Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Roxtus] Couloirs de la forteresse

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Roxtus] Couloirs de la forteresse   Mar 31 Déc - 17:12

Un silence inhabituel régnait dans les allées labyrinthiques qui parcouraient en tous sens la citadelle de Roxtus. La garde avait été allégée afin de permettre de grossir les rangs qui envahiraient le Grand Désert et délogeraient les dernières poches de résistance rebelle. Les couloirs s'en retrouvaient dès lors presque vides, même si les entrées étaient toutes très bien protégées en cas d'attaque suicide de la part de survivants rebelles... ou d'un assaut de la Mort Silencieuse en personne, qui risquait de frapper à tout moment.

Et, alors que le jour commençait à peine à se lever, irisant le ciel de chatoyantes couleurs - rouge, orange, vert - une Ombre apparut à l'intérieur de l'un de ces dédales obscurs. Enveloppée dans un épais tissu noir, elle ne laissait rien voir de son corps; seul un petit interstice n'était pas recouvert par la cape en tissu grossier, au niveau des yeux. Et là encore, d'épaisses et opaques lunettes de combat cachaient intégralement la moindre parcelle de peau; seule une très faible lueur rougeâtre était visible depuis l'intérieur des verres de protection.

L'Ombre resta immobile plusieurs minutes, semblant sonder les alentours, scrutant mentalement le moindre centimètre cube de roche et la plus ridicule source de vie pour trouver ce qu'elle cherchait. Ne laissant rien au hasard, le Créateur Noir fut extrêmement minutieux, répertoriant le moindre être vivant doté d'une conscience - même presque imperceptible.

Puis, alors que les minutes avaient passé en nombre et que le soleil apparaissait presque à l'horizon, l'Ombre se mit enfin en mouvement. Sortant lentement sa main droite de l'épais tissu noir, il la leva à hauteur d'épaule, devant lui. Ses doigts se crispèrent un instant, alors que l'espace se tordait soudainement autour de lui; l'instant d'après, l'Ombre avait disparu, repartant aussi vite qu'elle était apparue.

Sur le toit de la forteresse, deux grands guerriers se tenaient debout, l'un face à l'autre. L'un, recouvert d'un épais tissu noir, était l'Ombre qui s'était auparavant introduit dans la citadelle. Devant lui, un grand skrall recouvert d'une armure lourde le dominait d'au moins un bio. Il s'agissait là d'un véritable titan, dont la force de sa seule poigne aurait aisément pu réduire à néant la plupart de ses adversaires. Dans son dos, une immense hache - proportionnelle à sa taille - dépassait de ses épaules.

Pendant plusieurs secondes, aucun des deux ne parla; se contentant de se scruter l'un l'autre afin de deviner ses intentions, chacun essayait autant que possible d'intimider son rival. Cependant, ce petit jeu finit rapidement par lasser le guerrier skrall, qui prit sa hache dans la main droite et s'avança en direction de l'Ombre.


- Créateur Noir... vous êtes en retard.

L'autre ne répondit pas; sous l'épaisse cape noir, on pouvait deviner de faibles mouvement - comme s'il essayait d'attraper quelque chose qui était accroché dans son dos. Puis, un puissant flash de lumière éblouit le skrall, qui dut fermer les yeux pour ne pas être aveuglé; lorsque ce dernier put de nouveau regarder devant lui, le makuta avait désormais disparu. A sa place, une petite capsule bleue avait été précautionneusement posée. L'immense guerrier se rapprocha doucement, soupçonneux, de l'étrange objet. Arrivé à environ deux bios de la capsule, il la toucha du bout de sa hache.

Un petit déclic retentit, et le skrall se jeta à terre, craignant une éventuelle explosion; cependant, au lieu de la détonation, un très léger bruit seulement accompagna la chute du guerrier. Ce dernier attendit quelques secondes, puis se releva et s'approcha de nouveau de la capsule, plus rapidement cette fois. Le couvercle de l'objet s'était ouvert, laissant apparaître son contenu.

Un ver.

Le Créateur Noir avait laissé un gros ver de terre blanc.

Le skrall sentit la colère monter en lui; ceci ne correspondait absolument pas au marché qu'ils avaient conclu. Le makuta lui avait promis une arme, pas une misérable limace ! Le grand guerrier leva haut sa hache, puis l'abattit sur le ver.

Cependant, alors que l'arme se rapprochait de l'animal blanc, la lame perdit toute intégrité structurelle, alors qu'une vague de désintégration la parcourait. Très rapidement, la hache fut alors réduite en un tas de poussière qui fut rapidement soufflée par le vent. Le skrall jura, puis sauta en arrière, se préparant à une attaque de l'étrange limace.

Mais le ver pâle se contenta de regarder celui qui avait tenté de le tuer, sans bouger. L'animal ne semblait pas énervé, mais plutôt curieux. Ses yeux scrutaient le grand skrall, analysant chaque détail de son armure et de son corps. Puis une voix retentit, derrière l'immense guerrier.


- Voyez... il s'agit bien là d'une arme très intéressante. Un prototype d'un nouveau genre. Une arme vivante. Un Kraata de nouvelle génération.

Le skrall se retourna subitement, se plaçant obliquement afin de pouvoir garder à la fois le makuta et son rejeton dans son champ de vision.

- Je ne suis pas d'accord ! L'Empereur ne l'acceptera pas ! Nous avions conclu un marché ! Des armes, du matériel militaire, des munitions, des explosifs ! Pas une vulgaire limace, même si elle semble avoir des capacités peu communes !

- Je vois... Tuma nous pose un problème à tous les deux, en ce cas. Il vous tuera si jamais il apprend votre échec, et mon expérience sera donc un échec. Je vais faire un effort: des armes, munitions et véhicules vous seront distribués d'ici quelques jours, ici même à Roxtus, d'accord ?

- Je préfère cela... et pour la larve ?

- Considérez-la comme une arme organique. Utilisez-la comme bon vous semble, mais sachez qu'il est très précieux - bien plus que tout le matériel qu'il arrivera bientôt. Certes, il n'est pas encore arrivé à maturité, loin de là. Mais si vous arrivez à le faire se développer, par le combat et l'entraînement notamment, nul doute qu'il pourrait devenir l'un des atouts les plus précieux de votre empereur.

- Hum... si vous le dites. On s'occupe de votre larve, et en échange nous avons les armes et autres. Marché conclu, cette fois ? Et pas d'entourloupe, makuta !

- Entendu. Il vous faudra cependant armer le kraata avec des équipements spéciaux qui vous attendent dans l'univers matoran. Allez au continent sud, et rendez-vous chez Kester, un matoran armurier. Il saura pourquoi vous venez au moment où il vous verra.

Salutations, skrall. Ah, et il s'appelle Trayx.

L'instant d'après, l'Ombre disparut, tandis que le grand skrall s'approchait doucement de la larve. Cette dernière s'approcha doucement de lui et lui tâta la main afin de flairer un éventuel danger; puis, lorsqu'il se sentit plus en sécurité, il accepta de monter sur l'épaule du mastodonte. Le guerrier titanesque ne tarda pas à descendre de la forteresse, et se mit donc aussitôt en route pour l'univers matoran - en direction des montagnes quartziques blanches, donc.

Et, alors que le skrall s'enfonçait lentement mais sûrement dans le désert, à pied afin de ne pas être remarqué, le soleil s'était déjà légèrement élevé dans le ciel. Trayx semblait s'être endormi sur l'épaule de son gardien temporaire, alors qu'au loin rôdaient des créatures mortelles et des prédateurs qui n'attendaient qu'une seule chose: tomber sur une proie afin d'assouvir leur faim quotidienne de chair fraîche.


[HRP] Voyage à pied vers les montagnes quartziques blanches, pour une durée de 72h [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Roxtus] Couloirs de la forteresse   Dim 29 Juin - 23:17

Trayx rentrait seul à Roxtus, marchant lentement en direction de la forteresse impériale. Chacun de ses pas faisait doucement crisser le sable, tandis que le sang qui maculait son armure, brillante malgré la poussière, rougissait le sable derrière lui en une traînée rougeâtre. Une aura bestiale entourait le guerrier, allant de pair avec l'esprit animal qui animait le rahkshi. Il ne s'agissait pas là d'un soldat qui rentrait de mission; on aurait plutôt vu en lui une bête, un prédateur qui revenait dans son antre après une longue chasse.

Le kraata avait été séparé de son groupe à plusieurs kilomètres de Roxtus: alors que les skralls pressaient le pas à l'approche du village fortifié, impatients de retrouver leur précieux foyer, Trayx lui avait senti une étrange odeur, à la fois familière et pourtant encore inconnue. Une information qui n'avait pas été encodée dans ses gènes - pas encore du moins. Une étrange sensation ne tarda pas à apparaître à l'intérieur même du corps organique de la petite créature; une envie irrépressible, une force incontrôlable, un désir qui ne pouvait pas être remis à plus tard. Le rahkshi avait faim. Faim de cette chair qui lui était inconnue, faim de la créature qui s'était cachée dans le désert. L'instinct de chasseur du prédateur prit rapidement le dessus sur toute autre forme de raisonnement qui aurait pu naître dans l'esprit du kraata. Rien d'autre ne compter, désormais, que de trouver cette proie, et de la dévorer. Déchirer sa peau, broyer ses muscles, briser ses os. Puis, profiter du festin qui s'offrirait à lui.

Trayx avait alors fixé son arme dans son dos, puis était parti courir dans le désert, tandis que la nuit tombait sur les pics noirs. D'abord debout, le rahkshi avait ensuite adopté la posture plus rapide des loups de fer, à quatre pattes. Ses griffes l'avaient transporté sur des centaines de mètres, qui étaient bientôt devenues des kilomètres. Un puissant vent d'ouest s'était levé, soulevant poussière et sable autour de la bête; ses sens, bien qu'amoindris par la légère tempête, restaient cependant amplement suffisants pour lui permettre de se déplacer dans le désert en pleine nuit. La lumière de la lune et des étoiles lui permettaient de discerner même les plus petits cailloux cachés dans le sable. Aucun détail n'échappait au regard du prédateur, tandis que sa visière émettait toujours cette légère lumière bleutée devant lui.

La piste le mena au sud des pics noirs, puis s'arrêta net au milieu de nulle part; à l'horizon, seuls les environs de Roxtus déchiraient le sol, tandis que la mer des sables s'étendait à perte de vue partout ailleurs. Trayx avait donc arrêté de courir, passant de la précipitation sauvage à une chasse plus minutieuse et attentive. L'odeur ne menait-elle donc nulle part ? Puis, un éclair traversa "l'esprit" primitif du prédateur. Si ses sens ne lui permettaient plus de suivre la trace de sa proie, c'est que cette dernière était-ici. Juste en dessous de lui. Le rahkshi dégagea donc une puissante onde de désintégration dans le sable qui soutenait sa lourde armure, juste avant de sauter en arrière et d'éviter l'effondrement massif dû à la transformation du sol en une poussière extrêmement fine.

C'est alors qu'une énorme masse se dégagea du cratère ainsi formé, s'envolant dans les cieux avant de s'approcher ensuite de Trayx. La chose devait bien mesure trois mètres de long, presque entièrement recouverte d'écailles noires. Son corps reptilien était maintenu dans les airs par deux immenses ailes nervurées, qui battaient à intervalles réguliers tout en faisant voler le sable et la poussière autour de lui. Sa tête enfin, était dotée d'une puissante mâchoire dont les crocs acérés semblaient pouvoir déchirer autant la chair que le métal; leurs seules équivalentes semblaient être les petites pointes osseuses qui ornaient son cou et sa nuque, et qui auraient très facilement empaler le fou qui aurait pensé pouvoir chevaucher pareille créature.

Le kraata ne bougea pas pendant quelques secondes, jaugeant le monstre qui venait apparemment de sortir d'un long et profond sommeil. Une créature qui semblait avoir attendu une éternité, jusqu'à ce que quelqu'un ne tombe dans son piège. Un piège que Trayx avait déclenché dans sa faim insatiable. Une voix, sombre et rocailleuse, résonna alors dans l'esprit du rahkshi. Une voix ancienne, qui semblait provenir d'un autre monde, d'une autre époque. La voix d'une créature qui avait un stade de conscience inhabituel, impossible à obtenir sinon avec l'aide de l'un des Grands Êtres eux-mêmes. Le chasseur impétueux ne pouvait pas connaître l'odeur que ce monstre dégageait, car ce dernier était unique; une expérience ratée, une mutation aléatoire d'un dragon des roches qui avait donné cette chose incontrôlable. Cette chose incontrôlable... et intelligente.


*Huhuhuhu, tu ne combleras pas ma faim, petit moineau. Mais cela sera suffisant pour me permettre de repartir en chasse...*

Il n'y eut pas d'autre avertissement, pas d'autre message après celui-ci. Le dragon des roches, même affaibli par un très long sommeil, se jeta sur la frêle créature que semblait être Trayx.


Dernière édition par Trayx le Lun 30 Juin - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Master Game

avatar

Masculin

MessageSujet: Re: [Roxtus] Couloirs de la forteresse   Dim 29 Juin - 23:17

Le membre 'Trayx' a effectué l'action suivante : Actions

'Rencontre sauvage' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Roxtus] Couloirs de la forteresse   Dim 29 Juin - 23:19

Trayx ne put esquiver l'attaque du mastodonte, mais bondit tout de même en avant pour ne pas subir le choc de plein fouet - et également ne pas être dévoré par le monstre volant. Le prédateur génétique déclencha une puissante onde de désintégration, au moment même ou les pattes du dragon soleil tentaient de percer son armure.

Lorsque le rahkshi retomba au sol, amortissant la chute de ses quatre pattes, aucun dommage significatif n'avait été porté à son blindage; cependant, lorsqu'il se retourna en direction du dragon, ce ne fut que pour remarquer avec dépit que son attaque élémentaire n'avait également eu aucun effet sur le reptile géant. Ce dernier, aussi impossible que cela puisse paraître, semblait littéralement immunisé contre les capacités du kraata.

Face à une telle créature, il était inutile de lutter vainement. Les capacités de Trayx n'étaient pas suffisantes pour lui permettre de remporter ce combat, et même l'intellect réduit d'une kraata de bas niveau permit à ce dernier de comprendre que la fuite était alors la seule option possible; jusqu'au jour où il pourrait retrouver cette chose, l'abattre, puis enfin goûter sa chair. Le rahkshi émit une légère impulsion de désintégration sous ses pattes, avant de partir en courant en direction de Roxtus. Ses muscles mécaniques puissants, aidés par les générateurs de lévitation de son armure, lui permirent de distancer même le reptile volant en seulement quelques minutes.

Mais, dans les tréfonds de son esprit, la raison à peine naissante de la créature en était certaine; un jour, proche ou lointain, il retrouverait ce maudit lézard volant. Et il le tuerait.


[HRP] Trayx se trouve désormais à roxtus, mais il a fui devant une créature dangereuse (1500/1500/100) trop rapide pour qu'il ne puisse l'attaquer. Il perd 100 PVs. [/HRP]


Dernière édition par Trayx le Lun 30 Juin - 1:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Master Game

avatar

Masculin

MessageSujet: Re: [Roxtus] Couloirs de la forteresse   Dim 29 Juin - 23:19

Le membre 'Trayx' a effectué l'action suivante : Actions

'Initiative de rapidi' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Roxtus] Couloirs de la forteresse   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Roxtus] Couloirs de la forteresse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Montagne des Pics Noirs :: Roxtus-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos