Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Forteresse] Citadelle de Zakaz

Aller en bas 
AuteurMessage
Steelerak (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 10475 - DEF: 4000

MessageSujet: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Lun 8 Nov - 22:38

Citadelle de Zakaz

CITADELLE DE ZAKAZ

Cette forteresse, créée selon les plans d'Alcadeïas, a été créée grâce aux restes du complexe de la milice de Zakaz, a ensuite été abandonné après la défaite du Maître. Lorsque les rebelles sont arrivés sur l'île, ils se sont rapidement emparé de cette structure, l'ont amélioré puis en ont fait un avant-poste renforcé, afin de couper court à toute tentative d'invasion ennemie.

Commandement-Ikinat
-Gladius
Capacités comptabilisées
ATK : 40 000 – DEF : 40 000 (contre croiseurs)
ATK : 10 000 - DEF : 1 500 (contre personnages)
Défenses- 1 Balise de Détection
- Tourelles : 10 HM-V
- Robots :
- Canons:
Forces assignées:
-Planeur IGA (transport pour officiers)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Sam 6 Oct - 17:29

Un brume grisée, lourde et épaisse. Une moiteur qui vous colle à la peau et qui s'insinue dans les moindres interstices de votre armure. Une pluie de poussière et de cendres qui brouille votre vision et votre esprit...

Gladius n'était pas préservé de cette vision étrange, presque surnaturelle, qui régnait désormais aux alentours de la forteresse de l'ancienne Triade. Il s'agissait d'une énorme citadelle, taillée dans le roc et renforcée à l'aide des pierres récupérées dans les ruines de l'île. Il y a longtemps, un toa de lumière avait commandé cette structure, et y avait assigné des troupes ainsi que plusieurs véhicules à la pointe de la technologie. Mais désormais abandonnée, les Fantômes l'avaient capturé, et s'étaient accaparé toutes les ressources disponibles. Un hangar contenant plusieurs Jetrax avait été réquisitionné par les rebelles, et les matorans avaient plutôt vu d'un bon oeil l'arrivée massive d'agoris dans la place forte. Ces nouveaux arrivants permettaient à la région de remonter la pente aux niveaux économique, militaire et scientifique. Les natifs de la planète des sables avaient besoin d'outils que les habitants de l'univers matoran leur échangeaient contre de la main d'oeuvre qualifiée et travailleuse. Nombre d'ouvriers de l'île étaient originaires de Bara-Magna, qui trouvaient là une nouvelle vie. Enfin, jusqu'à ce qu'une attaque frappe l'île.

Une forteresse habitée presque exclusivement par les matorans avait tout simplement été rasée, sans aucune déclaration de guerre ou autre. Aucune sommation, aucun avertissement. Seulement un déluge de feu accompagnée d'un déluge de métal, qui avait réduit plusieurs villages à l'état de néant. Les cadavres de dizaines de petits être jonchaient le sol, qui commençaient seulement à être récupérés, rassemblés et enterrés par les survivants. Le skrall avait d'abord tenté d'établir un contact avec eux, mais la population s'était montrée plus qu'agressive; des jets de pierre, des insultes... au bout de quelques minutes, les rares survivants de la garde armée avaient commencé à l'encercler. Gladius était aussitôt remonté sur son planeur amélioré pour rejoindre la structure qui était désormais la seule Forteresse de Zakaz.

Et à son arrivée, une brume infâme avait envahi les lieux, mélange de cendres, de gaz nauséabonds et du brouillard naturel. Les agoris, effrayés, s'étaient tous enfermés dans la citadelle, et attendaient que le temps change pour sortir. Le commandant avait cependant réussi à les persuader qu'il n'y avait aucun danger, et certains d'entre eux avaient accepté de retourner travailler, en prenant soin de couvrir leur visage avec un masque respiratoire. Et lorsqu'il avait demandé aux gardes ce qu'il s'était passé, la plupart n'avaient pas osé parler. Un seul, le chef de la forteresse et des Gardiens de la citadelle, avait avoué ce qui était arrivé seulement quelques jours avant l'arrivée de Gladius.

Un immense vaisseau avait déchiré le ciel avant de bombarder les pauvres villageois matorans. Immédiatement, les agoris étaient allés rejoindre leur place forte, tandis que les natifs de l'univers matoran faisaient de même. Malheureusement pour ces derniers, leur protection n'avait pas été suffisante: elle était loin d'égaler celle que représentait le quartier général Fantôme de Zakaz, construit par l'ancienne triade et conçu pour résister aux attaques du Protectorat des Ombres. Leur château avait été balayé comme un vulgaire fétu de paille, et les agoris n'avaient pu que regarder au loin, impuissants, leurs homologues mourir sous une pluie d'acier. Lorsque tout s'était calmé, un groupe de rebelles était allé à la rencontre des survivants, mais ceux-ci ne les avaient pas accueilli comme ils l'espéraient. Ils avaient été attaqués par les gardes armés restants, puis s'étaient replié en vitesse. Et déjà, plusieurs escarmouches avaient eu lieu entre natifs de Bara-Magna et de l'univers matoran. Une véritable guerre était sur le point d'éclater. Et ce n'était encore rien... car la dernière phrase du lieutenant bouleversa Gladius.


-Le monstre qui a attaqué nos anciens alliés... une forteresse de métal, hurlant la mort et détruisant tout sur son passage... j'ai tout de suite reconnu ce vaisseau. J'avais moi-même participé au recrutement des ouvriers. Il s'agissait du Sechât. Le Croiseur de Bataille commandé par Ikinat.

Gladius s'arrêta de respirer pendant plusieurs secondes, puis resserra la prise sur les manches de son marteau d'obsidienne et de son épée. Lorsqu'il reprit son souffle, sa vue se brouillait. Le skrall ne dit rien pendant plusieurs dizaines de secondes, puis se retourna. Il ne transmit qu'un seul ordre à ses guerriers, qui s'empressèrent de prévenir tous les rebelles de Zakaz.

-Préparez-vous pour la guerre. Forgez des armes et des armures. Renforcez les défenses de la Citadelle. Entraînez-vous au combat, et recrutez des troupes. Transférez les budgets liés au commerce avec les matorans et autres espèces intelligences de l'île dans l'engagement de mercenaires Glatorians. Si vous manquez d'outils ou de ressources, allez vous servir dans les ruines de ce qui a été la forteresse matoran. Lorsque vous sortez hors des territoires contrôlés, ne le faites qu'entourés d'une très bonne escorte, et prévoyez immédiatement des renforts en cas de problème. Je vais voir ce que je peux faire.

Il semblerait que nous devions nous battre même dans cet univers, désormais. Je ne sais pas ce qui a pu pousser Ikinat à attaquer, mais il s'agissait sûrement de très bonnes raisons. En attendant, préparez-vous au pire...

Gladius soupira, puis sauta sur son planeur et s'éloigna de la forteresse.
Revenir en haut Aller en bas
Zéro



Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 0 | DEF : 0

MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Sam 6 Oct - 18:37

Au milieu de la brume, une forme pourtant avançait, noire et effilée. Au milieu des lourdes écharpes nuageuses, qui s'enlaçaient paresseusement sur les reliefs, une silhouette se mouvait. Tranquille, lente...Cérémonieuse. L'un des Matoran présent plissa les yeux pour observer mieux cette forme indécise, dont seule la couleur permettait de la repérer dans ce milieu effacé et flou. Non...Il n'y en avait pas qu'une. Il y en avait au moins une quinzaine. Tout autour, formant un cercle autour de la forteresse, se refermant peu à peu sur la population décimée. L'une des silhouette se détachait, plus grande que les autres...Cette apparition fit atterrir sans doute Gladius, poussé par la curiosité ou la recherche de réponses qui savait ?

- Zéro! Zéro est là! Hurla l'un des survivants.

La forme centrale se rapprocha, sortant d'un nuage toxique. En effet, c'était bien Zéro. Grand, toujours portant son casque noir, sa grande cape pourpre reliée de doré, dont l'intérieur du rouge des empereurs paraissait parfois. L'être avançait d'un pas dont se dégageait une grande noblesse. Autour de lui, les ombres s'agitèrent, et soudain les quatorze autres personnes jaillirent de la brume. Des matoran de grande taille, peut être même des toa de part leur gabarit, qui portaient des Kanohi noirs et violets qui dissimulaient leurs yeux, ainsi que des habits pourpres. Le petit groupe se hâta partout autour, sortant d'étranges dispositifs. Des capsules de soin à nanites en vérité, des créatures petites d'un milliardième de bio, qui permettaient des soins bien plus efficaces et approfondis.

Zéro se tenait là, observant alors que les blessés étaient soignés...Puis, d'un signal convenu longtemps à l'avance, leva une main. Tous ses hommes se regroupèrent autour de lui, alors qu'une caméra à décodeurs de reliefs transmettait la scène à tout l'univers. Il se tenait en amont des survivants, en hauteur, là où tous pourraient le voir. Derrière lui, les flammes brûlaient encore, les flammes dévorant lentement la forteresse de Zakaz.


- Salutations guerriers des univers Jumeaux. L'Injustice prend un nouveau masque aujourd'hui, alors que les Alliances se brisent au profit du massacre. Déjà des dizaines de morts, déjà tant de villages rasés. Vous n'avez pas écouté l'avertissement, et à présent le résultat est là ! Vos prétendus alliés vous frappent dans le dos, tandis que vos ennemis poursuivent leurs attaques !
Les Fantômes vous ont trahi, Ordre de Mata Nui ! Ces massacres sont leur œuvre ! Le sang versé leur gloire ! Leur croiseur a bombardé plusieurs villes déjà ! Combien d'autres encore avant que vous preniez des mesures ? Plus aucune !


Fantômes et Skralls ! Vous répondrez de vos crimes ! Moi, Zéro, ne resterai pas silencieux face à vos actes ! Craignez nous ! Craignez le bras de la Justice ! J'annonce la création de l'Ordre Noir ! Que tous les criminels tremblent, nous ébranlerons les fondations de ce monde corrompu !


La communication cessa juste après. La foule des survivants acclamait et scandait un seul nom à présent. Ce n'était pas Tanika, Colbalt, Rohrak ou Ikinat. C'était Zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Dim 7 Oct - 17:39

Zéro venait de finir de transmettre sa propagande dans l'univers tout entier, alors qu'une rafale de vent souffla sa cape et projeta de la poussière sur son casque. Un jetrax passa à seulement quelques bios au-dessus de sa tête, avant de se poser à un demi kio devant lui, au sommet d'un surplomb rocheux - là où les guerriers des milices matoranes ne pourraient pas l'attendre avec leurs armes primitives.

Un grand Guerrier en sortit, équipé d'une lourde armure bleue roi et dorée. Des diamants gros comme le poing brillaient sur le plastron et sur les épaulettes, tandis que des écailles scintillantes couleur cuivre formaient une longue cape métallique qui touchait presque le sol. A ses hanches étaient pendus deux marteaux de guerre, l'un fait d'acier, l'autre d'obsidienne volcanique. Et dans son dos était fixée une épée bâtarde dont le pommeau était orné d'un cristal d'améthyste enfermé dans une gangue de cornaline. Son casque était doté d'une visière noire et opaque, renforcé cependant par un heaume métallique qui protégeait la tête sans toutefois trop alourdir la tête du guerrier.

Ce dernier s'approcha lentement de Zéro, mais son visage caché ne laissait transparaître aucune émotion; la direction même de son regard était inconnue aux êtres présents. Cependant, le guerrier fut vite reconnu par les villageois rescapés. Mais les réactions furent plutôt mitigées. Certains l'insultaient, croyant qu'il avait fait partie du raid. D'autres, qui le connaissaient, essayaient de convaincre leurs comparses qu'il n'était pas leur ennemi. Les derniers, enfin, étaient trop absorbés par les blessés et se contentèrent de lui lancer quelques regard pendant qu'ils soignaient les survivants.

Le grand guerrier arriva bientôt à seulement une dizaine de bios de Zéro, le dépassant nettement d'au moins deux têtes. Il ne fit cependant pas l'erreur de juger trop vite cet être étrange, qui manigançait dans l'ombre. Nul ne savait quelles étaient sa puissance et ses buts, et le rebelle à l'armure bleu et or se contenta de le fixer pendant un instant, avant de soupirer.


-Voilà longtemps que nous ne nous étions pas vus. Je suis Gladius, commandant des Fantômes, et je viens ici pour avoir des informations exactes sur ce qu'il s'est passé ici. Mais j'imagine que vous êtes déjà au courant.

Le grand skrall passa sa main droite sur le manche de son marteau d'obsidienne, sans toutefois montre aucun signe d'agressivité. Il était ici pour parler diplomatie - et peut-être pourrait-il même amortir les conséquences de l'acte de sa supérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Sam 13 Oct - 18:29

Plusieurs jours après son départ de l'île, Gladius revint sur Zakaz à bord de son jetrax. Il avait lancé les travaux du Typhon sur Voya-Nui, il avait maintenant un peu de temps pour lui et ses propres troupes, à l'intérieur de l'UM. Il lui faudrait plusieurs semaines pour régler tous les problèmes qu'il se devait de résoudre pour pouvoir combattre efficacement les forces de Mata-Nui, mais si tout se passait comme prévu, d'ici un mois, - peut-être moins - il aurait mis sur pied une vaste armée Fantôme, prête à déferler sur les terres de l'Ordre et de la Main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Lun 15 Oct - 21:02

Gladius cala le fusil contre son épaule, visa la cible, puis pressa la détente. Au départ, rien ne se passa. Puis, au bout de quelques secondes, une détonation retentit suivie d'un flash qui illumina la salle d'entraînement de la Citadelle. Le "skrall" - même s'il n'en avait plus que l'apparence - ne cilla pas, que ce soit sous le bruit insoutenable ou la lumière aveuglante, tandis que la cible de pierre avait été traversée de part en part par le tir. Ses nerfs sensitifs n'étaient maintenant que très difficilement saturés, surtout depuis sa visite à Onu-metru. Il avait là-bas téléchargé de nombreuses informations et améliorations dans son propre corps, dont certaines avaient aussitôt affecté son "organisme". Les recrues, elles, par contre, durent plisser les yeux, même équipées d'un casque de protection.

Le commandant se releva, épousseta ses genouillères, puis se retourna vers la centaines de soldats qui lui faisaient maintenant face.


-Ceci était le fusil standard des troupes de l'ancienne Triade sur zakaz. Il s'agit en fait d'un rail magnétique, qui accélère un projectile métallique à très grande vitesse. Pour ceux qui ne comprennent pas, cela agit comme lanceur thornax, mais en bien plus précis et mortel. Il suffit de viser puis de tirer, en prenant garde au recul important. Un conseil, visez le torse. Même si vous bougez un peu lors du tir, vous toucherez ainsi quand même votre cible. Lorsque vous serez plus expérimenté et que vous maîtriserez cet enfin, entraînez vous à cibler ensuite la tête.

Je vous laisse avec les lieutenants présents dans la salle pour qu'ils vous distribuent l'équipement minimum, vos armes et vos munitions. En cas de bataille ou de mission, nous vous fournirons le nécessaire pour que vous restiez en vie.

Gladius plaça le fusil dans son dos, qui fut aussitôt agrippé par des milliers de pinces microscopiques, formées elles-mêmes par des millions de nanites qui travaillaient de concert pour assurer la stabilité des structures qui permettaient à l'arme à feu de ne pas tomber bêtement au sol. Le Fantôme sortit de la salle d'entraînement, puis se dirigea vers le centre de commandement de la Citadelle de Zakaz. Arrivé là-bas, il fut accueilli par une dizaine de personnes. Skralls, glatorians, agoris, deux matorans et même un toa. Tous faisaient maintenant partie des rebelles, et les avaient rejoint de leur plein gré lorsque la guerre avait été déclarée. Certains étaient venus pour la gloire, d'autres pour la liberté, et les derniers parce qu'ils estimaient que le combat des natifs de Bara-Magna était juste.

-Au rapport, quelles sont les nouvelles ?

Le toadu plasma, un ancien matoran d'artidax, prit la parole et prit un ton sérieux.

-Bonnes ou mauvaises, cela dépendra de vous. Nous avons consulté les registres des compagnies armées des Fantômes, et la moitié manquent à l'appel.
-Manquent à l'appel... elles ont été attaquées ?
-Non, heureusement. Mais nous n'avons plus aucune nouvelle d'elles depuis évènements du grand prix. La plupart se sont réfugiés dans les places fortes de nos territoires, et attendent un message de votre part pour pouvoir se préparer à la guerre, la vraie.

Gladius s'assit à l'extrémité d'une longue table, et consulta les tablettes où étaient inscrites les affectations des troupes dans l'univers matoran et la date de dernière communication. En effet, presque une compagnie sur deux manquait à l'appel, s'était cachée, voire s'était détachée des rebelles depuis l'action de Zéro. Il fallait remédier à cela, et vite.

-Bon, et bien j'imagine que nous allons devoir partir à la rencontre de nos propres forces pour pouvoir les remettre à niveau... il va falloir nous diviser pour aller plus vite.

Le commandant se releva, et désigna le toa du doigt, ainsi qu'un glatorian d'Iconox. Tous deux se mirent au garde-à-vous.

-Toa Kajehk, vous irez sur Artidax avec un groupe de reconnaissance. Je veux que la légion d'Artidax soit prête avant la fin de la semaine, compris ?
-Oui, chef !
-Glatorian Gh'ilzo, vous resterez sur Zakaz pour prévenir toute action des milices ennemies, qui commencent à s'organiser pour former des factions disparates mais néanmoins dangereuses. Commencez à espionner leurs communications et toute action suspecte de leur part, mais en premier lieu vous devrez retrouver tous nos groupes d'assaut qui se sont "égarés" sur l'île.
-A vos ordres, commandant !

Gladius se retourna ensuite vers un skrall qui, même s'il était grand pour son espèce, devait faire une tête de moins que lui. Lui aussi avait déserté les légions de Tuma longtemps auparavant, pour rejoindre les rebelles.

-Akéras, vous viendrez avec moi, à la tête de deux compagnies soigneusement armées et équipées comme il se le doit. Nous allons débarrasser l'île de la damnation du chaos qui l'habite depuis maintenant plusieurs jours. Nous commencerons d'abord par Le-Voya, puis nous ratisserons toute l'île. Préparez vos hommes, nous partons dans deux heures.

Le commandant sortit de la salle pour rejoindre ses quartiers, où il aiguisa soigneusement son épée et nettoya ses deux marteaux. Il vérifia à plusieurs reprises son fusil, et commença même à l'étudier afin de pouvoir l'améliorer plus tard. Les 120 minutes passèrent cependant assez vite, et le skrall dut rapidement rejoindre les hangars. De là, une compagnie de combat au complet - soit environ une centaine de soldats, mercenaires et guerriers - se préparait à partir par la voie des airs ou par la mer, grâce au canal qui menait au port militaire de la forteresse.

Gladius monta dans un jetrax, attendit que la plupart des rebelles soient prêts, puis décolla en direction de Voya-Nui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Sam 27 Oct - 21:40

Une petite lumière clignota deux fois, signe que l'appareil était correctement alimenté en énergie. La dizaine d'ingénieurs et scientifiques qui s'occupaient de le faire fonctionner enclenchèrent la phase d'allumage, qui ne dura pas plus de quelques secondes. Gladius, entouré de ses lieutenants, sentit une légère augmentation de la tension de l'air lorsque l'hologramme géant se déploya à l'intérieur de la salle de conférence. Le commandant Fantôme s'approcha des images mouvantes, qui représentaient les îles les plus importantes de l'univers matoran. Celles qui appartenaient aux rebelles étaient entourées en jaune sable, tandis que celles de la confrérie étaient rouges et que les terres contrôlées par l'ordre ou la main étaient placées en surbrillance et détaillées.

Le skrall s'approcha des images qui représentaient les deux vaisseaux de l'Ordre. Quelques informations, glanées par des espions, étaient également disponibles, mais rien de très précis. Mais Gladius était bien plus intéressé par les données qu'il avait lui-même pu voler à Onu-metru. Il s'agissait d'une liste exacte de tous les effectifs militaires des peuples de l'univers matoran. Le nombre de soldats, les véhicules, les forteresses - volantes ou non - et même les agents spéciaux de toutes les factions. Du moins, tout ce qui avait été compilé dans les archives. Il avait été facile pour le Fantôme de récupérer ces dossiers. Et désormais, ils aideraient les armées rebelles dans leur quête pour retrouver leur vrai foyer.

Le commandant se retira de la pièce désormais illuminée par les hologrammes brillants, tandis que ses lieutenants et les stratèges étudiaient la masse d'informations utiles pour mettre au point stratégie et techniques de guerre. Jamais les affrontements n'avaient été aussi proches... dans la semaine qui suivrait, peut-être plus, les morts s'entasseraient par dizaines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Ven 9 Nov - 20:27

Gladius entra dans la forteresse, donna plusieurs ordres à ses troupes puis sortit de la citadelle. Dans le ciel de Zakaz, l'orage qui durait depuis de nombreux jours prenait enfin fin, mais à travers les nuages qui surplombaient l'île, l'on pouvait apercevoir une immense masse noire, dont les flancs étaient striés d'éclairs. Epsilon, toujours aux commandes du corps du skrall, analysa des centaines de possibilités pour contrer les assauts des forces de l'Ordre sur l'île de la damnation. Et contrairement au vrai Gladius, qui avait promis de tenir nombre de promesses pour la survie des civils, l'esprit synthétique n'en avait cure. Pour lui, les organiques qui ne combattaient pas n'étaient qu'une gêne, un fardeau dont il ne pouvait pas de permettre de s'en soucier.

Les heures qui suivaient, allaient donc faire partie des plus sombre de l'historie de Voya-Nui. Le feu, le métal et la chair allaient être mêlés dans une mer de souffrances et de mort. La Fin de centaines de bio-organismes approchait à grands pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Lun 19 Nov - 19:52

Gladius frissonna, tandis que des dizaines de câbles se connectaient sur son dos. Chacun d'eux allait apporter énergie et ressources nécessaires aux réparations des dommages que son organisme avait subi. Et la tâche était de taille. De nombreuses cellules d'énergie avaient surchauffé, notamment lorsque Epsilon avait activé le bouclier magnétique qui avait protégé le skrall d'une mort certaine. Ces réacteurs étaient alors devenus instables, et certains avaient menacé d'exploser lors du voyage qui séparait Ko-voya de Zakaz. Quelques heures de plus, et les réactions en chaîne de fusion auraient fini par tout simplement créer un soleil miniature à l'intérieur même du corps du guerrier, qui n'en aurait évidemment pas réchappé. Mais les ingénieurs matorans de la Citadelle avaient vite résolu le problème, en refroidissant puis désactivant ces cellules énergétiques. Mais désormais, le guerrier devait être en permanence branché sur un réseau électrique, sous peine de manquer de force et de voir ses capacités physiques s'amoindrir avec le temps. Lorsque les réacteurs seraient correctement reprogrammés, il pourrait se permettre de se mouvoir sans se voir affubler d'une suite de filaments brillants qui lui transmettaient en permanence matières premières et énergie.

Gladius reporta ensuite à nouveau son attention sur son "invité". Colbalt, souverain de la Main, était en train de flotter dans les airs, retenu par un champ de stase. De nombreux faisceaux magnétiques l'empêchaient d'utiliser tout pouvoir, et de nombreuses contre-mesures de toutes sortes étaient prêtes à être activées, empêchant ainsi le toa de tenter de s'attaquer à ses ravisseurs. Mais il ne restait de toute manière plus beaucoup de temps au disciple d'Artakha. Son armure, son corps, et même ses armes... tout son être était lentement en train de disparaître, ou plutôt de se transformer. Epsilon avait lui-même injecté dans le corps du souverain ses propres micro-robots, qui convertissaient progressivement chacun des éléments du corps organique en une plateforme d'hébergement robotique. D'ici quelques heures, Colbalt serait totalement transformé en une entité synthétique. Mais malheureusement pour lui, ce changement s'accompagnerait pour un engourdissement progressif de ces sens, puis de ses systèmes vitaux, jusqu'à la mort, qui viendrait sans douleur, douce et froide; exactement comme la neige qui tombait sur les pics des montagnes quartziques d'Iconox.

Le commandant skrall fit sortir tous les ingénieurs et guerriers de la salle. Il voulait être seul. Seul avec lui-même, avec Epsilon, mais aussi avec Colbalt, si ce dernier arrivait à ne serait-ce qu'émettre un son après ce qui lui était arrivé. Gladius souriait, heureux que le combat se soit achevé en faveur des forces de Bara-Magna à ko-voya. Les troupes alliées allaient dès lors également reprendre ga-voya. Voya-Nui servirait ainsi à nouveau de terre d'accueil pour les réfugiés de la planète des sables. Mais de cet affrontement, le guerrier avait retiré une toute autre richesse. Il avait combattu face à Colbalt, face à Raidark, face à Tanika. Trois des champions de cet univers lui avaient fait l'honneur de combattre face à lui, seul. Ils avaient ainsi démontré au monde entier qu'ils devaient tous se liguer ensemble pour pouvoir être à même de ne serait-ce que tenter d'abattre Gladius. Et par-dessus de tout, le skrall était sorti vivant de cette bataille. Il avait montré à tous les soldats de l'Ordre, de la Main, que lui, le Fils de Guerre, était désormais le Champion des Fantômes, celui qui se dressait entre eux et leurs futiles espoirs de liberté égoïste. Lui, ancien général impérial et désormais général de la Légion Fantôme, allait probablement devenir la cible à abattre pour tous les serviteurs du Grand Esprit. Et de cela, Gladius en était fier. Pour un skrall et un guerrier comme lui, prouver ainsi sa valeur n'était rien d'autre que l'un des titres de gloire les plus prestigieux qu'il pouvait espérait obtenir.

Et il continuerait à se battre, jusqu'à l'accomplissement de son devoir. Mais dans l'immédiat, il devait s'occuper de Colbalt. Ce dernier était toujours inconscient, flottant à un bio de sol, tandis que son corps se transformait lentement. Et déjà, l'esprit du guerrier commençait à faiblir, à sombrer dans un brouillard doux et chaud. Un brouillard qui mènerait ensuite aux ténèbres éternelles.


--> Une attaque sur Colbalt.
Revenir en haut Aller en bas
Colbalt (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
550/550  (550/550)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 2975 | DEF : 1400

MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Mar 20 Nov - 20:43

*T'aurais pu me choisir une mort plus honorable, sale Rahi... Je suis un souverain, je suis hiérarchiquement supérieur à toi, et je ne désire pas me métamorphoser ou cette chose que tu me fais subir.*

C'était l'une des dernières pensées de Colbalt. Il était sous un état de transe, flottant dans l'air. Tout cela avait pris fin. Tout ce que Gladius avait pu entendre était:

-M...on...masque...ne...te...résistera...pas...

Le moment d'après, Colbalt se taisait. Il était encore conscient, mais sans paroles. Il n'a rien voulu dire. Les câbles qui retenaient le Toa en suspension semblaient plus légers. Dans son puissant esprit, le Souverain pouvait voir ce qui l'entourait.

*Des panneaux de commande partout, il me dirige à distance. Quoique ce soit que je fasse, je serai interrompu. Je vois des gardes au loin. Non. Gladius voulait me voir en vie.*


Dernière édition par Colbalt le Mer 21 Nov - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://www.bionifigs.com/u1063
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Mar 20 Nov - 23:24

Gladius se retira de la pièce, tandis que des guerriers entraient pour surveiller leur prisonnier, dont le corps commençait à s'affaiblir sous l'effet des nanites. Le guerrier monta ensuite à bord d'un vaisseau pour se rendre sur une autre île, où il pourrait réparer définitivement les dommages qu'il avait reçus lors du dernier combat.

--> Une attaque sur Colbalt


Dernière édition par Gladius le Mer 21 Nov - 22:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Colbalt (décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
550/550  (550/550)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 2975 | DEF : 1400

MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Mer 21 Nov - 20:58

Les Glatorians étaient toujours autour de Colbalt, attentifs. L'esprit du Toa était réveillé depuis un moment, mais nul ne le savait. Dégoûté par sa métamorphose, c'est alors à cette remarque qu'il se dit qu'il lui fallait un kanohi Iden. en effet, si le corps de Colbalt étaient encore en pleine énergie, il pouvait prendre l'esprit d'un des gardes, faire diversion, tuer ses collègues, puis libérer son propre corps, et ainsi se sauver.
Non en fait, ce n'était pas possible, c'était en fait juste un faux espoir. Trop de risque. Colbalt ne pouvait pas penser à quoique ce soit.
Soudain le calme lui devenait insupportable:


*ÇA SUFFIIIIIIIIIIIIIIT !!!!!!!!* hurla son esprit.

Un hurlement assourdissant pourtant trop silencieux. Le corps ne bougeait pas, mais son esprit s'agitait beaucoup trop, sa rage étaient intense. Il cria sans cesse son manque d'air pure, il voulait absolument sortir. Soudain, une autre voix l'interrompit:


*Colbalt.*
*Qui ? Qui est-ce ? Qui me parle ?*
*Tu devrais pourtant reconnaître ces paroles.*
*Non...vous ? Maître Veniroh ?*
*Tu n'as rien oublié Colbalt, je suis très fier de toi.*
*Fier ?*

Il réfléchissait un instant.

*Tu es pourtant un ennemi. Tu étais du Protectorat.*
*Là n'est pas l'importance. Ce qui compte, c'est que tu sois bien formé. Regardes-toi, tu m'as rendu fier. Ce que je vois en toi est un Puissant, qui a su diriger sa faction indépendamment. Tu as accompli ta destinée. Et tes convctions m'importent peu.*
*Je le sais.*
*Et puis, je ne suis plus du Protectorat, étant dissoute, j'ai formé mon propre Royaume, mon Empire, ma propre république. Et je voulais que tu sois le plus grand modèle de mon Empire.*
*Je ne veux pas soumettre le monde à mes pieds. Tu le sais bien.*
*Je vois. Sache alors que ma proposition tiendra toujours, nous pourrons dominer l'Univers ensemble. Mais si tel est ton souhait, je le respecte. Mais tu sais que je serais à jamais fier de toi.*
*...*

L'esprit porta son attention au ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://www.bionifigs.com/u1063
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Mer 21 Nov - 22:56

Gladius entra à nouveau dans la salle où Colbalt était maintenu prisonnier, après s'être posé sur les aires d'atterrissage de la citadelle. Le guerrier préleva une partie des nanites qui rongeaient le corps du guerrier, afin de réduire les effets de transformation qu'il subissait, mais cette dernière avait cependant toujours lieu...

--> Coup puissant niveau 4, 200 d'énergie pour 300 de dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
Master-Game's Hand

avatar

Masculin

MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Mer 21 Nov - 22:59

ATTAQUES VALIDEES !

Colbalt: suite aux attaques de Gladius, votre Vie descend à 100 pts
Gladius: vous perdez 200 pts d'énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Jeu 22 Nov - 21:36

Gladius soupira en voyant à nouveau son prisonnier bouger, même si son corps ne semblait pas vouloir obéir à un ordre quelconque provenant de l'esprit du toa. Colbalt semblait étrangement en paix, reposé, malgré les dégâts terribles que son corps avait subis. Il semblait juste être sur le point de se réveiller à tout moment, mais le skrall savait parfaitement que son otage était tout à fait conscient de ce qu'il se passait autour de lui. Le général hésitait plus que jamais à propos du destin du souverain de la Main. Devait-il l'échanger, l'épargner et le laisser partir ? Ou au contraire, vaudrait-il mieux l'exécuter immédiatement, afin de rappeler la force des Fantômes à tous ? Cependant, agir ainsi empêcherait immédiatement tout retour en arrière du guerrier. Il avait longuement réfléchi sur la guerre et les solutions qui s'offraient à lui, et en était venu à une conclusion...

La seule chose qui empêchait le skrall d'abandonner le combat une bonne fois pour toutes, celle qui lui interdisait toute trêve avec un "ennemi" qui l'avait gracieusement accueilli, et qui avait permis à son peuple de prospérer... le seul détail qui lui barrait le passage était Ikinat. Gladius avait cru pouvoir mener son peuple à la victoire rapidement, évitant de faire gonfler le nombre de victimes dans chaque camp, mais il avait eu tort. Ce conflit avait déjà engendré trop de morts. Sur Voya-Nui, des centaines de ses hommes avaient perdu la vie, à jamais perdus dans le Néant. Il aurait voulu pouvoir abdiquer, après avoir réalisé sa monumentale erreur... mais avec Ikinat à la tête des rebelles, une telle action ne causerait que la fin de tous les Fantômes, qui se retrouveraient bloqués entre les forces skralls et les armées de l'univers matoran. S'il tentait quoi que ce soit de ce type, un terrible schisme déchirerait les forces de la résistance en deux groupes, voire plus. Ceux qui suivraient Gladius seraient nombreux, mais pas assez pour convaincre les irréductibles serviteurs d'Ikinat à déposer les armes pour se retourner contre Tuma et l'Empire.

Cependant, si Ikinat pouvait reprendre ses esprits, alors tout serait possible. Le général accepterait n'importe quelle condition plutôt que de voir des centaines de ses alliés se faire déchirer par les armes technologiques des soldats de l'ordre et de la main. Il lui restait donc plusieurs solutions... la première serait de continuer à combattre. Mais cette issue causerait irrémédiablement la destruction des fantômes, ou alors, pire, leur alliance définitive avec l'Empire. Dès lors, Tuma dominerait définitivement Bara-Magna, et tout ce pourquoi Gladius s'était battu serait perdu. La deuxième solution était de faire en sorte qu'Ikinat ne le gêne plus. Il pouvait soit faire en sorte qu'elle disparaisse, soit essayer de la faire revenir à elle. Mais par sens de l'honneur, et aussi parce qu'il respectait celle qui représentait le dernier espoir des Fantômes, il ne pourrait jamais se résoudre à lever la main sur sa Reine. Une autre option était alors d'abdiquer. Les forces sous son commandement se disperseraient, et les peuples de l'univers matoran seraient plus en sécurité, ainsi que des milliers de natifs de la planète des sables, qui étaient désormais considérés comme des habitants à part entière de l'UM depuis que les technologies d'assimilation des différents types de protodermis avaient été mis au point. La dernière solution, à part l'exil évidemment, était de trouver un moyen de rétablir Spherus Magna sans l'aide des peuples de l'univers matoran. Mais cela lui était apparemment impossible. Rien ni personne ne semblait assez puissant pour pouvoir réaliser cet exploit, et pourtant... des indices s'accumulaient depuis des milliers d'années quant à cette possibilité. Des indices à propos d'une machine incroyable, mise au point par les Grands Êtres, qui serait peut-être presque aussi grandiose que Mata-Nui lui même. Une autre Ultime Machine, dont la fonction restait encore inconnue... mais dans tous les cas, il s'agissait encore de la seule piste que le Fantôme avait.

Cependant, un évènement vieux de plusieurs mois revint subitement à l'esprit du guerrier, alors qu'il regardait encore le corps de Colbalt flotter doucement au-dessus du sol de sa cellule. Zéro lui avait un jour demandé de lui apporter l'artéfact qui se cachait au coeur de Labyrinthe. Si ce mystérieux personnage était aussi généreux envers tous les peuples des deux univers qu'il le prétendait, il pourrait se révéler intéressé à nouveau. Il fallait par contre que Gladius puisse le contacter, et qu'il passe un marché avec lui. Mais pendant ce temps, les forces de l'univers matoran seraient privés de chef, alors même que leur Reine ne donnait plus signe de vie depuis plusieurs jours. Le skrall s'apprêtait à sortir de la salle lorsqu'un émissaire entra et faillit le bousculer. Un steltian doté d'une armure lourde de guerre, avec un lanceur zamor à chaque main, le salua, et lui fit part des dernières nouvelles.


- Général, un message urgent de la part de plusieurs de vos lieutenants qui ont combattu aux côtés d'Ikinat et Nakito à Voya-Nui. J'ai le regret de vous annoncer la capture de notre Reine par les forces adverses. Nous ne savons pas qui la détient en otage, mais le conseil militaire pense que l'Ordre a déjà pu l'emmener dans l'une de leurs forteresses. S'il s'agit de la Main, un échange contre Colbalt serait également possible.

Gladius ne cilla pas, mais la nouvelle fut un choc pour lui. Il était désormais seul face au commandement de ses hommes. Mais rien n'était perdu. Il devait essayer de récupérer Ikinat. Son otage lui servirait peut-être bien finalement... le guerrier sortit de la salle, remercia le steltian et lui ordonna de surveiller le prisonnier. Rejoignant les niveaux les plus élevés de la Citadelle, le guerrier essaya de contacter une personnalité très importante de cet univers. Ainsi donc, Gladius était désormais celui qui décidait du destin des peuples de l'univers matoran. Il se devait d'agir avec prudence, ou des milliers de guerriers mourraient inutilement. Mais il devait également faire vite, avant que ce chaos ne soit irréversiblement répandu entièrement dans les deux univers...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Sam 24 Nov - 1:22

Gladius monta dans un jetrax, puis rejoignit le Typhon, qui était enfin prêt. Le nouveau vaisseau des fantômes activa son champ de dissimulation, puis s'éloigna de l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Ven 30 Nov - 13:22

Gladius revint à la Citadelle, s'empara de son prisonnier puis remonta dans le typhon et partit cette fois pour un territoire de la confrérie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   Mar 11 Déc - 23:17

Gladius passa par la citadelle de zakaz, puis repartit en vitesse après avoir fait le plein de matériel. Pendant une semaine, il devrait surveiller les territoires de zakaz et karzahni, en attendant que les nouvelles négociations entre rebelles et impériaux se déroulent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Forteresse] Citadelle de Zakaz   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Forteresse] Citadelle de Zakaz
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article pour celebrer le bicentenaire de la citadelle/tire d
» Garde de la Citadelle a cheval.
» La forteresse du Val sans Retour
» Mon mur de forteresse (premier décor)
» Garde de la citadelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de l'Univers Matoran :: Zakaz-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos