Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Continent Sud] Une petite ile perdue: Morti-nui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eminax/Rouage(Décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
0/1000  (0/1000)
Capacités du Personnage: -

MessageSujet: [Continent Sud] Une petite ile perdue: Morti-nui   Dim 30 Jan - 22:39

L'ussanui noir, un symbole physique est morale, un héritage qu'avait reçu un toa de glace, un héritage d'une époque aujourd'hui morte. L'être le chevauchant n'était guerre le toa, mais un être reptilien, bien que, si on en croyait l'Adn, les deux être soit les mêmes. L'ussanui se dirigeait sur une petite ile fuit des Matoran, une ile glacial, ou les ruines d'un village, coïncidence, le toa de glace était natif de cet ile, qui abritait une colonie, aujourd'hui en ruine, suite au passage de l'ombre. L'ussanui se posa, dans un vrombissement sombre. Le pilote se leva, observant avec nostalgie le paysage, lui rappelant sa planète, il activa une machine étrange connecté a un hau, il commença a bouger, se dirigeant vers les ruines ...

L'être Toussa, regardant le village de rouille, il s'aprocha du Suva, l'observa avec attention, il vit un Kanohi, un seul, fissuré, un hau le symbole du grand esprit. Il entendit un bruit, un bruit de pas, lourd, s'approchant, il se retourna, et vit un grand être noir. Le reptilien articula, s'écorçant d'être audible:

- Destruction, je présume?

L'être noir hocha la tête affirmant les dires du reptilien, il sortit une hache, ni trop grande, ni trop petite, il la tendit vers son adversaire et la lança, d'un mouvement vif. Le reptilien ne bougea pas, la hache fut stoppé en pleine course, s'écrasant sur un champs d'électron.

_ Je savez que vous ne me décevrer pas Destiny.
- Ou est Rouage?
_ Pourquoi se pressé, après tous, vous n'êtes pas s'en savoir que je suis celui qui a exterminer les habitants de cet ile, enfin tous sauf Rouage. Je serez ravi de finir mon travail, mais encore plus de mettre la main sur votre technologie.

L'Aobase prit un poignard et le lança sur Destruction, il se planta sur son armure, mais ne sembla pas gêner le poignarder, le guerrier reptile saisit alors deux manches, qui firent apparaitre deux hachette laser. Le guerrier noir saisit son imposante hache, fit trembler la terre d'un de ces pas, les deux combattant sentait la tension montait, il se regardèrent dans les yeux, attendant le moment pour attaquer, le guerrier reptile saisit sa chance, donnant un coups sur le sol glaçait, créant une faille thermique, qui fissura le sol, le guerrier noir surpris de l'attaque se laissât prendre une jambe. L'être de la désolation donna un coups horizontale, esquiver par un saut de l'Aobase, qui lança ses deux haches, assommant Destruction.
L'aobase rejoignit le Suva, il découvrit un mécanisme, une ouverture apparut, laissant le reptilien descendre, et rejoindre une machinerie infernale. Il observa les machines, qui pour lui était obselette et se dirigea vers le centre, ou se trouvait une cuve, qui sembla enfermé une lumière, le reptilien détruit la cuve aussitôt une vive douleur l'assaillit, la lumière entra dans son corps, après quelque minute Destiny avait laisser place a Rouage.

avant de partir Rouage s'aperçut que Destruction était partit, Rouage quitta son ile natal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u331
Eminax/Rouage(Décédé)

avatar

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
300/300  (300/300)
Jauge de Vie:
0/1000  (0/1000)
Capacités du Personnage: -

MessageSujet: Skrex, un nouveau combattant   Dim 16 Oct - 14:08

Il pleuvait des cordes, la tempête se levait peu à peu, le soleil disparaissait, et en même temps qu'il était caché, Lui, apparu.
Un être vivant? Ou une ombre? Personne ne pouvez le dire exactement.
Un makuta, disait certain. Un être au pouvoir de détruire une île entière, ce mettait d'accord les matoran. Un être ayant commis tant de génocide.
Les flots se déchaînaient toujours, pour le plus grand bonheur du grand être a l'armure noire argent, plus terne que jamais sous la pluie noire.
L'être regarda autour de lui, regardant une a une les vagues tranchantes, attendant celui qui le cherchait, l'un de ceux qui le cherchait.
La danse macabre retentirait à nouveau pour ces deux êtres.
Il le vit enfin, traversant les flots dans une frêle embarcation qu'il rééquilibrait comme il pouvait grâce à sa faux, son arme, une arme massive.
N'importe qui voyait ce Skakdi tremblerai intérieurement. N'importe qui, de "normal", se corrigea le Skakdi. Sa tête, bien plus macabre que celle des autres de son espèce.
Son crâne squelettique était orni d'une crête, assez courte, ne touchant même pas le corps.
Son corps était massif, pas aussi massif que celui de son adversaire, mais massif quand même, lui même ornait de deux lanceurs, que personne ne savez si ils étaient décoratifs, ou si le skakdi pouvait les utilisés.
L'embarcation se cassa contre la rive, jetant a terre le skakdi, l'ancien seigneur skakdi.
Il se releva, saisissant sa lourde faux, balançant tout son poids vers l'avant, commençant a marché dans le caillou gelé.
Les deux êtres se réunissait au centre de l'île, ce qui avait autrefois était, un village matoran, aujourd'hui en ruine.
Ils se regardèrent pendant quelques minutes lisant dans les yeux de l'adversaire.
Puis, d'un geste parfaitement synchronisé, leurs armes se rencontrèrent, le combat pouvait enfin commencé.
Les ombres dansait sur la glace, et les étincelles volaient a chaque rencontre des armes. La faux affronter les haches.
Le skakdi affronter l'ombre.
Les deux adversaires étaient égal sur le plan physique.
Ils maniaient leurs armes d'un égal maîtrise, mais sur le plan de leurs pouvoirs élémentaires, et même de leurs pouvoirs tout court, l'ombre, étaient bien au dessus.
Les coups fusaient, tel les battements des tempêtes. Les flots rugissait de plus en plus fort, a mesure que le combat s'éternisait.
Chacun feintaient, essayant de tromper l'adversaire, dans les flots, la danse macabre continuait sans répit, les adversaires se connaissez bien, trop bien désormais.
L'ombre finit par projetait le Skakdi, qui avait, pendant a peine une seconde, détournez son attention.
Il se releva péniblement, il se regardèrent une nouvelle fois dans les yeux.

"- Pourquoi? Finit par rompre le Skakdi.
- Pourquoi? Pourquoi es-tu là?
- Je suis là pour tous ceux qui se sont lever, je suis là pour tous ceux qui on périt. Il est temps que sa prenne fin.
- Je suis une ombre, un ectoplasme, je suis un songe. Je ne peux mourir, une idée ne peux mourir. Aussi bien que mon corps périt, il y aura toujours des fous a possédé par le chaos. L'envie du mal sera partout présente, il n’existe pas de paix sans chaos. Je suis l'évolution. L'évolution des makuta, un jour, il serons comme moi. Nous avons évoluait de corps physique a gaz, nous évoluerons un jour, et ne serons pas des maître des ombres, nous deviendrons, les ombres eux même. Peut être dans cent ans, peut être dans mille ans, mais cela arrivera. Vous ni pouvez rien."
Les deux être se jetèrent de nouveau dans leurs combats, plus intense sous les flots grondant, s'apprêtant a prendre dans ses bras le perdant, pour toujours.
Les ombres du makuta, le makuta, affronté le skakdi évitant péniblement les assauts élémentaires. Pourquoi faut-il que son espèce doivent être deux pour utilisé leurs pouvoirs élémentaires, se demandait il. Le combat s'éternisait, en faveur de l'ombre. C'était la fin.
Le combat avait déjà assez duré. L'être noir, saisit ses haches, les fit tourbillonner, et dans un effort que n'importe qui aurait trouvez immense, il envoya les lourdes haches s'écraser contre l'armure du Skakdi. Littéralement, elle explosa, le Skakdi hurla un crie de douleur, étouffé par la pluie s'intensifiant a chaque secondes. Dans un dernier espoir, il fit dansait sa faux, l'envoya dans les ombres impénétrable, mais elle se fendit sous les lames obscur. Alors que les flots s’apprêtaient a l'avaler, l'être noire le regarda une dernière fois, prononçant ces mots.


"On ne peut détruire la mort, on ne peut empêcher la Destruction. Fuit, fuit si tu veux vivre."

Et en même temps qu'il prononcé ces derniers mots, le Skakdi entendait une autre voix, la voix d'une makuta, une voix donc la peur ne saurais être caché, une voix qui disait, simplement:
"Fuyez, FUYEZ!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/u331
 
[Continent Sud] Une petite ile perdue: Morti-nui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Continent Sud] Une petite ile perdue: Morti-nui
» Un cadeau pour un professeur et une petite fille perdue. (Gabriel)
» Petite enfant perdue ? PV Misaki Shiro
» (j'me sens comme une petite fourmi perdue dans l’univers intergalactique.)
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de l'Univers Matoran :: Continent Sud :: Cavernes de Av-Matoran-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos