Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Destral] Le dernier secret de Shrecki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nui
Chevalier Noir
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
430/500  (430/500)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4975 | DEF : 4600

MessageSujet: Le dernier secret de Shrecki   Sam 22 Oct - 3:02

[HRP]Titre du Topic qui aurait du être: Le dernier secret de Shrecki[/HRP]

Quand Redorak ouvrit les yeux il ne vit rien de nouveau, il était toujours dans le même laboratoire avec toujours le même Makuta face à lui. C'est en grognant qu'il s'extirpa du tube de stase, armant son poing comme d'habitude.

- Ça marchera pas tu sais ? dit-il Je serais jamais lassé de cogner sur des guignols.

Il envoya alors son poing vers le maître des ombres, poing qui le traversa comme s'il n'existait pas. Ce qui était vrai car l'instant d'après cette image se dissipa pour se reformer un peu plus loin. Une illusion.  

- Vous par contre avait réussi à me lasser Steltian. Dit Narthox. Fort heureusement c'est la dernière fois que nous avons une interaction.

- Tu vas encore essayer de me tuer, c'est ça ? Bonne chance. Répliqua Redorak amusé alors qu'il armait son poing à nouveau.

- Non. Lâcha le Makuta.

Le Steltian se figea en plein mouvement, pour la première fois il parut déstabiliser.


- Hein ? Non quoi ?

- Non, je ne compte pas vous tuer...du moins pas dans un avenir proche.

- Gné ?  

- Récapitulons. Dit le Makuta, un soupçon d'impatience apparaissant dans sa voix. Au commencement vous n'étiez qu'un des nombreux cadavres qui ont été amener ici des suites de l'incident de Metru Nui. Pas tout à fait un cadavre cela dit. Ce qui à conduit le Makuta Nui à venir ici et à me demander de vous reconstruire. Une tâche dont j'ai eu toutes les peines du monde à m'acquitter étant donné que vous êtes le sujet le moins coopératif que j'ai jamais rencontré.  

- Je vais prendre ça comme un compliment. Alors, ça y est, tu as fini ?

- Oui, regardez par vous-même.

Redorak s'exécuta, regardant son corps pour la première fois depuis son réveil. Ses deux yeux étaient là, idem pour ses bras. Le reste ne semblait pas différent d'avant, si ce n'est ces drôles de rivets lumineux fixés un peu partout sur son armure.

- Trouver un moyen de restaurer un système de circulation énergétique aussi atypique que le vôtre fut la partie la plus difficile.Ajouta le savant.

- Pas d'arme ?

- Pas d'arme. Seulement vos poings.

- Eh ben voilà, c'était pas compliqué. Bon, où est la sortie ?

Sur ses mots il tourna le dos au Makuta, pour se retrouver à nouveau face à lui.

- Quoi encore ? Demanda-t-il agacé. Tu veux me montrer le chemin pour sortir ?

- Avant que vous ne partiez il y a quelques informations que je dois vous transmettre. Vous avez passé un certain temps ici et pendant ce fameux temps de nombreuses choses ont changés.

- Je t'écoute.

- Peu de temps après les événements de Metru Nui et votre arrivé entre ses murs la faction des fantômes à purement et simplement implosé, les causes exactes me sont inconnu mais la mort de leur leader et la destruction de leurs croiseurs lors de l'incident ne doit pas y être étranger. Cela, cependant, ne fut que le prélude. Les puissants n'eurent même pas le temps de se disputer les territoires laissés à l'abandon qu'une force à la fois nouvelle et ancienne apparu spontanément pour s'en emparer : Le Protectorat de l'Ombre était revenu.

- De quoi ? Le Protectorat ? La plus grande concentration de guignol au bio-carré, ce Protectorat là ? On les avaient pas exploser il y a des années ceux-là ?

- C'est ce que nous avons cru, oui, mais il s'avère que nous nous trompions. Il est de retour, plus puissant que jamais, plus puissant que les Puissants. Il n'y a pas eu de signe avant-coureur, aucun indice, un jour il fut là, comme s'il n'était jamais vraiment parti, qu'il attendait simplement le bon moment pour se dévoiler à nouveau à nos yeux.

- Je pense que j'ai compris l'idée, c'est tout ?

- Non, loin de là. Passé une courte période de stupeur et d'hésitation les Puissants ont vite formés une coalition et ont lancé une offensive sur l'un des bastions du Protectorat sur Bara-Magna, pourquoi celui-ci précisément ? Je l'ignore encore aujourd'hui. Ce que je sais par contre c'est que le Makuta Nui fut au nombre de ceux qui sont partis, de même que celui de ceux qui ne sont pas revenus.  
 
- Qu'est ce que ça veut dire ça ? demanda le Steltian.

- Le plus grand secret avait entouré cette opération, continua le Makuta en l'ignorant, à un tel point qu'au début tous crurent que nous allions simplement faire la guerre aux Skrall. Il n'en fut rien bien sûr, ces derniers ayant eux aussi rejoint la coalition.

- Tu as encore une chance de ne pas te prendre mon poing, une seule, alors saisit là et répond-moi !  

Redorak ne parlait plus, il grondait comme un Kane-Ra prêt à charger, mais Narthox continua de l'ignorer.

- Après leur départ ce fut le silence complet et il s'écoula bien un mois sans que nous n'ayons la moindre idée de ce qui avait bien pu leur arrivé. Ce ne fut que lorsqu'ils revirent que nous sûmes.

- Où est Nui?! Hurla le Steltian qui s'attaqua de nouveau à l'illusion, sans plus de résultat que la première fois.

- Demandez au Maître si vous voulez avoir une réponse à cette question, Répondit le Makuta alors que le poing du Steltian était toujours a travers de sa tête, pour les autres laissez-moi simplement finir.

Redorak acquiesça d'un grognement :- Je t'écoute, qu'est-ce qu'il s'est passé ?

- Un désastre. Sitôt arrivés un Seide et son armée furent là pour les accueillirent et nous savons tout les deux ce qu'il se passe quand un Seide arrive sur un champ de bataille.  

Le Steltian approuva, silencieusement pour une fois.

- Je ne sais pas ce qu'ils pensaient accomplir en agissant de la sorte, les leçons de la précédente guerre ayant visiblement été oubliées. Selon certains Shrecki, car c'est lui qui avait été l'instigateur de cette union de circonstance, avait un plan. Il semble qu'il est échouer. Cela seul aurait suffit à qualifier la situation de désastre, mais ce n'était en réalité que le début de la déchéance. Au cours de la bataille plusieurs combattants des Puissants se sont subitement retourné contre leur camp. Le Makuta Nui était l'un d'entre eux.

- De quoi ? Répète un peu j'ai du mal entendre.

- J'ai dit que le Makuta Nui à trahit les Puissants pour rejoindre le Protectorat.

- Nui, rejoindre cette bande de guignols ? Pas moyen.

- A sa décharge, il semble que le Protectorat emploie une forme de contrôle mental particulièrement  poussée, les victimes conserves toute leur facultés physiques et psychiques si ce n'est que leur loyauté va désormais au Maitre.

Redorak secoua la tête.

- Je lui est toujours dit, il réfléchit trop, ça finit toujours par lui causer des problèmes. Je me tire d'ici, dit-il en passant au travers de l'image de Narthox, je vais le retrouver et lui remettre les idées en place.

Une nouvelle image du Makuta se matérialisa devant lui.

- Je n'est pas fini.

- A moins que ça parle de Nui ça m’intéresse pas.  

- Cela vous intéressera dans la mesure où vous souhaiter quitter cette île.

- Vu comment tu me retiens avec ta parlote on dirait presque que toi tu veux que je reste.

Un éclat de rire sarcastique émana de Narthox, cela surpris le Steltian, le Makuta ne riait jamais.

- Je n'ai que peu d'intérêt pour les vivants et vous ramener de leur côté m'a coûté bien trop d'efforts et de matériaux pour que je vous tue. Quand à vous laisser dans un tube de stase, ce n'est plus une option depuis que je sais que le Makuta Nui ne reviendra plus à Destral sans une armée pour la conquérir, ce qui n'est guère près d'arriver. La seule solution qu'il me reste pour que vous disparaissiez de ma vue est de vous faire quitter cet endroit, ce qui va s’avérer plus compliqué que vous ne le pensez.

Voyez-vous, après la débâcle la Coalition à battu en retraite, poursuivit par le Protectorat, elle à finalement trouvée refuge dans la capitale Skrall. Un siège s'en est suivit, siège qu'elle a réussie à  brisé, mais pas sans en payer un lourd tribut : Shrecki était tombé sous les coups du Protectorat    

Sans son stratège la coalition se disloqua, sans son chef et personne pour le remplacer dans l'instant la Confrérie sombra dans le chaos. Les derniers des miens se scindant en autant de factions rivales s’entre-déchirant pour déterminer qui se tiendra au sommet de la tour d'acier.

Ces mêmes miens qui, estimant qu'ils n'avaient pas besoin d'un rival de plus, se décidèrent, pour la seule et unique fois d'un commun accord, à me retirer de l'équation. Mais comme aucun d'entre n'a eu le courage de venir me défier dans mon laboratoire ils se sont contentés d'en sceller tous les accès.

Ce fut au tour de Redorak de rire.

- Des portes ? Tu crois vraiment que des portes vont m’arrêter ?

- Ils ne se sont pas contenter de verrouiller des portes, mais vous avez raison, ce n'est pas ça qui vous arrêtera, c'est tout ce qu'il y a derrière ces portes.

- Plus de portes ?

- Pour quitter l'île il vous faudra soit un véhicule, soit un cannister. Vous en trouverez sûrement quelque part, mais l'île est divisée entre les différent prétendants et chacun d'entre eux pensera que vous êtes un agent des autres. Ce qui signifie qu'une fois que vous aurait quitté cet endroit, tout ce qui bouge essayera de vous tuer à vue.

- Bah, ça sera pas différent d'habitude.

- Que peut-on répondre à ça ? C'est tout ce que j'avais à vous dire, vous pouvez partir à présent.

- Eh ben, c'est pas trop tôt. Lâcha le Steltian en passant à nouveau au travers de l'illusion du Makuta, après quelques pas il ajouta:C'est bien par là la sortie ?

- Oui. Répondit Narthox. Une dernière chose, Ajouta-il à son tour, malgré tout ce temps, j'ai toujours pas la moindre idée de ce qui à bien pu vous infliger de telles blessures. Je suppose que vous non plus.

- Tout ce dont j'me souviens c'est d'une lumière verte.

- Je vois. Si j'étais vous je me tiendrais à l'écart des lumières vertes à l'avenir, je ne vous reconstruirait pas une deuxième fois.

Alors qu'il s'engageait vers la sortie Redorak fit subitement volte-face.

- Hé, une petite minute, dit-il, vu que t'es un Makuta tu pourrais pas juste me téléporter ? Ce serait plus simple.

La réponse de Narthox fut glaciale :

- Vous n'avez pas idée de combien je prend sur moi pour n'avoir ne serait-ce que cette conversation avec vous et vous voudriez que je vous touche ?

- Ouais

- Partez...Maintenant, avant que je ne change d'avis.

Le Steltian haussa les épaules et s'en alla pour de bon. L'image du Makuta elle s'était effacer.

*****

Retrancher dans les entrailles de son laboratoire le véritable Narthox surveillait un nombre incommensurable de moniteurs. Celui sur lequel sa main pianotait actuellement représentait un diagramme détaillé du corps du guerrier. Un écran mitoyen affichait ce que ce dernier voyait en temps réel. A cet instant une porte blindé largement enfoncée qui gisait sur le sol, droit devant lui une montagne de débris.

*Les idiots sont d'un agaçant, mais ils font des marionnettes tout à fait acceptable.* Pensa-t-il pour lui.

Machinalement il porta l'une de ses mains à sa nuque, il sentait comme quelque chose de froid qui s'écoulait de la base de son crâne.


NarTHoX. J'aI FaiM. NOus AvOnS tOUS FaiM.

Le Makuta se retourna mais il savait depuis déjà longtemps qu'il n'y avait personne derrière lui, personne ne lui parlait. Tout ce qu'il y avait était ces deux immenses tubes de stases qui contenaient deux êtres tout aussi immenses, sans doute sa plus belle acquisition à ce jour.

NoUrRiS NoUs. OU. noUS nOuS NoUrRRIrons dE tOI.

* L'attente touche à sa fin, ils sont tous rassemblés à Destral, encore un ultime pion à placer et nous pourrons passer à l'action.* Répondit-il à cette voix qui n'était pas là.

Son regard s'égara au-delà de ces deux colosses figées, sur les centaines de cylindres de tailles plus modestes qui occupait le reste de la salle, sur les choses qu'ils contenaient et qui étaient autrefois ses serviteurs et le reste de ses acquisitions.


LeS mORts, CoNdAmNeR aU SILenCE. nOUs lEs FeRONs cHAnTEr à NoUvEaU.

Narthox reporta son attention sur sa table de travail. Sur les cristaux de mémoires d'un noir de jais qui y étaient posés en cercle. Sur le cylindre qui était posé au centre de ce cercle, semblable aux autres mais de taille bien plus réduite. Sur la sphère de matière noire qui flottait en son centre. Sur les inexplicables ondulations qui la parcourait sans discontinuer.

lA MorT eSt UnE PoRtE. TU l'OUvRIrA. nOUs NouS nOuRrIrOnS.

* La Confrérie vous nourrira...Dakerax.*

*****

A la surface de Destral un amas de débris explosa pour laisser place à un poing fièrement dressé vers le ciel. Le Steltian auquel il appartenait regardait ce dernier d'un air satisfait.

- Le ciel, c'est pas trop tôt. Dit-il.

Machinalement il porta l'une de ses mains à sa nuque, il sentait comme quelque chose de froid qui s'écoulait de la base de son crâne.

Il oublia d'avoir fait ce geste à l'instant où un groupe de Rahkshi l'encercla.


- Des guignols, c'est pas trop tôt. Dit-il avec un sourire sur le visage et des poings qui s'entrechoquaient. Bon, par qui je commence ?

*****

Dans la salle déserte résonna l'écho des cliquetis d'une chaîne. Au sommet de la Tour d'Acier désormais inoccupée l'être était apparu. Machinalement il porta l'une de ses mains à sa nuque, il sentait comme quelque chose de froid qui s'écoulait de la base de son crâne. Un geste et une sensation qu'il oublia aussitôt que son pas assuré lut conduit au trône placé au centre de la pièce. Trône dans lequel il prit place, son manteau plus fait d'ombre que de tissus en épousant les moindres contours pour se mêler à l'obscurité ambiante et omniprésente.

L’être actionna un dispositif caché dans l'un des accoudoirs. Un dispositif qui activerait le relais de communication intégré à la structure de l'édifice. Un relais qui diffuserait son message à l'intégralité de la Confrérie.


- Quel chaos. Ce qui était jadis la faction la plus puissante de cet univers n'est plus qu'un chaos indescriptible. Un chaos nourri par ses membres qui, à l'instant même où le poids d'un Maître s’enlève de leurs épaules, succombent à leur plus bas instincts. Un chaos qui prend sa source dans une seule et simple erreur : La conviction que je n'étais plus.

En plus de la voix l'image vint s'ajouter au message. L'image d'un masque sans trait, d'une grande faux à la lame céladon attachée à une chaîne et d'un manteau de ténèbres pourpré. L'image de Makuta Shrecki, souverain de la Confrérie des Makuta, assis sur son trône.

- Pourtant je suis là à présent, en réalité je n'avais jamais cessé d'être là. Qu'importe ô combien mon absence à pu vous paraître longue, qu'importent les ragots que les nombreux mesquins n'ont eus de cesse d'inventer et de propager. Je suis revenu, je reviens toujours.

Alors cesser sur l'instant ces querelles sans fondement. Alors que vous vous battez pour une place qui n'a jamais été vacante le Protectorat se rit de vous, et quand il aura finit de rire il viendra pour vous et toutes vos petites ambitions ne pourrons changer quoi que ce soit à votre sort.

Cessez et venez à la Tour d'Acier, contemplez par vous-même qui se tiens sur le Trône de la Confrérie. Ceux qui viendront et reconnaîtront leur égarement, ceux-là seront épargnés. Ceux qui persisteront dans leur folie, ceux qui refuseront de venir, ceux-là seront punis en conséquence.

C'est sur cette ultimatum que le message s'acheva. A présent Shrecki attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solok
Toa Useless
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
400/400  (400/400)
Jauge de Vie:
980/1000  (980/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3400/3400 | DEF : 1535/2500

MessageSujet: [Destral] Le dernier secret de Shrecki   Lun 24 Oct - 2:47

Des Rahkshi? Il en avait couché des centaines depuis son arrivé. Il n'avait presque que rencontré que cela. Cette île n'était que le chaos a l'heure actuelle. Il était impossible de resté immobile ici, sous peine de se faire attrapé. Il était le seul a ne pas avoir rallié un camp au sein du sien. Il avait choisi de resté seul. Tous s'entretuaient? Alors que le Protectorat de l'Ombre sévissait dehors? Quelle idiotie. L'un d'entre eux ressortirait vainqueur, peut être, mais il mourrait bien assez tôt, abattu par l'épée de damoclès qui planait au dessus de tout le monde. Personne ne serait épargné quand ils se décideraient de prendre le monde dans leur main. Alors Solok cherchait a faire ce qui devait être fait, selon lui : Tenté d'unifié ce qui pouvait l'être. Bien évidemment, aucun d'entre eux n'avait rallié sa cause, et c'était certainement peine perdue, mais il ne perdait pas espoir.

Sur son communicateur s'afficha un message :


-"Teckor a été repéré. Reviens rapidement."

Le monde était en danger de partout. Une manifestation matoran grondait a Metru Nui en cette journée. C'était là bas que le Toa comptait agir a la base, cependant, la personne qui était avec lui actuellement avait quelques choses a lui montré. Il avait trouvé des informations sur l'origine de son Kanohi. Ce qui lui permettrait d'en faire un minimum usage pour tenté d'agir dans le bon sens. Il devait trouvé un moyen de faire renaître la puissante Confrérie Makuta qui existait avant la mort de Shrecki. Il devait aussi trouvé Nui. Il aurait surement a le combattre. C'était la deuxième raison pour laquelle l'avait appelé l'autre personne : Il avait trouvé comment il pourrait se servir de la perte de son bras pour facilité le combat face a un Makuta. Solok disposait de nouveaux pouvoirs et avait beaucoup combattu depuis la bataille du Col Noir.

-"Que compte tu faire maintenant?" Demanda une voix grave et déformée.

Il flottait dans les airs, suivant le Toa de Glace, qui tranchait au travers des Rahkshi et divers choses laissées par les différent Makuta qui se faisaient la guerre ici. Ce monstre noir, aux jambes faites de lame, transmettant une aura extrêmement malsaine. C'était Armageddon, l'épée "maudite" de Makuta Infinity, ayant perdu la vie, il y a un certain temps déjà, dans l'espoir de sauvé le monde. Quel monde tiens! Il était bien pire que durant l'épidémie qu'il a apparemment terminé... Et cet personne était la seule qui avait un jour témoigné un quelconque intérêt envers le Toa de Glace. C'était lui qui lui avait aidé a remplacé son premier Kanohi lorsqu'il a été brisé. Et c'était lui qui lui avait donné sa Pierre Toa, qu'il avait trouvé par terre. Assez étrange au final, que les moyens de combattre de Solok soient issus d'un hasard trop arrangeant.

-"On est ici pour tenté de trouvé Nui. Si tout les Makuta sont ici, il doit être quelque part." Dit Solok en fracassant un Rahkshi avec violence a l'aide de son bouclier, porté par un bras fait de métal. Le Kraata rencontra l'épée accrochée au bouclier, le tuant sur le coup.
-"Je le sais bien, Toa, mais que compte tu faire maintenant, au vu de la situation? Tu en ressortira que peu probablement vivant, tu sais?"
-"Je dois empêché le Protectorat de faire quoi que ce soit ici. C'est tout ce qui est en mon pouvoir pour servir la situation..."
-"Tu ne cherches qu'a aidé le monde, je le sais. Mais a quoi cela servira si tu es mort?"
-"Arrête cela." Dit le Toa de Glace en écrasant un ennemi a l'aide d'une colonne de glace.
-"Je dis cela sérieusement. Tu es la seule personne par laquelle je peux passé pour agir dans ce monde, les autres chercheraient surement a me faire mettre en pièce ou a l'étude. J'ai grand intérêt a faire abattre ce Protectorat..."
-"Alors pourquoi ne le fait tu pas? Tu es bien une de ces Calamités décrites dans cet étrange ouvrage."
-"Si je le faisais cela serait ennuyeux. Tout comme je ne t'aide pas lors de tes combats. Ce n'est pas mon rôle. Je devrais surement agir si la situation est tel que l'espoir n'est plus..."
-"Pourquoi tenir a ce monde? Tu ne devrais en avoir a faire." Poursuivi le Toa de Glace en découpant un Rahkshi, faisant bien passé sa lame a travers le Kraata, sentant son épée découpé de la chair et faire s'expulsé ce qu'elle contenait..
-"J'aime bien cet endroit. Et ce Protectorat pourrait s'avéré être une menace pour moi même. Je ne connais rien de ses membres influents. Mais je pourrais bien partir aussi. Mais cette situation est tellement divertissante..."

Le Toa arrêta de discuté. Une petite période de calme lui permit de s'asseoir, dans une cachette. Son long manteau marron, qui le cachait aux yeux de beaucoup, était couvert de poussière ainsi que des liquides laissés par les Kraata et diverses joyeusetés, conçues par les divers Makuta de l'île, lorsqu'ils étaient tués par Solok.

Son communicateur s'activa. Il était directement contacté. Que se passait-il? Teckor et Ricserth avaient une urgence? "Non... Pas maintenant, ce n'était pas possible?!" Pensa Solok. Mais il faisait erreur. Le visage qu'il vu fut celui de Shrecki...


-"Impossible...?!"

Le discours disait qu'il était présent. Qu'il c'était assis sur le trône de la Tour d'Acier. Il menace de tué ceux qui refuseront d'arrêté le combat. Il compte épargné ceux qui le suivront.

Cependant, Solok y vit autre chose.


-"Je sais où tu es. Je viens pour toi."

Le Toa se leva. Lui et l'épée maudite se dirigèrent jusqu'à la Tour d'Acier.

-"Ce combat est le tien. Je ne t'aiderais pas. Tu le sais?"
-"Je le sais."
-"Si tu te fais tué, je ne te couvrirais pas. Je t'avoue que je comptais t'aider a tué les autres si tu en avais besoin, mais ce combat tu insisterais pour le faire seul même si je me proposais, n'est-ce pas?"
-"Exact. J'ai déjà perdu une fois. Je ne compte pas échoué de nouveau. Je ne sais pas pourquoi il a choisi de prendre le visage de Shrecki. Mais, j'ai une idée sur la question."

Ils marchèrent rapidement, passant devant un groupe de Rahkshi aux prises avec ce qui semblait être un Stelt.

-"Il a du faire ça pour prendre le contrôle de la Confrérie... C'est mon hypothèse, peut être a t-il un plan plus tordu. J'y vais. Je vais me téléporté au dessus de la tour avec mon Kualsi puis je ferais un trou avec une vrille de glace. Je ne voudrais pas montré mes nouveaux tours trop vite." Poursuivi Solok.

Ils étaient arrivé devant la Tour. Solok avait, évidement, encore tué des ennemis sur la route, qui tentait encore de le gêné. L'apparition de "Shrecki" n'avait peut être pas encore fait effet. Ou alors peut être que les différents Makuta refusait cet appel. Avec de la chance, il serait le premier arrivé devant le Makuta ayant pris la place sur le trône de la tour.
-"Pour le trou, je peux le faire. Cela ne serait pas amusant si tu te faisais tué pour si peu."

Solok et Armageddon se trouvèrent sur le toit de la tour en un clin d'œil. Le Toa de Glace remis son Akaku, ayant brièvement donc fait usage du Kualsi comme il l'avait précisé précédemment. Armageddon, lui, était doué de téléportation, naturellement. Il avait beaucoup des pouvoirs des Makuta, mais il disposait de pouvoirs bien plus effrayant. Il possédait un reflet d'Emrakul, par exemple. L'épée maudite fit alors un trou, définitif, sur le toit de la tour, sous les pieds du Toa de Glace.

-"J'observerais cet affrontement s'il a lieu aujourd'hui..."

Solok se retrouva devant le trône rapidement. Une petite dizaine de minutes c'était écoulé depuis la communication du Makuta à la faux. Le Toa de Glace ne regarda pas s'il était seul. Uniquement celui qui était en face de lui l'intéressait.

-"Qui est tu?" Demanda t-il sans plus de forme, ayant déjà une idée de la réponse à sa question.

Armageddon regarda celui depuis le trou qu'il avait fait. Il parla seul :

-"Je protège ce monde car je sais que quelqu'un s'y trouve. Je l'ai déjà vu en partir. Mais je le sens. Il est là. Il est revenu il y a peu. Il sait que quelque chose a changé, comme moi je le sais. Je devrais plutôt être a sa recherche plutôt que d'observé le combat de ce Toa, mais bon, cela me diverti assez... Et si je ne m'abuse, il a l'arme nécessaire pour l'abattre, ce qui me permettrait d'être en situation de force si tout dégénérait."

---

HRP : Ce RP prends suite au RP de Nui posté dans le Topic "Tour d'Acier", qui devrait être déplacé ici.

Edit Shrecki: Done.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u1023
 
[Destral] Le dernier secret de Shrecki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès
» Le dernier Tavernier ou "la Louisiane"
» Secret War
» Creation d'une base de donnees sur le dernier recensement
» Choléra, dernier bilan: 305 morts et 4649 cas de contamination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Destral :: Siège de la Confrérie-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos