Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Vallée du Labyrinthe] Infiltration dans la Forteresse

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Vallée du Labyrinthe] Infiltration dans la Forteresse   Jeu 21 Aoû - 0:21

Le coup du Toa avait porté! Le premier Ravageur devrait donc avoir été vaincu. Ce n'est pas sans un petit sourire en coin que Solok fit cette observation. Il se dit que si éliminé le premier avait été aussi facile, alors éliminé le second ne devrait pas être beaucoup plus compliqué que cela... Mais c'était avant que le second Ravageur achève son équipier. Et il semblait avoir aspirer toute sa puissance. Le second ennemi qu'ils allaient devoir affronter était donc, en quelque sorte, deux Ravageurs en un seul corps... Un Ravageur avec la force de deux. Force qui allait faire souffrir les deux combattants de la Confrérie Makuta. Ce dernier leur fonça dessus et attaqua chacune de ses cibles deux fois. Les armures du Toa et du Makuta volèrent en éclat. Solok senti une pression sur lui... Elle devenait de plus en plus puissante a mesure que le Ravageur l'attaquait. Quel était ce pouvoir? C'était assez semblable a cette sensation qu'il avait ressenti quand Étreinte avait posé son regard sur lui et Nui. Est-ce qu'il y aurait un lien entre les deux? Pourquoi est-ce que cette pression ne c'était pas fait sentir lorsqu'il n'y avait qu'un seul Ravageur? Il c'était trompé, vaincre le deuxième combattants du Protectorat ne serait en fait pas aussi facile que vaincre le premier... Cela serait une toute autre paire de manche. Puis Solok tomba a terre, l'amure explosée, Electro dans le sol et son bouclier trop loin de lui pour pouvoir l'attraper sans avoir a se relever. Il avait mal, terriblement mal. Mais qu'à cela ne tienne, il allait riposter. Il devait le faire de toute façon. Mais comment le faire quand Nui n'était plus que de l'Antidermis? Il n'était pas assez puissant pour pouvoir se crée une brèche dans l'armure de se Ravageur. Mais même sans son armure, Nui pouvait combattre. Il réussi en manipulant les ombres a planter son épée dans le corps de l'opposant commun au duo. Il avait réussi a porté un assaut a l'ennemi, et les effets se faisaient ressentir, cela se voyait. C'est alors que le Makuta envoya un message télépathique au Toa : Il y avait une brèche dans l'armure de son agresseur, une brèche dans son dos. Il lui faudrait attaqué cette brèche avec son épée et la gelé. C'était là la seul possibilité d’éliminé le Ravageur tout de suite.

-"Finissons-en une bonne fois pour toute avec ce maudit monstre."

Il se releva, difficilement, en se tenant sur son épée pour finalement réussir a se relever. Il faisait peine a voir, et cela ferait rire beaucoup de se dire que cette personne, se relevant en ayant du mal a tenir debout, était encore plein de ressource. Solok activa Electro et effectua un déplacement instantané et il frappa le dos de son adversaire avec le plus puissant coup d'épée que sa forme physique lui permettait de donner. Il fit ensuite pleuvoir la glace. Un premier petit coup suivit de deux gros coups. Si les coups portaient et grâce a ceux déjà porter par Nui, le Ravageur devrait tomber et être vaincu... Serait-ce le cas? Rien n'est moins sur, mais il serait très dur de le vaincre si cela n'était pas le cas.

Citation :
Nom : Toa Solok
Élément : Glace
ATK : 3400
DEF : 0
RAP : 60
PV : 650/1000
Energie : 456/600 (Épée du Labyrinthe) (242/600 après ce tour)
PA Utilisés : 8/8
Techniques utilisés :
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Actions Effectués : Attaque normal sur le Ravageur B. Colonne de Glace Niveau 1 une fois sur le Ravageur B. 2 Colonnes de Glace Niveau 2 sur le Ravageur B. Le tout après le tour de Nui.

Récapitulatif : Si les attaques touchent : Le Ravageur B passe a 2443DEF. (a peu près) Le Ravageur B perd 245PV ((140x2 + 70 + 40 + 100)/2 = 245. Je perd 214Energie. Si les attaques touchent, le Ravageur B meurt.

HRP : Je prend 150Dommages aux PV par tour. Si le combat n'est pas fini sur ce tour, merci de bien vouloir considéré que je reproduis les même actions que durant se tour au prochain tour. Si c'est autorisé, laissé Nui changé mes actions (pouvoirs... ect) si jamais il juge cela nécessaire. Si jamais le combat se termine durant se tour, considéré que je reste avec Nui jusqu'à ce qu'il s'arrête a Ga-Metru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Etreinte

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
800/1000  (800/1000)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 10000 | DEF : 8000

MessageSujet: Re: [Vallée du Labyrinthe] Infiltration dans la Forteresse   Lun 25 Aoû - 21:18

Le Ravageur brûlait. Oui, il brûlait. Son arme, son armure, son caparaçon, tout était consumé par une flamme d'une taille colossale, des langues oscillant entre un carmin profond et un pourpre aux reflets d'acier. Au cœur du brasier, on distinguait à peine la forme noire qu'était son armure. De toutes les plaies ouvertes par Nui et Solok, chacun de ces creux béants s'échappait une tempête de flammes affamées ; la glace tout autour du Ravageur fondait, répandant dans toute la pièce une épaisse vapeur noirâtre.

Au milieu de ce chaos, la Chose était là, un immense brasier, les feux de l'Enfer s'échappaient du caparaçon. Alors, elle tendit une main vers Nui, une main griffue qui semblait n'être qu'un squelette d'acier et de noirceur ; dans l'autre, elle tenait toujours son arme. La main s'écarta alors du Makuta, et montra la grande porte énergétique au centre de la pièce. Les flammes se firent plus intenses, brillantes comme un Soleil.

Le Ravageur fit alors un pas vers le Toa Solok. Et alors les flammes moururent, révélant un étonnant spectacle.

L'armure n'était plus. Il ne restait là qu'un gardien silencieux, carbonisé, dévoré par ses propres flammes, qui tomba à l'état  d'un tas de cendres noires et fumantes. Un tas de poussière et une statue muette encastrée dans un cercueil de glace, voilà ce qui restait des deux gardes de Etreinte.

Le combat face aux Ravageurs était terminé.

Entra alors dans la salle une créature pour la moins inattendue ; c'était un grand Rahkshi. Ce dernier s'approcha des deux. Il portait l'emblème de la Confrérie. Avant que le duo puisse réagir, le kraata armuré approcha un communicateur – étrangement familier, Nui et Solok l'avaient vu récemment -  et projeta un message préenregistré.

L'image était de Shrecki. Ce dernier était assis sur un trône, celui de la Tour d'Acier à n'en pas douter. Son casque reposé sur l'une de ses mains, il parlait tranquillement.

- Nui, Solok. Si vous recevez ce message, vous êtes probablement hors d'un danger qui aurait pu vous être fatal. Vous m'excuserez d'avoir dispatché un Rahkshi pour vous...Surveiller. Enfin, avec cela vous aurez évité certains désagréments du voyage, des petits détails dans ce dernier en terme de passage le long des territoires, des polices locales, inutile de vous faire un dessin. Quoi qu'il en soit, et quel que soit l'avancement de cette mission, si vous recevez cette communication, c'est que vous n'êtes pas les seuls dans un danger imminent ; bien que je sois apte à me gérer, il se peut que les autres êtres de notre monde ne soient pas tous dans ce cas. Ce Rahkshi est l'un des plus brillants espions de la Confrérie ; vous avez pu vérifier par vous mêmes ses compétences jusque là, car il vous suivait depuis le départ. Écoutez bien. Il se peut que votre mission soit à un point mort, comme cela été prévu. Les rumeurs sont des rumeurs. Et parfois, les artefacts promis n'existent pas, ou ont déjà été pris par d'autres. Dans la continuation de mes ordres précédents, il se peut que nous ayons fait des progrès sur la technologie que le Protectorat utilise pour transférer ses troupes. Peu importe les détails, nous aurons bien une autre occasion pour ces derniers. À l'heure actuelle, cherchez simplement. Un pont dimensionnel entre ce monde...Et celui dont vient le Protectorat. D'un côté ou de l'autre se trouve une grande source d'énergie qui alimente le portail ; si ce dernier n'est pas coupé, le Maître pourra toujours ramener des troupes en un essaim incessant.
Ce Rahkshi transporte avec lui un dispositif qui peut ronger les circuits les plus récalcitrants. À la base, un virus qui se cachait au sein de notre Confrérie, un fléau pour les armures...Reconvertis pour nos propres intérêts.
Bientôt, nous commencerons un grand bras de fer ; je ne pense pas que vous serez une part intégrante d'un combat frontal. Mais si vous désactivez dès à présent ce portail, et faites usage de ce virus, alors nous aurons à n'en pas douter un avantage : le Protectorat nous a toujours prit à la légère. En coupant leurs armées, même un instant, cela pourra nous assurer la victoire.
Vous pouvez sinon rentrer sur Destral, à votre convenance. Je n'y serai plus. À mon retour, j'écouterai attentivement votre rapport de mission, bien entendu.


Puis la projection s'interrompit.

Citation :
Ravageur 1 [MORT]
ATK: 4500
DEF: 2393
RAP:
PV: 0
Energie: 500/500
PA:  0
Points Chaotiques: 0
Techniques utilisées
Spoiler:
 
Techniques disponibles
Spoiler:
 


Citation :
Ravageur 2
ATK: 4000
DEF: 3500
RAP:
PV: 400
Energie: 500/500
Points Chaotiques: 25
Techniques utilisées
Spoiler:
 

Techniques disponibles
Spoiler:
 


Bilan:
Les deux Ravageurs sont éliminés!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Re: [Vallée du Labyrinthe] Infiltration dans la Forteresse   Lun 1 Sep - 20:55

C'était la fin, pour le Ravageur, ironiquement ce fut son propre pouvoir qui causa sa perte, après avoir triomphé de l'Ombre et de la Glace le pouvoir chaotique qui l'animait était devenu si grand qu'il ne pouvait plus le contenir.
A mesure que la créature du Protectorat se consumait dans les flammes de sa propre puissance les hallucinations qui assaillaient Nui commencèrent à se dissoudre, au travers de la focale de son esprit le Makuta pouvait voir l'éclipse se fracturer avant de finalement, elle et les chaines qui en émanaient, exploser dans un déluge de feu argenté.
Des fragment épars des différentes formes lâchèrent d'ultimes vindictes à son encontre avant de sombre dans la mer de cendre.

Des fragments du Seide.


* J'ai vu dans ton âme Makuta...j'ai vu ta volonté...pathétique petite flamme, vacillant dans le noir...que peut-elle espérer accomplir face au brasier d'un millier de soleils explosant ?*

Des fragments du Sans-Nom.

* Vous tous...êtes si éphémères...un battement...une seconde écoulée...et vous n'êtes déjà plus là...oubliés...Alors que moi...Je suis Éternel...lorsque toutes les étoiles se seront éteintes...lorsque même le vide aura disparu...je serais toujours là...et..je..régnerais..*

Mais étrangement aucun fragment du Guetteur.

* Re͠t̶our̡ne ̡to͢i̡. *

Bien qu'il redoutait plus que tout de se retourner Nui le fit quand même, galvanisé, ou bien insensibilisé, par sa récente victoire.

* T͟ro͝p͢ tar̵d̷ *

Il n'y avait rien derrière lui, si ce n'était peut-être cette forme ailée indéfinissable qui s'éloignait, comme dévorée par l'horizon.

* N'oublie jamais...toutes tes peurs m'appartiennent *

Le Makuta se retira de son monde mental juste à temps pour voir le Ravageur tomber en poussière, c'était donc enfin terminé, et pourtant cela ne faisait que commencer, pas même le temps d'un soulagement avant qu'un nouvel être ne pénètre dans cet pièce.
De qui s'agissait-il cette fois-ci, du Gardien qui se serait trouvé un second souffle ? D'un autre ravageur envoyé en renfort ? Du Seide lui-même qui venait les achever après avoir réglé leur compte aux puissants ?
Rien de tout cela, il ne s'agissait ni plus ni moins que d'un Rahkshi, apparition des plus incongrue en un tel lieu, et portant fièrement le blason de la Confrérie qui plus est, comment avait-il donc fait pour arriver jusqu'ici ?
Est-ce que cela signifiait que les Puissants étaient venus à bout du Seide malgré les dires du Gardien quand à sa supposé invincibilité ?

Pour toute réponse la créature de la Confrérie présenta un dispositif qui n'était pas totalement étranger à Nui bien qu'il ne puisse dire où il l'avait vu exactement, l'appareil généra alors une image tridimensionnelle, un hologramme, un autre message préenregistré identique à celui du passage à ceci près que celui qui parlait n'était pas Zéro mais Shrecki.

Silencieusement, dans son état il lui aurait été difficile de faire le moindre bruit de toute façon, le Makuta écouta le message de son supérieur, lorsqu'il fut terminé le dernier geste que le Ravageur avait fait avant de disparaitre lui revint à l'esprit:
La créature du Protectorat l'avait pointé du doigt, lui, et ce qu'il y avait derrière lui.

Son attention toute entière se reporta alors sur ce qu'il y avait au centre de la pièce, maintenant que le combat était fini et que l'obscurité avait quelque peut décliné il pouvait maintenant déterminer sa nature exacte.
C'était une large fenêtre rectangulaire, suspendue dans le vide, de laquelle émanait une lumière translucide, un portail, celui dont parlait Shrecki, celui qui menait à une autre dimension, celle du Protectorat.
Cette révélation avait le mérite d'expliquer un certain nombre de choses, la simultanéité des apparitions du Protectorat à divers endroits des deux mondes, leurs ressources quasi-illimitées, pourquoi personne n'avait pu trouver trace d'eux depuis ces trois dernières années.

Était-ce donc cela que le Gardien voulait qu'ils trouvent ? Était-ce cela la clé de l'invincibilité du Seide ? Étrangement Nui en doutait, car à la façon dont le Protecteur de l'Artefact en parlait il lui avait toujours semblé que cette invulnérabilité était physiquement concrète et non une métaphore abstraite d'un flot incessant de troupes, mais peut-être n'était-ce qu'une exagération de sa part.

Dans tout les cas ce pont dimensionnel, comme l'appelait Shrecki, ne pouvait rester ouvert, à tout moment le Seide pouvait s'en servir pour convoquer des renfort et la perspective que de nouveaux ravageurs puissent se joindre à la bataille était tout sauf réjouissante.
Sans compter qu'il était plus que probable qu'il existe des portes similaires sur les autre territoires du Protectorat et qu'ils pourraient être utilisés pour permettre à d'autres Seides d'intervenir si la situation l'exigeait.
Mais comment le fermer ? Shrecki avait bien sûr la réponse à cette question, il était de plus devenu évident que la recherche de l'artefact n'était qu'un camouflet, même si au final il y avait bien eut un artefact et que quelqu'un l'avait dérobé, et que le véritable objectif de leur mission était de trouver ce portail, Nui se demandait ce que le chef de la Confrérie savait encore et qu'il ne révélerait qu'en temps voulu.

Toujours est-il qu'il suffisait d'appliquer le Virus que le Rahkshi transportait sur la source d'énergie du passage pour refermer ce dernier, cependant, après avoir longuement examiné la pièce, il ne trouva rien qui s'apparentait à une quelconque alimentation, ce qui signifiait qu'elle devait se trouver de l'autre coté et cela posait un problème.
Ce problème, c'était lui, il était loin, très loin, d'être en pleine possession de ses moyens. Il savait que quelque chose n'allait pas, il pouvait le sentir au plus profond de son être, les marques que les ravageurs avaient laissé, et qui ne s'en iraient pas facilement, ainsi la présence du Seide, qui perdurait malgré la destruction de sa garde, étaient en train de le ronger de l'intérieur.
Ses forces, le peu qu'il lui en restait après ce terrible combat, étaient en train de le quitter; son armure brisée, le compte à rebours de la dissolution de son essence était initié, au regard de ces deux faits on pouvait dire qu'il était en train de...mourir.

Et qu'y avait-il au delà de ce Portail ? L'inconnu le plus total, impossible de savoir la topologie de cet autre espace, où se trouvait la source d'énergie, qu'est ce qui la gardait, c'était le point d'origine du Protectorat, qui savait ce qui demeurait en ces lieux.
Même au summum de ses capacités il y aurait réfléchi à deux fois avant de l'emprunter, alors dans son état actuel c'est au-delà du suicidaire, c'était de la stupidité pure et simple, et il était loin d'être stupide.

Et Solok ? Qu'en était-il du Toa Solok ? Il avait pris les coups des monstres du Protectorat comme lui, même s'il n'avait pas à se soucier de la volatilité de son essence il était consumé par la même corruption.

Alors que faire ? Ils étaient tout les deux à bout, tant sur le plan physique que mental, ils étaient arrivés jusqu'ici, mais ne pourraient pas aller au-delà, le plus sage était donc sans doute de faire demi-tour, de rebrousser chemin hors de la Forteresse, une fois à l'extérieur les communications fonctionneraient à nouveau, ils pourraient alors transmettre les informations qu'ils avaient collectées.
Après quoi ils essaieraient de se soigner, si ce qui les affligeait pouvait l'être bien sur.


* Solok, fermer ce portail implique que nous le traversions, et nous sommes trop faibles pour cela, le peu que nous puissions encore faire avec les forces qu'ils nous restes est de sortir d'ici et de raconter à Shrecki ce qu'il c'est passé ici.*

Après ce message télépathique à son coéquipier Nui quitta la salle, laissant derrière lui le portail et le Rahkshi.
La remonté fut bien plus rapide que la descente pour deux raisons, être sous sa forme de pur Antidermis le rendait un peu plus rapide et il ne se souciait plus d'être discret ou prudent.

Une fois arrivé au rez-de-chaussé le Makuta se précipita à travers le hall jusqu'à la Porte, qui était toujours fermé.
Cependant ce qui avait marché en bas devrait sans doute aussi marcher à ce niveau, en supposant que les Grands Êtres n'étaient pas obsédés par la sécurité de ce lieu au point de verrouiller chaque porte avec un code différent.
Restait un dernier détail, il fallait être en contact direct avec la surface et prononcer les fameux mots, sauf qu'il ne pouvait communiquer que par télépathie, et qu'il aurait sans doute l'air très fin à s'étaler de toute son essence contre celle-ci.


* Solok, je vais avoir besoin de vos mains, d'une seule d'entre elles plus exactement, posez là sur la porte et énoncez les trois vertus, comme je l'ai fait en bas, techniquement cela devrait suffir pour l'ouvrir.*

Le Toa s’exécuta, et cela fut suffisant, lentement la porte s'ouvrit, dans l’entrebâillement filtrait la lumière du soleil, ainsi qu'une vue de la bataille qui était en train de se déroulé derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Vallée du Labyrinthe] Infiltration dans la Forteresse   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Vallée du Labyrinthe] Infiltration dans la Forteresse
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» infiltration a midi
» Collection oubliée
» [Salle des Profs] Infiltration dans la salle des profs
» Jour 2 - Dans la forteresse de glace
» La forteresse du Val sans Retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Vallée du Labyrinthe :: Forteresse des Grands Êtres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos