur un terrain entièrement plat et propice aux attaques éclairs. Les avant-postes locaux étaient les derniers de tout Voya-Nui a n'avoir pas encore été renforcés par de nouveaux bâtiments défensifs et groupes de combat, ce qui en faisait une proie relativement faible par rapport aux autres territoires de l'île. Les forces steltianes avaient frappé à l'aurore, détruisant tout sur leur passage. Les Fantômes s'étaient cependant repliés en bon ordre, ne faisant qu'un minimum de pertes et de dégâts à l'ennemi. Les civils avaient été envoyés dans les abris souterrains du Valmaï, là où ils ne pourraient pas être touchés. Cependant, un petit groupe de mineurs avait été isolé et attaqué par les tribus guerrières - ce même groupe que défendaient désormais Gladius et un petit groupe de Spectres.

Les armées steltianes insurrectionnelles avaient lancé la plupart de leurs effectifs dans la bataille, et leur but était clairement de faire un maximum de dégâts aux intérêts des rebelles sur Voya-Nui. Pour les Fantômes, il s'agissait donc de l'occasion ou jamais d'en finir définitivement avec ces nombreux groupuscules de pirates et pillards... à condition bien sûr de ne pas subir de défaite. Mais Gladius avait décidé cette fois de ne pas faire de quartier et d'utiliser toute la puissance de feu dont il disposait. Cependant, l'objectif principal était de sauver les mineurs qui s'étaient retrouvés acculés dans un petit cratère. La plupart d'entre eux avaient été blessés, et serait désormais morts si les Spectres n'avaient pas effectué une percée juste à temps pour se placer position défensive autour d'eux. Le Seigneur Fantôme était justement en train de protéger un matoran et un toa qui faisaient partie des équipes de fouille et de forage miniers. Tout autour de lui, la poussière avait envahi l'atmosphère suite aux nombreuses explosions et ondes de choc, filtrant les rayons du jour pour ne laisser qu'une lumière blafarde éclairer les terres vitrifiées du Valmaï. Et sans les voir avec ses propres yeux, le guerrier sentait au moins une vingtaine de Steltians d'élite qui s'avançaient dans leur direction - dont leur chef, qui se trouvait juste en face de lui.

Le Seigneur Fantôme en avait plus qu'assez des insurrections des milices armées de stelt qui disaient reprendre les terres de Mata-nui aux "envahisseurs" de la planète des sables. Les terres de Voya-Nui appartiendraient aux Fantômes tant que Spherus ne serait pas de retour, et les peuples de l'univers matoran devraient s'y faire - pour le bien des civils de Bara-Magna. Gladius sourit à son tour, discernant mieux son adversaire direct qui s'approchait lentement de lui. Le guerrier rebelle lâcha son bouclier, qui disparut dans une gerbe de filaments lumineux, avant de déployer sa seconde paire de bras. Écartant les quatre mains autour de lui, il utilisa son énergie pour former quatre sabres à la lame couleur d'ébène, aussi sombre que l'armure noire que portait le chef steltian. Le Seigneur Fantôme étendit le temps d'un instant son sonar derrière lui, vérifiant que le matoran et le toa étaient en sécurité, puis fondit littéralement sur son adversaire, se contentant de courir en ligne droite. Arrivé à moins de deux bios du chef tribal, le Fantôme prit appui au sol et sauta dans les airs, avant de retomber sur le steltian et de lui asséner un puissant coup de pied en pleine face.

Ce dernier fut déséquilibré mais tira plusieurs projectiles sur le rebelle, qui furent déviés par ses boucliers magnétiques et explosèrent dans les airs. Gladius retomba au sol derrière le leader tribal et frappa de ses quatre sabres sur son adversaire, qui parvint à en bloquer deux avec ses canons; les deux autres lames transpercèrent son armure au niveau de la cuisse droite et de l'épaule gauche, traversant le métal comme s'il s'agit de papier. Le berserker hurla de rage, laissa tomber ses canons puis attrapa son marteau et frappa droit devant lui, sans prendre la peine de calculer son coup et en utilisant toute sa force. Le Fantôme voulut reculer, mais ses lames s'étaient bloquées dans l'armure et le corps de son adversaire. Le marteau le frappa de plein fouet dans les côtes défonçant littéralement son armure et l'envoyant valser à plus de trois bios de là. Le rebelle jeta un rapide coup d’œil à son abdomen, pour ne pouvoir que désoler l'immense bosse qui déformait désormais son corps. Gladius se releva rapidement cependant, puis courut à nouveau en direction de son ennemi, qui se préparait à porter un nouveau coup. Alors que le fantôme arrivait presque au corps à corps, le berserker se jeta de nouveau en avant, visant cette fois la tête du rebelle. Ce dernier n'était plus immobilisé par ses sabres, mais il ne chercha tout de même pas à esquiver. Le coup l'atteignit à l'épaule, et cette fois désagrégea entièrement le métal de l'armure, qui "tomba" à l'intérieur du corps de Gladius comme dans une coquille vide. Ce dernier attrapa le steltian par la gorge, et le souleva du sol avant de le jeter par terre. Le Seigneur Fantôme leva sa jambe droite attendit une seconde que son adversaire puisse comprendre ce qui se passait, puis abattit sa botte sur l'épaule droite du steltian, qui fut complètement broyée sous la force du coup. Le guerrier tribal hurla à nouveau - cette fois de douleur et de désespoir - alors qu'il pouvait voir la blessure béante qu'il avait causé au leader rebelle.

L'armure de ce dernier s'était désagrégé au niveau de l'épaule sous la force du coup, et révélait "l'intérieur" du corps du Seigneur Fantôme: ce dernier semblait totalement vide, comme une coquille, à part une vive lumière qui luisait fortement à travers le trou causé par le coup de marteau. Et déjà, des filaments de lumière commençaient à apparaître dans l'ouverture, reliant les bords de la blessure afin de la boucher avant de durcir et de former une nouvelle plaque de blindage - reformant l'armure comme si aucun coup n'avait jamais été porté. Le guerrier rebelle rejoignit ensuite le matoran et le toa, touchant le Cendox qui les protégeait pour seulement pouvoir constater qu'il était totalement hors service. Le Seigneur Fantôme attrapa le véhicule à pleines mains, le soulevant du sol et le jetant derrière lui - en direction du steltian agonisant, qui se retrouva écrasé sous la masse de métal. Gladius porta le matoran sur l'épaule et aida le toa à marcher, puis rejoignit le cratère central, où s'étaient regroupés l'équipe de forage et les Spectres qui montaient la garde. Autour d'eux, une vingtaine de steltians d'élite gisaient au sol, agonisants mais pas encore morts. Ils survivraient encore quelques heures, et pourraient même être sauvés si des médecins les prenaient en charge.

Les Fantômes patientèrent quelques minutes, avant qu'un petit vaisseau de débarquement se pose, les embarque et ne les évacue. Gladius, lui, demanda cependant à rester sur place. Une heure passa comme cela, alors que le guerrier, seul, observait les environs et étendait son sonar pour détecter tout intrus. Une centaine de guerriers steltians arrivèrent enfin - de simples gardes - pour récupérer les blessés et les soigner. Ils ne repérèrent pas le Seigneur Fantôme, qui était camouflé par une épaisse couche de poussière et de terre qui encrassaient son armure. Ce dernier put ainsi aisément les suivre par la suite, et découvrir l'endroit où étaient cachés les survivants de l'assaut. Un bon millier de steltians, accompagnés de vortixx, skakdis et zyglaks, se terraient dans un réseau souterrain qui se trouvait non loin du Valmaï. Gladius plaça une balise au sol, puis envoya un signal radio en direction de le-voya. Aussitôt, une immense sphère blanche apparut dans le ciel, éclairant d'une puissante lumière les terres vitrifiées et créant une puissante onde de choc qui repoussa la poussière autour d'elle. La sphère se rétracta rapidement, révélant alors le nouveau vaisseau Fantôme. Une immense masse de métal blanche nacrée, dont la tête pointait en direction de l'entrée du réseau souterrain. Et alors, un signal fut envoyé de la part du Seigneur Fantôme, qui commença ensuite à courir le plus loin possible de la balise qu'il avait posée. Un signal court, trois lettres seulement, une seule syllabe, courte mais annonciatrice du désastre qui allait se produire.


- Feu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Valmaï] Terres vitrifiées   Lun 10 Juin - 14:18

Gladius soupira, alors que la douleur lui serrait la poitrine. Il ne s'agissait pas d'une douleur physique, d'une souffrance qu'aurait causé une attaque adverse. Non, il s'agissait d'un autre type de mal, de ceux qui ne pouvaient pas être soignés par la médecine ou la science. Les tensions de l'esprit ne pouvaient cicatriser qu'avec le temps - ou alors s'infecter et vous faire souffrir toute votre vie. Le Seigneur Fantôme ressentait cette pression au cœur de son être, alors même que son corps n'avait plus d'existence physique en ce monde. Dans les tourbillons d'énergie qui formaient son esprit, sa pensée et sa conscience, cependant, des courants de colère et de tristesse bruts se mélangeaient à ses pensées habituelles. Le rebelle avait agi comme l'aurait fait n'importe quel autre chef de guerre l'aurai fait, mais il ne se sentait pas mieux pour autant. Tellement de morts... un mal nécessaire mais qu'il ne pouvait se résoudre à accepter. Un mal qu'il avait juré de combattre, mais qu'il avait été obligé d'accepter à cette seule et unique occasion.

Le guerrier s'approcha d'une masse grise, haute de plus de deux bios - mais qui arrivait à peine au torse du Seigneur Fantôme. Il l'effleura avec délicatesse de sa main droite, mais le seul fait de toucher la structure la fit s'effondrer sur elle-même dans un nuage de poussières et de cendres. Autour du chef rebelle, des centaines d'autres silhouettes étaient éparpillées, debout, couchée ou agenouillées. Tous d'anciens membres des armées insurrectionnelles, qui avaient péri la veille, désormais transformés en statues de cendres. Tous entièrement carbonisés, tués sur le coup, sans souffrir. Un bon millier de vies, retirées en un instant. Un immense sacrifice, nécessaire mais douloureux. Bien sûr, il n'y avait eu aucun témoin. Lorsque le Némésis - le nouveau Destroyer fantôme - avait tiré, son équipage ne savait pas qu'un millier d'ennemis se trouvaient dans le champ de tir. Gladius avait posé la balise de localisation, puis était parti en courant, aussi vite qu'il le pouvait. Aussitôt après avoir repéré le vaisseau rebelle, les forces steltianes insurrectionnelles étaient sorties de leurs multiples cachettes pour s'enfuir loin du Valmaï et des terres vitrifiées. Trop tard, cependant, pour échapper à la déflagration qui avait suivi. Le Némésis n'avait pas activé son canon gravitationnel, son arme principale, mais s'était "contenté" de tirer avec les trois canons thermiques secondaires, formant un rayon qui mêlait plasma et laser. La zone d'impact s'était alors transformée en une gigantesque tempête de feu. Les centaines de guerriers avaient été totalement carbonisés sur le coup, transformés en fragiles statues de cendres. Gladius, lui, avait pu voir le phénomène à l'oeuvre, bien à l'abri loin du point d'impact. La plupart de ses censeurs avaient été saturés au cours de l'attaque, mais ses yeux et ses capteurs avancés avaient parfaitement pu repérer les steltians les plus proches en train de tenter de fuir à l'inévitable, jusqu'à la dernière seconde; jusqu'à ce que la vague de chaleur les rattrape et les change en morbides sculptures pour l'éternité.

Cependant, cette oeuvre devait absolument être détruite, car elle représentait désormais un immense cimetière à ciel ouvert - alors même que les Fantômes allaient construire sur les mêmes lieux leurs futures bases avancées. Gladius envoya donc à nouveau un signal en direction du Némésis. Une sphère blanche apparut autour du guerrier, l'englobant entièrement avant de disparaître avec lui. Lorsque la lumière se tarit autour du rebelle, se dernier se trouvait désormais à l'intérieur de l'immense vaisseau de guerre, à plus d'un kilomètre au dessus du sol. Le Seigneur Spectral ordonna alors aux enseignes et ingénieurs du vaisseau de tester le nouveau canon gravitationnel. Un bruit sourd se fit entendre à travers toute la forteresse volante, alors que le générateur de Singularité se mettait en route. Au sol, un minuscule point point apparut au centre des terres vitrifiées, créant un intense champ de gravité. Le trou noir miniature ne tarda pas à grandir, alors qu'autour de lui arbres calcinés, statues de cendres et ruines étaient arrachés au sol puis absorbés dans la singularité. Le sol lui-même commençait à se soulever, et d'immenses pans de roches et de terre se seraient retrouvés dans les airs si le Némésis n'aurait pas arrêté d'alimenter la singularité, qui se dissipa. A terre, désormais, les territoires vitrifiés étaient totalement plats, ne laissant aucune trace de quoi que ce soit. Les senseurs du vaisseau ne détectaient aucune trace énergétique - vivante ou synthétique - dans les environs, et si jamais un espion s'était trouvé assez proche pour assister au massacre, il aurait été absorbé par la singularité et transformé en amas atomique informe puis en énergie pure avant d'être absorbé par le Némésis, qui récupérait la puissance générée par la masse aspirée à l'intérieur du trou noir avant que ce dernier ne se dissipe totalement.

Le Némésis ne tarda pas à entamer un petit voyage, pour aller se poser à Le-voya et être méticuleusement inspecté pour vérifier que tous les systèmes supportaient - comme prévu - les différents types d'armes du Destroyer Fantôme...
Revenir en haut Aller en bas
 
[Valmaï] Terres vitrifiées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est ce qu'on va s'ennuyer en Terres Immortelles...
» Carte des Terres du Milieu
» Annulation des sessions Terres Balafrées du 25 et 27 mai.
» Editions Icare : Les Terres Suspendues
» Partages de terres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de l'Univers Matoran :: Voya Nui :: Volcan Bâti Valmai-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos