Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Xia] Vestige de l'ancien temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eminax/Rouage(Décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
0/1000  (0/1000)
Capacités du Personnage: -

MessageSujet: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Mer 1 Sep - 16:47

Rouage se promenait dans les sombres couloirs de l'ancien trône des 6 royaumes, il voulait se retrouvé seul pour méditer. Il arriva dans une chambre un peu plus éclairé, on pouvait distingué les araignée fikou, chassant leur nourriture, inconscient de l'enjeu de la guerre. Rouage les envié en quelque sorte. Le toa activa son Akaku pour mieux voir sa position, il fut assaillit par une lumière, sitôt qu'il activa son kanohi. Le toa regarda autour de lui, et sans aucun doute la lumière se trouver derrière le mur en face du personnage. Rouage prit un petit boitier de sa poche et appuya dessus, une légèrement lame apparut dans la pomme de sa main il perça le mur avec, d'un mouvement fluide et souple. le toa regarda de plus près et vit une pierre, le toa s'en saisit, il la regarda avec interré. Il la sous-pesa l'observât et finit par la stocké dans le même boitié qui avait fait apparaitre son arme. Un hologramme d'un écran apparut, le toa examina les donnée afficher.
-Une pierre de lumière? Non, elle ne produirait pas la lumière que j'ai aperçut.
Le toa se retourna vers l'endroit où il a trouvé la pierre le socle ou était déposé la pierre était brillant, couleur Or, il y avais marqué: La pierre du lumineux vrai, le destin mennera son destinataire dans le chemin de la vérité. Le toa regarda a nouveau la pierre puis la rangea enfin. Le toa, un peu déboussolé s'assit pour méditer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u331
Eminax/Rouage(Décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
0/1000  (0/1000)
Capacités du Personnage: -

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Mer 1 Sep - 21:52

Après des heures de méditation, le toa rouvrit les yeux, il prit le boitier ou était ranger la pierre et sortit cet dernière. Elle était de couleur mi-beige, mi-blanc, mi-or. Le toa activa son Akaku, et il vit quelque chose de surprenant, il eut une vision.

Un toa blanc et noir et or, ayant un œil noir et un œil rouge, il avait un immense bouclier orné de symbole ancien, écrit d'une écriture d'or a la main Droite, dans l'autre main, une mince et longue épée couleur or et sang, un manche noir retenait la fine lame. Le masque de cet individu ressemblait a un Akaku, mais un Akaku symétrique, dont les yeux télescopique ont été enlevé, Le cristal récemment trouvé par Rouage était incrusté dans l'armure du dit toa.

La vision s'effaça laissant le toa de glace perplexe, ce toa qu'il a vu serait-il le destinataire? Mais dans ce cas qui était-il? Et pourquoi Rouage avait le sentiment de reconnaître cet individus?

Rouage sortit de l'ancienne forteresse des Barraki, troublé, et perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u331
Skaldus



Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 2600 DEF : 2100

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Jeu 2 Sep - 19:36

Un Makuta se téléporta. Agora, une nouvelle recrue parmi l'Empire, attendit son interlocuteur, un Toa de l'Alliance appelé Rouage. Le Makuta sortit a l'avance ses 150 Makoki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eminax/Rouage(Décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
0/1000  (0/1000)
Capacités du Personnage: -

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Jeu 2 Sep - 19:40

Rouage sortit de la pénombre.
-Tenez voila le Midak, parfait état, je les améliorer vous pourrez projeté des balles élémentaires où y canaliser vos pouvoirs Makuta.

L'échange se conclus, Rpuage reparti avec ses Mahoki

[hrp] Retire toi 150 Mahoki et ajoute toi un midak ( 350 ATK) [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u331
Skaldus



Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 2600 DEF : 2100

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Jeu 2 Sep - 19:42

Agora salua le Toa.
- Au plaisir de vous revoir.
Le Makuta s'en alla lui aussi, avec son Midak amélioré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steelerak (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 10475 - DEF: 4000

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Jeu 2 Sep - 19:52

La vente d'arme au-dessus de leur prix d'achat d'origine est interdit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eminax/Rouage(Décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
0/1000  (0/1000)
Capacités du Personnage: -

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Jeu 2 Sep - 19:53

[hrp] Je les ai acheter 200 mahoki OK, alors je le droit de les vendre 150 mahoki [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u331
Steelerak (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 10475 - DEF: 4000

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Jeu 2 Sep - 19:55

Mais vous avez actuellement la possibilité d'en acheter à 100 makokis.

Un lanceur rothuka doit alors être vendu moins de 100 makokis l'unité.

--> Post du Master Game lors du chapitre 2.


Dernière édition par Toa Alcadeïas le Jeu 2 Sep - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eminax/Rouage(Décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
0/1000  (0/1000)
Capacités du Personnage: -

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Jeu 2 Sep - 19:58

[hrp] J'ai vendu un Midak a 150 que j'ai acheter 200, preuve Page 6 sur l'arsenal Ninrah [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u331
Steelerak (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 10475 - DEF: 4000

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Jeu 2 Sep - 20:00

Ce n'est pas cela le problème. Mais tu as raison. Je vais aller voir avec le Master Game.

En attendant, éditez vos points comme l'échange le demande, et je vous demanderai de rééditer si besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Lun 30 Jan - 2:37

Après être passée par la montagne, Tanika arriva en ces lieux, les vestiges de la ligue. Les ruines d'une ancienne forteresse étaient encore là et prouvait que la ligue des six royaumes avait bel et bien existé un jour. Mais l'on ne trouvera plus aucune trace d'eux aujourd'hui. Ils font partit d'un passé lointain, très lointain, plus lointain encore que l'arrivée de Tanika sur l'Univers matoran depuis les confins de l'espace.

*il va falloir que j'aie plus d'info sur ces ruines auprès de Cordax* pensa t'elle.

La toa sortit un radar. Un détecteur qui scanna les alentours pour connaitre toute présence de formes de vie aux alentours. Mais le radar ne détecta que quelques insectes cachés dans les rochers et les pans de murs brisés de l'ancienne forteresse. Alors, la stellaire déclara que ce territoire serait désormais la propriété de l'Ordre avant de s'en aller.

[hrp]prise du territoire par l'Ordre de Mata nui.[hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Mar 9 Oct - 23:39

Tanika était à bord de son nouveau chasseur. Un jetrax tout neuf trouvé à Artidax ayant appartenu à l'Alliance criminelle. Lord Darkness lui même n'aurait jamais pensé que la toa qu'il a emprisonné un jour dans une dimension miniature à des fins égoïstes et sadique piloterait l'un des chasseurs de sa faction. Le chasseur allait à vive allure, haut dans le ciel, et faisait route vers Daxia, mais c'est là qu'un appel vint sur le communicateur de la stellaire. C'était un appel de détresse venant directement de la part de Vorona elle même. La toa s'empressa de répondre et de changer de cap pour aller droit vers Xia.
La toa fit poser son chasseur vers les ruines de l'ancienne ligue des six royaumes. Dans une plaine titanesque remplie d'herbe fraiche. Le soleil était à son zénith, en cette journée sur Xia. Elle sortit à nouveau son communicateur puis se guida via GPS pour aller là où l'émetteur de Vorona émettait son signal de détresse. Elle arriva devant des formations rocheuses. De grands mégalithes taillés dans la pierre. L'endroit ressemblait beaucoup au Stonehenge. Un grand mégalithe érigé ici par les barraki il y a de cela fort longtemps. La toa dont les sens étaient toujours en alerte sentit une brise d'air derrière elle, comme si quelqu'un était passé furtivement dans son dos. Elle se retourna et aperçu sur un rocher un guerrier de haute stature. Son armure lourde rouge et beige sable ornée d'un peu d'or était reconnaissable. Ses poings étaient énorme, il portait des gants de métal au poignets. De véritable poings américains équipés de pics. Il brandissait dans ses deux mains des haches jumelles. Et son casque doré était équipé d'une visière qui cachait ses yeux.

-Stenrak, fit Tanika joyeuse, ca me fait plaisir de te revoir.
-Maintenant, ce sera Sir Gauvain, pour toi, Vice-reine de Mata nui.
-que t'est tu arrivé, je ne comprends pas.
-oh, si, tu devrait, dit le nouveau guerrier d'un air sérieux et provocateur. Tu est tombé dans le piège, je t'ai amené ici pour que nous en finissons une bonne fois pour toute. Je serais récompensé grassement par Ikinat, quand je lui rapporterait ton kanohi. Affronte moi à la loyale, vile création des grands êtres. La guerre est déclarée, il est temps pour vous de périr.
-je ne suis pas une création des grands êtres, vociféra t'elle.
-peu importe, tu est là pour les servir.

Tanika reprit son air sérieux. Elle sortit ses deux lames jumelles de son dos. Cela fort longtemps qu'elle n'a pas eu à les utiliser mais la situation s'y prête bien. Elle les fit tournoyer avant de les charger de plasma et les empoigner dans ses deux mains.

-Si c'est ce que tu désire, sbire de Ikinat, qu'il en soit ainsi, je ne refuse jamais un affrontement de la part d'un adversaire empli d'honneur et de courage.

Les deux adversaires coururent l'un droit vers l'autre. Les premiers coups de lames commençaient à être donnés. D'emblée, le combat devenait intense. Les lames jumelles s'entrechoquèrent dans un ballet d'étincelles qui mirent le feu à quelques touffes d'herbe sur le sol. Un véritable combat au corps à corps où les deux s'escrimèrent pendant plusieurs minutes. Tanika parait avec ses lames, Gauvain frappait un coup, puis deux, puis une dizaine avant de reculer en sautant en arrière. La toa en profita pour charger son ennemi. Il évita les lames chargés de plasma et la repoussa avec le plat de sa hache. Tout deux était bons l'un comme l'autre au maniement des armes blanche et aux arts martiaux. Tout deux semblaient de même force. Un glatorian équivalent très bien la force d'un toa au corps à corps. Le glatorian fit un saut périlleux arrière pour éviter un coup de lame. La jeune fille se mit à lancer des boules de plasma que le natif de bara-magna dévia avec ses armes. Le métal aurait du fondre au moins un peu, mais il n'en est rien. Peut être est ce un alliage inconnu résistant à la chaleur du plasma? toujours est t'il que le glatorian chargea son énergie et à ce moment, en hurlant une phrase dans sa langue natal, il lanca l'une de ses hache. L'arme décrit une courbe parabolique et vint cogner les armes croisés de la stellaire qui était en position défensive. la hache revint vers son propriétaire qui la reprit avec la main avant de lancer sa seconde arme à toute vitesse avec le même lancer. Il lanca ses armes plusieurs fois de suite avant que la toa s'envole et fonce doit sur son adversaire en tournoyant. Le glatoran parra l'assaut avec ses haches mais le coup fut si violent que cela le faisait glisser de quelques mètres sur le sol. Avec vitesse et agilité, la toa continua son assaut et donna plusieurs coup de lames qui finirent par ébrécher l'armure de son adversaire et le fit trébucher et tomber sur le sol. Le glatorian n'abandonna pas pour autant. Il se releva rapidement mais son erreur fut que guidé par son envie de vaincre, il fonca trop vite tête baissé sur Tanika qui en profita pour lui donner un coup de pied qui le projeta un peu plus loin. Il se releva de nouveau et fonca à nouveau vers elle, cette fois, sans arme. Le poing levé, il alla donner une droite à Tanika qu'elle esquiva en se penchant sur le côté. Un coup de poing d'une telle violence qu'il éclata le rocher juste derrière elle. Il continua à donner des séries de coup de poing qu'elle évita encore et encore grâce au fait qu'elle sache voler et qu'elle soit d'une agilité et d'une capacité de réflexe incomparable. Elle finit par riposter et donner à son tour un coup de poing qui frappa son ventre, lui faisant presque vomir son déjeuner, suivit d'un uppercut qui envoya le glatorian s'écraser contre un rocher. Elle frotta sa main car le coup qu'elle avait donnée lui faisait mal. Elle même n'avait pas de poing américain comme lui.

Un moment passa. Le glatorian ne savait pas combien de temps s'était écoulé. Une heure, peut être deux. Il ouvrit les yeux, sortant peu à peu des méandres du subconscient. La première chose qu'il vit était Tanika, penchée sur lui. Il remarquait qu'il était assis contre un rocher. Vorona était désormais à côté de sa supérieure. Le fixant elle aussi. Il arriva de nouveau à parler.

-je n'y crois pas que j'ai été vaincu aussi facilement. j'ai honte, j'ai perdu un peu de mon amour propre. Je ne pensais pas que je faillirait à ma tâche confiée par Ikinat.
-enlève ta visière, veut tu, dit Tanika, nous savons que c'est toi, Stenrak. Pourquoi agit tu ainsi envers nous. Nous étions de bons amis pourtant.

il souleva sa visière, ses yeux devenus triste étaient à nouveau visible.

-j'espère que personne ne va dire cela à Ikinat. Je vais me prendre un savon. Mais nous devrions pas nous parler. Nous sommes désormais en guerre légitime. Votre monde va périr sous la main des fantômes des sables.

ses paroles étonnèrent les deux filles. Vorona prit la parole.

-Ainsi nous sommes en guerre. Je sais que tu as été gradé par les fantômes, je peux le lire dans tes pensée. Explique nous un peu pourquoi devons nous, nous combattre. Nous étions pourtant alliés. Je sais aussi que tu as un sens de l'honneur très développé et que tu sera prêt à servir ta cheffe quoi qu'il t'en coûte, n'est ce pas? Sait tu au moins pourquoi fait tu cela?
-oui, je le sais tout à fait. J'ai reçu des ordres, je dois les appliquer. J'ai été envoyé ici pour prendre ce territoire et vous faire venir pour vous provoquer. Ne vous en faites pas, je n'ai absolument rien contre vous. Je vous assure. Je ne suis pas prit de folie, comme tout le monde semble le dire pour Dame Ikinat. Je sais que vous n'êtes pas méchants et que vous aussi, voulez la justice et la liberté mais vous êtes des créations des grands êtres ou du moins vous les servez et pratiquement tout le monde sur Bara magna les déteste. Regardez Ikinat. C'est à cause de cela qu'elle a fait ces génocides.
-Ainsi tout ce cirque, ces menaces de mort, cette déclaration de guerre ne vient juste que d'une haine envers les Grands êtres et leur créations. mais toi, tu ne les aimes pas non plus, si je comprends bien. comprit Vorona. Les deux filles s'échangèrent un regard.
-oh, moi, ce n'est pas que je ne les aime pas forcément mais ce sont des scientifiques complètement fêlés. Ils ont fait des créations peut être magnifique mais aussi des créations maléfique et destructrices. Ce sont des êtres peut être légendaires mais qui ne sont pas sains d'esprit. Ils sont d'ailleurs les responsables de l'éclatement de notre planète et de la guerre qui fit rage sur Bara magna pendant des siècles et des siècles. Ce sont ceux qui ont transformé notre monde en une terre invivable. Ils sont la cause de tout les déboires de tout les habitants de Bara magna. Moi à la limite, je m'en fiche. Je suis un gardien de l'une de leurs créations et c'est grâce à eux que j'ai eu mon job, une vocation dans ma vie. qui reste tranquille et pépère mais comprenez au moins pourquoi dès que Ikinat a vu le robot monde arriver sur notre planète, elle a cru tout de suite que ce sont ces pourritures de grands êtres qui sont venus achever leur travail et nous anéantir tous. Vous voyez, ces génocides et cette guerre, c'est une facon pour elle de se venger de ce qu'on nous a fait dans le passé. Alors arrêtez de dire qu'elle est folle ou que sait-je. Comprenez la, comprenez nous.

Il se tut, laissant les filles parler.

-je comprends tout à fait ce que tu veux dire, Stenrak, répliqua Tanika calmement et d'une voix douce, sa tête toujours penchée vers lui. Je peux comprendre ce que vous avez pu vivre. Une guerre durant plus de cent ans c'est affreux à vivre et d'autant plus de vivre sur une planète qui manque de ressource. J'ai connu ca par le passé, dans mon plus jeune age, et je peut te dire que ce n'est pas drôle. Mais sache le que nous, nous sommes là pour servir Mata nui et non directement les grands êtres et je sais que Mata nui est bon et a un grand coeur. Même pour votre peuple. Ce n'est pas parce qu'un créateur est mauvais que sa création l'est aussi. Preuve en est qu'une création peut se retourner contre son créateur. Nous sommes là parce que Mata nui nous y a amené et parce qu'on doit faire quelque chose d'important sur cette planète. Qui sait, avec son grand coeur, Mata nui pourra certainement réparer les dégâts qui ont été fait à votre monde par les grands êtres.
-je l'espère du fond du coeur. Je sais qu'il est là pour ca. Nous, on ne demande qu'à retrouver notre monde d'antan.
-c'est d'autant plus une raison qui rend cette guerre complètement absurde. Vous vous serez peut être vengé en détruisant notre beau robot mais alors, vous empêchez Mata nui d'effectuer son travail. Je suis enclin à te laisser partir en souvenir des bons moment qu'on a passé ensemble mais sache le, je serais toujours là pour protéger notre grand esprit et dit à tes coéquipiers fantômes que si ils veulent lui faire du mal, il devront d'abord nous passer sur le corps. Si Ikinat ne veut pas comprendre par la parole que cela ne sert à rien de s'acharner sur ce robot juste parce qu'elle déteste les grands êtres, autant le faire d'une autre manière. Par la force.

Le glatorian se releva.

-tu parle comme une vraie dirigeante, Tanika, tu as tant changé par rapport à l'époque de la Triade. Je suis sur que tu trouvera un moyen de faire passer tes paroles à Ikinat, et pour t'aider, prends ceci.

il lui tendit des poings américains en métal. Presque comme les siens mais adaptés aux petites mains de Tanika.

-je voulais te les offrir il y a longtemps. Rien ne vaut la méthode à l'ancienne pour faire rentrer les mots dans le crâne, n'est ce pas? Ils sont en protosolaris. Un métal résistant au plasma. Tu saura parfaitement t'en servir, j'en suis certains mais fait attention à toi, car la prochaine fois que nous nous reverrons, ce sera à nouveau face à face. Moi dans les rangs fantômes, toi à la tête de ta faction. Et fait attention à Gladius et Volok. Eux aussi ont une dévotion sans faille à Ikinat. Ne pense pas que tu peux avoir de la compassion envers Gladius car il n'en aura aucune pour toi. Qui plus est, il est bien plus fort que je ne le suis. Montre nous, par la force de ta faction, que toi et ton grand esprit êtes là pour nous sauver et nous rendre notre dû, et que vous n'êtes pas juste que des machines faibles et minables créés par les grands êtres. Sur ce, à bientôt.

Le Glatorian recula de quelques pas. Il sortit ses griffes de Trigon, les mit au poignets, remit sa visière et sauta pour plonger vers le sol en tournoyant et disparaitre dans le sol, ne laissant qu'un petit trou dans la terre.

-alors, que devons nous faire a présent? mon commandant, fit Vorona.
-Nous allons partir en guerre. Pas de pitié, pas de prisonniers. Il faut bouter ces envahisseurs hors du corps de Mata nui. Partons d'ici. Il est temps pour nous de faire ce que nous savons le mieux faire. Nous sommes des guerriers, après tout.

Elle mit ses nouvelles armes aux poignets, ils lui allaient comme un gant. Les deux partirent chacune à bord d'un jetrax, en direction de Daxia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Jeu 8 Mai - 3:11

Assis sur le trône endommagé, Il ne bougeait pas; même clos, Ses yeux semblaient tout voir à travers le métal, la pierre et la chair. Seule Sa profonde et lente respiration était perceptible pour un œil avisé et perçant. Les lumières bleutées émises par les cristaux qui ornaient Son armure formaient de gracieuses ombres sur les murs, se mouvant lentement à leur surface comme des serpents qui se tortillaient doucement pour s'approcher d'une proie, prêt à lui sauter à la gorge et à le tuer d'une seule et unique morsure.

Cependant, ce n'était pas la violence pure qui émanait de Lui; au contraire, son corps semblait fonctionner au ralenti par rapport aux autres êtres qui étaient assis devant Lui. Le battement de Ses cœurs n'était audible que par le seul toa du son qui était présent; tous étaient subjugués devant Sa simple présence, sans qu'Il n'aie pas à prononcer le moindre mot ni effectuer le moindre geste.

Le respect; la puissance. La crainte, également; mais au-dessus de tout, Il inspirait une sagesse infinie, une expérience accumulée de plus d'années qu'ils n'avaient vécu, tous réunis.

Et IL se trouvait là, devant eux, silencieux et immobile; certains avaient cru voir un mort en arrivant, avant d'être submergés par Son aura épaisse qui pénétrait les esprits avec tant de facilité. Il ne s'agissait pas là d'un tour de passe-passe, ni d'une illusion ou d'un tour quelconque; Sa simple présence était pour chacun d'eux un immense honneur. Une occasion excitante, effrayante et enthousiasmante à la fois, apportant alors un lot singulier et profond d'émotions à ceux qui avaient la chance de pouvoir la vivre; la chance de pouvoir Le rencontrer, au moins une fois dans leur existence.


- Bienvenue...

Un simple mot, et le monde bascula. L'air sembla immédiatement être plus épais, avoir une substance propre. Un frisson parcourut l'assemblée dans son intégralité, tandis que beaucoup retenaient leur souffle. La voix qui venait de retentir dans la salle... elle ne pouvait être que la Sienne. Si puissante, elle affichait une détermination sans faille, une assurance infinie; une sagesse sans limites, une expérience incroyable, dépassant ce à quoi s'attendaient tous les mortels ici présents. Mais si elle dégageait littéralement force et vigueur, Sa voix inspirait également bienveillance à l'encontre de ceux qui L'entouraient.

- Bienvenue à vous, Ô êtres de la lumière ! Vous qui êtes nés dans la clarté du jour, et qui défendez la flamme qui illumine la Voie. Êtres de chair, de métal et de vie.

Votre destinée est tracée dans la poussière de la guerre, les cendres de la bataille; la souffrance, la mort, mais également la victoire ainsi que la gloire ont toujours été votre quotidien; et cela ne changera jamais. Que vous chutiez dans les Limbes dans l'instant, ou que vous parveniez à maintenir votre Existence au-delà de ses limites initiales, vous ne connaîtrez que le conflit.

Car la lumière que vous détenez est convoitée, par ceux qui se terrent dans les Ténèbres. Par ceux qui ont besoin de se nourrir de votre douleur, de votre peine et de votre haine; par ceux qui ressentent cette faim insatiable de combat, de souffrance et de carnage. Vous êtes les défenseurs, non pas de la paix, mais bien de la vie. Cependant... votre Voie est déjà tracée. J'ai déjà parcouru le chemin qui vous attend; les hypothèses incertaines de votre futur sont pour moi d'anciens souvenirs, confus et entremêlés par les millions d'années qui me séparent d'eux.

Vos heures de gloire, vos instants de bonheur et de prospérité. Vos déchéances, vos crises ainsi que vos pertes. Je sais ce que vous réserve votre avenir, aussi complexe soit-il. L'histoire n'est pas une ligne droite, dont chaque point est unique et indissociable, ni un cercle concentrique où se répéteraient inlassablement les mêmes schémas de votre existence; il s'agit d'une spirale, qui à partir d'un point central s'écarte tantôt vers les Ténèbres, avant de revenir dans la Lumière; un cycle infini, mais qui connaît à chaque fois des modifications - infimes ou de grande importance.

Jusqu'à ce qu'un jour, le fil de brise net, rendant chaotique la trajectoire de votre destin. C'est à cet instant précis que tout pourra changer - définitivement. Votre destinée, autrefois entre les mains de forces supérieures, se retrouvera enfin sous votre propre contrôle. Il sera alors temps de choisir; se battre, et peut-être mourir pour permettre à l'Existence de poursuivre sa voie dans la Lumière infinie. Ou se résigner, et sombrer définitivement dans les Ténèbres éternelles.

Quel que soit votre choix, sachez cependant qu'il n'y aura pas de retour possible. Le passé ne peut pas être changé; ce qui est écrit ne peut être effacé par qui que ce soit. L'Histoire est immuable, éternelle; souvent cachée derrière un voile, parfois altérée par vos sens, sa nature propre restera la même jusqu'à la Fin de toute vie.

J'ai vécu l'une de ces brisures, il y a une éternité de cela. Un choc si important qu'il manqua d'emporter deux univers avec lui. Si je suis aujourd'hui parmi vous, foulant cette terre indigne et infectée de mes pieds, c'est dans l'unique but de vous transmettre un cadeau qui pourrait changer le cours de votre destinée, modifier irrémédiablement ce qui sera écrit dans les années à venir; pour moi, et pour mon monde, il est trop tard. La cassure a déjà eu lieu, et il est donc impossible de la réparer ou de l'empêcher; cependant, nous sommes parvenus à survivre, en acceptant de sacrifier ce que nous avions de plus cher.

Nous n'avions jamais connu de changement si prompt et si cruel à la fois; du jour au lendemain, l'espoir et la gloire avaient été transformées en cendres, tandis que les Ténèbres s'avançaient jusque dans nos cœurs. Il n'y avait plus d'avancée, plus de victoire, plus de gloire. Seulement la Destruction, et son porteur, qui transformaient la vie en poussière. Il était alors avenu le règne de la pourriture et de l'érosion, de la déchéance. Rien ne pouvait arrêter cette océan de néant qui s'abattait sur nous.

Il incarnait la Fin de toute existence, ayant pris forme dans une enveloppe, charnelle et pourtant indestructible. Un monstre, dont la nature même était l'anéantissement de ce qui l'entourait; nul autre but, nul autre envie, jusqu'au dernier instant du terrible combat qui permit finalement à la vie de subsister.

Cette créature avait autrefois porté un nom, aussi commun que chacun des vôtres; une petite Ombre, créée par une autre bien plus grande. Ma mémoire retient parfaitement le jour de sa renaissance, en tant que Porteur de la Destruction. Une image, cachée au fond de mon âme, mais également présente dans les limbes de votre esprit; car, même si cet événement n'a pas encore eu lieu, ses conséquences feront porter à l'histoire des stigmates qui s'étendront même par delà les barrières du temps. Vous savez de quoi je parle...

Une étoile de feu, apparaissant dans le ciel et éclipsant pendant plusieurs heures la lumière des astres cosmiques eux-mêmes. L'apparition du Porteur de Destruction. La renaissance de Trayx, le Cavalier Pâle.



Si je suis là aujourd'hui, c'est le but de vous prévenir qu'il viendra, bien plus vite que vous ne le pensez; il s'agit là d'une histoire d'années, tout au plus. Cette catastrophe fera passer le Protectorat des Ombres et son pitoyable "Maître" pour un groupe d'incompétents; cette cassure dans votre histoire doit absolument être empêchée... par tous les moyens. J'ai déjà réuni nombre de guerriers, qui ont accepté de se battre pour empêcher votre monde de sombrer dans le chaos.

Ô, êtres de lumière ! Parcourez le monde, et trouvez celui qui deviendra plus tard le Porteur de Destruction ! Lorsque cela sera fait, amenez le moi... sa renaissance doit absolument être empêchée; que ce soit par des moyens pacifiques, ou par la sentence ultime, nul sacrifice ne sera inutile face à l'anéantissement qui vous guette.

Partez, Ô êtres nés dans la clarté du jour ! Partez en chasse, et battez-vous pour sauver votre univers. Propagez la rumeur du retour de celui qui fut le Seigneur Fantôme ! Percez les Ténèbres, et dévoilez au grand jour la vérité ! Car bientôt, tous connaîtront de nouveau le nom de Gladius.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   Mer 16 Juil - 4:21

Takurak retenait son souffle, une énorme boule au ventre ; le stress l’empêchait de respirer convenablement, et le gênait même dans ses pensées les plus élémentaires. Le rahkshi avait beau tenter de se calmer, se dire qu’il ne s’agissait rien de plus que de quelques mots, cela ne suffisait pas. Son esprit, tourmenté par l’angoisse de la foule qu’il allait affronter, se figeait comme une statue de sel dès qu’il tentait de lui faire retrouver un semblant de cohérence. Le kraata, ferma les yeux, se concentrant alors sur l’instant présent, privilégiant les sensations sur les sentiments et émotions ; il se focalisa d’abord sur l’ouïe. Le léger sifflement des machines, le bruit ambiant de la salle à côté, les imperceptibles sons émis par les innombrables systèmes de son armure. Le battement de son petit cœur organique, le sang qui coulait dans ses veines, l’air qui emplissait ses poumons à intervalles réguliers dans un souffle reposant.

Puis ce fut au tour de l’odorat : l’ancienne odeur d’huile brûlée qui avait imprégné les murs, la très légère humidité de l’air, les phéromones émis par sa propre peau, les rares volutes de plasma refroidi qui émanaient des systèmes énergétiques de son armure. Le toucher, lui, offrait un panel de sensations bien plus complet que les sens précédents : à la sensibilité de l’armure en elle-même, le kraata devait ajouter celle de sa propre peau, de son corps organique. Le sol sous ses pieds mécaniques, dur et froid ; le très léger courant d’air frais qui frottait agréablement sur son armure ; le contact entre sa propre peau et l’intérieur de son crâne artificiel, réconfortant et protecteur. L’acuité extrême de ses doigts métalliques qui manipulait le bâton rahkshi, ressentant la moindre poussière, le moindre éclat à la surface de l’arme élémentaire comme une énorme impureté alors même qu’elle n’était pas visible à l’œil nu.

Et enfin, la vue. La lumière douce et chaude à la fois qui émanait de la salle voisine, transperçant le mur à travers les moindres fissures et ouvertures pour pénétrer à l’intérieur de la petite coulisse, se faufilant comme un serpent bienveillant afin de chasser les ténèbres même les plus épaisses ; la lumière de Gladius, qui illuminait chaque recoin, repoussant chaque ombre. Lorsque le kraata eut enfin fini d’ouvrir ses sens, prenant réellement conscience du monde qui l’entourait, il avait l’impression de naître à nouveau : l’univers semblait soudainement si riche, si complet – bien plus qu’il ne l’avait jamais été. Chaque détail était une richesse supplémentaire, chaque sensation imperceptible était devenu un tourbillon psychique déchaîné qui aurait très bien pu emporter l’esprit du rahkshi dans la folie la plus totale ; mais, malgré tout, Takurak avait déjà été entraîné à ce genre de malaise – si enrichissant soit-il. Il était le chef des Prométhéens, le fils de Gladius, le leader des anciens Fantômes des Sables, ou du moins de ce qu’il restait de l’ancienne faction autrefois si puissante, et qui s’apprêtait à retrouver une toute nouvelle puissance.

Il était prêt, désormais : la peur, l’angoisse et l’appréhension l’avaient totalement quitté. Le rahkshi souffla lentement, soupirant désormais d’impatience. Mais bientôt, Aqua entra dans la coulisse par une petite porte qui l’obligeait à se baisser. La toa de l’eau lui fit un petit signe, auquel le kraata répondit par un franc sourire. Il impatient, en effet ; impatient de parler à cette foule d’êtres qui n’attendaient que lui, qui étaient en ce jour venus l’écouter leur donner l’Ordre final. La maîtresse élémentaire s’approcha de la grande porte coulissante qui séparait le rahkshi de l’assemblée, puis glissa un léger clin d’œil à l’intention de Takurak avant faire glisser le battant métallique. Le kraata avança de deux pas, et se retrouva face à eux.

Il se trouvait désormais sur un petit balcon, qui donnait sur une ancienne salle d’un conseil disparu longtemps avant l’arrivée de Mata-Nui sur Bara-Magna ; sans doute datait-elle des maîtres de guerre barrakis, lorsque ceux-ci représentaient une réelle menace envers l’univers matoran tout entier ; toujours est-il qu’en ce jour, l’immense pièce accueillait des milliers de guerriers qui avaient rejoint la cause des Prométhéens. Depuis le retour de Gladius, leur nombre avait littéralement explosé – si bien que même les puissants arsenaux de Xia n’avaient pas suffi à tous les équiper. L’administration prométhéenne avait dû engager des artisans de Nynrah, des ingénieurs de Metru-Nui et même des ouvriers de Bara-Magna pour permettre à leurs forces de recevoir armes, armures, équipements et véhicules en nombre suffisant. Cependant, le résultat avait valu les longues et nombreuses nuits blanches qu’avaient passé les trésoriers et les membres du conseil à marchander, discuter et commercer avec les nombreux intermédiaires qui leur avaient enfin permis de mettre sur pied une véritable armée.

Et en ce jour, ils étaient tous là, assemblés en une glorieuse armée. Une force capable de renverser le cours des choses, dotée du pouvoir de changer irrémédiablement l’histoire. Ces hommes, ces guerriers, qui n’attendaient qu’une chose : les paroles de leur chef, l’intermédiaire du Seigneur Fantôme lui-même, revenu d’entre les morts. A la vue du rahkshi, une immense ovation avait envahi l’édifice qui avait autrefois été une puissante forteresse de la ligue des six royaumes ; le bruit se propageait à travers les murs et le sol, envahissant même l’extérieur du bâtiment. Faisant trembler l’air, le métal et la pierre, envahissant les chairs et les esprits avec une facilitée déconcertante, le son glorieux de milliers d’âmes poussant à l’unisson un cri de joie.

Trayx patienta quelques secondes, laissant les guerriers – ses guerriers – exprimer leur joie et leur excitation, causée par la seule idée que l’Ordre final leur fut enfin donné. Puis, le rahkshi tendit le bras devant lui, levant son bâton de pouvoir haut dans les airs ; de puissants éclairs émeraude crépitèrent entre les lames acérées qui ornaient l’arme élémentaire. Ce seul mouvement suffit à faire taire la foule, nombreuse et compacte, qui faisait face au kraata. En voyant cela, Trayx ressentit un élan de fierté : jamais cela n’aurait été possible, quelques mois seulement auparavant. Les guerriers désorganisés et privés de tout sens de la hiérarchie formaient désormais une véritable armée, efficace et à l’écoute des ordres – tout en étant parfaitement capable d’agir de façon indépendante lorsque cela était nécessaire.

Le rahkshi savoura le silence pendant quelques instants, puis prit enfin la parole. Sa voix, puissante et résonnante, était amplifiée par la configuration même de l’édifice, conçu pour réverbérer les sons de celui qui se trouvait sur le balcon. Les mots coulaient de façon parfaitement naturelle, préparés plusieurs jours à l’avance en un discours fluide, concis et complet à la fois.


- Mes frères et sœurs.

Vous savez parfaitement pourquoi vous êtes là aujourd’hui. Pourquoi vous vous êtes entraînés, pourquoi vous avez souffert, pourquoi vous vous êtes préparés, et ce pendant plusieurs mois. Les mots que je prononce aujourd’hui ne sont que la matérialisation de nos volontés communes, unies en un même glorieux but.

La guerre, la bataille et le conflit. La souffrance, la douleur et la mort. La gloire, la victoire et l’espoir. Voilà tout ce qui nous attend ; car nous sommes également responsables de ce combat. Autrefois, nous nous battions pour l’honneur. Nous tuions pour la reconnaissance de nos pairs. Nous souffrions pour la protection de nos terres ; mais tout cela est terminé aujourd’hui.

Car désormais, nous nous battons pour notre survie, en tant qu’espèces de Bara-Magna et de l’univers matoran ! Ce combat incessant, nous ne pourrons plus le continuer ; nous sommes condamnés aux ténèbres, nos familles massacrées, nos terres brûlées. Sauf, si nous mettons un terme définitif à ce conflit, maintenant ! L'emprise de l'Empire Skrall, l'oppression et la dictature n'ont que trop duré !

Nous allons nous engouffrer sur les terres désolées de la planète des sables ! Nous allons contre-attaquer, prendre l’ennemi de cours, et le frapper au cœur ! Nous allons tout donner, mener nos forces en une ultime campagne, et nous anéantirons les armées hérétiques, insultes portées à la Création elle-même !

Guerriers, ce que je vous demande aujourd’hui n’est rien de plus que votre devoir en tant qu’habitants des deux mondes ; mais sachez que nous ne sommes pas seuls ! Les organisations militaires de l'univers matoran tout entier se sont alliés pour porter le coup fatal à l'Empereur Fou, celui qui a réduit en esclavage des peuples entiers !

Prométhéens ! Mes frères et sœurs ! Aujourd’hui, est le jour où la lumière et l’espoir renaissent de leurs cendres, tels le phénix, pour brûler dans les Ténèbres, chasseur l’Ombre et la détruire ! Je décrète que l’Ordre final doit immédiatement être appliqué ! Nos forces seront transférées sur Bara-Magna pour mettre un terme au joug du l’Ennemi sur les terres et les peuples de la planète des sables !

Trayx leva de nouveau son bâton rahkshi, et, tandis que ce dernier émettait une série de violentes éclairs émeraude qui illuminèrent la salle comme en plein jour, il hurla la devise des Prométhéens, répandue à travers leurs rangs depuis les simples soldats jusqu’aux plus hautes sphères :

- Gloire et Victoire !

Et alors, à l’unisson, les milliers de guerriers répondirent comme un seul être, s’exprimant de tout leur être, hurlant de toutes leurs forces, leurs esprits tous unis par la même volonté : celle de défaire Tuma et ses armées, de redonner son honneur perdu au nom des Fantômes des Sables, de sauver les Deux Mondes.

- Gloire et Victoire ! Gloire et Victoire ! Gloire et Victoire !

***
Sur l’une des immenses plages Xianes, d’énormes portails s’ouvrirent, créés par les toas et très rares makutas, utilisant des kanohis Olmaks pour ouvrir la voie à leurs frères vers les terres désolées de Bara-magna. Les premiers à passer furent les membres des escouades d’éclaireurs, d’infiltrateurs et de saboteurs qui reconnaîtraient le terrain et s’assureraient que le chemin vers la zone cible était sûre; ensuite, les troupes standards, accompagnés de transports, de chars, d’aéronefs d’attaque et de véhicules d’assaut légers. Enfin, vinrent les Spectres, organisés en petits bataillons qui seraient concentrés en quelques points précis sur le champ de bataille afin de percer le front ennemi et de désorganiser l’adversaire depuis l’arrière ; accompagnés de transports lourds pour déplacer les armures
Orion et Atomium sur de longues distances, certains d’entre eux servaient également à protéger les pièces d’artillerie ultralourdes qui étaient embarqués sur les transports aériens qui provenaient directement de Le-metru. Derrière eux, trois mastodontes de métal passèrent les portails en dernier. Des marcheurs de plus de cinquante mètres de haut, dotés d’armes extrêmement dévastatrices, protégés par un blindage qui aurait pu résister à une éruption solaire, qui servaient de centres de commandement mobiles et formaient la puissance mécanisée ultime des Prométhéens.

Les cuirassés terrestres de classe Olympe possédaient des réacteurs à fusion nucléaire avancés, des centaines de lanceurs de toutes sortes – midaks, cordaks, plasma, lasers, à accélération magnétique et même des générateurs de singularité. Des boucliers impénétrables par la plupart des armes protégeaient leurs systèmes, tandis que deux canons Styx géants avaient été montés sur leurs épaules ; chacun d’eux, poussé à leur puissance maximale, était capable de détruire un croiseur de type standard d’un seul tir, traversant barrières cinétiques, blindages et coques comme du papier et découpant tout sur leur passage.

Peints entièrement en noir et gris ardoise sombre mats, ils ne reflétaient aucunement la lumière du soleil ou des multiples sources lumineuses qui risquaient de les entourer sur le champ de bataille. Tandis qu’au milieu de leur « tête », une diode rouge de plusieurs mètres de large brillait, rappelant l’œil coléreux d’un dieu de la guerre dont la soif de sang de sang n’avait pas été tarie depuis bien longtemps.

La guerre, le véritable conflit, était bien de retour. Le déferlement de moyens réunis par les Prométhéens n’avait d’égal que celui réuni par chacune des factions des Puissants ; cependant…

Cela risquait fort de ne pas suffire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Xia] Vestige de l'ancien temps   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Xia] Vestige de l'ancien temps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de l'Univers Matoran :: Xia :: Vestiges de la Ligue-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos