Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Roxtus] Le siège de Roxtus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Roxtus] Le siège de Roxtus   Ven 27 Nov - 0:29

Une imperceptible fluctuation, si légère que le lieutenant skrall ne la remarqua même pas; et pourtant. Une griffe métallique se logea entre ses deux yeux, profondément enfoncée dans son lobe frontal. Une étincelle bleutée crépita ensuite, et son cadavre n'eut pas le temps de tomber au sol, désintégré en une fine poussière sanguinolente. L'escouade qui accompagnait l'officier ne remarqua rien, trop occupée qu'elle était à repousser les drones mortels qui s'approchaient toujours plus.

Dans leurs yeux, une vive lueur brillait désormais; parmi leurs propres rangs, de nombreux frères étaient tombés, fauchés par le plasma, l'ombre ou la désintégration, quand ils n'avaient pas été déchiquetés par les griffes métalliques des soldats Protectors. Mais en seulement quelques minutes, le cours de la bataille semblait avoir changé. Les tirs des défenseurs s'étaient faits plus précis, les explosions mieux placées, les coups d'épée plus puissants; quelle que soit la force à l’œuvre, elle avait causé de lourdes pertes chez les assiégeants. Les Réprouvés eux-mêmes avaient été lourdement touchés.

Trayx, pour sa part, avait perdu une grande partie des blindages ablatifs qui protégeaient son torse et son dos; son armure tenait encore le coup, mais le kraata avait tout de même été secoué, touché par des attaques de glace qui avaient laissé des plaques de givre persistantes autour de sa cheville gauche, même si elles ne le gênait pas pour l'instant. Le siège ne pouvait pas durer éternellement, et il s'approchait à grands pas de son terme; avec, probablement, le bris de ce dernier en faveur du Dernier Ordre. Cependant...

Alors que les skralls commençaient à pousser des cris de victoire, osant même parfois se lancer dans des contre-offensives risquées mais efficaces, leurs chefs se retrouvaient en fâcheuse posture. Déjà, l'armure de Raidark et de Solok avait encaissé bien plus de dommages que celle de leurs homologues Réprouvés; si rien ne changeait, le sort qui les attendait risquait fort de se révéler funeste, et ce même si le siège en lui-même se révélait être une victoire.

Rehad n'était toujours pas revenu de Tesara, et il n'y avait aucun signe de Shrecki; les deux guerriers de l'Ordre et de la Confrérie représentaient une faible flamme, luttant péniblement pour survivre face à l'obscurité qui s'acharnait à dévorer la lumière de ses derniers bras affaiblis par le feu et l'acier, la roche et la glace.

Car la bête n'était pas abattue pour autant; ses crocs de plasma, ses griffes de désintégration attendaient toujours d'éventrer la Lumière pour la voir enfin mourir parmi les pics glacés des montagnes noires. Peut-être, Talwar et Empathie permettraient-ils d'empêcher un tel désastre; il s'agissait en fait du dernier espoir de résistance. La technologie de l'Ordre Noir serait-elle à la hauteur ?

Quelle que soit leur utilité, Trayx n'avait cependant aucune informations à leur sujet; mais si ses attaques portaient au but, il ne laisserait sûrement pas le temps aux artéfacts de s'activer.

Le lieutenant mort, le rahkshi se détourna sur ses hommes; une onde de désintégration annihila trois d'entre eux, tandis que ses griffes tranchèrent la gorge des deux derniers artilleurs qui n'avaient même pas compris que leur ennemi s'était faufilé dans leur dos. C'est à cet instant précis qu'un violent tremblement obligea le Réprouvé à sauter dans les airs et à léviter pour ne pas tomber; autour de lui, une large ombre apparut. Par réflexe, Trayx regarda au-dessus de lui pour identifier l'origine de l'obscurité.

Un rocher, dont le diamètre avoisinait les 6 mètres, tombait droit sur lui depuis la falaise qui venait d'être fracturée. Pas le temps d'esquiver; le kraata chargea sa désintégration en une flamme bleutée avant de la laisser fuser droit sur l'impressionnante masse minérale; cette dernière fut fracturée de nouveau, depuis l'intérieur cette fois-ci. Sa structure se décomposa rapidement tandis que le pouvoir destructeur parcourait ses moindres recoins; finalement, ce fut une fine pluie de gravillons qui arrosa l'armure de Trayx, qui se transforma ensuite en fine poussière avant même de toucher le sol, quelques mètres plus bas.

Ce léger contretemps avait déconcentré le rahkshi, mais pas suffisamment pour l'empêcher d'agir. Localiser l'origine de l'onde de choc élémentaire n'avait rien de difficile, et le prédateur sanglant n'eut aucun mal à ensuite rejoindre les deux guerriers du Dernier Ordre, regroupés l'un près de l'autre. Comptaient-ils mener côte à côte un dernier baroud d'honneur ? Ou avaient-ils autre chose en tête ?

Trayx ne leur laissa pas le temps plus réfléchir à une stratégie; il s'élança dans les airs, prenant de la vitesse avant de rejoindre le sol et de finir la course sur ses deux jambes. Slalomant entre plusieurs défenseurs skralls qu'il tua au passage de ses griffes ou de ses pouvoirs élémentaires, il arriva bientôt à portée de Solok. Le prédateur se concentra sur sa proie.

Le temps s'arrêta pendant ce qui sembla être plusieurs secondes au rahkshi, lui laissant tout le temps d'analyser l'armure de son adversaire. Oui, parfait. Là.

Entre deux plaques blindées de son armure presque entièrement démolie, une faille laissait entrevoir un point faible, presque imperceptible mais suffisant pour infliger quelques dégâts mineurs et superficiels à l'organisme du toa de glace. De son unique main valide, Trayx lança deux gerbes de désintégration, qui prirent la forme de flammes bleues aussi fantomatiques qu'aveuglantes. Elles explosèrent au contact - que ce soit contre un mur de pierre élevé par Raidark, une paroi de glace invoquée par Solok, ou tout simplement l'armure de ce dernier - et créèrent une diversion qui permit à la Bête de s'approcher tout près du guerrier de la Confrérie.

Trayx ne perdit pas un seul instant; sa main s'ouvrit et laissa apparaître cinq griffes métalliques effilées, toutes prêtes à réduire en éclats les derniers bouts de métal tordus qui protégeaient le corps du toa, tout en lui infligeant une sévère blessure.


Citation :
Nom: Trayx
Element: Désintégration
PV: 692/1000
ATK: 2330/2330
DEF: 2600/2600
RAP: 60
Energie: 457 --> 377
PA utilisé: 8/8
Arme utilisée: Bâton rahkshi (type pouvoir, niveau 3)

Autres: 4 marqueurs Froid

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Fracture souterraine fait perdre 2 PA ce tour-ci.
Utilisation de 2 PA pour faire monter la valeur de "Défaut" de Solok à 3.
Utilisation de Lazor III sur Solok (coûte 4-1= 3 PA).
Utilisation de Lazor I sur Solok (coûte 2-1= 1 PA).
Attaque normale sur Solok.
PA utilisés: 2 + 2 + 3 + 1 = 8

Coût total en énergie: (60-12%=) 53 + (30-12%=) 27 = 80 pts énergie.

Effets envoyés: Faiblesse III transforme 70 pts d'altération de défense en dommages, avec un taux de 2/13; les dommages ainsi envoyés sont de 10 pts pour Lazor I et III.

La défense de Solok baisse de 779 pts suite aux Lazors, et descend donc à (1535-919=) 756 pts, plus une perte de 20 pts de vie. Puis attaque normale sur Solok, faisant baisser la défense à 0 et réduisant sa vie de 100 pts.

Effets reçus: Perte de 2 PA due à fracture souterraine de Raidark (déjà comptabilisée); apposition de 4 marqueurs froid et perte de 8 PV ce tour-ci et le tour suivant dues aux tempêtes de Solok.
Revenir en haut Aller en bas
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Roxtus] Le siège de Roxtus   Dim 6 Déc - 5:25

Tout n'avait peut être pas fonctionné comme prévu, mais le plus important avait été fait. Le Toa de Glace avait réussi a faire de cet endroit son territoire pour quelques instants que l'ennemi ne saurait voir venir. Il limiterait ses ennemis. Aucune entrave totale, mais une entrave partielle.

Il vit alors le coup de Tanika arrivé sur lui... Raidark avait lui aussi été touché, apparemment. Mais de nombreux tirs de plasma se dirigeaient vers le Skakdi... Que faire? Mais ce n'était pas tout... Le Rahkshi fonçait lui aussi sur lui...

Il existait une solution a tout ces problèmes. Une seule et unique. La meilleure défense dont disposait Solok. Ce Kanohi, qui repoussait les assauts. Le Crast. Il apparu sur son visage et une puissante onde balaya beaucoup de chose autour du Toa... Une Toa, du plasma, et un Rahkshi entre autre. Cela lui avait fait consommer une partie non négligeable de l'énergie qui lui restait. Et sa forme peu reluisante n'aidait en rien... Il est vrai qu'avec un seul bras... On n'était pas vraiment en forme, lorsque l'on était habitué a en avoir deux. Mais le Rahkshi accusait moins le coup de cette perte de bras. C'était surement du au fait qu'il était un organisme dans une armure, et pas un organisme vivant devant supporter le poids inutile que représentait son bras inutilisable.

Solok pensait avoir tout repousser, mais non... Une attaque de Plasma parvint tout de même a toucher le Skakdi de l'Ordre, tandis qu'une partie de l'assaut de Trayx toucha le Toa, le faisant faiblir. C'était des dégâts légers, rien de bien grave. Sauf pour l'armure. Elle partait en morceau. De la qualité. De la vraie bonne qualité. Le sol sous les pieds de Solok n'avait plus un seul flocon de neige pour le couvrir. C'était un tour dans le manteau blanc. Un trou parfaitement rond.

C'est alors que Raidark vint vers Solok. Venait-il le remercier de lui avoir sauvé la vie? Bien que le Toa n'ai pas juger ses dégâts comme potentiellement mortels mais tout de même très importants. Non, ce n'était pas cela... Il venait de lui donner un appareil... Qu'était-ce que cette chose? De qui cela pouvait-il venir? Était-ce un nouvel amplificateur de Shrecki? Non, cela ni ressemblait pas vraiment... Solok planta son épée au sol, saisi l'appareil avec sa main valide et le transmis a la main du bras non valide, main qui pouvait encore bouger. Il serra la main, activa l'appareil et le gela avec sa main, pour être sur qu'il ne soit pas voler par l'ennemi.


- Hum... Qu'est-ce que cet appareil? Je me sens... Plus... Fort? C'est insensé.

Retirant son épée du sol, il la leva au ciel. Une sphère de glace apparue. Il donna à l'épée une trajectoire en arc de cercle devant lui, terminant son voyage en pointant vers Tanika. La sphère devint une colonne de glace fonçant sur la Toa du Plasma. Puis sans faire un bruit, en une petite fraction de seconde, Trayx se rendit compte que s'il ne faisait rien, il risquait de subir quelques dommages regrettables. C'était surement lié a l'éclair bleu et blanc qu'il venait de voir se glissé derrière lui. Une lame prête a le découpé.

Citation :
Nom : Toa Solok
Élément : Glace
ATK : 3740/3400
DEF : 756/2500
RAP : 60
PV : 980/1000
Energie : 268/400 (Épée du Labyrinthe) - 187 -> 81 énergie
PA Utilisés : 8/8
Inventaire :
Spoiler:
 

Techniques utilisées durant le combat :
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Actions Effectués : Pouvoir Kanohi attribué au Kanohi Crast au tour précédent -> Permet son utilisation de multiples fois!
- Utilisation du Kanohi Crast sur Tanika. Ceci annule son attaque sur moi et Raidark (compte pour une utilisation, puisque l'effet de son pouvoir dit "Vos attaques normales touchent X adversaires simultanément, moyennant 50X points d’énergie (X étant le nombre d’ennemis à toucher. Si un ennemi, la technique coûte 50, deux, 100 et ainsi de suite. Ce coût est divisé par trois si les cibles sont toutes des robots)" et non pas "Effectuer X attaques normales".
- Utilisation du Kanohi Crast sur Trayx, annulant son attaque sur moi.
- Utilisation du Kanohi Crast sur l'attaque "Jet de Plasma III" de Tanika. (celui, bien évidement, qui n'a pas été contré par Raidark)
- Utilisation de Colonne de Glace II sur Tanika. Consommation des 4 Marqueurs Glace.
- Activation de Talwar. (Solok -> Lame. Raidark -> Manieur)
- Attaque normale sur Trayx.

Récapitulatif :
- J'annule l'attaque normale de Tanika grâce au Kanohi Crast. Ni Solok ni Raidark ne subissons donc de perte de points de défense. (Coût : 10 x 0,85 = 8,5 = 8 énergie)
- J'annule l'attaque normale de Trayx grâce au Kanohi Crast. Solok ne subis donc aucune perte de défense. (Coût : 10 x 0,85 = 9,5 = 8 énergie. 1PA)
- J'annule l'attaque "Jet de Plasma III" de Tanika destiné à Raidark. La perte de point de vie lié a ce pouvoir est donc annulée. (Coût : (68+50)x0,85 = 100,3 = 100 énergie 3PA (réduction a 2PA mais +1 pour l'effet de Kanohi)
- J'utilise l'attaque "Colonne de Glace II" sur Tanika en consommant, si l'attaque porte, tout les marqueurs présents sur Tanika. (4 Marqueurs) Elle perdra donc 6PA pour sa prochaine action et subira 90 points de dommages. (Coût : (55x0,85)x0,75 = 35,0625 = 37 énergie. 3 PA -> 2 PA)
- Activation de Talwar. En tant que lame, il gagne 340 Points d'Attaque (Coût : 40x0,85 = 34 énergie. 1PA)
- Attaque normale sur Trayx. Si elle porte, il perdra 1140 points de défense (3740 - 2600 = 1140) -> (2600 - 1140 = 1460)
- Suite aux Tempêtes I lancées au tour précédent, Tanika et Trayx se voient apposés 4 Marqueurs "Froid" et perdent 8PV.

Perte totale d'énergie pour Toa Solok = 100 + 8 + 8 + 37 + 34 = 187 énergie
PA utilisés : 3 + 1 + 2 + 1 = 8
Perte subite : 779DEF et 20PV

HRP : Dites moi si je me trompe pas pour les réductions (arrondis et réductions effectuées) et si ma Colonne peut touché Tanika. Je l'ai choisie mais a 3H20 j'ai pas eu le temps de contacté les admin. Fallait que mon post soit fait a un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Shrecki

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4225 DEF : 6100

MessageSujet: Re: [Roxtus] Le siège de Roxtus   Mar 29 Déc - 13:10

La bataille progressait; à mesure que le temps filait, la masse grouillante du Protectorat diminuait. Là où une gigantesque armée se tenait quelques heures avant l'engagement des combats ne subsistait plus qu'un carré résistant, un ultime bloc survivant.
Au milieu de tout ceci, il ne semblait plus y avoir de temps, car la notion de seconde était elle même devenue insignifiante: tant de choses pouvaient se produire en une seconde. Le monde, à l'inverse d'une évolution au ralenti, semblait se déplacer en accéléré. Tout allait si vite - trop vite.  Les cadavres s'entassaient, pourrissaient au milieu des carcasses de droïdes Protector. Le sang des déchus se mêlait bientôt aux circuits encore brûlants, éteignaient les derniers crépitements électriques dans leur flot macabre et carmin.

Au milieu de cette mort ambulante, de cette pestilence invisible qui pourtant ne cessait de croître, se détachait une lumière sombre; voletant à plusieurs bios du sol, c'était une image proche de ce que certaines mythologies Glatorian auraient qualifié d'ange. Mais ce n'était pourtant pas une ange. Sous cet halo brûlant d'origine céleste, on distinguait des traits marqués par la beauté – mais cette beauté était hantée d'une noirceur, corrompue. Sous cette aura cosmique n'apparaissait aucune merci, si des qualités morales cette « ange » possédait, elles mêmes avaient été tordues, perverties. Et si les anges eux mêmes ne pouvaient se sauver, et tombaient des cieux en proie à une corruption sans nom, qui aurait bien pu espérer être sauvé ?

Face à cet ange se tenait Raidark. Un skakdi qui avait semblait-il refusé l'allégeance aux dieux eux mêmes, et se dressait à présent face à cette ange, ce phénix de ténèbres avec une détermination sans failles, un refus catégorique d'obtempérer. Sur l'épaule de Raidark se posa alors un contact, physique, c'était quelque chose ; une main. Le contact était dépourvu d'agressivité, d'hostilité quoi que de chaleur aussi ; c'était une main gantée de noir.

Et face à l'ange déchue, cette ombre dénaturée de Toa s'avançait à présent une ombre, dont l'apparence était alien à celle des guerriers présents : il ne portait point d'armure ni d'arme. C'était un personnage de haute stature, engoncé dans un ample manteau épuisé, fatigué par probablement de multiples voyages, mais où dansaient des reflets noirs là où s'étendait la lumière, blancs là où naissaient les ombres. Des bandes blanches de tissus, liées ici et là d'or, où étaient brodées des chaînes noires qui faisaient office d'une ceinture passée sur la reliure de l'habit contrastaient avec le ton plus gris sur certaines portions. L'ensemble était un résultat riche, étrangement cohérent dans ses couleurs dichromatiques. Sur les manches, aux avants bras, des motifs d'acier ouvragés contenaient les manches qui rejaillissaient plus bouffantes de chaque côté. L'individu avait la tête dissimulée sous une capuche, et son visage, casque, ou quoi que ce soit qui ait pu faire office de figure n'était pas visible, comme si les ténèbres s'étaient massée là pour cacher Quelque chose. Ou peut être était-ce là simplement une conséquence de la faible luminosité à cet instant précis où il avait choisi d'apparaître ? Deux yeux d'une lueur or luisaient puissamment sous cette capuche, comme le reflet d'un psychisme puissant.

Son regard était tout entier porté sur Tanika. Sans avoir ni parlé ni s'être présenté, il s'avança alors vers la Toa. Sur son poignet droit s'étendit une lumière ; une énergie, qui rougeoyante prit la forme d'une lame. La lumière qui s'y trouvait était équivoque à celle dans les yeux de Tanika. C'était l'essence du Protectorat, l'intérieur enflammé des Ravageurs qui dansait et s'étirait sur ce poignet.
Sur son autre poignet apparue une lame plus calme, moins instable, une  énergie de lumière pure. Parcourues de crépitements ici et là, les armes lâchaient par intermittences ce qui semblait des braises, qui partaient dans l'atmosphère tranquillement.
D'un bond, le personnage se porta vers la Toa ; mais ce n'était là qu'une diversion.

Et comme une danse à l'avance calculée, le personnage se décomposa dans une nuée de filaments bleutés, pour reparaître derrière son ennemie, à son niveau. Un coup de sa lame droite laissa une balafre enflammée dans le dos de la Toa – une balafre psychique sans conséquences physiques réelles. Toutefois, dans l'esprit de Tanika, cela pourrait être très mal perçu. Alors que l'attention de la Toa se portait sur sa position actuelle, le personnage était à nouveau téléporté sur un autre angle d'attaque. Un éclair de plasma l'empêcha de frapper, il se téléporta avant de recevoir le coup.

De loin, on aurait vu un ange, harcelé par un être habillé de blanc et de noir. L'ange de nuit lançait des attaques d'énergie brûlantes partout autour de lui, mais l'autre être était d'une rapidité équivoque – grâce à ses téléportations qui débutaient et s'achevaient dans des tics lumineux d'un bleu gracieux quoi que décoloré. Le premier déchaînait les éléments, mais le second à défaut de pouvoir attaquer évitait chacun des assauts, qui s'achevait sur l'environnement alentour pour ne rien arranger au chaos qu'était déjà ce combat. Et là, un angle parfait pour l'ange : ayant saisi les déplacements erratiques de son nouvel adversaire, la Toa avait réussi à anticiper son prochain mouvement. Un déluge incandescent s'abattit sur lui. Les chaînes noires du manteau s'irisèrent d'énergie, alors que le plasma le heurtait de plein fouet. Le tas brûlant et visqueux continua sa chute, jusqu'à atterrir dans le sable avec un son sourd complété par une soudaine cristallisation de tout ce qu'il touchait.

Mais le personnage était à nouveau derrière la Toa. Sur cet angle parfait d'attaque, il avait capitalisé. Sa lame de lumière s'enfonça profondément dans les blindages de l'ange, jusqu'aux chairs. Le contact était brûlant, mais il maintenait tout de même son attaque : il n'avait d'autre choix.

Par ses lames, il avait réussi à percer un trou dans la coque de Tanika. Car ses deux épées n'étaient pas physiques ; elles étaient purement psychiques. Tenter d'établir un contact par l'extérieur avec un être du Protectorat était folie, car ces derniers étaient retranchés derrière une carapace protectrice, une puissante couverture psychique aussi puissante si ce n'était plus que celle de l'Ordre de Mata Nui. Mais par le physique, par le domaine du tangible, on pouvait infiltrer le corps...Le Protectorat parlait au Protectorat ; par ce constat, on pouvait donc infiltrer ce dernier. C'était le rôle de la lame sanguine, qui était l'extension de la fureur des Ravageurs. Percer la défense par les armes de l'ennemi, le prendre à son jeu. On pouvait ensuite purifier l'esprit en noyant sous un flot de vérités et de constats la perspective tordue. Par la lumière. C'était le rôle de la seconde lame.
Comme une bombe à retardement, le personnage laissa cette seconde pleinement infiltrer le corps de la stellaire, au point d'être complètement drainée de son poignet. À nouveau libre de ses mouvements, il se repoussa en arrière, et retomba plusieurs mètres plus bas au sol.

Les yeux d'or étincelants de l'être se portèrent vers Raidark. Comme s'il ne prêtait plus aucune attention à l'ange déchue, à cette Tanika dont la perspective et le libre arbitre avaient été volés, il fixait maintenant le Skakdi. Une voix résonnante, comme parcourue d'un écho s'éleva alors de sous cette capuche.


- Excellent travail général.


Il fit un geste de la main, qui n'était vraisemblablement pas adressé au Skakdi ; car quelques secondes plus tard, six Rahkshi encerclèrent Trayx, le tenant en respect de leurs bâtons de pouvoir. Ils étaient vifs, plus vifs encore que ne l'était le Kraata de l'Empire Skrall. Ils étaient l'élite de la Confrérie Makuta, une élite qui n'était sensée répondre qu'à une seule voix.

Ils étaient les gardes du Makuta Shrecki. Mais de Shrecki, l'inconnu n'avait ni l'apparence, ni la voix, ni les pouvoirs.



-------------------------


[Tanika : tu es libre de choisir d'abandonner ici le Protectorat ou de continuer dans ce dernier à ta convenance. Si tu choisis la première option, sache que les deux lames d'énergie n'ont aucun effet physique sur ta personne. La lame de lumière qui est à présent « dans » ton corps a justement l'effet de te laisser pendant un temps tout ton libre arbitre et de comparer tes deux perspectives. Je compte sur toi pour faire un joli RP philosophique évidemment !

Trayx: (si tu nous lis) ton personnage est fait prisonnier, mais n'est nullement exécuté. Si tu souhaites le reprendre ou faire un nouveau personnage, n'hésite absolument pas à nous en avertir. En attendant, Trayx croupira simplement dans une cellule, enchaîné comme il se doit.

Fin du siège de Roxtus, victoire du Dernier Ordre suivant les modalités qui ont été introduites au premier tour. Les troupes Protectorat sont faites prisonnières.
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Roxtus] Le siège de Roxtus   Dim 3 Jan - 3:41

Quoi, encore quelqu'un qui s'est ajouté à la bataille ? Peu importe qui se dressera devant elle, cela ne l'empêchera pas de l'occire lui aussi. Que ce soit Raidark, Vorona ou tout être connu ou inconnu, à l'air sombre et louche ou pas, les ordres sont clairs. Il semble l'attaquer donc aider ses ennemis, pourtant tout en faisant comprendre à Raidark et aux autres de ne rien faire et d'observer « le pro à l’œuvre » L'affrontement ne dura que quelques instants, même en ayant essayé de le noyer sous un flot de plasma constant, ce nouvel ennemi ne cessait de se téléporter. Il fut assez rapide pour frapper Tanika une première fois avec sa première lame à son poignet, avant d'asséner un coup final à celle ci en plantant la seconde à son autre poignet droit dans son dos, transperçant la stellaire de part en part. La lame de lumière ressortait même de la poitrine avant de s'éteindre et de disparaître. Le plus étrange, c'est que cela n'avait causé aucun dégâts physique à Tanika, bien que les coups portés avec les lames d'ombre et de lumière soient réels, l'armure sombre de la toa n'avait subit aucun dommage et aucune blessure n'apparut, aucune goutte de sang. L'être en noir s'éloigna d'elle, et il eu raison car après que la lame de lumière fut complètement absorbée par le corps de la stellaire, celle ci se mit à briller d'une lumière rouge intense, cette lumière vira au vert pomme, puis au rouge à nouveau, puis changea à nouveau. Ses muscle se tendirent, elle hurla comme si elle souffrait vraiment, elle serra les dents comme si elle se tordait d'une douleur, d'une souffrance intense, en vérité, c'était comme si elle tentait de résister à quelque chose. L'air devint brûlant autour d'elle, finissant même par la recouvrir d'une gaine de plasma, de l'extérieur elle semblait comme s'enflammer. Des flammes rouges et vertes semblaient comme consumer peu à peu son armure noire et grise. Puis cette armure se mit à se fissurer en plusieurs endroit. Elle semblait se transformer mais en même temps elle tentait d'y résister. L'effet qu'avait eu ces lames est bien impressionnant qu'on aurait pu le croire même si tout le monde sait que le coup donné par la lame de lumière aurait été mortel si il avait été porté avec une épée bien réelle. Les autres ne pouvaient pas le voir, mais la lame d'ombre a eu pour effet de briser la protection mentale de Tanika, juste le temps pour que celle de lumière tranche alors son esprit de la même manière que cela aurait été son corps. La charge éléctrique appliquée sur les neurones de la moelle épinière fut d'une intensité telle que tout son système nerveux en subit les effets

....

Dans son esprit alien, elle eu alors une vision, se voyant dans le vide spatial, sur un rocher qui ne pouvait être qu'un astéroïde, elle regarda autour d'elle, horrifiée par ce qu'elle y voyait. Elle se trouvait au centre d'un amas d’astéroïdes tout aussi grands les uns que les autres, mais aussi ce qui semble être des débris de constructions, de bâtiments ainsi que des épaves détruites et morcelées de vaisseaux spaciaux flottant dans l'apesanteur du vide interstellaire. Elle tomba à genoux de tristesse en voyant que ceci ne sont en vérité que les débris et tout ce qu'il reste d'une planète détruite ainsi que toutes formes de vie ayant vécu dessus. Elle se releva et se retourna quand elle entendit une voix derrière elle.
-Regarde autour de toi, voici une vision du futur possible que pourrait engendrer les escadrons noirs du Protectorat. Ce monde détruit pourrait très bien être Bara magna, ou encore Tamaran. Il est inutile de s'excuser, le jour où cela arrivera, il ne sera plus temps d'avoirs des remords où des regrets.
Devant la jeune fille se trouvait une silhouette quinze fois plus grande qu'elle, féminine et translucide, d'une grande prestance, sa voix de femme mûre est posée et sûr, semble également imposer le respect. D'une beauté sans pareil, surmontée d'un halo lumineux brillant derrière la tête, elle est vêtue d'une longue robe au style tamaranien, donc ayant des similarité avec l'armure habituellement portée par la stellaire lorsqu'elle n'était pas sous le joug du Protectorat, avec comme couleur prédominante l'argenté et le violet, la silhouette porte également un long sceptre richement ouvragé ainsi que de multiples bijoux. Celle ci continua à parler.

-N'oublie pas qui tu est, mon ange, n'oublie pas quel est ta volonté, qui sont tes amis et tes ennemis, n'oublie pas ce que tu veux faire de ta vie et de celles de ceux que tu aime. Et enfin, fait uniquement ce qui est bon pour ton esprit.
-Déesse X'hal ?! Je... répondit elle avant d'être interrompu par une autre voix derrière elle.
-sa volonté nous appartient, désormais. Le Maitre fera d'elle ce qu'il voudra, elle a prêté allégeance à notre Seigneur suprême pour l'éternité.

Deux grands yeux rouges étaient apparu derrière Tanika, sortit également de l'ombre ce qui semble être le général de division de l'armée Protector, cet être défiguré et bardés d'innombrables implants mécaniques.

-retourne d'où tu viens, démon.

Encore une autre voix, celle ci bien famillière à Tanika puisqu'il s'agissait de Vorona, qui apparut alors dans un nuage d'ombre qui se dissipa par la suite. La psionique qui s'était retirée du combat précédemment avait continué à observer celui ci depuis les remparts de Roxtus, voyant que la protection mentale de Tanika fut brisée pendant un instant, elle en a profité pour pénétrer dans son esprit et agir, une vraie aubaine pour elle.

-tout comme les séides, l'esprit d'un membre du Protectorat est inviolable, tu n'a aucun pouvoir ici, sorcière, pesta l'être sombre de sa voix grave.
-je suis contente de voir que tu n'est pas encore tout à fait mort, rétorqua t'elle d'un ton sarcastique. Qu'importe, Tanika a juste été frappée par votre maléfice, et comme tout maléfice, il peut être brisé, fort heureusement, la lumière divine rappelle à qui elle a prêté allégeance la première fois de sa vie. Aux déités qui veillent sur les êtres vivants ayant droit d'exercer leur libre arbitre.
-foutaises, soldat Tanika montre leur la vérité enseignée par Etreinte.

La stellaire s'approche alors de Vorona en levant les mains vers elle pour la braquer de ses boules de plasma ce qui aurait effet de la faire sortir de force de son esprit.

-Ils ont dit que depuis longtemps, l'univers matoran s'est moqué de moi, plusieurs d'entre vous ont délibérément causé la mort de Rohrak, ils m'ont promit la puissance infini et la vengeance. Je pourrais même devenir une séide, la Séide Nebula.
-Et serait tu donc prêt à croire le Maître, naïve que tu est qui a pourtant toujours été notre ennemi ?
-tu savait depuis le début que le Maître n'est pas mort suite à sa défaite à Karda nui, mais tu n'a rien fait pour précipiter son retour, il est temps de se racheter. Élimine les.
-Et je ne vais pas m'en défendre, répliqua Vorona, car si telle est ta décision je l'accepterais mais sache une chose, tu as le choix, tu as toujours eu le choix. De croire ou de ne pas croire, de faire ou de ne pas faire. Rohrak n'était en réalité qu'un composant d'un organisme beaucoup plus grand qui fut obligé de suivre une destinée déjà écrite pour lui à l'avance, mais toi, tu n'a pas été créée par Mata nui, tu as cependant participé au bon fonctionnement de son corps car tu l'as choisis ainsi. Tu est maître de ta propre destinée et toi seule sait où elle t'emmènera. Fait feu si tu le désire, mais alors personne n'oubliera le fait que tu as usé de ton libre arbitre nouvellement retrouvé pour prendre la décision de renoncer à y avoir droit pour le restant de tes jours.
-je suis désolée de le dire ainsi, répondit Tanika en avançant encore un peu, mais je suis avant tout destinée à apporter la paix avec ceux qui assez de volonté pour être victorieux...

Elle s'arrêta, resta une seconde sans bouger et contre toute attente, fit volte-face et lança ses boules de plasma non pas vers Vorona mais vers le sbire Protector. Elle s'avanca ensuite vers lui, d'un air déterminé, chargea encore ses mains pour lancer une autre salve.

-je suis l'Impératrice Tanika de Tamaran, vous êtes dans mon esprit et ici, c'est moi qui décide. Le Maitre pourra m'enlever ce qu'il voudra, il a détruit mon vaisseau, il a forcé mon amour à se sacrifier pour rien, il menace de détruire ce monde que j'ai appris à aimer et m'a même forcé à attaquer mes amis, mais il n'aura pas ma liberté de penser. J'ai pour la deuxième fois de ma vie servit de cobaye de laboratoire et d'esclave à mes pires ennemis. Au nom de X'hal et de Mata nui, je promet de vous prouver quelle faction est réellement fait de misérables insectes et me ferais un plaisir de mettre fin à votre règne de terreur.

Elle tire à nouveau, l'explosion qui en résultat sur le guerrier Protector fut si violente et si lumineuse que la vision, autant pour Tanika que pour Vorona s'arrêta net ici.


...

dans une lumière presque aveuglante d'un plasma incandescant, redevenant peu à peu vert fluo comme couleur dominante, Tanika voyait son armure se fissurer puis certaines parties se disloquer pour laisser apparaître la seconde couche de protection qui cette foit n'était pas noire mais violette et argentée comme elle fut auparavant. Les implants et modifications externes du protectorat se mettaient en vérité à griller et à fondre. Puis arriva un moment où épuisée par tant d'effort, sa lumière s'éteint, elle ferma les yeux de fatigue, et ne pouvant plus se maintenir en l'air, elle chuta vers le sol. Cordax, quand à lui, terminait de détruire un soldat robotisé ennemi, eu cependant le temps de voir la scène, il se téléporta pour rattraper la toa afin qu'elle ne s'écrase pas sur le sol. Dans ses bras, elle était à moitié consciente, juste capable de marmonner quelques mots.
-...Cordax ?... où suis-je ?... qu'est ce que...
Les soldats de l'Ordre de Mata nui fixèrent le nouvel arrivant qui avait causé tout ceci, il semble être un allié, pourrait même faire penser à Shrecki alors que pourtant il ne lui ressemble absolument pas. Peut être un subordonné à lui, ou du moins un confrère makuta, ce qui expliquerait la présence de l'unité rakshi d'élite venus également en renfort pour capturer et menotter solidement Trayx mais cela se voyait à leur yeux, ils ne lui faisait pas totalement confiance, du fait premièrement qu'ils ne l'ont jamais vu. Qu'ils au moins savoir de qui il s'agit ne serait pas de refus. Et puis qu'a t-il fait à Tanika, comment a t-il réussi à la neutraliser aussi rapidement alors que Raidark et Solok éprouvaient de la difficulté à la combattre.
Néanmoins, les soldats encore debout autant skralls que membre de l'Ordre de Mata nui acclamèrent leur victoire, levant les armes en l'air alors que ce qui restait des robots protector encore debout semblaient sonner la retraite et prendre leur jambes à leur cou, ayant certainement reçu l'ordre de le faire car leur nombre étaient devenu bien trop faible par rapport à l'armée du dernier Ordre pour maintenir un siège valable. Sur le haut des remparts, Vorona observait tout ca, elle croisa les bras et se disait que voilà une chose de réglée. Quand à Cordax, il ne pouvait s'empêcher d'admirer les exploits militaires et stratégiques réalisés par ses pairs, notamment Raidark, qui eut la brillante idée d'utiliser le terrain à leur avantage via le séisme et faire front contre les unités ennemis réellement menaçantes que furent les corrompus pour laisser les robots des deux camps s'entretuer, reste encore à réfléchir de ce qu'ils vont faire des nouveaux prisonniers, même si il se disait aussi que un ennemi capturé inconscient, c'est plus facile à transporter.

-Raidark, il semblerait que ca soit un franc succès pour notre armée, rentrons à la base, on s'occupera de faire un rapport détaillé de la situation. Rehad sera content de voir sa cité sauve. Déclara Cordax.

[hrp]ayant pu momentanément retrouver son libre arbitre, Tanika décide donc de se libérer de l'emprise du Protectorat pour redevenir un membre de l'Ordre de Mata nui[hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Roxtus] Le siège de Roxtus   Jeu 7 Jan - 22:01

Le siège arriva à son terme, l'armée du Protectorat ne restait plus qu'une dizaine d'unité robotique. Mais pour le Dernier Ordre, ce n'est pas plus les unités robotique qui pose le plus de problème, mais les convertis. Ayant brièvement cette sombre expérience, Raidark sais que c'est sans aucun doute, le plus dur, à mettre hors d'état de nuire restait les convertis -ou Spectre du Protectorat comme le surnomme bien le Commandant de l'Ordre- ...Surtout, quand il s'agit du cas de Tanika. La Stellaire Noire resta indemne des multiples attaques qu'elle a subi, grâce aux effort combiné du Skakdi et de Solok, le Toa de la Confrérie par l'intermédiaire des appareils donné par Zero. Mais malgré tout ça, ça ne suffit pour la faire broncher, d'autant plus qu'il y avait également un Rahkshi ayant voué allégeance aux Skralls qui est également pervertie par un des nouveaux Séides du Maître.

Ce n'est finalement qu'une question de temps avant que soit la troupe du Protectorat, décide de sonner l'alerte. Soit que le Skakdi et le Toa tombent. La Main de l'Impératrice prenez son souffle causer par l'effort physique dus à ce long combat auquel il est sur que cela doit se terminer maintenant. C'est alors qu'il senti un genre de contact physique, mais elle venez pas de Tanika étant donné qu'elle se trouvait à deux mètres du Commandant de l'Ordre. Le contact, est celle d'une main posé sur l'épaule du Skakdi, et n'émane aucune hostilité, ni chaleur corporelle car la main est ganté. Raidark regarda alors qui est le propriétaire de la main ganté, et dés lors, il fit un bond de frayeur sur le coté en voyant la personne. L'inconnu est vêtu d'un manteau noir, mêlée à une nuance de blanc allant vers le gris. La tête de l'être étais dissimulé par une capuche qui masqua son visage, seul deux yeux jaune or perça les ténèbres.

Sans plus de distinction, l'inconnu se dirigea vers la Stellaire Noire. Il tenez dans ses mains deux lames -une de couleur rouge, et une de couleur blanche- et semble se décider à être un nouveau adversaire pour la Tamaranienne. Cette dernière qui justement, passa à l'attaque en envoyant du plasma vers l'inconnu. Mais c'est alors, que ce dernier disparu avant de réapparaitre à un autre point, toujours dans l'idée de frapper Tanika de ses lames. Ce fut là une valse qui s'engageait: Tanika bombarda son ennemi de son pouvoir de plasma alors que l'étranger se téléportait encore et encore. Raidark pendant ce temps, ordonna aux troupes de se mettre à couverts tendis que lui même se protégea avec un mur de pierre, restant spectateur de ce combat. Et puis d'un coup, la valse prenez fin. L'inconnu s'était suffisamment rapprocher pour planter la lame rouge en premier avant d'ensuite planter la lame blanche dans le corps de la Stellaire Noire. Reculant un peu, l'être au yeux jaune laissa alors faire son œuvre agir en la Tamaranienne. Car ces deux lames même si au premier coups n'étais pas physique, mais psychique et semble réagir dans l'esprit de la Stellaire. Raidark regarda alors ce qui se passait et ce qui semble être un miracle se fit. Le corps et l'armure noire du Protectorat qui enveloppait Tanika disparaissait peu à peu et laissa place à l'armure originel de la Toa du plasma. Pris de fatigue, Tanika s'écroula, mais Cordax le Makuta du Chaos la rattrapa de justesse. L'emprise du Protectorat n'est plus. Après avoir félicité le Skakdi, l'Inconnu fit un geste des mains et un groupe de Rahkshi apparaissait soudainement et encerclèrent Trayx le Rahkshi déchu.

Alors, cette fois ci, c'est réellement terminé. Les derniers robots ayant pas encore été détruit, pris la retraite, et les troupes du Dernier Ordre ressorti victorieux de ce siège. Cependant et étrangement: Raidark ne se montre pas victorieux. Il été pensif. Il sentait surtout que quelque chose ne va pas. Il le sent. Son attention portait sur l'Inconnu aux yeux jaune. Il avait quelque chose de familier, mais pourtant.. Cet être est différent. La Main de l'Impératrice sent que l'influence du Protectorat émane de cet étranger. Comment il le sait, le Skakdi lui même ne le sait pas. Peut être que l'influence du Maître lui a laisser une trace lui permettant de savoir différencier un être corrompu du Protectorat des non soumis. C'est certainement la seule possibilité qu'il a en tête.

Mais ce n'est pas que cet Inconnu qui préoccupe Raidark: c'est aussi la libération de Tanika. Les deux lames que l'étranger a servi contre elle. Il est certainement sur que c'en est là qu'une solution temporaire et qu'un véritable remède n'est pas encore été mis au point. Et que dire aussi du troisième Spectre du Protectorat à savoir Nui. Sa disparition dans la bataille ne présage rien de bon pour l'avenir, alors que surtout que le Commandant Rehad n'est pas encore revenus avec les renforts. Soudain Raidark sortie de ses pensées, étant donné que Cordax lui a également fait les félicitations à l'égard du Skakdi. La Main de l'Impératrice se mit à réfléchir sur ce qui doit être fait pendant une longue minute avant de finir par y lâcher un soupir.


-Surveiller de près cet... étranger. M'enfin, qu'il ne se sens pas menacé tout du moins.

Ordonna le Skakdi à une poignée de Skrall qui se sont regroupé peu après la fin du siège. Ceux là se contentèrent de hocher à cet ordre et d'obéir sans plus de réflexion, étant donné que Rehad avait officiellement donné le commandement des troupes à Raidark. De ce fait, il marcha en la direction là où se trouverait Solok. Mais la manière de marche de la Main de l'Impératrice été plus lente, et son visage été renfrogner. Pour lui, tout ceci lui donne de mauvais pressentiment. Alors qu'il continua de marcher, Raidark fut interpeller par une voix familière, celle de Rohrak le Toa Hordika originel d'une autre dimension. Le Skakdi se retourna pour voir le "Toa" qui lui s'approcher du Skakdi. Il été également accompagner de Cordax qui tenez toujours Tanika dans ses bras.

"Alors, c'est ça ? C'est comme ça que tu remercie quelqu'un qui t'as sauvé la vie ? Surtout qu'il s'agit d'un Makuta, un de nos alliés.."

-Cet être n'est pas un Makuta ! Répondit la Main de l'Impératrice avec une pointe de colère avant de se calmer, en inspirant un grand coup et de se relâcher peu après. ...Ou alors il n'es quasiment plus un.

"Mouais... cela reste pas cool néanmoins."

-Dans ce cas, je suis navré à te décevoir deux fois.

Raidark s’étaie soudainement mis à faire les cents pas, en marchant lentement. Hésitant encore sur ce qu'il devez faire maintenant. Sachant d'autant plus, que ce que le Commandant de l'Ordre va dire, risque provoquer l’incompréhension ou la colère, voir les deux. Il lâcha un soupir et fini de marcher en rond avant de se retourner vers Rohrak, mais surtout pour voir le Makuta transportant encore le corps de Tanika. Après une nouvelle hésitation, le Skakdi prononça.

-Cordax, emmène Tanika en cellule... dans le Gouffre.

"QUOI !? C'est hors de question que Cordax est à faire ça. Tanika est libre maintenant !"

-Ah oui, et pour combien de temps ? Rohrak, tes sentiments pour Tanika te rend aveugle à ce point ?! Une fois que ces deux "lames" ne seront plus, l'influence du Protectorat aura de nouveau emprise sur elle. C'est exactement ce que tu veux ? Qu'elle nous "trahissent" au moment opportun ?

"N..Non. Mais, tu as beau à être la "Main" ça ne te donne pas le droit de la traiter de la sorte et de la tuer !"

-C'est à Helryx d'en décider de son sort ! Je ne fais seulement ce qu'il faut pour mener à bien cette guerre, même si pour ça, je dois faire des choses que je refuse de faire.

De ces derniers mots, la Main de l'Impératrice se détourna du Toa Hordika alors qu'un soldat de l'ordre attendit un quelconque ordre pour mettre aux fer les mains de la Tamaranienne. Raidark avait continuer d'avancer en la direction du Toa Solok, peut être dans le même état d'esprit que le Skakdi. Pour ainsi dire, quand le Commandant de l'Ordre de Mata Nui parla avec le Toa de glace, on pouvez il trouver une amertume dans les mots de Raidark. Signifiant que cet histoire ne sera pas la dernière pour le Skakdi


-Toa de Glace, rester ici et garder un œil sur cet inconnu. La disparition soudaine de Nui m'inquiète au plus haut, et je pense qu'il a dus sentir que Rehad allait revenir en renfort. Si vous avez quelque chose à dire c'est maintenant, avant que j'emmène un groupe de robot venir avec moi en renfort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: Re: [Roxtus] Le siège de Roxtus   Ven 8 Jan - 2:09

Un bruit de fracas ce fit entendre. Une masse de quelque chose de solide venait impacter et casser quelque chose. C'était une lame de protodermis électrifiée qui venait fracassé une armure de Rahkshi. Solok ne disposait pas d'assez de force physique pour découper l'armure de Trayx, mais il en avait assez pour y causé des dommages considérables. Il écarta son épée de la où se trouvait précédemment le Rahkshi de Désintégration. L'impact l'avait fait bouger d'un demi bio. Le Toa était presque méconnaissable. La façon dont il avait attaqué. Lui qui, il y a peu, pensait plus a ramener les convertis qu'a les descendre, semblait ne plus avoir de pitié. Il avait beau être surclassé par ses ennemis, il ne pouvait se permettre de laisser paraître ceci. S'il perdait ne serait-ce une seconde ce sentiment lui permettant de ne plus avoir de pitié, il se mettrait a sentir la peur de la mort, et serait écrasé.

Mais alors que le Toa de glace allait attaquer le Rahkshi une nouvelle fois, pour s'assurer qu'il ne pourrait plus agir au compte du Protectorat...

Il apparu.

Cette chose... N'aurait jamais du apparaitre maintenant. Qu'est-ce que cela pouvait être? Il rappela Shrecki a Solok. Il lui semblait semblable mais était différent. Cet être approcha Raidark puis confronta Tanika durant quelques instants. Alors que lui et le Skakdi cherchait encore des solutions pour terminé le combat, cet être avait réussi en l'espace de quelques minutes a neutraliser la Toa du Plasma. Un échange et il avait planter son épée psychique dans le corps de celle que l'on surnommait, lorsqu'elle était encore a la tête de l'Ordre de Mata Nui, l'Impératrice. Qui lui avait-il vraiment fait? Cela était en dehors du domaine de ce que Solok pouvait comprendre. Il n'avait aucune idée de ce qu'il voyait maintenant. Puis il posa son regard vers Raidark. Le Skakdi était dans une position qui permit au Toa d'observer le visage de cet être inconnu. Aucune expression nécéssaire de noter. Simplement des yeux dorés. C'est tout ce qui comptait aux yeux de Solok. C'est tout ce qu'il nota car il n'avait pas besoin d'en retenir d'avantage pour commencer a faire des suppositions. Il remarqua aussi la présence des Rahkshi qui formaient la garde de Shrecki. Troublant. Ils arrêtèrent Trayx. L'inconnu ne lui avait rien fait a lui. Peut être avait-il plus d’intérêt a faire ce qu'il avait fait a Tanika qu'au Rahkshi de l'Empire. Ou alors peut être était-elle la seule a être assez réceptive a ceci. De nombreuses questions resteraient sans réponses, pour l'instant. Quelques minutes plus tard, la Toa du plasma reprit son apparence habituelle. Son armure était redevenue violette comme elle l'avait été auparavant. Le pouvoir de cet être était-il si grand qu'il pouvait libéré quelqu'un de l'emprise du Protectorat? Qui était-il réellement? C'est une question qui ne serait apparemment pas répondu aujourd'hui, mais qui devra l'être un jour ou l'autre. Personne ne vient aider un groupe en difficulté face a un autre sans aucune raison. Et son identité aiderait clairement a définir ses intentions. Dans sa situation de soldat, Solok laissa a Raidark le luxe de s'occuper de ce "mystère". Il commençait a se sentir un peu fatigué, mais une guerre est une guerre, la fatigue n'a pas de place tant que l'ennemi était encore debout.

Et a ce qu'il savait, un ennemi était encore en position de combattre. Je parle bien sur du Makuta Nui. Solok savait qu'il était encore en état de combattre. Mais où était-il? Certainement sur les traces de Rehad, qui n'avait toujours pas fait son apparition. Une histoire de renfort lui semblait-il. Renforts qui ne serait plus si utile que ça, puisque le siège avait été brisé. Enfin, ils serviraient toujours pour les batailles futures.

Car oui, le siège avait été finalement brisé... Les armées du Protectorat, le peu restant, battait en retrait. Cela avait échappé a l'esprit du Toa qui était concentré sur ce qu'il venait de se passer. La situation a Roxtus s’étant arrangé, il était maintenant temps pour le Toa de remonté la trace qui le mènerait au Makuta. Le Skakdi, représentant de l'Ordre de Mata Nui, commença a donner des ordres. Il demanda a ce que l'inconnu soi surveiller, mais de façon non hostile. Décision intelligente. Il est actuellement un alliée, mais un inconnu. Alors autant le garder accompagner pour l'instant, on ne sait jamais. Au cas où cette aide ne soi qu'une façade. Mais l’intuition du Toa lui faisait ne pas beaucoup craindre cet être dont il ne savait rien, même si un petit doute persistait. Il n'y avait plus qu'a espéré que son intuition soi la bonne.

Puis un Toa de l'air s'approcha de Raidark... Ce Toa... Semblait être ce Toa qui avait formé le Hagah avec deux Makuta... De ce qu'il a appris sur la guerre précédente, grâce aux archives de Destral et des monuments disséminés dans l'Univers Matoran, il serait Rohrak. Toa Hordika de l'air. Mais il était mort, non? Comment pouvait-il donc être ici? C'était insensé... Et s'il était là, serait-il possible que les deux Makuta soit toujours en vie? Mais... Non... Ceux ayant formés le Hagah étaient morts... Il devait y avoir une explication logique a tout cela. En tout cas, ce qu'il entendit de la discussion ne l'aida pas plus. Ce Toa n'appréciait pas le traitement que Raidark avait décidé d'accordé a l'inconnu. Compréhensible comme réaction, mais dans une guerre, le doute n'est pas permis. Le Skakdi demanda alors a un certain "Cordax" de mettre Tanika dans le Gouffre. Cette décision était peut être un poil abusée... Mais son raisonnement tenait la route. Personne n'était sur de ce qui lui était arrivé... Elle pourrait retomber dans l'étreinte du Protectorat a tout moment. Il fallait être prudent. Mais le Skakdi semblait hésitant en sa décision. C'était logique. On n'apprécie jamais d'enfermé quelqu'un que l'on apprécie dans une prison de haute sécurité. C'est logique. Le Toa Hordika ne semblait pas apprécié cela. Il semblait en colère. Des sentiments qui rendent aveugles? Même si le Toa voyait l'image employé par Raidark, il lui était impossible de comprendre en quoi des sentiments pouvaient altéré a un tel point le jugement. Enfin, au point sous entendu par le Skakdi.

Puis Raidark arriva au niveau du Toa de Glace. Que lui dit-il? Il lui demanda de garder un oeil sur l'inconnu. Il avait pour projet de partir a la recherche de Nui, qu'il pensait sur les traces de Rehad. La réponse de Solok ne fut certainement pas celle que le Skakdi voulait, mais celle a laquelle il devrait s'attendre s'il a pris des notes sur les actions du Toa de Glace :


-"Je n'ai absolument pas comme projet de rester ici. Vous partez a la recherche de Nui? Soi. Comptez moi du voyage. J'ai largement la possibilité de continuer a combattre."

Le Toa se mit donc a marché vers les robots qui devraient partir avec le Skakdi... Mais en chemin, il se mit a se tenir son bras inutilisable. Il avait soudainement mal. Beaucoup trop pour penser a mener un nouveau combat sous peu. Que se passait-il? La blessure c'était rouverte apparemment. Il avait du prendre un mauvais coup durant le combat, apparemment... Ou alors il avait bouger trop brusquement, probablement durant l'une de ses accélération. La douleur combinée a la fatigue firent s’écrouler le Toa. Il perdit connaissance. Il avait du trop forcé aujourd'hui, alors même que le combat n'avait pas duré aussi longtemps que cela. Il se souvient maintenant... On lui avait bien dit qu'il ne devait pas aller combattre aujourd'hui. C'était de la folie que de partir se battre avec un seul bras, surtout contre deux ennemis de cette trempe là. Même s'ils étaient loin d'être faibles, le duo formé par Solok et Raidark était plus faible que celui formé par Trayx et Tanika. Mais tout ceci il ne put se le dire. Il c'était évanoui. Il était par terre, inconscient. Rapidement, d'autres soldats se dépêchèrent vers lui et l’amenèrent dans les hôpitaux de Roxtus. Il fallait refermé sa blessure et lui laisser du temps pour se reposer... Son esprit c'était concentré sur le combat, puis a peine fut il terminé qu'il n'avait en tête qu'une seule chose : le suivant. Il avait ignoré son état physique qui n'avait pas été reluisant depuis son combat contre Nui il y a deux semaines. Bien que son bras soi la seule blessure grave et la seule s’étant rouverte, ce n'était pas la seule blessure qu'il avait récupérée de se combat. Même si elles étaient mineures, son corps étaient toujours fatigués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
Shrecki

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4225 DEF : 6100

MessageSujet: Re: [Roxtus] Le siège de Roxtus   Dim 10 Jan - 19:08

Tanika flottait en l'air. Ce n'était plus un vol contrôlé ; son propre pouvoir semblait la maintenir en apesanteur. Sur son visage, les émotions se succédaient, colère, rage, haine, souffrance, tristesse déformaient un à  un ses traits gracieux. Comme on aurait changé l'éclairage sur une scène, chaque masque apportait une couleur différente à la Déchue. Suspendue à plusieurs mètres du sol, figée dans sa propre prison émotionnelle, Tanika était en lutte contre elle même. La lutte mentale s'engagea : un écho lumineux aveuglant de sa bataille intérieure se déchaîna autour d'elle, une sphère incandescente entoura complètement l'ancienne tête de l'Ordre de Mata Nui, un rayonnement cosmique sanguinolent, un rubis éclatant où se mêlait une noirceur hurlante.

L'inconnu observait la scène de ses yeux d'or, une expression de fascination hantant ses iris luminescents. Belle était cette scène. Devant lui, il voyait la naissance d'une étoile. Non, cette énergie n'était pas celle de la naissance...Était-ce celle de la mort ? Mais que devenait une étoile à sa mort ? Une supernova ? Il hocha de la tête, satisfait de sa conclusion. « Supernova » décrivait tout à fait la magnitude de la scène ; l'aura magmatique autour de Tanika se muait, ses couleurs remontaient dans le spectre, et les couleurs – clignotantes – tentaient de plus en plus vert un émeraude vif et clair. Dans un ultime soubresaut, le halo énergétique éclata, et Tanika entama alors sa chute, vidée de toute énergie – et de volonté – pour la maintenir en l'air. Les restes de son armure disparaissaient dans sa chute par fragments, laissant derrière elle une traînée de poussière noire. Il continua de la suivre alors qu'elle tombait du ciel, tout en murmurant pour lui-même :


- Alors c'est ainsi qu'un ange descend des cieux... ?


Sa voix était portée d'échos, emplie d'une réverbération étrange, mais elle était gracieuse, agréable, d'un charme étrange. C'est cet instant que les troupes du dernier Ordre choisirent pour clamer leur victoire. Oui, il l'avait presque oublié. Les troupes du Protectorat, le siège, tout était brisé. Notre personnage en profita pour détailler l'environnement autour de lui. La forteresse située en amont était quasiment intacte, mais le terrain où s'était déroulé le gros de la bataille était un véritable carnage. La neige était une boue où se mêlait la terre et le sang ; comme si la montagne elle même avait déversé sa furie sur les troupes du Protectorat, on aurait dit que le sol s'était retourné et abattu sur le bas du versant. De ce sable putride, humide, liquide, rejaillissaient par endroit des cadavres Protector, des bras tordus, des jambes arrachées, des têtes cabossées, des torses transpercés qui se mêlaient dans une macabre orgie de désolation. Et au milieu de cet étrange massacre, les troupes clamaient leur victoire, et avec, la fin de leur cauchemar. Notre être resta là, pensif, à observer ce décor pendant plusieurs minutes. Les soldats achevaient de trouver leurs frères blessés et, boitillant, remontaient vers la forteresse tout en lorgnant soigneusement l'inconnu dans leur remontée. Il ne leur prêtait qu'une attention légère, plongé dans sa propre réflexion. Il tenait dans l'une de ses mains un petit appareil électronique complètement carbonisé, qu'il faisait tourner entre ses mains pendant qu'il réfléchissait. Si seulement il n'y avait pas eu ce terrible accident...Il n'aurait pas eu à se déplacer lui même. Il n'aurait jamais reçu ce message fatidique...Il n'aurait jamais reçu non plus cette séquence...Les choses auraient été si simples...Tellement plus simples...Il était à présent à se tenir là, forcé à intervenir directement alors qu'il n'avait jamais voulu le faire. Chargé avec des éléments qu'il avait espéré n'avoir jamais à interpréter...Si seulement...
Cela ne servait à rien de ressasser les événements. Le temps n'allait que dans un sens, et ce n'était pas celui du regret.

Le personnage remonta à son tour vers la forteresse. Il finit par atteindre le général Raidark, qui discutait avec un jeune Toa à l'armure blanche. La conversation s'acheva lorsque le jeune Toa perdit connaissance. Alors qu'une équipe médicale venait de toute urgence pour le déposer sur une civière, notre étranger nota que le bras du guerrier était salement amoché. Des cicatrices acquises dans ce combat peut être ? Mais de telles blessures pouvaient avec une science appropriée être soignées...Les Skrall disposaient-ils de la médecine adéquate ? Ce n'était pas tout à fait à l'ordre de ses réflexions du jour, aussi n'y prêta-t-il plus attention, décidant plutôt de s'immiscer auprès de Raidark. Le Skakdi avait sursauté à sa première apparition, aussi cette fois prit-il garde à apparaître distinctement – clairement – auprès du général avant de parler.


- Général Raidark, avez vous un instant à m'accorder ? Je pense qu'il y a certaines choses dont vous devriez être mis au courant qui sont de nature...Gravissime.



Il tendait à présent le petit dispositif ; un petit émetteur sans doute, mais qui avait été ravagé, noirci, dont les bords étaient rongés, dont le métal était ici jauni, là troué. Pour un Skrall sans doute, cela n'aurait rien signifié. Mais pour un Skakdi qui avait pendant très longtemps servi dans les guerres de l'Univers Matoran, cet objet était reconnaissable, malgré son état catastrophique. Au creux de la main gantée de l'inconnu reposait un communicateur carbonisé. Les yeux du personnage étaient fixés sur le visage de Raidark quand sa voix résonnante parla une seconde fois.

- Le Makuta Shrecki n'est plus de ce monde.



***

Adieu alors, insecte.

Lorsque ceux de votre espèce, Teridax en tête, ont trahi notre univers et jeté le chaos dans tous les recoins du monde, je pensais que tous les Makuta étaient voués à la destruction.Pour Mata Nui...
Éveille toi mon enfant et embrasse la gloire qui te revient de droit. Sache que je suis le Faucheur, la fin de tous les cycles, et que tu as été créé pour me servir...Vous prétendez venir d'un autre monde mais n'en apportez aucune solution. Vous êtes un charlatan Shrecki. Vous êtes un pèlerin, et votre voyage ne peut prendre fin. Je ne suis qu'un...Sans âme, sans visage, avec à peine un nom, un mort qui marche, une créature du Néant...Et que tu as été créé pour me servir...Vous êtes un monstre. Changez de visage, changez de nom, mais ne changez pas de but. Je.

Shrecki ouvrit les yeux. Il était allongé sur le dos. Au-dessus de lui, il voyait un ciel rouge, où flottaient ici et là quelques nuages toxiques. Il porta une main à son visage ; sa main y rencontra le contact de son masque. Masque ? Il l'ôta un instant de son visage, pour le porter devant ses yeux. C'était un masque bestial, un masque où de vieux symboles étaient imprimés, noirs, rouges là, sur une matière grise et délavée qui ne laissait de place qu'à deux interstices pour ses yeux. Il regarda autour de lui, et aperçu à quelques pas de distance sa faux. Il se releva – avec difficulté. Il était siphonné de toute énergie. Mais il était vivant. Plus important encore, il était toujours Lui. Alors qu'il ramassait son arme, et s'appuyait dessus comme un vieillard sur une canne, il observa l'endroit où il se trouvait.

Le ciel était rouge, mais lui-même était sur un gigantesque pont d'acier. Le pont continuait sur plusieurs kilomètres, jusqu'à atteindre un relief lointain. Plusieurs ponts évoluaient de la sorte, comme une gigantesque toile d'araignée. Shrecki tenta de convoquer ses pouvoirs de téléportation – sans effet. Il épousseta son manteau. Quel était donc ce monde où il avait fini ?


- Non...Ce n'est pas encore fini, murmura-t-il. Il porta ses yeux haut dans le ciel de sang. Isolé, seul. Comme il l'avait toujours été. Nous avons toujours une affaire à régler, Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Roxtus] Le siège de Roxtus   Mer 27 Jan - 13:02

Comme Raidark se doutait, la décision du Toa de la Glace n'est pas celle que le Skakdi voulait. Suite à l'annonce du Commandant de l'Ordre pour partir à la recherche de Rehad qui pourrait être confronté à Nui, Solok voulait l'accompagner. Le Toa de la Confrérie marcha alors vers des possibles robots que soudainement il s'écroula. Le Skakdi arriva à ses pieds pour voir ce qu'il y avait et surtout pour voir s'il n'est pas mort. Il put constater l'état du Toa ainsi que la blessure au bras et en conclure que Solok été épuisé par la bataille mener ici et certainement avant lors de la bataille du Col de la Croix Noire.

-Mettez le immédiatement aux soins. Et s'il tente de se se relever, faite le nécessaire pour le retenir au civet.

Ordonna instinctivement la Main de l'Impératrice à deux Skralls qui passait à coté. Avec un peu d'effort et de l'aide du Skakdi, les deux soldat de l'Empire passèrent les bras de Solok autour de leurs épaules et l’empotèrent dans la direction de la forteresse. Raidark ne peut qu'éprouvé de l'envie envers le Toa de la Glace, lui aussi à besoin de repos. C'est alors que Raidark remarqua que le mystérieux étranger qui a mit en quelque sorte à terme la bataille s'approcha du Commandant de l'Ordre de Mata Nui.
L'inconnu veut du Skakdi un peu d'intention, car il y a une information qui serait alarmante, gravissime même.

Le Skakdi lâcha un soupir avant de savoir ce qui a de si grave, après tout, la Main de l'Impératrice n'as plus à un problème près. L'inconnu tendit du bras un petit objet au creux de sa main. L'objet dont les bord été rongé, avait un alliage de métal jauni et avait été troué à un endroit, mais surtout noirci. C'était un communicateur ayant été carbonisé. En voyant l'objet, les yeux de Raidark s'écarquillèrent et arracha alors l'objet de la paume de l'étranger au yeux jaune pour regarder de plus près le communicateur. Raidark savait que c'est bien un communicateur, mais surtout il sait à qui il appartenait. Toujours pris de stupeur, le Skakdi scruta encore l'appareil détruite avant d'amener son regard vers l'étranger. Ce dernier affirma alors les craintes du Commandant de l'Ordre.

Le Makuta Shrecki n'est plus de ce monde.

D'un seul coup, Raidark se senti comme épuisé. La fatigue accumulé lors des dernières batailles avait été lâché quand il entendit cette information. Le Skakdi vacilla alors qu'il essaya de s'approcher d'un rocher pour s'assoir et se remettre de ce choc, assez brutal pour ainsi dire. Shrecki, chef Makuta de la Confrérie qui a réussi à faire sortir du monde hors du pétrin, réussissant même à guérir Raidark de la Peste du Protectorat, mort.


-Cette nouvelle... dépasse les pires craintes que je pouvais imaginer. Bien que je ne le portais pas dans le cœur, Shrecki été surement la seule personne qui puisse être capable de nous aider à tenir tête au Traitre, il a même fait une blessure au Seigneur Sorcier du Royaume des Morts lui même. Et enfin de compte, il a fallu qu'il part au moment où notre coalition a le plus besoin de lui...

Marmonna la Main de l'Impératrice. Toujours sous le choc, il regarda encore le communicateur détruit de Shrecki. Il mit pas mal de temps de se remettre de ses émotions avant de se relever, prenant appuis avec son épée. Le Commandant de l'Ordre s'en alla quelque instant à l'étranger. Toujours avec l’émetteur carbonisé en main, Raidark regarda encore un instant avant de la ranger dans son armure dorsale et de prendre un autre appareil similaire mais en meilleur état, son communicateur. Raidark fit une discussion sur le communicateur qui prenez aux environs des deux minutes avant de la ranger. La Main de l'Impératrice reviens sur ses pas et se dirigea plus exactement vers l'étranger, le Skakdi se prononça.

-Je ne compte pas rester encore longtemps ici. Si vous savez quelque chose à me dire étranger, faite le. Et soyez certain que le Dernier Ordre fera se qu'il faut pour que sa mort ne sera pas vain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Roxtus] Le siège de Roxtus   Lun 1 Fév - 2:19

Tout à coup, une voix parla derrière Raidark, Vorona, elle semble revenir de l'intérieur des fortification, s'étant retirée plus tôt.

-Shrecki n'est pas mort, il est là où ses fonctions lui incombent d'aller.

Raidark ne pouvait être que surprit qu'elle dise ceci, comment peut elle affirmer une telle chose? Elle s'avanca vers le skakdi et l'inconnu, d'un pas assuré, la main sur la hanche. Elle continua.

-ce n'est pas le genre de makuta à se laisser avoir par si peu, il n'est certainement pas qu'un makuta ordinaire d'ailleurs. Il semblerait que depuis un moment, nous ayons attiré l'intérêt, ou peut être la colère de forces supérieurs qui nous dépasse, et de loin, des êtres de légende, incarnations de celles ci. Une main titanesque, la Mort en personne, un parasite neuronal adapté à la taille de Mata nui, et ce en peu de temps, difficile de croire à une coïncidence.

Elle même n'avait certainement pas imaginé ce retournement de situation soudain. Elle en a tiré profit juste au bon moment, ayant été surprise par ce qui s'est passé mais ayant pu agir rapidement. Son objectif premier avait été de préparer les dernières défenses au cas où, mais il s'est avéré finalement que ce n'est plus nécessaire. Quoi qu'il en soit, les membres de l'Ordre regardait l'étranger d'un oeil intrigué. Ne connaissant pas ses motivations, le moindre mouvement brusque pourrait être une erreur fatale. Cordax était plutôt intéressé par les armes que celui ci a utilisé pour neutraliser Tanika avec une effarante facilité. La rouge lui disait quelque chose, mais pourquoi? quand à Vorona, non contente de se demander encore qui ca pouvait être, trouvait particulier tout ces retournements de situation, à l'avantage du dernier Ordre ou non. Les autres pourront penser ce qu'ils veulent, inutile de nier les faits, Zéro, autant que Shrecki, autant que cet inconnu ont beaucoup aidé au salut de ceux qui, ironiquement, passent, pour le coup, presque comme des impuissants devant les événements qui s'enchainent. Elle n'écarte pas la possibilité qu'il pourrait être Shrecki, même cela soulève la question de pourquoi porterait il un nouveau masque et une nouvelle identité. Et même l'être qu'est Shrecki a toujours été plein de mystères. Il n'est décidément pas un simple makuta pour la Psionique, Ce n'est pas la première fois qu'il simule sa mort ou sa disparition, comme par hasard avant que Zéro n'arrive. De toute facon, un makuta normal n'aurait pas survécu à l'effondrement d'un pan entier de montagne sur lui. Et il peut être n'importe qui ou n'importe quoi, Tericarax ayant été le bras droit de Shas'ui à l'époque.
Cela étant, il fallait prendre des décisions. Solok étant tombé dans le coma, suit à un effort trop intense, vraisemblablement, Raidark ordonna qu'il soit soigné.


-Bien, commandant, je fais de ce pas le nécessaire, apportez moi les menottes et les fers. Ordonna Cordax

Un soldat apporta une paire de menottes classiques. "pas celle là, les autres" disait-il, affligé. On lui apporta alors les grosses menottes, qui ne furent pas sans rappeler les mêmes que Tanika avait, la première fois qu'elle est venue en se monde, aux mains, cela l'empêchait de lancer la moindre boule de plasma. Suivit par des fers aux pieds. Il l'installa sur un véhicule et avant de monter dans celui ci, il s'exclama à l'inconnu puis à Raidark.

-peu importe qui vous êtes et ce que vous voulez, Nous serons reconnaissant pour ce que vous avez fait pour nous, j'espère que Rehad le sera tout autant, mais nous devons partir. l'Univers matoran nous attend.

Vorona alla vers Cordax calmement, faisant mine de monter dans le véhicule avant de lui parler.


-nous aurons à parler à propos des trois chefs de factions. Je te ferait part de ce que je sais plus tard. Et si ca ne te dérange pas, je veux être présente quand nous l'interrogerons.
-j'y compte bien, répondit il, y a des tas de chose que j'aimerais mettre au clair. Même si Shrecki serait l'incarnation de l'énergie élémentaire ou je ne sais quoi, toujours est il que si il est présumé mort, il va falloir se passer de lui pendant un bon moment. Bref, en avant.

Rohrak, les yeux sur Tanika, se sentait un peu triste, surtout triste de la voir ainsi. Un jour princesse, le lendemain prisonnière de ses propres compagnons. La destinée a le certain sens de l'humour de changer la situation de quelqu'un du tout au tout. Cependant, il fera le nécessaire pour défendre ses intérêt et est persuadé que si elle est guérie de ses maux, elle retrouvera sa bonne foi d'antan. Dans quelle merdier s'est il retrouvé, enfin. Il pensait à cet être qu'il a rencontré dans le désert. Il lui disait quelque chose, il pense savoir qui c'est, et ce n'est pas pour le rassurer. Il est caché quelque part, le toa le sent, il se promet de le retrouver pour confirmer ses doutes.


-Fait gaffe, je t'ai à l'oeil, prévient Cordax à Rohrak. Tu peux nous suivre, mais tu devra le faire par tes propres moyens, on va voir si tu arrive à te démerder pour aller jusqu'au gouffre, Rohrak n'avait pas peur des eaux mutagènes, même si il savait pas nager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Roxtus] Le siège de Roxtus   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Roxtus] Le siège de Roxtus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» tour de siège
» engin de siège
» samurai siège
» [Roxtus] Grotte des missions
» Le siège social de la Coopérative du fer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Montagne des Pics Noirs :: Montagne du Crâne-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos