Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Stelt] La ville

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Dim 13 Jan - 23:38

- Je vois ... Vous ne faîtes pas des erreurs, vous reproduisez nos erreurs ... Vous avez déjà enclenché l'inévitable, votre passé à sceller notre futurs ... Vous avez raison dans un sens ... Malheureusement pour vous ...

L’excitation d'un combat mémorable, l'odeur fraîche du sang se déversant sur un sol devenant écarlate, la haine grandissante envers son ennemi. Des sensations que l'on n'éprouve que lors de ce genre de combats. Peu importe le passé, le futur, le présent, le sang doit couler et le sang coulera. Tout commence dans le sang et tout se termine dans le sang. Elle leva son arbalète.

- Vous avez devant vous la reine de coeur de ce jeu immatériel, ancien serviteur du seigneur élémentaire des glaces, soldat dans la guerre que vos créateurs ont enclenché, riche de plus de 100.000 d'expérience dans l'endroit le plus hostile connu... Possesseur de la plus mortelle des techniques connu sur bara magna. Et servante d'Ina.

Un série de carquois fondit du ciel, atterrissant telle une pluie sur l'ensemble du champs de bataille. Attaqué de cette manière était assez difficile, et son arbalète ne risquait pas d’apprécier la manœuvre, mais elle valait le coups. Les projectiles se plantèrent dans les roches des épées, dans le sol entourant les rebelles, dans les immeubles de protodermis les plus proches et même au delà, plusieurs projectiles filèrent droit vers Raidark... Même pas une seconde après avoir éraflé leurs points d'atterrissage, les projectiles explosèrent détruisant les épées de pierre du Skakdi, mais Ikinat était sûr d'avoir lancé plusieurs de ses projectiles assez près de celui ci pour le blesser, même légèrement. Un nuage de poussière et de fumées dût aux explosions fut soulevés immédiatement, bouchant la vue du guerrier de l'ordre de Mata nui. Il ne dura que quelques secondes, mais quand la fumée se dissipa, la glatorian avait disparu de son champ de vision. Comment? Comment un glatorian sans pouvoir avait bien pu disparaître, elle se trouvait forcement quelques part !

le sifflement d'un lame parvient aux oreilles du guerrier de l'ordre, le Valet de trèfle était un adversaire coriace, mais ils manquaient d'expériences. Ikinat en n'avait pas de pouvoirs, mais elle avait plus d'expérience dans ce type de combat, elle était née avant même que cette misérable créature ne fut à l'état de projet. L'Alliance était un regroupement de criminels, mercenaires, assassins. Les glatorians eux étaient des soldats, des combattants, des guerriers. La lame qui siffla aux oreilles du Skakkdi était deux poignards qui se dirigeaient vers sa cuisse et son épaule, prêt à la trancher s'il ne bougeait pas assez rapidement, l'angle dans lequel les poignards arrivaient suggère une trajectoire montante, un indice peut être quand à la position d'Ikinat?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Lun 14 Jan - 20:13

Raidark arrêta de sourire quand il apercevait des flèches fonçait droit sur lui. Ce fut là une bonne tactique de la part d'Ikinat d'utiliser des flèches explosif pour arrêter la tornade d'épée de pierre, causant une explosion pour les réduire en morceaux. Mais il y a aussi eu des explosions qui était proche du Skakdi, ce dernier est eu le temps de reculer avant que les explosions ne l'atteigne. Vus ainsi, ça a pas l'air grave lorsqu'il voyait un léger bleu sur sa jambe gauche. Ce fut ensuite que la Glatorian n'était plus dans le champ de vision de Raidark, puis ce fut un sifflement de lame que le Skakdi entendait. Raidark mit à peine quelques centième de seconde avant de savoir d'où elle provenait.
Ses yeux brillait légèrement, puis à la suite Raidark fit un grand saut vers le haut. Sa déduction est en effet payante, durant le passage rapide de la fumée causé par les flèches, Ikinat en a profité pour aller en hauteur afin de pouvoir atteindre le Skakdi. Bonne tactique mais vite trouvé par Raidark. Durant son saut Raidark tira alors ses rayons oculaire vers les deux poignards de la Glatorian. Cela n'a seulement fait que dévié la trajectoire, mais Raidark va encore plus loin. Jusqu'à leurs hauteur, le Skakdi prit une des poignards tendis qu'il donna un coup d'épée sur l'autre pour au final atterrir dans les eaux de Stelt.
Le saut de Raidark s'arrêta au moment où il est proche de la Glatorian et lui assena un coup de son propre poignards avant de retomber au sol. Le Skakdi est eu assez de temps pour récupéré le poignard avant qu'Ikinat tomba au sol avec lui, puis de s'éloigner de quelques pas de la Glatorian une fois atterri sur la terre ferme. Il constata alors que le coup de poignard n'a fait mouche au niveau du ventre d'Ikinat. Ce fut ensuite que Raidark répondit à ce que la Glatorian disait précédemment.


-Voilà donc le début de votre haine des Grands êtres. Pour moi il ne s'agit que d'un opinion encrée depuis votre naissance, mais dites voir. Cette fameuse guerre, était-ce réellement pour anéantir les Grand êtres qu'ils ont sois disant déclenché ? Ou... était-ce au fait que votre seigneur est-il avide... Avide de prendre le contrôle de votre monde ?
Malgré cela, je remercie quand même du petit cadeau que vous m'avez offert.

Suite à cela il leva à nouveau son épée qui brilla de nouveau de la même lueur qu'il avait lorsqu'il avait encore les épées de pierre. Mais se fut les restes des ces fameuse lames de roches qui s'élevèrent et commencèrent à tourbillonner autour des deux guerriers. Formant ainsi comme une sorte de tempête de sable. Mais pourquoi une tempête de sable, la Glatorian est un avantage face au Skakdi vue le fait qu'Ikinat est habituer au déserts de Bara-Magna. A moins que cela ne cache autre chose, mais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Lun 14 Jan - 23:23

Alors que l'adversaire de Raidark chargeait sur lui avec un espadon, le Skakdi constata que quelques choses n'allaient pas. Deux flèches filèrent dans la tempête de sables, se dirigeant vers les deux ombres discernables, l'une d'elle s'enfonça dans sa cible, l'autre n'était pas discernable par la glatorian

- Dommage pour vous, vous vous êtes trompez de cible... Si un poignard provient de plus bas, il y a peu de chance que son lanceur soit en hauteur.

Cette voix, c'était la voix d'Ikinat, et elle ne provenait pas de l'adversaire du Skakdi, elle provenait de derrière lui, à l'extérieur de la tempête de gravas et de sables... Celui que Skakdi prenait précédemment pour Ikinat n'était en faîtes qu'un soldat, habillés des mêmes couleurs que la cheffe des fantômes l'empressement de trouver une parade, la panique de ne plus voir son adversaire avait dût joué des tours aux yeux du skakdi...


- Avez vous eu de la chance ou alors était-ce préméditer? Vous avez fais coulé mon sang, la reine de coeur est blessé... Il ne manque plus que la flamme.

En effet, une fine blessure était discernable sur l'épaule droite de la glatorian... Elle tenait d'ailleurs l'arme responsable de cette blessure, son propre poignard, celui que le Skakdi eut rejeté dans l'eau quelques actions de cela. La glatorian était à moitié trempé, et si le Skakdi avait regardé dans sa direction, il devina la vérité. Ikinat n'avait pas pris de la hauteur, mais au contraire avait plongé dans le seul endroit où les roches n'étaient pas présente, l'eau du port en même temps qu'elle tombait dans l'eau, elle avait lancé ses deux poignards, avant que ceux ci ne touche l'eau, ce qui expliquait qu'ils ne présentaient pas de trace de liquides. La glatorian fixa le Skakdi quelques secondes à peine, puis décida de ne pas provoquer l'affrontement direct, et sauta en arrière pour retomber dans l'eau, attendant que la tempête de sable ce calme... Le sable, qu'était-ce? A par des roches minuscules, elle n'en était pas sûr, mais ce sable de roche était peut être contrôlable par le Skakdi, elle ne pouvait pas prendre le risque d'y pénétré impunément, mais elle ne pouvait pas rester dans l'eau éternellement, elle devait attendre le bon moment... Et de préférence le faire rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Mar 15 Jan - 20:31

Ikinat avait fait la une bonne tactique de sa part, faire appel à un de ses subordonné pour servir de leurre afin de se protéger fut une pratique assez courante dans certaine régions. Elle en profite ensuite pour replonger dans les eaux de Stelt pour être en sécurité pendant un laps de temps jusqu'à ce que la tempête se calme. Mais la tempête ne se calmèrent toujours pas, cela commencèrent à préoccupé la Glatorian jusqu'à ce qu'elle un filet de sang se propagé un peu vers le eaux. Elle se douta un peu et fut surpris de voir que sa blessure à l'épaule droite c'est élargie. Comment es ce possible ? Il y a même pas quelques secondes la plaie n'était pas ci grande et pourtant elle s'est élargie.
Ce fut alors qu'elle devina mais trop tard qui était le responsable. Raidark souleva alors Ikinat par la force de sa main libre vers la surface là où se trouvait la tempête. Une fois à la surface, le Skakdi lança alors Ikinat vers l’œil du cyclone de roche. En temps normal cela aurait pas marché en dehors de possédé un Kanohi Pakari, mais il faut pas sous estimez un Skakdi sur le plan physique, après tout cela peut très bien jouer des tours à bon nombre de personnes. Et la Glatorian en fait parti. Bien qu'elle voulait pas, Ikinat se retrouva malgré elle à l'intérieur de la tempête de sable, à coté d'elle se trouvait son soldat déguisé, gisant au sol avec une flèche planté au niveau du poitrine. Ce fut ensuite que Raidark apparait aussi dans la tempête, en face de la Glatorian. Vus ainsi, le Skakdi n'avait rien, il a seulement reçu une rayure sur son bras mécanique. Surement dus à la deuxième flèche qu'Ikinat avait lancer, ce fut ensuite que Raidark éclaira la lanterne à la reine de cœur.


-Mauvaise pioche, la reine de cœur ! Vous pensiez réellement que je n'avais pas deviner votre échappatoire ? Manque de chance que vous ignoriez jusqu'à présent que les Skakdi ont un système respiratoire plus développé, permettant ainsi à retenir plus longuement la respiration.

Tenant toujours son épée à la main, Raidark fit un léger sourire avant de lever son arme qui brillait encore. Puis à cette instant, la tempête doublèrent d'intensité fessant tournoyé des morceaux d'épée de roche qui n'était pas réduit en grain de sable. Il est évident maintenant que la tempête est passé de simple tornade à une cage de roche.

-Votre situation est devenu délicate maintenant. D'ici peu de temps, vous ne tiendrez plus à causes des morceaux de roches qui se plantera sur divers partie de votre corps. Mais il me tarde de savoir de qui d'entre nous deux chutera réellement le premier.

Ce fut sur ces mots que Raidark est disparu du champ de vision de la Glatorian. C'est une évidence qu'il se cache dans la tempête. vue ainsi ça l'air simple, mais pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Mer 16 Jan - 14:58

Alors que Ikinat sentait sa blessure s’élargit, son sourire s’élargissait également sur son visage, le sang coulait à flot, l’île allait réellement devenir écarlate bientôt. La scène devenait parfaite ! Il fallait du sang, encore et toujours du sang ! Encore et toujours du sang ! Cette île devait être repeinte à la couleur du sang ! A peine eu-t-elle le temps de déchirer un morceau de tissu pour bander son bras que le Skakdi la saisit, puis l’envoya dans l’œil du cyclone… Il était plus fort qu’il n’y paraissait, surtout que la Glatorian n’avait pas d’appuie stable dans l’eau… Il faudrait penser à prendre cette donnée en compte, mais fondamentalement cela ne changeait rien à sa vision de ce combat.

- Quand on ne sait pas où débusquer l’ennemi, il ne reste que détruire tous les endroits où ils se terrent. Quand le vent souffle trop fort, il suffit de souffler plus fort que lui… Regardez à l’œuvre la reine des explosions…

Plusieurs objets tombèrent sur le sol, le sourire sur le visage réapparut, ses yeux brulait d’une lumière malsaine. Toutes la tempête de sable fut soufflé par une énorme explosion, les roches se désagrégèrent sous le souffle et les flammes. Dans la fumée apparut pendant quelques secondes une ombre, qui disparut en un instant, pour se retrouvé juste derrière Raidark, effectuant un coup circulaire avec sa hache, avant d’enchainé par une multitude de coups de hache, parant avec son poignard les contres offensives possible du Skakdi, accélérant au fur et à mesure de la manœuvre, au fur et à mesure des taillade. Puis la glatorian arrêta son enchainement pour percer l’un de ses thornaxs et de le laisser tomber au sol, elle fit un saut en arrière et en profita pour admirer la seconde explosion. Un cercle de feu commençait à se dessiner après cette seconde explosion, et le visage d’Ikinat révélait toujours ce même sourire


- Vous pensez que vos pouvoirs vous donnent l’avantage ? Non, tant que vous ne vous abandonnait pas à la rage du combat. Montrez moi votre vrai visage et je vous montrerais le mien.

L’air siffla de nouveau, le liquide s’écoula sur les différentes lames de la glatorian… Un liquide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Mer 16 Jan - 17:11

-Peut être bien concernant de vous affrontez directement, mais concernant le fait de crée un appât que vous soyez tomber dans un piège, mes pouvoirs sers généralement pour ce genre d’intérêt.

La voix de Raidark semblais pas être rauque du même genre qu'un blessé. Elle semblais être toujours en forme comme lors du début du combat. Mais elle était aussi proche de la Glatorian. Un léger nuage verdâtre survient alors autour du visage d'Ikinat. Elle dégageait une odeur nauséabonde quand la Glatorian avait respirée, l'odeur semblais être même une haleine quand on y pense... Une haleine...
Oui c'est bien une haleine qu'elle respirait. Quand elle y pense, la vois du Skakdi était proche d'elle. Ikinat se rendit compte quand elle essaya de se retourner, mais en guise de retour elle reçut un coup de poing du bras mécanique de Raidark la fessant tombé à quelque mètres du Skakdi. Quand elle voulu se révéler, elle voyait une tête de pierre en face d'elle, similaire à celle de Raidark. Elle devina avec un léger grognement que la tempête était une ruse de Raidark, tendis que ce dernier en profite pour façonner avec des morceaux de roche un "pantin" à son image pour tromper la Glatorian.


-Dommage que vous ayez mal perçu mon vrai visage. Je l'ai dévoilé depuis le début du combat, et je vous annonce que vous êtes condamné ! Il ne vous reste plus que cinq minutes !

Dit-il en levant ses cinq doigt de la main mécanique en face d'Ikinat qui essayé de se relever. Raidark continua alors de parler pour donner une explication plus simple.

-Dans cinq minutes très exactement, le poison de mon haleine qui avait était modifié se propagera dans votre organismes jusqu'à atteindre les organes vitaux, et à ce moment là vous allez souffrir et criez à l'agonie avant que vous fermiez définitivement les yeux en ce monde ! Vous pouvez toujours résister, mais cela ne ferait que retarder l'inévitable, le seul moyen pour vous est que vous quittiez l'ile pour aller prendre des soins médicales, ou alors me battre. Mais dans le premier cas, vous perdez la manche. Concernant le second, il très facile de deviner.

Effectivement que c'est facile, si elle réagi pas rapidement, ou d'essayé de le combattre dans cette état, cela viendrait à rencontrer à nouveau le Faucheur d’Âme, soit de mourir. C'en est là un choix draconien que seule la Glatorian peu décider de son sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Mer 16 Jan - 23:10

- Lequel du votre ou du mien agira le plus rapidement selon vous?

Le Skakdi se rendit compte alors de son erreur, il s'était approché trop près d'Ikinat... Lorsque ce dernier avait donné son coups de poing à la glatorian, il avait sentit une douleur, rien d'important loin de là, mais il avait reçu un coups du poignard d'Ikinat, imbiber d'un liquide, un coups assez profond pour que ce liquide ce répande peu à peu dans l'organisme du Skakdi... Un poison... Ikinat avait également lâcher un objet à ce moment précis, un autre thornaxx...

- De plus moi? Condamné? Tuée par un vulgaire poison? Votre poison se propage par voix aérienne... C'était il y a combien de temps déjà? 4 mois il me semble... Vous aussi connaissez ce genre de chose, les implants. Certain sont remarquablement efficace d'autre nom... 5 minutes? Je ne pense pas, je ne connais pas la nature de ce poison, mais je doute qu'il soit fait pour tuer un glatorian... Et encore moins pour me tuer moi... Vous semblez être particulièrement fière de votre force, de votre discrétion, de vos tours de passe-passe... Je me suis trompé en fin de compte, vous n'êtes pas un vrai guerrier...

Ikinat avait réussit à injecté son poison, en contrepartie elle en avait reçu un... N'importe qu'elle personne possédant du poison avait sur lui l'antidote, elle ne faisait pas exception à la règle... Elle se saisit de son poignard toujours imbiber du poison et laissa la lumière miroité sur la lame... La scène se précisait... Il ne restait plus qu'un élément pour que la scène soit parfaite, un seul élément pour pouvoir montrer toutes la noirceur de son âme...

- Je vous le répète, montrez moi votre vrai visage, et je vous dévoilerais le mien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Ven 18 Jan - 19:49

Raidark regarda alors la blessure que la Glatorian avait infligé. C'était bien joué de la part d'Ikinat que d'avoir mis aussi un poison sur son poignard et de lui donné un coup de lame au Skakdi. Suite à cela, il sortit alors un genre de cylindre contenant un liquide jaune et le planta dans la parti ou se trouve la plaie. Le liquide disparait petit à petit jusqu'à ce qu'il est plus une goutte. Quand cela est fait, le Skakdi enleva le cylindre contenant l'Antidote et le broya avant de le jeter quelque mètre plus loin.

-Et vous allez répéter cela encore et encore et encore et encore ? Sérieusement j'ai deviner là où vous en voulait revenir. Vous voulez pousser ma rage et ma colère pour aller vous attaquer de front afin qu'au final vous allez me tuer avec un coup de poignard bien placés. Désolé de vous décevoir mais cette tactique ne marche pas. Il manquerait plus que vous donniez des ordres du genre "Retourne toi pendant que je me met de la poudre au yeux"...

Répondit Raidark sur un ton moqueur sur la fin de la phrase, et fait mine de geste comme ci il mettait vraiment ce genre de poudre au yeux. Durant un laps de temps, il tournoya son épée et jeta un œil sur les traces qui avait sur la lame. Il regarda aussi le sol, et ne put que constater que des traces de sang. Ce fut à par un soupir que le Skakdi continua ses dires vers Ikinat.

-Cela se finit par comprendre que vous n'êtes nullement une guerrière. Jamais au grand jamais un guerrier ne possède une soif de sang aussi grande comme la votre Ikinat. Au fond et en vérité, vous n'êtes guère mieux que ce traître qu'est le Maître du Protectorat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Sam 19 Jan - 2:44

Ce ne fut que le silence qui accueillit les derniers propos du Skakdi, suivit d'un long et brouillant rire de la par de la glatorian. ses yeux brillaient d'une lueur que le Skakdi n'as dût avoir l'occasion que rarement de voir, dans l'oeil de certains membres de l'Alliance criminel, peut être des êtres avait-il le même regard? A la fois vide est résolu, sans conviction et pourtant ferme, brillant d'une lumière macabre, un oeil ayant les lueurs du sang !

- Vous avez eu le temps de recueillir quelques plantes depuis votre base dans les montagnes n'est-ce pas? ... Un coups de poignard dans le dos? Vous poussez à la rage et à la colère? Non, pas vraiment... Il n'y à rien de poétique à toutes ces choses. Rien d'éclatant... Vous me comparez au Maître du protectorat... Celui qui était censé être un grand être c'est cela? Et vous dîtes que c'est un traître? Votre vision des choses et loin d'être la plus intéressante que j'ai entendu... Je me souviens d'un certain Nui... Ses paroles, sa vision du conflit qui à eu lieu dans cette univers... Je regrette de constater qu'il est le seul à avoir une telle vision des évènements, son point de vue était particulièrement intéressant... Il n'était pas soumis...
M'enfin si vous souhaitez vous bornez dans votre petite conviction... Vous êtes le seul maître de vos actes, contrairement à moi. Ou est-celle contraire? Est-ce moi qui suis le maître de mes actes et vous le pantin ? Allons, oublions tout ces petits stratagème et laissons simplement nos lames croiser le fer, bien qu'il y a peu de chance que vous acceptiez vous connaissant, pouvez vous simplement comprendre ce que peuvent ce dire deux personnes aux travers de leurs épées? Le sang coule à flot en cette journée... Encore et encore... Il coule encore et encore depuis ce funeste jour... Mais à force de couler, il finira bien par s'arrêter, non?

L'eau autour du port commencer à rougir, peu à peu il prenait une couleur plus foncée, sa teinte changeait progressivement au fur et à mesure que le liquide vitale se diluer dans l'eau. Le soleil déclinait peu à peu sur un horizon macabre. Il ne manquait qu'un détail, un seul détail pour que la scène soit parfaite, pas comme ce stupide combat avec ce vorox, non, cette fois son adversaire ne comptait pas mourir, il ne manquait plus que la blessure, juste en dessous du coeur, la lame froide dans la chair... Puis le retentissement final de cette acte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Sam 19 Jan - 12:24

Raidark voyait attentivement que la Glatorian est atteinte d'une folie pure à telle point que ses yeux sont devenu rouge sang. Lord Darkness, le dernier leader de l'Alliance Criminelle avait aussi eu ce regard une fois, mais contrairement à elle, il savait contrôler sa folie. C'est pour cela que Raidark est en quelque sorte de la pitié pour Ikinat, et les paroles de la cheffe rebelle ne fait que confirmer. Un temps de silence sépara depuis les paroles de la Glatorian avant que le Skakdi ne le rompit.

-Il est considéré comme tel. Si vous avez eu une discussion avec Nui, vous devez savoir le comment le Maître est ainsi. Il était devenu ainsi à cause de la folie, et vous êtes sur ses traces. Il est évident maintenant qu'une fois morte vous ne connaitrez jamais le repos. Soit que vous êtes le pantin de la Folie. Et vous dites que je suis un pantin sur votre table ? J'en suis navré, mais les guerriers de l'Alliance on toujours était maître de soit, même quand nous avons élu un chef pour nous avancer vers de l'avant. Et vous insinué que le sang finira par s'arrêter ? Non... oh que non, jamais elle ne s'arrêtera tant que vous vivrez

Le Skakdi tournoya légèrement l'épée avant de pointer la longue lame en direction d'Ikinat. Elle voulait du sang, encore plus de sang, toujours plus de sang. La Glatorian sera servie pensa alors Raidark avant de répondre.

-Alors qu’attendez vous pour venir brasser votre lame contre la mienne ? Es ce le poison que je vous est injecté qui commence déjà à faire effet ? Parce que j'ai calculé, et quatre minutes sont déjà écoulé. Alors profiter de votre dernière minute de survie avant qu'il ne soit trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Sam 19 Jan - 16:31

Elle mit sa main sur son pack dorsal puis en sortit un petit flacons contenant un liquide transparent. Elle l'ouvrit et en but le contenu.

- Un pantin, mais pas sur ma table... Vous êtes un pantin sur le jeu des grands êtres, serviteurs de Mata nui... M'enfin ne vous inquiétez pas, le sang arrêtera de couler. Quand nos peuples se rendrons enfin compte de ce qui importe vraiment... Ou qu'il n'y en aura simplement plus.
Allons y maintenant vous voulez bien? Je n'ai pas toutes la journée.

Le Skakdi ressentit en même temps qu'elle finissait ses paroles un puissant choc dans son bras, sa lame fut propulsé de côté, la hache d'Ikinat n'avait eu aucun mal à la faire chanceler, tout comme sa propriétaire avait fait chanceler l'équilibre de ce monde. Une détonation retentit derrière le Skakdi. Un coups de pied vînt frapper sur le buste du Skakdi le propulsant quelques mètres en arrière. La glatorian fixa de nouveau le Skakdi puis sourit à nouveau. Elle sentait ses muscles s'engourdir progressivement, elle aurait bientôt du mal à se mouvoir mais s'était nécessaire pour la suite. Peu à peu de la fumée s'échappait et entoura les deux combattant, les empêchant l'un et l'autre de voir autre chose que leurs adversaires. Le bruit des vagues ce fit plus menaçant. Le soleil continuait de déclinait et dans quelques minutes se seront les lunes qui prendront sa place. Un coups d'oeil furtif derrière elle puis elle regarda à nouveau le skakdi, sa hache bien qu'appuyait sur le sol était prêt à croiser le fer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Dim 20 Jan - 0:09

Raidark fut un surpris qu'en Ikinat est lancé son combat au corps à corps très rapidement. Elle avait à peine fini ses paroles qu'elle donna un coup bien placé pour propulsé son épée sur le coté. Suite à cela, elle était assez près du Skakdi pour donné un coup de pied dans le buste de Raidark le propulsant quelque mètres. Heureusement, cela lui propulsé près de son épée qu'il le reprit aussitôt. Il se releva alors sur ses jambes et ne put que constater que le brouillard de la nuit est retentit alors que le soleil commencer à décliner vers l'obscurité. Cela donnerait un désavantage pour Raidark mais peut être aussi pour Ikinat.
Il se concentra donc pour se fier à son instinct sur le bon moment pour contre attaquer. quand ce fut le bon, Raidark avait senti la présence d'Ikinat et lui assena un coup fort de son épée. Au bonne endroit pour le Skakdi, car il avait frappé au niveau du poignet où se trouvait sa hache. Le résultat en est que la hache fut propulser légèrement en haut. Ayant eu plus de rapidité de réflexion, Raidark récupèrent l'arme de la Glatorian et lui assena alors avec cette dernière au niveau de la blessure d'Ikinat, le plantant bien profondément ainsi. Puis après ça, le Skakdi donna un coup de pied à la Glatorian d'une grande puissance, envoyant alors Ikinat se propulsé vers ce qu'il semble être un parois métallique. Elle se dit que sa colonne vertébrale se brisé ou quelque chose d'autre. C'est autour du Skakdi de sourire face à la Glatorian, il y a pas qu'une partie du corps d'Ikinat qui souffre, le coup de Raidark sur son bras a était profonde à telle point que son bras pendouillé presque.


-Bien, bien, bien... Je bien peur pour vous que le combat s'achève sous votre défaite, Traîtresse. Vous pouvez toujours essayé de me combattre, mais j'en serait peu surpris que vous aurez les dernières forces nécessaire pour vous tenir debout. Et une dernière chose, l'Antidote de mon poison n'est pas là où vous avez pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Dim 20 Jan - 2:58

La Skakdi avait réussit à donner plusieurs coups d'affiler à la glatorian, sans que celle ci ne réagisse, était-ce le poison qui faisait effet? Pourtant quelques secondes encore auparavant elle avait démontré une extraordinaire vitesse et dextérité. Quelques choses sonnait faux. Avait-elle était désarmé ou avait elle intentionnellement lâcher son arme? La Skakdi aurait juré entendu un objet tomber au sol à ce moment. Il avait réussit à frapper au niveau du bras de la glatorian, mais aucune effusion de sang. Et surtout l'objet métallique sur lequel le Skakdi avait propulser la glatorian, étais-ce vraiment une parois? Ou alors la fumée avait laissé supposé au Skakdi que cette objet brillant étant une parois? Dans cette épaisse fumée rien n'était moins sûr. Le Skakdi avait-il réellement gagné? Son poison faisait-il vraiment effet sur la glatorian? Le silence commençait à s'installer, seul le crépitement des flammes troublants se pesant silence qui s'installait progressivement sur l'endroit.

La voix du Skakdi se décida enfin et rompit le silence qui s'était installé; Le Skakdi prononcé ses paroles à l'égard d'Ikinat, la prétendu vaincu pour de bon. La reine de coeur mis hors d'état de nuire par le valet de trèfle? Était-ce là la fin de l'histoire? Était-ce là tout se dont était capable la reine de coeur, celle ayant réussit à mettre en péril l'équilibre de cette univers? Le bruit des vagues qui avait agité le port depuis que la fumée s'était déclencher cessa. Un nouveau jet de fumée se propulsa vers le ciel, bouchant pendant quelques secondes la vue et les systèmes respiratoires du Skakdi.

Une image vînt à lui, pendant une seconde à peine, il vit au dessus de lui, tenant une épée luisant sous les derniers rayons ardents des flammes, prêt à s'abattre mortellement sur lui. Les réflexes du Skakdi lui firent pointer son épée en avant ...
Quand il réalisa ce qu'il venait de se passait, Ikinat était embrocher sur sa lame, il n'osait pas bouger pour une raison obscur ou plutôt il n'arrivait pas à bouger... La fumée qu'il venait de respirer, non pas celle qui entourait les deux combattants mais le jet venait de recevoir, était-ce cela la solution? La tête d'Ikinat était juste devant la sienne, elle bougea légèrement, puis ses lèvres bougèrent à leurs tours.


- Ne vous inquiétez pas, vous n'avez pas touché les points vitaux, vous avez simplement percé l'une des armatures de mon squelette. Je survivrais, tous comme je survivrais à votre poison... Vous qui croyez à la destiné me croyiez vous si je vous dis que vous n'êtes pas destinés à être le sauveur de l'univers? Celui qui débarrassera cette univers de moi n'est pas vous, tous simplement car vous n'êtes pas le gentil, Skakdi.

Il remarqua à ce moment que le sang ne s'écoulait pas de la plaie. Qu'était-ce donc que cela ? Et aussi comment avez-t-elle pu se procurer cette épée? Le Skakdi l'avait pourtant désarmé de sa hache et elle ne portait pas son épée sur elle pendant le combat, elle l'avait planter dans la roche au début de celui ci... Etait-ce ça l'objet métallique sur lequel le Skakdi l'avait envoyé?

- Je vous l'avais bien dit, à force de couler, le sang finit par ne plus couler... Ce n'était pas facile d'arriver à ce résultat, vous n'êtes pas aussi facilement manipulable que vous en avez l'air, mais ce fut un travail lucratif. Je me demande ce qui peut bien me poussez a de pareil extrémité? Je dois sans doute avoir vécu trop longtemps... M'enfin pour vous remercier d'avoir coopéré je vais vous révéler à vous aussi le secret que ce vorox à emporter dans sa tombe.

Voici les derniers mots d'Ina', avant que son esprit ne soit briser... Tuez-moi !

Maintenant le temps que vous repreniez le contrôle de vos mouvements pourquoi ne pas parler encore un peu? J'avais une soeur autrefois... Enfin soeur... Je ne pense pas que vous compreniez ce concept, ce mot existe dans votre langue mais il est loin de sa véritable signification... M'enfin vous demanderez à votre souveraine, peut être a-t'elle une vague idée du lien qui unie deux soeurs? Je disais donc que j'avais une soeur auparavant... Je l’appelais Ina'... Malheureusement elle est morte... Deux fois...

La reine de coeur prit alors une grande bouffé d'air.
Ikinat recula alors, la lame du Skakdi sortit progressivement de son corps... Toujours aucune trace de sang sur la lame du Skakdi. La glatorian leva alors sa lame, le Skakdi n'arrivait toujours pas à bouger Elle était prête à s'abattre quand un bruit interrompit le geste de la glatorian dans son élan. Elle baissa son arme et se saisit de son communicateur et écouta le message de la part du commandant Gladius annonçant la trêve. La glatorian rangea son communicateur immédiatement après, se saisit d'un flacons vide et vida l'air qu'elle avait retenu dans le flacon, qui prit une teinte verdâtre, elle le referma et le rangea. Puis elle ramassa sa hache, et partit dans la fumée.

- La prochaine fois que nous nous rencontrerons Skakdi, je ne pense pas que je mettrais en scène le combat, ce sera un vrai combat, sans autre but que la mort de l'opposant. En attendant nous avons tous le temps de nous remettre, après tous cette trêve risque de durée des mois...

Alors qu'elle traversait l'épaisse fumée commença à se dissiper, il pouvait voir devant la glatorian le navire de guerre des fantômes. Un autre glatorian à l'armure violette attendait la glatorian sur le pont. Celle ci embarqua et fut immédiatement reçu par l'équipe médical à bord. La glatorian avait de dangereux passe-temps.

Quand le Skakdi arriva de nouveau à bouger, le bateau était déjà loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Dim 20 Jan - 12:12

Raidark se peina à se dégourdir ses membres qui sont paralysé il ne sait comment par Ikinat. Était-ce dus à une invention des Grands êtres alors que la Glatorian haïssait ces derniers ? ou autre chose, va savoir. Quand il reprit à nouveau le contrôle de son corps, le Skakdi rejoignit le bord de l'ile et observait le bateau des Fantômes partir avec Ikinat à son bord. Il ne put sourire quand il sorti de son pack dorsal une espèce de cylindre avec un bouton au bout. Même ci elle était au loin, Raidark parla quand même face à Ikinat, comme ci la Glatorian était en face de lui.

-Pensez donc tout ce que vous voulait, cette trêve n'est là que pour le but de vous détruire, Ikinat. De vous faire goutter aux flammes de l'Enfer jusqu'à ce que vous consumiez à l'interieur. Je suis peut être pas celui qui doit sauver l'univers, mais je vous remercie de m'avoir donné la leçon d'histoire sur votre passé. Mais si il y a une chose que vous n'avait pas compris, c'est de ne jamais tourner le dos à un guerrier de l'Alliance Criminelle avant d'être sûr qu'il soit réellement mort. C'est ainsi que je vous donne votre récompense... Maintenant.

Ce fut par ses mots que le Skakdi appuya sur le bouton. Une légère secousse fessait vibrer les vagues à cette instant là, et Raidark put voir au loin des flammes flottant sur l'eau et qui brulait sur les reste du bateau des Rebelles. Comment était-il explosé sans que la Glatorian ne doute ? Était-ce dus à une bombe. Surement ça, et ce que le Skakdi avait appuyer était un détonateur reliée à cette fameuse bombe. Comment est-elle arriver là ? c'est peut être dus au moment où le Skakdi était dans l'eau et qu'il avait placé là avant de rejoindre la Glatorian. Un temps de silence vient rejoindre près de Raidark, le temps qu'il faut pour trouver des mots d'adieu à la fameuse Reine de Coeur. Ce combat qu'il avait menée contre elle est en quelque sorte une forme de synchrone entre Raidark et Ikinat, il comprit à cette instant ce qu'ils sont réellement et Raidark prononça alors ses mots d'adieu.

-Adieu Ikinat... Mon admirable Alter-Ego.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Dim 20 Jan - 13:52

Une bombe avait bien explosé au large de Stelt, il en était certain, mais était-ce le bateau des fantômes qui avait explosé? Était-il resté à quais pendant tous ce temps? Le Skakdi avait-il placé la bombe sur le bon bateau? Ou alors avait-elle était retiré au moment propice? En tout cas, sans que le Skakdi ne puisse le voir le bateau des fantômes étaient encore debout, voguant sur la mer, et dans une heure, il accostera à sa destination, Voya nui.

Cette fois ce n'était pas Ikinat mais son lieutenant qui souriait. Il regardait l'horizon en pensant à ce Skakdi qui avait essayer de les piéger. Malheureusement pour lui son piège n'avait pas fonctionner, pensait-il que tous les soldats avaient quitter le navire? Que personne ne se rendrait compte de sa bombe? Ikinat ne l'avait pas remarquer, préoccupé par la mise en scène de son acte, mais son lieutenant l'avait vu... Après tout le Skakdi de couleurs roches ne passait pas inaperçu dans l'eau de ce port. L'explosion avait bien eu lieu, mais pas sur la bonne cible, et pour l'instant l'illusion était parfaite. Mais dans quelques jours le Skakdi prendrait connaissance de la survie d'Ikinat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Lun 21 Jan - 19:47

Raidark, avait passé la partie du temps qu'il éatait encore à Stelt à user de son pouvoir venant de son épée, afin de colmater les morceaux de pierres qu'il resté pour reconstruire les bâtiments. Cela lui a donné plus de mal, mais il réussit à reproduire les bâtiments, avant le combat contre Ikinat. Après cela, il réenfourche son planeur et décolla en direction de Zakaz pour pouvoir prendre l'ile suite aux indications de Tanika.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colbalt (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
550/550  (550/550)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 2975 | DEF : 1400

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Dim 10 Fév - 18:26

3 planeurs se déposa sur les terres de Stelt, pas loin du port. Les trois êtres qui y descendaient étaient immédiatement salués par les Steltian de classes inférieur et supérieur. Les Artakhanistes se dirigèrent vers la ville, Colbalt ainsi qu'Ardan et Azurah. Un Steltian s'approcha d'eux, leur proposant de s'installer dans son échoppe. Ardan avait soif, il y buvait très vite plusieurs chope de Vuata Maca moulus. Colbalt était acclamé par les clients du bar, et s’agenouillait tous à sa présence. Ce derniers, gêné, demanda poliment aux autres de faire comme s'il n'était pas venu: ce fut risqué, s'il était repéré. Azurah, elle s'installa à côté du Ta-Toa et discuta un moment avec lui. Colbalt attendit avec patience les membres de l'Ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://www.bionifigs.com/u1063
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Dim 10 Fév - 20:20

Les véhicules de l'Ordre arrivèrent en ville. Tanika sur son planeur, Cordax et Raidark sur leur motos respective et Vorona dans sa roue mystique. Le lieu de rendez-vous avec la Main a apparemment été fixé dans une vieille échoppe de la ville portuaire. Les véhicules s'arrêtèrent en face du quai devant un bar avec comme enseigne une grosse ancre. Les membres de l'Ordre avaient reconnus les véhicules de la Main et lorsqu'ils y entrèrent, ils remarquèrent que Colbalt était assis au bar entrain de boire avec ses frères d'arme, Ardan et Azurah. Ils allèrent vers le petit groupe et les saluèrent, comme à leurs habitude.

-bonjours à vous, membres de la Main, commença Tanika, Merci d'avoir répondu à notre appel. Nous allons donc pouvoir commencer le briefing de la mission. Au menu, le retour de quelques uns des plus réputés criminels de l'ancienne triade et beaucoup d'argent à la clé. Cordax, est ce que tu as ce que j'ai demandé?
-j'apporte ca tout de suite.

le makuta apporta une mallette qu'il ouvrit sur le bar, ce qui dévoila aux yeux de tout le monde une carte holographique. Elle représentait un fort au milieu de la mer, en donnant quelques informations dessus puis montra en zoomant en arrière la position de celui ci, qui se situait non loin des côtes steltianes.

-Gordon et fisk, les deux réputés criminels fans d'émission télévisés ont organisé une nouvelle émission appelée Fort boyaux, le but de la mission sera de jouer la prochaine équipe à participer à la mission pour infiltrer le fort, capturer les criminels, et mieux encore, repartir avec l'argent du trésor remis aux vainqueurs de l'émission. Pour ce faire, il nous faut une équipe de six volontaires qui iront jusque là bas, et nous avons ce qu'il nous faut. Ardan, Vorona, Cordax, Colbalt, Raidark et moi même. Et nous seront équipés d'un équipement assez légers dont nos communicateurs au cas où la mission prendrait une mauvaise tournure et d'armes légères et facilement dissimulables, au cas où on aurait à combattre des ennemis attaquant par surprise. Pendant tout le long, il faudra jouer le jeu pour pouvoir avoir accès au trésor, ce n'est qu'une fois l'avoir eu qu'on s'attaque aux criminels. J'espère que vous vous sentez prêts? alors, en avant...

Un peu plus tard, Cordax et Vorona se servirent de leur furtivité légendaire pour assommer les membres de l'équipe qui étaient sensé prendre le bateau en direction du fort et les cacher. Ce n'est qu'un peu plus tard que l'équipe Alpha, composé aux deux tiers de l'Ordre et un tiers de la Main, prirent le bateau, un petit remorqueur, en direction du lieu où va se dérouler la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Dim 10 Fév - 21:53

L'équipe de la Main et de l'Ordre fraichement prêt, partirent donc en direction du Fort. A peine arrivé à bon port qu'ils furent accueilli par Fisk qui affichait un air neutre, comme ci il s'attendait pas à ce que des vieilles connaissances soit les candidats. Ce dernier donna un message à son allier de toujours, Gordon concernant cela, après cela ils répondis alors aux "invités" que c'est bon, il y a pas de problème que ce soit eux qui participent au jeux. Ce fut alors que devant les holovisieurs des téléspectateur que l'émission commence. ( https://www.youtube.com/watch?v=KGx2mPglyxo ) Après le passage du Générique d'émission, On voit maintenant l'image du présentateur de l'émission se tenant sur la terrasse du fort et commença à parler.

"Bonjours et soyez les bienvenus à Fort Boyaux. C'est ici même non loin des cotes de Stelt que va se dérouler une aventure à la fois passionnante et sanglante à la..."

"Blablablabla. Mais qu'en es-ce que vous parlerez de moi, Gordon ?"

Coupa alors la voix d'une vielle personne qui semble être celle d'un Turaga. Suite à cela Gordon qui n'est autre que le présentateur répondis alors à ce dernier.

"Ah oui en effet j'allais en parler justement Père Turaga."

Après cette discussion rapide entre Gordon parlant dans le vide ce dernier se retourna vers la caméra et recommença à parler au téléspectateurs.

"En effet, tenant à se divertir, le Père Turaga proposera lui même les épreuves à suivre en envoyant des messages par son messager Matoran. Mais pour l'heure passons à la présentation de l'équipe et à l'objectif du jeu."

Ce fut alors qu'un jeune Matoran arriva soudainement derrière Gordon et lui transmet une petite tablette avec le nom d'une des cellules du fort. Puis après ça le Matoran parti comme il est venu, ce fut alors que Gordon se dirigea vers la cellules qui sera le début des "festivités". Et pendant qu'il trottinait en direction, ce dernier commença à parler sur les présentations des candidats.

"Notre équipe du jour est très exceptionnel puisqu'il s'agit de la majeur partie des guerriers de l'Ordre de Mata Nui, à savoir Tanika, notre souveraine bien aimer en chef d'équipe, seconder par Raidark le commandant, puis vient alors de Cordax un des meilleurs guerriers d'élite, et pour finir de Vorona la mystérieuse magicienne du groupe. Et pour compléter l'équipe nous accueillons aussi Colbalt le souverain de la Main d'Artakha, et de son second nommé Ardan.
Concernant les règles voici la marche à suivre; pour que l'équipe puissent pénétré dans la Salle au Trésor afin de gagner le maximum de Makoki, ils doivent déverrouillé la serrure qui la protège, et sept clefs seront nécessaire. Ces clefs s'obtiennent en réussissant des épreuves éprouvante, ou en répondant correctement aux énigmes du Père Turaga. Mais attention: car ci un candidat ne réussi pas à sortir de l’épreuve avant la fin d'un temps imparti par une clepsydre, il sera fait prisonnier et envoyé dans les prisons du Fort. Maintenant il est l'heure pour moi d'aller rejoindre mon collègue Fisk qui doit être devant la cellule avec nos participants du jour."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colbalt (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
550/550  (550/550)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 2975 | DEF : 1400

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Lun 11 Fév - 22:17

Tanika, Colbalt, Raidark, Ardan, Cordrax et Vorona, ainsi, étaient arrivé devant l'entrée de ce fort imposant et majestueux. Il était semblable à un grand 0 flottant au large des côtes Steltians, murés d'une pierre fort solides, seul un canon Midak pouvait espérer commettre une fissure à cet édifice. Sa fiabilité était démontré, il était vieux, rouillé, malgré les Rahi errants il restait un indestructible château. Colbalt était admiré par ce monument. Comment un tel château naval pouvait rester autant de millénaires ? Quant à Ardan il semblait dérangé par l'absence d'Azurah (allez savoir pourquoi): elle devait rester au port en cas de problèmes, si une embuscade serait réalisé au fort, Azurah pourra prévenir des renforts. Malgré cet absence, Ardan affichait un visage d'enthousiasme:

-Les jeux ! Les jeux ! Rien de tel pour démontrer la force physique légendaire d'un Toa, et rien de tel pour massacrer, déchiqueter, détruire, ravager, écarteler...

Sa folie meurtrière avait encore reprit sur sa personnalité de Toa vaillant. Sa soif de dévastation ne cesse de grandir par les mots qu'il débita, puis hurla d'un rire diabolique, rêvant d'un Skrall allongé dans un lit d'une salle de torture. Colbalt l'interrompit en questionnant:

-Force physique ? Tu veux impressionner Azu' ?

Ardan, indigné, se jeta violemment sur Colbalt dans sa plus grande furie, dont ce dernier lui envoya une onde magnétique assommante. Au réveil, le Toa ne se souvînt plus pour quelle raison il en voulait à Colbalt.
Soudain, Fisk apparut, devant la cellule du groupe. Les Artakhanistes ne le virent que pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://www.bionifigs.com/u1063
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Jeu 14 Fév - 20:16

Voilà que l'action commence déjà. Après avoir trottiné tranquillement pour arriver jusqu'à la première cellule où Fisk les attendait, le groupe s'arrêta pour que tout le monde respire un peu. Un énorme gong venait de retentir dans tout le fort. En effet, pendant leur petite course, ils remarquèrent la présence d'un zyglak bien baraqué et bien en chaire qui portait un bâton et qui était à côté de l'énorme gong. Son crâne ressemblait à s'y méprendre à une boule de bowling et il avait un air sérieux et méchant. Et maintenant qu'il venait de frapper de son énorme bâton, Fisk, devant l'équipe donna ses explications.

-premièrement, bienvenu sur le fort, je vous promet que vous allez adorer (il avait un sourire sadique), la Boule vient tout juste de faire retentir le gong, ce qui veut dire qu'à partir de maintenant, votre temps est limité pour récupérer les clef de la salle du trésor. On va tout de suite commencer avec la première cellule. Pour cette cellule, j'aurais besoin de quelqu'un qui aime courir, Ardan, c'est toi qui y va en premier. Évite tout de même de décevoir ton souverain, ils ont besoin de la clé.

les autres, Tanika notamment essayaient de l'encourager. Cordax, qui a vu plusieurs fois l'émission sait ce qui attend le soldat de la Main. Le tapis roulant est une épreuve d'endurance mais aussi d'équilibre physique. Le makuta saura donner les explications au toa quand il sera dans le vif du sujet. Sur un tapis roulant allant de plus en plus vite, Ardan devra prendre les sceaux qui se trouvent au dessus de sa tête pour verser le liquide de ceux ci dans un réceptacle et ainsi faire monter la clé mais évidement, comme Gordon et le père turaga a tout prévu, ils ont remplacé l'eau des seaux par de l'acide pour plus de sadisme. Ca ne va pas forcément le tuer, mais au moins bien le brûler si il en reverse trop sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colbalt (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
550/550  (550/550)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 2975 | DEF : 1400

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Sam 16 Fév - 15:55

Ardan aimait également faire souffrir les gens, il devrait être ami avec Gordon et Fisk.

Quand le Toa entra dans la cellule, Fisk renferma immédiatement la porte de la cellule et donna les explications aux autres membres du groupe. Le Toa, perplexe, regarda autour de lui. La salle ne faisait pas plus de 10 bio². Une grande machine à roue était placé au centre, faisait fonctionner sans arrêt une surface roulante. En haut était suspendue les fameux seaux d'acides ika-sulfuriques, douloureux. Même si n'importe quel Toa pouvait souffrir à cause de cela, Ardan n'en craignait pas. Il savait qu'il ne fallait pas échouer: il était tenace.

Dehors, Fisk, sourire aux lèvres, retourna un clepsydre pleine de protodermis liquide. En le retournant, un bruit strident se fit: c'était le début de l'épreuve. Ardan ne tarda pas une seconde à monter sur le tapis roulant. Pour l'instant, rien de mal. Mais quand il tendit ses mains vers l'un des récipient, voilà qu'un doigt heurta un seau adjacent à celui qu'Ardan voulait attraper et se renversa sur son masque: Ardan, tomba du tapis, et hurla de douleur. Mais à peine quelques secondes précieuses, il se releva, les bras tremblants et se remit sur la machine: Il courut à nouveau, tendit les bras. Il prit un seau à ce coup-là, mais de l'acide lui atterrit encore sur sa tête, mais là, il avait accepté cette douleur, il y résistait, on voyait un visage tenace sur son Miru. Il descendit de la plate-forme, et versa le contenu restant (car avec le mouvement, les membres de son corps se fit arroser par quelques gouttes) dans la grande marmite situé devant. Il continua à courir, à renverser, à prendre, à hurler de douleur à chaque fois... mais rien ne l'avait arrêté.

Le temps passe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://www.bionifigs.com/u1063
Raidark
Main de l'Impératrice
avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Mer 20 Fév - 16:14

Raidark jeta un coup d’œil à plusieurs endroits à la fois. La première raison viens du fait qu'il y a un mini holoviseur accroché au mur, permettant à l'équipe de voir l'épreuve. La deuxième raison est que Raidark s'est assigné lui même de regarder la clepsydre afin qu'à la suite, le Skakdi alla prévenir Ardan si le temps lui manquait.

-Bon ça va, Ardan. Tu as encore du temps mais dépêche toi, tu en est qu'à la moitié.

Répondit Raidark au bord de la porte, afin que le Toa puissent l'entendre. Suite à cela son regard se retourna vers l'holoviseur, Raidark admet que la résistance du Toa à de quoi se faire applaudir, mais cela suffira-il ? Raidark ne sut que répondre à cette question tendis qu'il rejette un œil sur la clepsydre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colbalt (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
550/550  (550/550)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 2975 | DEF : 1400

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Mer 20 Fév - 20:03

Soudain, un moment de silence se fit. On entendait plus les cris d'Ardan. Un sentiment d'inquiétude plana sur le groupe. C'est alors que la porte de la cellule s'envola éjecté par une force mystérieuse: le Toa de la lave s'écroula part terre, clé en main. Des marques de brûlures étaient nombreuses.

Colbalt s'approcha de lui, le souleva doucement, et lui tapa le visage:

-Hé, Ardan, c'est fini, tu l'as ta clé, réveille-toi.

Le Toa écarquilla doucement les yeux, épuisé. Le Jeune Souverain prit la clé et donna à Tanika.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://www.bionifigs.com/u1063
Tanika

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   Jeu 21 Fév - 22:56

Les membres de l'équipe exprimèrent leurs joie à leurs facon. Tanika était heureuse de le revoir sain et sauf même avec les quelques brûlures qu'il avait sur le masque. La clé en main, elle la donna au matoran qui accompagne le groupe, celui ci la mit dans son petit trousseau et montra à la caméra la clé pour tout les téléspectateurs. Mais tous le savent, il ne s'agissait la que d'un simple échauffement et bien qu'il s'agisse de leurs première victoire, les autres clés sont à récupérer. Refaire la même chose encore six autres fois ne va pas être une mince affaire, même pour une équipe aussi entrainée. Ce n'est qu'après un petit cris de guerre suggéré par fisk de la part de l'équipe que le second petit matoran arriva, donnant à fisk une nouvelle tablette indiquant l'épreuve suivante.

-première clé déjà, j'espère que vous allez continuer sur cette lancée, on y va.

le groupe se remirent en route vers la prochaine cellule. Économisant leurs forces, ils préfèrent trottiner plutôt que de courir à fond. Après cette petite course, ils arrivèrent devant une cellule dont la porte était marquée d'un panneau montrant le visage d'un catcheur masqué. Un adversaire à combattre peut être?

-nous voici donc devant la prochaine épreuve, annonça Fisk, alors pour cette cellule, on aura besoin de quelqu'un qui sait se battre, mais je sais que tout le monde ici sait se battre mais il me faut aussi une personne qui n'a pas peur de se salir et comme j'ai pas envie de toucher à la beauté de notre souveraine, c'est toi, Vorona qui devra y aller, faut juste que tu enlève les chaussures.

La vortixx les enleva à contre coeur non sans se demander pourquoi c'est elle qui devait y aller. Comme quoi, le sadisme des présentateurs continue. Et pourtant, elle ne sait pas que c'est le père turaga qui choisit les épreuves. Bien entendu, elle se mit devant la porte, Fisk tourna la clepsydre et elle y entra. Une fois à l'intérieur, la psionique devait passer dans un tunnel pour déboucher sur une petite zone de combat dont le sol faisait penser à un marécage tant il était boueux et où une lutteuse l'attendait. Cordax qui connait l'épreuve expliqua brièvement le principe aux autres. Le but s'avère relativement simple. Il faut mettre à terre la lutteuse pour réussir à prendre la clé qui se trouve juste derrière. Mais attention aux murs qui sont hérissés de pics. Mais le principal problème vient du fait que le membre de l'équipe est très mal choisi. Lors des combats, sur le champ de bataille, Vorona attaque principalement à distance en utilisant ses pouvoirs et ses armes. Elle ne vient que rarement au corps à corps. Et même si elle a une bonne connaissance des arts martiaux et un bon jeu de jambes due à son entrainement dans l'équipe, elle n'a jamais fait ni de lutte ni de catch, notamment de par le fait qu'elle ne possède pas une grande force physique et que ses prises et techniques de combat se basent sur son agilité, son pouvoir de voler et sa vitesse. Et face à une catcheuse qui est une vrai armoire à glace, ce n'est pas évident.

-utilise tes techniques de combat, va y à fond, hurlait Cordax à travers la porte.

Déjà qu'elle n'avait pas tellement envie de s'engluer les pieds dans la boue, à peine elle chargeait vers son adversaire qu'elle fut plaquée au sol, projetant une bonne quantité de boue. Elle se releva et tenta une nouvelle approche. Le combat au corps à corps était très tendu, la psionique évitait du mieux possible les coups, mais la force colossale adverse eu raison d'elle. Au contact, poussant l'une contre l'autre, les deux s'écrasèrent dans la boue une fois de plus. Après tout, elle préfère tout de même se faire écraser contre le sol plutôt que d'être projetée sur les murs et empalé. L'affrontement continua au sol. Elles roulaient dans la gadoue comme de simple rahi, essayant d'emprisonner l'autre et empêcher ses mouvements. Vorona eu parfois à cracher de la terre, avant que les deux se relèvent à nouveau et continuent de lutter. A l'extérieur, Cordax regardait la clepsydre s'écouler. Quand à Fisk, il devait rigoler intérieurement. Sans pouvoir psychique, c'est beaucoup plus drôle, et devoir maitriser une discipline de combat au corps à corps qu'on connait pas, ici la lutte, l'est encore plus pour lui.
A un moment, la vortixx n'était qu'à deux doigts d'attraper la clé. Au sol, ayant effectué une prise d'immobilisation, elle tendait le bras pour l'avoir. Mais malheureusement, la lutteuse la retourna et lui fit manger une nouvelle fois le sol poisseux. Et le makuta, voyant le temps s'écouler, préféra faire arrêter le massacre. Il lui cria de sortir. Les autres aussi lui crièrent de sortir, ce qu'elle fit rapidement, laissant son adversaire se relever non sans contentement.
Une fois à l'extérieur, elle se regarda, couverte de matière visqueuse brunâtre, dégoûtée. Ce n'était pas beau à voir. Quand aux autres, les sentiments variaient entre la compréhension de ce qu'elle devait ressentir et le rire de la voir dans un état pareil.
*j'espère que j'aurais plus à faire ça*
Elle pensait que Gordon et fisk voulaient tellement la voir rabaissée à faire une chose pareil. Si elle ne s'était pas engagée dans cette mission, jamais elle n'aurait eu à rouler dans la terre comme un cochon, et faire du catch qui plus est. Les sadiques.

-t'en fait pas, il faut parfois savoir se salir les mains quand on est à l'armée, ca arrive à tout le monde.
-tiens, attrape.

ce fut Ardan qui lui lanca le contenu d'un seau d'eau sur elle.


*oh l'enflure*

ce fut la première chose qui lui vint à l'esprit. Peu après, l'équipe repartirent vers la prochaine cellule. Sans Vorona qui rejoindra le groupe après avoir prit une douche. Un escalier à descendre et l'équipe se retrouva devant la troisième cellule

-bon, j'espère que vous arriverez à vous rattraper avec ce qui vous attends, déclara Fisk. La prochaine cellule fera emmènera celui qui va y entrer faire un petit voyage à travers tout l'univers matoran et même à travers tout Bara magna. C'est l'épreuve des ballots de paille et c'est Raidark qui va y aller, bonne chance.

l'épreuve des ballots de paille est plus compliquée puisqu'elle consiste à fouiller dans un énorme filet pour trouver un coffre dans lequel est renfermé un indice sur l'endroit où est partit la clé. Ces endroit peuvent être tout les lieux connus de l'univers matoran où Bara magna (destral, xia...) mais inutile d'aller jusque là bas puisque ces destinations sont marqués sur les bottes de paille, encore faut il trouver la bonne et donc bien fouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Stelt] La ville   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Stelt] La ville
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de l'Univers Matoran :: Stelt :: Port de Stelt-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Univers connus
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos